Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 14:00

 

 

logo bonheur

Petit rendez-vous quotidien de partage, délectation et autres petits bonheurs

 

 

les petits bonheurs du jour :

 

Une lettre que je n'attendais plus ! Postée par Petitspeculoos à l'occasion du challenge Il était une fois Noel, elle est partie le 16 décembre semble-t-il ! J'ai aimé cette surprise d'autant que la carte contenait un petit marque page "S'émerveiller de tout, encore et toujours" ...

 

Le joli bassin à poissons et plantes aquatiques construit par mon fils cadet dans le jardin. Il l'a fabriqué seul et le rendu est vraiment magnifique et reposant. Demain il ira chercher en bord de mer de gors cailloux ronds pour l'agrémenter.

 

Et de votre côté, quels petits moments ont égayé votre journée ?

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 14:37

 

 

logo bonheur

Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs

 

 

Les petits bonheurs du jour :

 

Les enfants qui se sont attablés ensemble ce matin pour faire leurs devoirs sur la terrasse. Un peu d'entraide pour les problèmes de math et des rigolades. Un bon moment pour préparer la rentrée.

 

Une demi cuillère de pâte à gâteau qui m'a rappelé comme j'ai toujours aimé lécher le plat ! Mais aujourd'hui c'est à ma fille qu'est réservé ce privilège ! 

 

Me plonger à nouveau dans l'univers de Kate Morton avec Le Jardin des secrets.

 

quels furent les bons moments de cette journée pour vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 05:25

http://www.babelio.com/couv/cvt_Quelques-uns-des-cent-regrets_6461.jpeg

Quelques-uns des cent regrets, Philippe Claudel, éditions Folio, 2010, 181 pages

Genre : roman

Thèmes : deuil, enfance, souvenirs, regrets

L'auteur en quelques mots ...

http://medias.psychologies.com/storage/images/culture/philosophie-et-spiritualite/le-jour-ou/articles-et-dossiers/philippe-claudel-dieu-a-perdu-le-match/1762263-1-fre-FR/Philippe-Claudel-Dieu-a-perdu-le-match_imagePanoramique500_220.jpg

Né en 1962 Philippe Claudel est écrivain et réalisateur. Agrégé de Lettres modernes il dispense des cours à l'université de Nancy à l'institut européen d'audiovisuel.Pourtant après un bac sceintifique, notre auteur a pris deux ans sabbatique au cours desquels il exerce de petits boulots . Puis en 1983 , après une sorte d'errance, il entreprend des études de littératures et d'histoire de l'art. Enseignant auprès f=d'enfants handicapés ou bien en milieu pénitentiaire, il sera marqué par cette expérience humaine. Nombreux sont ses écrits, romans, pièces de théâtres, scenarios; je n'en cite que quelques-uns : Le Café de l'Excelsior 1999, Les âmes grises en 2003 ( prix Renaudot), La petite fille de M Linh en 2005, Le rapport de Brodeck en 2007 (Goncourt des lycéens), Parfums en 2012. En 2012, sous couvert de Jorge Seprun, il rejoint l'Académie Goncourt. Parmi les adaptations cinématographiques ou les films : Il y a longtemps que je t'aime, césar du meilleur film et du meilleur second rôle, Tous les soleils. Trsè attaché à sa ville, Dombasle sur Meurthe, il y vit toujours.

L'histoire

"Je revenais vers des lieux engourdis, des paysages qui me parlaient au coeur avec l'accent trainard des peines jamais guéries". Le narrateur revient sur les lieux de son enfance à l'occasion du décès de sa mère. Le village, inondé par la crue du fleuve, lui apparait comme désolé et recèle en même temps les ombres du passé. "Ma mère était morte depuis deux jours. J'avais honte de ne pas être triste, et de ne pas avoir pleuré, tout en sentant au fond de moi-même une sorte de creux à vif qui ne cessait de grandir". Il porte pourtant en lui cette tristesse et le regret d'être parti trop tôt en abandonnant celle qui avait été tout pour lui, elle qui le cajolait et lui offrait mille présents, du simple sourire aux souvenirs impérissables. "Je suis né dans un très jeune ventre de seize ans (...) J'ai fait sombrer une enfant dans le monde des mères" et le secret qui entoure cette naissance.

