Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 05:23

 

Abbey-Tea-Rooms--_042.jpg

" On n'a encore rien découvert que l'anglais accepterait de substituer à sa tasse de thé"

Florence Nightingale, 1869

Symbole de l'art de vivre britannique, le thé anglais a une histoire tout aussi passionnante que les thés de Chine. Pourtant, ce sont bien les chinois qui sont à l'origine de l'introduction du thé en Europe au XVII°S. Réputé pour ses vertus hygiéniques, le thé s'est peu à peu transformé en boisson des gentlemen !

medium_boston_tea_party.jpg

La première cargaison de thé parvenue en Hollande serait arrivée en 1606. Il faut dire que les Pays Bas commercent déjà à l'époque avec l'Orient, dont ils ramènent des produits rares. Rapidement un concurrent apparait : les anglais et leur East India Company. une révélation sans doute car à cette époque l'Angleterre boit du café , comme le démontre le nombre de plus en plus élevé de Coffee House.

En 1657, le thé apparait à Londres, importé par l'East India Company. Il est présenté comme un remède miracle à certaines affections. La même année il est mis en vente avec succès auprès des clients de Thomas Garraway, fondateur de la première et plus grande maison de thé londonienne qui perdurera jusqu'en 1866.

180px-Catherine_of_Braganza_-_Lely_1663-65.jpg

 C'est une femme qui sera à l'origine de la mode du thé : Catherine de Bragance, infante portugaise et femme du jeune roi d'Angleterre Charles II, qui adorait cette boisson. On raconte qu'elle arriva avec des coffres plein de thé qui constituaient sa dot en 1662 et que la première chose qu'elle demanda fut une tasse de thé !

Cette boisson fut recommandée par des médecins, notamment auprès de Louis XIV pour faciliter sa digestion. 

Pourtant le thé est onéreux, taxé. Il faudra attendre le XVIII°S , 1784, pour que la taxe soit abaissée.De boisson de cour, le thé devient la boisson favorite du peuple.

En 1684 le Dictionnaire de langue française de Furetière accorde toute une page au thé.

 

the.png

De grands hommes contribuèrent à faire de cette boisson l'occasion d'un instant précieux de détente : Thomas Twinnings (1735/1804)Robert Fortune ( 1812/1880), Thomas Lipton ( 1850/1931), mais aussi les frères Bruce qui développèrent la culture du thé à Assam. Ce thé sera vendu en Angleterre pour la première fois en 1839. Les courtiers londoniens lui font un accueil triomphal, l'Angleterre possède enfin son propre thé. Contrairement au thé vert chinois, celui-ci est fermenté et peut être bu avec du lait et du sucre. Robert Fortune quant à lui collecta des plants de thé en provenance de diverses province de Chine et les envoya en Inde. Il fut aussi à l'origine du thé mélangé à des fleurs, pour des senteurs plus parfumées et subtiles. On doit à Thomas Lipton l'ouverture des premiers salons de thé à Londres et les plantations de thé à la place du café. Thomas Twinnings est connu pour être le fournisseur officiel de la reine Victoria puis du prince de Galles et avoir le premier inventé le thé à la tasse, en conditionnant les feuilles dans de petits sachets de 100 gr. Il ouvre le deuxième établissement de Londres en 1717, entièrement consacré à la vente du thé et du café, le Golden Lyon.

 

 

Tea O'Clock

On doit le rituel du Tea O'Clock à Anna Russel, septième duchesse de Bedford,

aux alentours de 1840.

Le souper étant servi à 21h, elle imagine un instant gourmand vers 16h : thé , sandwiches et petits gâteaux. Plus qu'une boisson, c'est un art de vivre qui s'étend de la bonne société à toute l'Angleterre.

 

Woburn Abbey, demeure du couple Bedford

 

En 1824 , le thé fait désormais partie de la ration journalière des marins de la Royal Navy.

 

 

http://www.galerie-photo.com/images/photographie-peinture-028.jpg

Mary Cassat est la première artiste à peindre des femmes buvant du thé dans les années 1880.

 

 

Musée du thé à Londres : 

http://www.1st4londonhotels.co.uk/database/uploads/387019_image1_bramah_museum.jpg

http://www.infobritain.co.uk/Bramah_Tea_And_Coffee_Museum_500.jpg

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQn1ClH7-EwVIHgXzIr5LxYEO5gAlch60qpinX--v6xfzOwjFsrGSrJg2SEfQ

 

Un petit thé à Londres ?

