Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 06:16

une-langue-venue-d-ailleurs-M47759.jpg

 

Petit rappel : principe du bento littéraire

 

Une Langue venue d'ailleurs, Akira Mizubayashi, Gallimard, 2011, 269 pages

Public : adultes

Thèmes : langue, culture, Japon, France, littérature

 

Pour ce deuxième bento j'ai choisi de présenter un auteur dont la lecture m'a profondément marquée. C'est aussi une personne que j'estime pour son parcours, son courage et l'amour qu'il voue à la langue française. A l'heure où notre langue subit de lourdes transformations ( je ne m'étendrai pas sur le sujet mais en tant qu'enseignante je fais partie des nostalgiques de la belle langue, parlée et écrite), je pense que la lecture de ce livre peut nous amener à une réflexion intéressante sur le français.

 

En conseillant cette lecture à une connaissance, je me suis aperçue qu'elle se prêterait bien à un bento littéraire.C'est une lecture à la fois savoureuse et vivifiante, qui redonne confiance en sa propre langue. Dans cet écrit autobiographique Akira Mizubayashi revient sur son parcours de natif japonais, français d'adoption. Etudiant dans les années 70, l'auteur avoue une insatiable soif d'apprendre et de comprendre la langue française . Ankylosé dans sa propre langue qui ne lui donne pas les moyens de libérer sa pensée comme il le souhaite, il se jette à corps perdu dans la découverte du français. Son amour et sa passion le poussent à se tourner vers le XVIII°S pour en adopter la langue, la littérature et sen faire le spécialiste. Avec Rousseau et Mozart comme compagnons de route, Akira Mizubayashi entre dans le français comme on entre en religion.

 

"Presque français et plus tout à fait japonais" (préface de Daniel Pennac), il est en perpétuelle recherche du terme le plus approprié pour traduire sa pensée. Au delà de l'expérience personnelle, il nous interroge sur le rapport que nous entretenons avec notre langue (moyen de communication? traduction de la pensée ? vecteur d'information ? véhicule des sentiments ?). Cet homme me fascine car a poussé sa passion jusqu'au bout, transformé sa façon de penser et a beaucoup abandonné pour se trouver enfin. Quitter (en partie) une langue pour aller à la rencontre d'une autre dans laquelle on va se glisser par choix et par passion, c'est ce qu'il nous raconte dans Une Langue venue d'ailleurs.

 

Dans ce livre c'est toute la culture japonaise qui vient à la rencontre de la France en recherche d'harmonie. Et l'on sait combien ces deux cultures sont différentes ! "Vous êtes invité chez un ami qui possède un grand appartement(...) Il vous fait les honneurs de la maison (...)Dans mon pays, avoir des invités à la maison, cela ne se fait pas facilement. A plus forte raison, leur en montrer tous les coins et recoins, cela est inconcevable. La maison est le théâtre de gestes privés (...) votre regard se promène dans les zones les plus reculées et se pose sur les objets le plus souvent cachés : le plaisir de l'effraction, celui d'Asmodée qui enlève les toits."

 

"Naitre à la langue française". Quelle belle expression ! C'est sans doute celle qui résume le mieux l'ouvrage d'Akira Mizubayashi. "Le japonais n'est pas une langue que j'ai choisie. Le Français si (...)J'ai adhéré à cette langue et elle m'a adopté...C'est une question d'amour (...)L'un ( le japonais) a surgi en moi, il s'est ensemencé au fond de moi (...)L'autre (le français), c'est la langue vers laquelle j'ai cheminé avec patience et impatience tout à la fois"

 

Akira Mizubayashi est reconnu pour son parcours hors norme mais aussi et surtout pour sa plume :

- Prix littéraire Asie 2011 de l'ADELF

- Prix du rayonnement de la langue et de la culture française de l'Académie Française

Pour en savoir plus rendez vous  ICI

 

Le Bento

Akira Mizubayashi parle beaucoup de littérature et de musique dans son livre mais peu de gastronomie. Pour lui j'imagine tout de même une boite à bento traditionnelle, en bois, à deux étages. Mais pas de ces bois peints et colorés. Plutôt une boite aux couleurs naturelles qui rappellerait la simplicité de l'auteur. Puisque l'auteur nous raconte son parcours d'universitaire, j'opte pour un repas adapté à un étudiant qui a peu de temps pour manger mais en même temps besoin d'énergie.

  http://cdn.shopify.com/s/files/1/0029/8962/products/take_bako_800x600_2_large.jpg

Dans un des compartiments, deux délicieux onigiri agrémentés de furikake. J'aime ces petits éclats sombres dans les boules de riz blanc. Traditionnellement servis avec un condiment, ceux-ci seront fourrés avec des prunes au vinaigre  (umeboshi). C'est le contraste entre la douceur du riz et l'acidité piquante de la prune qui fait la saveur de cet encas.

http://www4.ac-nancy-metz.fr/clg-rene-cassin-guenange/ACTU/local/cache-vignettes/L259xH194/jpg_onigiri_furikake-a4bd4.jpg

Dans l'autre compatiment deux yakitori au poulet. Ces petites brochettes sont cuites de deux façons mais celle que je préfère enrobe les petits morceaux de poulet de sauce "tare",  douce et sucrée.

http://img.750g.com/galaxie/986/121071/7031/brochettes_de_poulet_(yakitori).png

Je sais bien que le repas japonais ne comprend généralement pas de dessert ! Cependant Akira Mizubayashi a choisi la France comme terre d'asile et la note sucrée de fin de repas est importante chez nous. Dans le compartiment du dessous je placerai donc une salade de fruits frais , pour sa légèreté, parsemée de graines de sésame grillées.