C'est à seize ans qu'il découvre que la photo accrochée au dessus de son lit et qui était sensée représenter son père mort à la guerre, n'est rien d'autre qu'une image découpée dans un magazine. Dès lors, sans chercher à comprendre, et surtout sans laisser à sa mère le droit de s'expliquer, il quitte les lieux pour ne jamais revenir. 

Aujourd'hui tout lui revient, les rires des camarades lorsqu'il allait se recueillir devant le monument au morts, les regards et les messes basses lorsqu'il passait avec sa mère et le souvenir de l'isolement dans lequel elle s'était enfermée, créant une bulle autour d'eux.

Autour de lui s'affairent des habitants qui portent eux aussi leurs fardeaux mais avancent, pleins de bons sens et qui seront ses guides durant ces quelques jours passés au pays de l'enfance.

"Ma mère est morte de ne m'avoir plus entendu".

En vrac et au fil des pages ...

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/184116.jpg

Mary Cassat, Mère et enfant, 1897

Voici un merveilleux petit roman, qui se lit vite et laisse une douce tristesse flotter autour de lui. Dans les descriptions et les souvenirs j'ai retrouvé les mots de Claudel posés dans Parfums, des souvenirs d'enfance revisités par l'adulte qui veut retrouver une sensation.

Le roman ne donne pas la clé et l'on repart sans savoir qui était ce père dont on lui a tout caché. Pourtant plane au dessus de sa naissance l'ombre d'un grand mère effrayant et d'une grand-mère éteinte, peut-être porteurs d'un lourd secret.

J'ai aimé la façon dont l'auteur distille des éléments qui nous envoie sur des pistes abstraites, car le lecteur ne peut s'empêcher de mettre bout à bout les informations pour comprendre. Il en est ainsi de ce petit garçon qu'il découvre à son arrivée et qui lui ressemble lorsqu'il était enfant. Est-ce lui qui hante les lieux ? La réponse apparait à la fin ! 

Un récit tout en subtilité , sans pathos, avec,  une langue riche et travaillée, faite d'images, de tournures poétiques et gourmandes qui collent à la terre de ce pays ,et qui doit son titre à une vieille légende que raconte l'oncle de l'aubergiste, selon laquelle "nous avons cent regrets, pas un de plus pas un de moins (...) et quand le centième est écrit sur le grand livre, on meurt"

 

abc 2014

1601375 648411511867803 386070518 n

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:00

http://static.lexpress.fr/assets/135/poster_69378.gif

Kafka sur le rivage, Haruki Murakami, éditions 10/18, 2007, 638 pages

genre : roman fantastique

Thème : solitude, lecture, amour, mondes parralèles, malédiction, sagesse

 

L'auteur en quelques mots ...

http://www.konbini.com/fr/files/2013/09/Haruki_Murakami.jpg

retrouvez la présentation de l'auteur sur les billets suivants :

Les Amants du Spoutnik

1Q84 tome 1

1Q84 tome 2

1Q84 tome 3

Après le tremblement

 

L'histoire

http://www.fabiendoulut.com/wp-content/uploads/2010/11/enfants-endormis.jpg

Illustration d’après le roman Kafka sur le rivage de Murakami, Fabien Doulut

Automne 1944, alors qu'une institutrice amène les enfants de sa classe en sortie scolaire dans une forêt, se produit un événement des plus étranges. Le ministère de la Défense des Etats Unis a rendu public en 1986 ce dossier top secret dans lequel on apprend que des enfants se sont tout à coup effondrés, comme hypnotisés, pendant plusieurs minutes, suite à l'apparition dans le ciel d'un B29. Seize enfants inconscients ,dont un fut plongé dans un coma profond et s'en réveilla totalement amnésique mais porteur d'un don bien singulier.