 

Ambiance des grands Tea Afternoon

http://www.wikinoticia.com/images/www.viaje.info/www.viaje.info.wp-content.uploads.2010.01.ritz.jpg

salon de thé de l'hôtel Ritz à Londres

 

 

http://elsjepelsje.files.wordpress.com/2010/08/orangerie.jpg

L'Orangerie de Kensington Palace à Londres

 

http://atypiqueetgourmand.com/wp-content/uploads/2011/08/Afternoon-tea-%C3%A0-langlaise-Butlers-chesterfields-mayfair.jpeg

Butler's and Chesterfield Mayfair à Londres

 

http://img.over-blog.com/381x500/3/24/01/98/1-londres/CIMG8202.JPG

Le Savoy à Londres

 

Pour une ambiance plus intime

camellia-sinensis2.jpg

camellia-sinensis.png

p1040109.jpg

camellia-sinensis1.jpg

Sur Carnaby Street à Cambridge, le salon de Camellia Sinensis

 

 

 

 

21297011.jpg

 

c671b33e1822e543935b3e19501eaa70.jpg

Tiny Tim's Tearoom à Canterbury

 

 

 

643658.jpg

miss-mollett-s-high-class.jpg

9636577_orig.jpg

Miss Mollett's High class in Appledore dans le Kent

 

 

 

mois anglais tea time

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 12:47

Sans-titre.png

Seule face à l'Abwehr, Lily Sergueiew, éditions J'ai lu, collection leur aventure, 1966, 379 pages

Genre : journal 

Thèmes : seconde guerre, résistance, D Day, espionnage, Londres, double jeu

 

L'auteur en quelques mots ...

http://www.lepetitbraquet.fr/images/imag_coup_chapeau/Sergueiew/nathalie-sergueiew-09.jpg

Lily Sergueiev (Nathalie Sergueiew) est une espionne ayant opéré durant la seconde guerre mondiale, née en 1905 en Russie, elle arrive à Paris en  1915. Elle est la nièce du général Evgueni Miller, chef de l'opposition russe kidnappé par le NKVD, en 1937, à Paris.

 Après avoir effectué le trajet de Paris à varsovie à pied au début des années 30, elle part de Paris pour Saigon à bicyclette lorsque la seconde guerre interrompt sa route à la frontière iranienne. Rentrée en France après la défaite, elle apprend le métier d'espion avec les Allemands et devient leur carte maîtresse quand elle part pour le Royaume uni en 1944 avec un radio-émetteur, mais elle aime la France et veut la voir libérée des Allemands. Elle rentre au service des Britanniques comme agent double

 

 Elle a écrit son journal,   seule face à l’Abwehr, publié en 1966.

 

L'histoire:

"Ma lettre est écrite. Je l'ai lue et relue. Une seule phrase compte : " J'ai l'intention de retourner sous peu en Syrie." Je ne propose rien, je n'offre rien. Je me contente de lancer l'appât. Tout mon avenir dépend de ces quelques mots."

Nous sommes en janvier 1941 et Lily Sergueiew essaie d'infiltrer les services de l'espionnage allemand. La réponse ne se fait pas attendre . A partir de cet instant elle jouera un double jeu, donnera le change et rencontrera l'éminent responsable de l'espionnage allemand : Kliemann.

Dans son journal de bord Lily Sergueiew livre ce qui fut son quotidien pendant toris ans. Trois longues années avant de pouvoir rejoindre Londres et se mettre réellement au service des anglais, du côté des Alliés. Trois années au cours desquelles elle a été formée par les espions allemands au codage de document, à la transmission en morse, à l'écoute radiophonique,à l'écriture sympathique,  avec chaque fois l'espoir qu'elle pourrait se rendre utile et livrer les informations qu'elle collectait.

Pourtant l'attente fut longue et c'est alors qu'elle apprend qu'elle est atteinte d'une grave maladie qu'on l'envoie enfin Outre Manche. Là, elle se contentera de fournir les renseignements qu'elle connait, de communiquer avec Kliemann.

