Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 15:06
Les Tranchées de la haine, Anne Perry ( tome 4 de la saga Reavley)

Les Tranchées de la haine, Anne Perry, éditions 10/18 Grands Détectives, 2008, 414 pages

Genre : policier historique

Thèmes : première guerre, tranchées, mutinerie, complot, Angleterre, France

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie d'Anne Perry sur les billets précédents

tome 1 Avant la tourmente

tome 2 Le temps des armes

tome 3 Les anges des ténèbres

L'histoire :

Alors que la guerre fait rage dans les tranchées, l'information parvient aux troupes britanniques positionnées à Ypres, que des Français se seraient mutinés. Il faut dire que les conditions sont inhumaines et les pertes conséquentes. Dans ce contexte, le révérend Joseph Reavley peine à remonter le moral des soldats qui ne croient plus en rien et doit faire face à un nouveau problème : le major Northrup mène la vie dure à sa section, leur confiant des missions périlleuses, dénuées de tout bon sens. Avant même que Joseph ne puisse empêcher quoi que ce soit, le major est retrouvé mort, abandonné sur le champ de bataille. Tout laisse à penser qu'il a été exécuté et rapidement les soupçons pèsent sur un groupe de soldats. Parmi les accusés, un médecin renommé qui vient de recevoir la silver cross. Chargé d'enquêter ,Joseph va devoir se rendre jusqu'à Paris pour comprendre comment la situation a pu dégénérer .

Pendant ce temps, Judith, ambulancière au coeur de la tourmente, vient en aide sans faille aux mutilés de guerre. Accompagnée de Will, elle exerce aux côtés de Cavan, le fameux médecin qui ne laisse tomber aucun courageux soldat mais voit, comme tous, l'absurdité d'un tel conflit, des ordres donnés sans distinction.Elle sait que si elle peut agir pour que ces héros s'en sortent, elle le fera.

Matthew, quant à lui, est plus loin du conflit et doit régler un complot au sein de l'état major. Alors qu'il croyait le Pacificateur décédé, voici que les soupçons convergent vers une autre version. De fait, Le Pacificateur oeuvre toujours et tire les ficelles, soucieux de montrer comment la guerre déchire les nations et favorable à un rapprochement avec la Russie, quitte à ce que prix à payer soit le sacrifice d'innocents.

C'est dans ce contexte fragilisé par la guerre que la fratrie Reavley va s'illustrer par sa bravoure. Pourtant de nombreux obstacles se dressent encore : le père de Northrup n'entend pas laisser salir le nom de son fils, les soldats soupçonnés s'enfuient et un tribunal de guerre est instauré ...

En vrac et au fil des pages ...

C'est probablement le tome que j'ai préféré, plus complexe et surtout réaliste. Nous sommes au coeur des tranchées et le thème principal est la mutinerie. De nombreux soldats ne sont plus à même de réfléchir aux conséquences , mais tous perçoivent l'absurdité d'un tel combat. Il faut dire que la vie dans les tranchées est proprement inhumaine, relatée ici en des termes précis qui m'ont fait penser au roman CRIS de Laurent Gaudé ( la boue qui s'infiltre partout, l'incertitude , les cris au coeur de la nuit, la section comme une famille et en même temps la grande solitude des soldats)

Anne Perry met l'accent sur le décalage entre les officiers nommés pour commander une troupe, leur inexpérience et les pertes qui s'ensuivent. Bien entendu on a beaucoup lu sur cette guerre, le manque de préparation, la surprise de cette boue que personne ne s'attendait à devoir affronter.

Ce tome n'est pas celui où l'on découvre qui est le Pacificateur, mais il le remet en lumière puisque Matthew Reavley croyait s'en être débarrassé.

La dimension politique, les enjeux, ne sont pas absents, et accentuent , par le va et vient des tranchées à l'Etat major, le sentiment d'injustice qui pèse sur les soldats.

Le personnage de Judith est également mis en valeur, son abnégation et ici, son engagement, quitte à le payer cher. Elle porte également le symbole des femmes engagées et suscite une refléxion sur les épouses, restées en retrait qui ont du reprendre le travail de certains hommes dans les usines : la vie sera forcément différente pour tous après cela.

C'est vraiment une série que je vous recommande.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 07:10
Petits bonheurs 2017 #5

Petit rendez-vous de partage,  délectation et autres petits bonheurs !

* Le soleil qui pointe le bout de son nez après le retour du froid ! Décidément ce mois de mars fut plein de surprises !

 

* Un anniversaire réussi : la tribu en cuisine, des cadeaux par milliers, j'ai été gâtée ! 