Epoque actuelle. Kafka a choisi ce prénom en référence à l'oeuvre La Colonie pénitentiaire, qu'il voit comme son propre destin. La prédiction de son père lui annonce une malédiction semblable à celle d'Oedipe ( tu tueras ton père et coucheras avec ta mère). Pour fuir cette funeste destinée, Kafka s'enfuit de son domicile et est curieusement poussé vers la ville de Takamatsu au sud du Japon. Accompagné d'un être imaginaire, sorte de conscience qui le guide, Le Garçon nommé Corbeau, il rencontrera sur son chemin des personnages solitaires et étranges en lesquels il retrouvera la fratrie perdue. Car sa mère a quitté la maison alors qu'il était à peine âgé de quatre ans, emportant avec elle sa soeur et le laissant, lui, seul avec son père. " J'ai l'impression de suivre un chemin que quelqu'un d'autre a déjà tracé pour moi". Caché par Oshima dans une bibliothèque, refuge qu'il affectionne pour sa proximité avec les livres et une certaine Mlle Saeki, Kafka va découvrir peu à peu les liens qui l'unissent à ce lieu et ces personnes.

Parallèlement Nakata, vieillard solitaire et amnésique depuis un événement qui s'est produit dans son enfance, vit à Nagano. Il gagne sa vie d'une pension versée par le préfet et de sa recherche de chats égarés pour le compte de quelques voisins. Son don particulier ( il parle avec les chats) lui permet de rester en contact avec son environnement. C'est ainsi que ses pas le mèneront jusqu'à un personnage étrange et violent qui dit s'appeler Johnnie Walken et qui vole l'âme des chats en les dépeçant.

Commence alors pour  Kafka et Nakata une quête guidée par des forces surnaturelles, oniriques , qui conduiront l'un à ouvrir la porte, l'autre à passer de l'autre côté.

En vrac et au fil des pages ...

http://www.fabiendoulut.com/wp-content/uploads/2010/11/pluie-de-poisson-524x1024.jpg

illustrations Fabien Doulut

Encore une fois je suis séduite par l'univers onirique de Murakami, ce mélange subtil de réalité et de fantastique. Comme toujours le début du roman est ancré dans la réalité mais les personnages prennent tout de suite une profondeur particulière. Ici Kafka Tamura est un adolescent âgé de 15 ans. Cependant ses réactions, ses réflexions ne sont pas celles d'un jeune de son âge. Peu à peu sa vie se dévoile, se révèle au lecteur et l'on comprend que son cheminement ne fut pas simple.

Poussé par une force qui le dépasse, Kafka n'a de cesse d'échapper à la malédiction oedipienne dans laquelle l'a enfermé son père, un artiste solitaire dont on ne sait s'il est un être maléfique. C'est pourtant cette malédiction qui représente la quête du personnage et c'est en l'accomplissant qu'il va se libérer.

Les personnages sont sensibles, posés et ouverts, comme souvent chez Murakami. Cette sensibilité les rend énigmatiques, comme s'ils n'éaient aps en prise avec le réel. Rapidement les destins se croisent et l'univers de l'auteur nous échappe. Il faut alors se laisser porter sans chercher à comprendre pourquoi tel élément se trouve là. Lorsque les choses s'emballent vers la fin, le lecteur découvre que la clé du roman est justement dans le non sens, dans le rêve, dans les émotions. On aimerait en savoir plus sur ce que va vitre Kafka mais les dernières lignes nous permettent juste de nous projeter. C'est un peu le papillon qui émerge de la chrysalide et dont on a suivi la lente maturation, le parcours de l'adolescent vers l'homme.

J'ai particulièrement aimé le personnage de Nakata, vieillard sénile , poussé par une mission que lui-même ne comprend pas et qui ouvre comme toujours les chats sont présents dans le roman et prennent ici la parole, accompagnant celui qui sait les entendre. La musique qui accompagne l'oeuvre est ici Haynd, Beethoven et les grands tubes des années 70. Les références subtiles à la mythologie ( Orphée) guident la lecture.

Paradoxalement ce roman recèle une grande violence. Le sang, le meurtre, occupent une grande place bien que ces éléments ne prennent pas le dessus. Certaines descriptions sont assez insoutenables alors même que le roman dans son ensemble est assez doux et fluide. On comprend peu à peu que cette violence est en Kafka mais qu'elle n'explose pas par lui. Elle est latente.