Mais qui est- elle en réalité ? Car Lily Sergueiew n'est ni allemande , ni anglaise. D'origine russe, elle est celle qui a parcouru la distance de Paris à Varsovie à pieds. Une jeune femme aventureuse , courageuse et tenace , capable de fondre pour son petit chien Babs et de faire chanter , pour lui, ses supérieurs anglais , faisant trembler l'Intelligence Service !

Aussi inconcevable que cela soit, elle fut " l'incident minuscule qui infléchit l'Histoire" selon Gilles Perrault, "le principal agent de transmission de la plus étonnante campagne d'intoxication connue à ce jour : celle qui précéda le Débarquement du 6 juin 1944"

En vrac et au fil des pages ...

http://sites.estvideo.net/normandie1944/Galeries_photos/utah.jpg

Incroyable histoire que le destin de cette femme que l'on connait peu mais dont le journal retrouvé par Gilles perrault, livre le vécu solitaire et courageux.

Hitler à ce stade est convaincu que s'il place ses soixantes divisions allemandes sur le Mur de l'Atlantique, il pourra à la fois combattre l'invasion alliée envoyée en renfort et avoir le temps de rappatrier les torupes pour contrer le front russe qui menace l'Allemagne vers l'Est. Mais il lui manque une donnée : où et quand vont attaquer les alliés ? L'espionnage entre ici en ligne de compte et toute information se révèlera décisive.

C'est ainsi que l'Abwehr envoya des agents en Angleterre afin de s'infiltrer et de transmettre des informations. C'est pour cela que fut formée celle qu'ils prirent pour une des leurs, celle qui obtint la confiance de Kliemann : Lily Sergueiew. Elle ne fut pas la seule espionne mais beaucoup ne réussirent pas à s'intégrer. Dans tous les cas pas aussi bien.

On retrouve dans son journal ces diverses étapes : la longue préparation, l'attente qui la décourage, le jour du départ pour Londres, les contretemps au point que l'on se dit avec elle que jamais cela n'arrivera. Et alors qu'on n'y croit plus elle livre l'information qui fera tout basculer. 

Kliemann est alors le responsable de l'espionnage en Angleterre. Il voit en Lily l'espionne idéale, formée, parlant anglais et ayant des connaissances en Angleterre. Les messages qu'elle transmit dictèrent à l'état major allemand son ordre de bataille à l'Ouest. "La XV° armée, beaucoup plus puissante que celle qui fut positionnée sur l'Atlantique, attendait l'envahisseur sur les falaises du Pas de Calais. L'effet de surprise fonctionna.

J'ai apprécié la lecture de ce journal pour ce qu'il est : un témoignage véridique et non un roman. on y trouvera quelques longueurs par conséquent. mais avec le recul on comprend que laisser ces passages était nécessaire afin d'expliquer l'interminable attente qui fut le quotidien de Lily Sergueiew pendant trois ans. Un personnage fort et téméraire dont le franc parler étonne. Le contraste qu'elle opose aussi entre une solitude consentie mise au service de l'espionnage et donc une partie de sa vie dévouée à la cause et puis le chantage qu'elle n'hésite pas à exercer sur le colonel Robertson lorsqu'on lui refuse la venue de son chien sur le territoire. 

Un document à découvrir.

d-day-nb

Une lecture à l'initiative des Bavardages de Sophie pour le D Day

 

les billets des copinautes

 

Achille a lu La Mort est mon métier de Robert Merle

D Day en musique chez Mypianocanta

juin le mois anglais

laplume2014


 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 01:52

 

Gatsby style 2 Betty Blyth

En ce mois anglais je fais le tour des salons de thé et autres pâtisseries londoniennes, de la plus chic à la plus tendance, en passant par la plus ancienne ...

 


Un français qui s'installe à Londres, cela donne une pâtisserie au doux nom de Pâtisserie de rêve. Philippe Conticini a recréé ici une ambiance douce et moderne ...