 

Cet obento sera , bien entendu, emballé dans un furoshiki (carré de tissus permettant de le transporter plus facilement.)

http://2.bp.blogspot.com/_ZjIE8w62utc/R7jChoqVW4I/AAAAAAAAADQ/I-KBc2Kn0xc/s400/furoshiki_top_2.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans bento littéraire
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 10:43

 

Petit rappel : Principe du Bento littéraire

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/2/1/3/9782879295312.jpgMangez-moi, Agnès Desarthe, Editions de l'Olivier,2006, 306 pages

Thèmes :nourriture,estime de soi,restauration, chemin de vie

Genre: roman

 

Quel bonheur ce livre ! Sans doute le roman d'une gourmande. Non, le roman d'un gourmet. Le choix des mots, la variété du lexique, le travail des correspondances comme l'association d'un vin et d'un plat où un mot en appelle un autre, une image une sensation. Cela glisse, cela s'écoule lentement; fluidité des propos et de l'histoire. Une évidence 

Alexandre Dumas disait que les bons livres sont comme les bons repas, si digestes que l'on ne s'en souvient plus.

 

C'est ça ! Reste une impression très agréable, le souvenir de sensations, d'images. Trois ans après la lecture de ce roman, je souris en redécouvrant la première de couverture dans l'édition "Points": "Nature morte aux oranges et raisins", 1891, Descotts Evans et je revis les premières impressions d'après lecture : sérénité, plénitude. Une lecture tout enrobée de miel qui vous laisse un délicieux petit goût de "reviens-y".

Le Bento 

On le dégustera un jour d'été, dans un parc ombragé : chaleur et fraicheur. La boite à bento qui l'accompagnera sera en bois laqué pour mettre en valeur les couleurs et l'harmonie de l'ensemble. Ce coffret convient parfaitement à la narratrice qui semble apprécier l'organisation des compartiments et est en quête de repères.

 

http://www.makisushi.fr/img/boite_bento_traditionelle.jpg

Au menu, un savoureux mélange de poissons, d'herbes et d'épices. Un riz blanc neigeux à peine imprégné de vinaigre de riz pour façonner deux nigiris sushis, pas plus. Sur le dessus de fines lamelles de poissons : un thon germon à chair marbrée et un espadon à la chair blanche , souple et suave. Ce sera la mise en bouche. Pour suivre un poisson cuit en papillotte,  à chair ferme et laiteuse, cuit dans un jus d'agrumes avec des baies roses au goût poivré.On parsèmera de la coriandre fraiche ciselée sur le poisson froid dans la boite à bento pour que les feuilles ne fanent pas. En accompagnement, une salade d'herbes fraiches ou un taboulé libanais pour égayer les papilles en mêlant acidité et saveurs plus ou moins fortes. Pour dessert une salade de fruits frais, poivre et menthe ,avec de grosses dattes savoureuses et sucrées.

 

Pas de fioritures mais une présentation impeccable, à la fois simple et pleine de promesses.

http://www.makisushi.fr/img/recette/sumeshi_petit.jpg

http://imworld.aufeminin.com/dossiers/D20090508/HERBES368X534-1-102954_L.jpg

PICT2808

http://img.over-blog.com/375x500/3/85/84/89/recette-PP/012-copie-1.JPG

 

Ceci est une proposition inspirée par une lecture toute personnelle. Je vous laisse nous faire partager vos idées ...

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans bento littéraire
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:46

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRKBliaUtXmjsB1q7D36sO7JeBnMhfOegJtCpjEdhivR03630LBHHIPqVW5

J'avoue avoir découvert les bentos par les mangas. A l'origine le Bentô est un terme japonais qui désigne un repas rapide contenu dans un coffret compartimenté, que l'on prend hors de la maison. Cela étant c'est un repas à part entière composé de riz cuit, poisson ou viande, légumes et fruits. Mais un bento ne serait rien sans le rituel de la décoration qui l'accompagne, le souci du détail, de la forme, l'assortiment des couleurs.C'est à la fois un art, une gourmandise, le plaisir des papilles et des yeux.

 

 

Mon idée est ici d'associer à un livre, aux sensations qu'il a fait naitre en moi, des mets, des saveurs, des parfums "Qui chantent les transports de l'esprit et des sens" (Baudelaire, Correspondances).

 

J'essaie de lier le contenu du livre à une boite (obento). il en existe tant ! Des boites traditionnelles en bois à celles, plus colorées, que l'on trouve aujourd'hui. Le contenu ne sera pas toujours rigoureusement japonais...tout dépendra de la lecture. Dans tous les cas il ne saurait y avoir de bento littéraire sans une lecture qui m'aurait charmée !

 

* Mon tout premier bento littéraire : Bento autour de Mangez-moi! d'Agnès Desarthe

 

* Le second porte sur un auteur japonais d'adoption française ( toute une histoire à découvrir ICI) "Une langue venue d'ailleurs" Akira Mizubayashi

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans bento littéraire
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...