Le récit se présente à la fois comme une quête spirituelle, un roman initiatique et un essai sur le condition humaine. Les mondes s'imbriquent , ne sont jamais réellement séparés et passer de l'un à l'autre  ( ce que l'on retrouvera dans 1Q84) permet tantôt d'inverser le cours des choses, tantôt de remettre l'univers en bon ordre. L'enchâssement des trois récits ne rend pas la lecture difficile car l'on comprend vite que tout est en lien bien que les trois éléments assument une vie indépendante.

Avec Murakami il faut accepter de passer de l'autre côté du miroir.

 

abc 2014

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 15:21

 

 

logo bonheur

Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs

 

 

Les petits bonheurs du jour :

 

Un mail de Stéphanie qui partage avec moi les épreuves du roman Le Goût des souvenirs de Erica Bauermeister ! Moi qui vous disais l'autre jour que je souhaitais lire la suite de l'Ecole des saveurs ;) Mille merci.

 

Du coup je me suis inscrite aux Editions Charleston qui recèlent , je pense, quelques pépites

 

J'ai fini Kafka sur le rivage de Murakami. J'adore ...

 

et de votre côté ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 02:14

http://www.trtfrancais.com/fotograf/haberler/detay/le-niveau-en-maths-et-lecture-a-lage-de-7-ans-predit-le-futur-statut-socio-economique--_trt-francais-8016.jpg

En cette nouvelle année je relance quelques challenges, toujours prudemment !

En 2013 j'ai remporté l'ABC de Nanet

challenge-2013-reussi

C'est pourquoi je présente pour ma deuxième session des livres qui sont dans mon panier :

abc 2014

Bauermeister Erica : L'Ecole des saveurs (contemporain, 251 pages)
Claudel Philippe : Quelques uns des cent regrets (contemporain, 181 pages)
Doherty paul : Le Manuscrit de Pythias (policier historique, 384 pages)
Easton Ellis Brett : American Psycho (contemporain, 526 pages)
Fitzpatrick Kellie : La Neuvième pierre (policier, 357 pages)
Gaudé Laurent : Dans la nuit Mozambique (nouvelle ,120 pages)
Hébert Anne : Kamouraska (classique historique, 246 pages)
Iwasaki Mineko : Ma vie de geisha (autobiographie, 349 pages)

Japp Andréa : La Dame sans terre, tome 1 (policier historique, 375 pages)
Khérès Damien : Au delà des lettres (nouvelle, 78 pages)
London Jack : Construire un feu (aventure, 176 pages)
Murakami : kafka sur le rivage (fantastique , 637 pages) en cours de lecture
Nadaux Corine :  De la sève à l'écume (contemporain, 214 pages)
Oates Joyce carol : Le Mystérieux Mr Kidder (contemporain, 236 pages)
Plazenet Laurence : La blessure et la soif (historique, 576 pages)
Quinn Kate : La maitresse de Rome (romance historique, 690 pages)
Ruiz Zafon Carlos : Le jeu de l'ange (contemporain, 672 pages)
Shteyngart Gary : super triste histoire d'amour (contemporain, 480 pages)
Townsend Sue : La reine et moi (humour, 315 pages)
Ullmann Linn : Je suis un ange venu du Nord (contemporain, 363 pages)
Vargas Fred : pars vite et reviens tard (policier, 347 pages)
Waters Sarah : Du bout des doigts (romance, 752 pages)
X Malcolm : le pouvoir noir (biographie, 270 pages)
Janice Y K Lee : le professeur de piano (contemporain, 360 pages)
Zweig Stefan : lettre d'une inconnue ( nouvelles classique, 96 pages)


Pour faire bonne mesure je me lance dans le challenge Livraddict baby Drame avec :

 

1 ~  Série - Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas **
2 ~  Quelques minutes après minuit de Patrick Ness
3 ~  Juste avant le bonheur de Agnès Ledig
4 ~  Mille soleils splendides de Khaled Hosseini
5 ~  Le Palanquin des larmes de Ching Lie Chow
6 ~  Série - Loin de tout de J. A. Redmerski 
7 ~  Crime et châtiment de Fedor Dostoïevski **
8 ~  Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini 
9 ~  Boys don't cry de Malorie Blackman
10 ~  Battle Royale de Koushun Takami
11 ~  Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
12 ~  La Voleuse de livres de Markus Zusak
13 ~  Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
14 ~  Ma vie pour la tienne de Jodi Picoult
15 ~  Room de Emma Donoghue
16 ~  La Poursuite du Bonheur de Douglas Kennedy
17 ~  Hate List de Jennifer Brown
18 ~  Neige de Maxence Fermine
19 ~  Premier amour de Ivan Tourgueniev **
20 ~  La formule préférée du professeur de Yoko Ogawa