12290180996_83c5bb200c_z.jpg

12408257325_88eeac8486_z.jpg

12408405953_6636b88c9c_z.jpg

12289709673_86fcf6a65c_z.jpg

 

 

pour une ambiance plus vintage,

dirigeons nous vers Drink Shop sur King's cross

drink-shop-do-kings-cross-cafe-vintage-furniture.jpeg

konditor.jpg

 

ou bien chez Hummingbird à Notting Hill

hummingbird.jpg

 

Buttercup cake shop sur Kensington

buttercup.jpg

 

 

 

Il vous faut le top du chic ? Rendez-vous chez Betty Blythe dans une ambiance rétro

http://madeleinemiranda.files.wordpress.com/2013/09/192.png

Betty_Blythe_Counter.jpg

http://madeleinemiranda.files.wordpress.com/2013/09/174.png?w=500

http://madeleinemiranda.files.wordpress.com/2013/09/202.png?w=500&h=373

 

afternoon_tea_Betty_Blythe.jpg

Tea_and_Cake_Betty_Blythe-copie-1.jpg

 

 

Authentique et décalé, le décor victorien de Gilbert Scott

st-pancras-at-night.jpg

photograph-of-original-building.jpg

architecture-detail.jpg

the-bar.jpg

the-bar-ceiling.jpg

shop-weekend-roast.jpg

shop-dinner.jpg

cocktail.jpg

 

 

La plus ancienne pâtisserie de Londres, Maison Bertaux

photo-5-7104.JPG

photo-5-7044.JPG

photo-5-7007.JPG

photo-5-7097.JPG

photo-5-7038.JPG

photo-5-7016.JPG

photo-5-7027.JPG

 

 

 

mois anglais tea time

les billets des copinautes :

Fondantauchocolat s'est intéressée aux actrices qui ont porté la couronne

Syl a lu Le portrait de Dorian Gray en BD

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 08:58

http://www.tourism-review.com/temp/article_zoom_1587_3.jpg

Il est un univers que j'adore et que j'ai fait découvrir à mes enfants : le monde de Beatrix Potter. A la fois désuet, charmant , tendre et très réaliste, le décor imaginé met en scène de petits animaux merveilleusement croqués, qui évoluent au coeur de Hill Top.


Une enfance victorienne

http://3.bp.blogspot.com/-GCZKRNBOv-M/UjXX0kRLlPI/AAAAAAAAPvE/p1AZJFhwFII/s320/2009cr7471_beatrix_potter_and_parents_290x290.jpg

Beatrix entre ses parents, 1874

http://1.bp.blogspot.com/-l5FjB63hpCM/UjXU5RF15II/AAAAAAAAPuo/7aC3TXswHCA/s400/Beatrix_potter_header.jpg

Avec sa souris Xarifa

http://www.histoireavivre.com/wp-content/uploads/2011/10/Young_Beatrix.jpg

Beatrix Potter est né le 28 Juillet 1866 au n ° 2, Bolton Gardens, Kensington, à Londres. Les Potters étaient une famille victorienne typique, vivant dans une grande maison avec des domestiques. Beatrix a été prise en charge par une nounou, passant la plupart de son temps dans la grande crèche de la maison . Il faut dire qu'à cette époque les enfants ne sont pas élevés par leurs parents, qu'ils voient peu . Quand elle fut assez âgée pour commencer les cours, la nurserie fut convertie en une salle de classe et Beatrix reçut ses premiers cours de sa gouvernante. En ces jours, une fille de sa classe sociale n'allait souvent pas pas à l'école.

 La famille a toujours eu un chien et les enfants ont également vécu au milieu de différentes animaux de compagnie dans la salle de classe, y compris les lapins, souris, grenouilles, lézards, serpents, escargots et une chauve-souris.

Les parents de Beatrix ont toujours  encouragé son intérêt pour l'art, lui fournissant tuteurs d'art spéciaux et l'emmenant  voir des expositions dans des galeries.Son père est un photographe amateur, féru d'art, qui emmène sa fille et son fils Bertram aux expositions de la Royal Academy

Cependant, le moment le plus excitant de l'année pour Beatrix était l'été. Chaque année, son père louait une grande maison en Ecosse pendant trois mois. Toute la famille  voyageait  par le train avec le chien, les serviteurs et les chevaux d'attelage.  Ici, les enfants avaient la liberté d'explorer la campagne et Beatrix et son frère ont appris à observer les plantes et les insectes avec l'oeil d'un artiste.

 

L'été  de ses seize ans, Beatrix découvrit  le Lake District anglais .  Elle est totalement tombée sous le charme de la campagne. Cette passion ne devait jamais s'éteindre

 

La suite ...

 

 

La vie dans le lake district

http://leschoixdetrillianabordducoeurenor.hautetfort.com/media/01/02/2972542815.JPG

http://cache2.artprintimages.com/LRG/21/2159/KK4CD00Z.jpg

Hill Top, maison de Beatrix Potter

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR_gAmSnZqZAopMixGnz9p36kR1B-QUQcVWTw_eDKUoqW8WLinxIzAAvLO4

http://esther2d.files.wordpress.com/2012/02/lake-district-main.jpg?w=930

Lake district

http://media.gttwl.com/attachments/global/1373974668_large.jpg

http://leschoixdetrillianabordducoeurenor.hautetfort.com/media/00/00/450797538.JPG

http://p9.storage.canalblog.com/92/50/390235/65007974.jpg

http://p8.storage.canalblog.com/81/27/390235/65009166.jpg

 

 

Le petit monde de Beatrix Potter (à Bowness on Windermere) 

http://p1.storage.canalblog.com/17/86/390235/65086404_p.jpg

http://p1.storage.canalblog.com/10/58/390235/65008210.jpg

http://p1.storage.canalblog.com/15/88/390235/65008271.jpg

http://www.cotediffusion.fr/sites/default/files/diap_contesbpotter3.jpg

http://p8.storage.canalblog.com/80/56/390235/65008601_p.jpg

"Mes enfants, dit un jour Madame Lapin, vous pouvez vous promener dans les champs ou le long du chemin, mais n'allez pas dans le jardin de Monsieur MacGregor. Votre père a eu un accident là-bas, Madame MacGregor en a fait un pâté."

 

 

Des personnages attachants.

Pierre et Jeannot Lapin, Madame Canetan, Tom chaton, Madame Piquedru ...

Ses créations naissent de l'observation minutieuse des animaux dans leur milieu de vie. Ainsi, même si ces petites bêtes sont humanisées, Beatrix Potter restitue fidèlement leur comportement. Le trait est précis et le mot juste dans un souci d'éducation dès le plus jeune âge. Un univers sorti de l'imagination d'une jeune femme solitaire...

http://4.bp.blogspot.com/_uEXvaLEVsJ8/TNmZIN8oVdI/AAAAAAAAEx8/n-Rds6uRWVg/s400/potter_pop%255B1%255D.JPG

http://librairiesandales.hautetfort.com/media/02/00/165595593.jpg

http://4.bp.blogspot.com/-oxEIdwmNaro/UjXaxmo6PxI/AAAAAAAAPvc/oXoEQJxAx7U/s400/45267-large.jpg

http://p7.storage.canalblog.com/70/71/840080/95409691_o.jpg

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRfhBJ7f14lQu-r4NJMSBMyU_9JhFKc8njvNoPjU3LvykCXdJSHNeM73Sqyag

 

 

 

 

juin le mois anglais

Billets des copinautes :

Titine a lu Une note de musiquede Rosamond Lehmann


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Mes challenges en cours
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 09:46

juin le mois anglais

Petit tour des librairies anglophones, en France et au Royaume uni.

Tout commence par la devanture qui invite à entrer dans un lieu que l'on sait d'avance particulier. Ici l'ancien cotoie le moderne et l'architecture est aussi importante que le contenu.

3527415_orig.jpg

The Abbey Bookshop, quartier St Michel, Paris


67463416_p.jpg

La plus vieille librairie américaine de Paris, Shakespeare and Co.

Leur site est déjà tout un programme.

Shakespeare and co a été fondé au début des années 50 par un américain, George Whitman qui doit avoir dans les 95 ans aujourd'hui. Des écrivains étrangers y venaient en résidence pour écrire, et Sylvia, sa fille, a gardé le même esprit d'accueil, de culture : viennent parfois des étudiants étrangers en transit qui peuvent s'installer après 23h (heure de fermeture) à l'étage etpasser la nuit dans un des lits. La définition que George Whitman donne à sa librairie : « une utopie socialiste se faisant passer pour une librairie ».L'historique de cette librairie est passionnant : à l'origine, c'est une autre américaine, Sylvia Beach, qui avait créée une librairie s'appelant "Shakespeare and company", du début des années 20 au début des années 40, dans une autre rue, et c'est à sa mort en 1962 que George Whitman a changé le nom de sa librairie pour poursuivre le rêve.