Un challenge herculéen avec Têtedelitote et tagadatagdatsoin

Les 13 travaux d'Hercule


Le principe : Ce challenge s'étale sur une l'année 2014 toute entière, et vous donne donc tout ce temps pour lire un max de livres ! Mais, quels livres ? C'est bien simple, des livres dont les noms ont des rapports avec les douzes travaux d'hercule grin22 .

Pour rappel, ceux-ci sont les suivants : 

Étouffer le lion de Némée à la peau impénétrable, et rapporter sa dépouille.
Tuer l'hydre de Lerne, dont les têtes tranchées repoussaient sans cesse.
Battre à la course la biche de Cérynie aux sabots d'airain et aux bois d'or, créature sacrée d'Artémis.
Ramener vivant l'énorme sanglier d'Érymanthe.
Nettoyer les écuries d'Augias, qui ne l'avaient jamais été.
Tuer les oiseaux du lac Stymphale aux plumes d'airain.
Dompter le taureau crétois de Minos, que celui-ci n'avait pas voulu rendre à Poséidon.
Capturer les juments mangeuses d'hommes de Diomède.
Rapporter la ceinture d'Hippolyte, fille d'Arès et reine des Amazones.
Vaincre le géant aux trois corps Géryon, et voler son troupeau de bœufs.
Rapporter les pommes d'or du jardin des Hespérides, que gardait Ladon.
Descendre aux Enfers et enchaîner Cerbère, le chien aux trois têtes.


Les mots à retrouver dans les titres (et thèmes)  des livres que vous lirez sont donc les suivants, et sont non négociables 0007(sauf mots de la même famille, exemple : étouffer-étouffement):
    -lion, étouffer, Némée.
    -tête, serpent, dragon.
    -biche, course.
    -sanglier, cochon.
    -écuries, Augias, ménage.
    -chasse, oiseaux, plume.
    -dompter, taureau.
    -juments, canibalisme.
    -ceinture, amazones, reine.
    -géant, boeuf.
    -pomme, jardin.
    -enfer, chien.

Voici donc les livres que j'ai retenus pour les 13 travaux d'hercule :

Meurtre à la pomme d’or Michelle Barrière

La reine et moi Sue Townsend

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur Harper Lee

Alienor tome 1 : le règne des lions, Mireille Calmel

Dans le lit des reines, Juliette Benzoni

Je te vois reine des quatre parties du monde, Alexandra Lapierre

Les lions d’AlHassan, Guy Gavriel Kay

Chroniques de l’oiseau à ressort, Murakami

Tartes aux pommes et fin du monde, guillaume Siaudeau

Sans parler du chien, Connie Willis


Je poursuis toujours ma découverte des oeuvres de Laurent Gaudé avec mon challenge qui passe en illimité ;) avis aux amateurs ! 

linkdefi Laurent Gaudé

Actuellement dans mon Panier  : 76 livres

lien vers ma Pal

 

 

La Plume au féminin d'Opaline

plume2014_2.jpg

Les règles sont les mêmes : lire des livres écrits par des femmes et  laisser le lien de votre critique dans les commentaires sur le blog d'opaline.

 

Craquage de dernière minute pour le challenge d'Isallysun, que ne ferait-on pas pour les copines !

 

Ames sensibles, découvrez !

1601375_648411511867803_386070518_n.png

Le but est plutôt d'être ému, touché, chamboulé, de prendre conscience.

      Je compterai dans ce challenge mes lectures émouvantes ! 

Challenge Ecosse avec Gilwen

Challenge-Ecosse-02.jpg

J'ai repéré quelques lectures qui me plairaient:

Les empreintes du diable de John Burnside

Pauvres créatures de Alasdair Gray

 

Tout cela devrait me permettre de me rapprocher des 100 lectures 

Challenge des 100 lectures 2014

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Mes challenges en cours
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...
  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...