De nombreux intellectuels se rencontraient dans ce lieu de renom : Hemingway, Gide, Man Ray... En 1941, Sylvia Beach refuse de vendre son dernier exemplaire du Ulysse de Joyce (dont elle avait publié la première version) à un allemand. En 1943, elle est internée à Vittel avec d'autres de ses compatriotes.

Dans les années 50, dans le lieu actuel, se sont les écrivains de la beat génération qui s'y donnaient rendez-vous.

On y va pour la beauté du lieu, on a envie d'en savoir plus pour l'historique passionnant de cette librairie-bibliothèque hors du commun ( source Lire au jardin ...ou ailleurs)

 


daunt_books_front.jpg

Sur Marylebone High street à Londres, la librairie Daunt Books

et son style edwardien.


hatchards_3_230211.jpg

La plus ancienne librairie toujours en activité de Londres, Hatchards, 187 Piccadilly, Londres


img00494-20120417-1155.jpg

Neverland

librairie Neberland dans le 78 à Achères.

 le coin des amateurs de classiques anglais est un véritable coffre aux trésors.

 


red-wheelbarrow-red-2cv-c-norman-ball

 

tea-and-tattered-pages-bookstore-9.jpg

 

 

A l'intérieur une ambiance "bouquiniste", un désordre organisé dans lequel on s'imagine volontiers passer des heures ...

21_parigi_minithumb.jpg

Livraria_Lello_1_240611_1096185686.jpg

Hatchard, Londres ( voir devanture plus haut)

De nombreuses personnalités du monde politique (La reine Charlotte, Benjamin Disraeli ou le duc de Wellington) et littéraire (Rudyard Kipling, Oscar Wilde ou Lord Byron) l'ont fréquentée. Aujourd'hui encore, on peut y croiser J.K Rowling, Alexander McCall-Smith, Peter Ackroyd ou Joanne Harris.

 


22_parigi_minithumb.jpg

 

 

Barter-Books-picture-credit-Mrs-Logic.jpg

Barter Bookshop, Ouverte en 1991,

cette bibliothèque est l'une des plus célèbres de Grande-Bretagne. Installée dans l'ancienne station de train d'Alnwick, petite ville marchande du nord-est de l'Angleterre, elle accueille environ 200 000 visiteurs chaque année et séduit notamment par son charme très british.

 

67463452_p.jpg

images.jpg

img00495-20120417-1217.jpg

 

Pour découvrir des lieux similaires ou plus envoutants à travers le cinéma, voici le billet de Fondantochocolat qui donne envie de voir et revoir ces films qui mettent le livre à l'honneur.

 

 

Les billets des copinautes :

Syl a gagné un award et nous replonge dans des séries télévisées anglaises

Petit speculoos a dégotté un livre de recettes so british

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans les lieux sacrés
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 12:28

http://pmcdn.priceminister.com/photo/Wodehouse-Pelham-Grenville-Jeeves-Occupez-Vous-De-Ca-Livre-896283482_ML.jpg

Jeeves, occupez-vous de ça ! PG Wodehouse, édition bilingue Pocket, 143 pages

Genre : nouvelles

Thèmes : humour anglais, rapports maitre/valet, bienséance

 

L'auteur en quelques mots ...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c8/PGWodehouse.jpg

retrouvez ICI le biographie de PG Wodehouse

 

L'histoire

Bertie Wooster est bien ennuyé, non seulement il n'a plus de valet, le sien ayant été congédié pour kleptomanie, mais lady Florence, sa fiancée, se pique de faire de lui un homme cultivé. Choisissant ses lectures ,elle lui impose Les Différentes catégories de l'éthique et ne tolère pas le moindre écart. Fort heureusement l'annonce passée a porté ses fruits et voici Jeeves, envoyé par l'agence, prenant des initiatives sitôt installé. Mais ne dit-on pas dans la bonne société anglaise que trop de liberté laissée à son valet peut condamner un homme à vivre sous son joug ? C'est ce que Bertie s'apprête à vérifier alors que lady Florence lui demande de subtiliser un écrit compromettant rédigé par son oncle ...

En vrac et au fil des pages...

Ce petit recueil contient deux nouvelles mais c'est celle-ci qui m'a le plus plu. Tout d'abord parce qu'on y rencontre Jeeves, majordome de Bertie Wooster que j'avais vu évoluer dans Bienvenue à Blandings. C'est ici la genèse en somme, la rencontre entre les deux hommes.

L'écriture est pétrie d'humour anglais et j'ai bien ri aux remarques assassines , à l'attitude blasée et non moins réconfortée de Bertie qui, bien que se sachant mené par Jeeves, va le laisser faire, se rendant rapidement compte qu'il lui est devenu indispensable. Il faut dire que Jeeves est un être très particulier qui fait comprendre sans dire et, sous ses airs bienséants, n'en pense pas moins !

 Bien évidemment un extrait hors contexte ne vous dira rien mais je ne résiste pas au plaisir de citer un passage . A ce stade l'oncle de Bertie a rédigé un manuscrit compromettant mettant en cause le bonne société. Lady Florence lui demande de le voler puis de le détruire. Bertie, empétré jusqu'au cou dans son larcin ne sait que faire du paquet : " Les gens qui savent tout de ce genre de chose (...) savent que la chose la plus difficile au monde est de faire disparaitre le cadavre. Je me souviens avoir du ,quand j'étais gosse, apprendre par coeur un poème sur un zèbre du nom d'Eugène Aram, qui avait un énorme problème de ce genre ( ...) Mais je me souviens parfaitement que le pauvre type passait la majeure partie de son temps précieux à se débarrasser du corps dans des mares, ou à l'enterrer et je ne sais quoi encore". C'est le décalage entre le côté collet monté du personnage et ce qu'on lui demande de faire qui est à mourir de rire. La fin n'est pas piquée des vers, mais je vous laisse découvrir cela.

Cette édition bilingue offre l'avantage de lire les tournures dans la langue. je trouve la traduction assez fidèle, dans tus les cas elle reproduit bien l'humour.

juin-le-mois-anglais-copie-1.png

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • Les Tranchées de la haine, Anne Perry ( tome 4 de la saga Reavley)
    Les Tranchées de la haine, Anne Perry, éditions 10/18 Grands Détectives, 2008, 414 pages Genre : policier historique Thèmes : première guerre, tranchées, mutinerie, complot, Angleterre, France L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie d'Anne...
  • Petits bonheurs 2017 #5
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! * Le soleil qui pointe le bout de son nez après le retour du froid ! Décidément ce mois de mars fut plein de surprises ! * Un anniversaire réussi : la tribu en cuisine, des cadeaux...
  • Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach
    Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach, éditions Smart Catherine, 2017, 402 pages. Traduction de Martin Rouillard Genre : thriller Thémes : Ukraine, Tchernobyl, mafia, enquête, L'auteur en quelques mots...
  • Bingo littéraire de printemps !
    Laurence authentique lance le bingo littéraire du printemps. Du 20 mars au 20 juin, le but du challenge est de lire le maximum de livres correspondants aux cases. 1 livre = 1 case , autrement dit un livre ne peut pas valider plusieurs cases à la fois....
  • Petits bonheurs # 4
    Tom et Mouchette ! Lundi 20 Mars 2017 premier jour du printemps et journée internationale du bonheur, que demander de plus ! Aujourd'hui on éteint la TV pour ne pas se laisser envahir par les mauvaises nouvelles, la violence, la corruption ... On ouvre...
  • Easter Basket for 2
    Easter Basket for 2 year old: books, stuffed animal, Thomas and Friends toy
  • Easter basket ideas
    Easter basket ideas for toddlers under age 3 (boys & girls)
  • Great, non-candy ide
    Great, non-candy ideas for a toddler's Easter Basket, perfect for 2 and 3 year olds. Inexpensive, but nothing electronic or plastic-y - all quality toys!
  • Balade irlandaise gourmande
    Aujourd'hui, le club des gourmands propose le thème de l'Irlande. Nous n'avons pas eu l'occasion de célébrer la St Patrick vendredi, alors on se rattrape avec un repas aux couleurs de l'Irlande ce midi. Au menu : Irish Stew et Banoffee pie. Les recettes...
  • Le gratin dauphinois de Martine
    Ceux qui me connaissent doivent être étonnés de me voir essayer une nouvelle recette de gratin dauphinois. Il faut que celui que je fais depuis des années est apprécié et réclamé. Syl m'a convaincue de rejoindre les gourmandes en ce dimanche, pour tester...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...