 

 

* Le retour des animaux du jardin : aujourd'hui Miss Rainette.

 

 

* Des demandes pour ma reconversion, tout le monde semble prêt à démarrer mais il faut encore que je bosse moi , je ne me sens pas prête ! Ne bougez pas, j'arrive ... bientôt ! 

Et chez vous, quels petits bonheurs ?

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 11:41
Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach

Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach, éditions Smart Catherine,  2017, 402 pages.

Traduction de Martin Rouillard 

Genre : thriller

Thémes :  Ukraine, Tchernobyl,  mafia, enquête, 

 

L'auteur en quelques mots ...

 

 

Orest Stelmach est né au Connecticut de parents ukrainiens. Il ne parlait pas l’anglais avant de commencer l’école et termina ses études diplômé du collège de Darthmouth et de l’Université de Chicago. Durant son parcours, il gagna sa vie en lavant la vaisselle et en réapprovisionnant les étalages des grands magasins, avant d’enseigner l’anglais au Japon et de gérer des investissements internationaux. En 2012, sa nouvelle « In Persona Christi » fut publiée dans l’anthologie "Vengeance" par Mystery Writers of America. Il parle ukrainien, espagnol et japonais. The Boy from Reactor 4 est son premier roman.

Merci à Livraddict et aux éditions Smart Cat pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir cet auteur.

L'histoire

"Tout peut arriver à New York "

Nadia arpente les rues, à la recherche de son rendez vous.  Un homme lui a en effet téléphoné,  prétextant avoir côtoyé son père,  un père dont elle n'a pas gardé un bon souvenir. Il s'adresse à elle en ukrainien mais ne veut pas être repéré,  semble nerveux et lui avoue n'avoir pas connu son père mais vouloir la rencontrer elle. Alors que Nadia s'apprête à lui demander une explication,  l'homme s'écroule à terre, touché par une balle. Ses derniers mots, qui évoquent un certain Damien,  un vol et "le destin du monde " sont un mystère pour elle. Pour autant, elle court un danger et doit fuir.

Ainsi débute une aventure qui va conduire Nadia en Ukraine, sur les pas d'Adam, traumatisé par la catastrophe et les radiations de Tchernobyl , détenteur d'un secret qui pourrait changer le monde ...

En vrac et au fil des pages ...

J'avoue ne pas avoir été emballée par ce récit qui mêle aventure et thriller. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et pense que cela tient à l'ambiance plutôt froide, distante, installée dés le départ.  Les descriptions ne permettent pas de plonger dans un récit qui est surtout soutenu par les actions qui s'enchaînent sans répit. 

Pour autant l'histoire est complexe et construite. Les chapitres sont courts ce qui donne un côté haletant au récit.  Nadia, qui n'aurait pu être qu'un témoin, devient  la cible et nous entraîne à sa suite, en Ukraine. Je regrette ici le manque de descriptions qui permettraient d'ancrer le récit dans un univers,  un lieu et la quantité d'informations nouvelles qui arrivent à brûle pourpoint. 

Le second bémol tient à la tournure de certaines phrases. Déformation professionnelle,  je suis sensible à cela. Bien entendu, je ne peux savoir si cela vient de l'auteur ou du traducteur.  Mais cela gâche un peu la lecture.

Malgré cela le lecteur appréciera l'univers mafieux et les rebondissements . Le sujet, bien que la catastrophe de Tchernobyl ait généré de nombreux récits,  est intéressant et l'on en apprend beaucoup sur ce qui s'est passé après. 

Une lecture en demi teinte donc.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petite fève amère
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 13:58
Bingo littéraire de printemps !

Laurence authentique lance le bingo littéraire du printemps

Du 20 mars au 20 juin, le but du challenge est de lire le maximum de livres correspondants aux cases. 1 livre = 1 case, autrement dit un livre ne peut pas valider plusieurs cases à la fois. 
• Chaque case remplie vous vaudra 1 point. Pour chaque ligne ou colonne remplie cela vous vaudra 5 points bonus. Et enfin si la grille est entièrement remplie cela vous vaudra un bonus de 10 points!
• Pas besoin de blog ni de chaîne pour participer mais vous pouvez bien sûr poster le lien de vos chroniques si vous le souhaitez.
• Le but est de s'amuser donc pas de tricherie ça ne sert strictement à rien. 
• Je ferai un point des points (LOLILOL) régulièrement pour que vous puissiez voir l'évolution de chacun dans ce challenge. Le récap sera dans ce post.
• Vous pouvez prendre le challenge en cours de route et donc compter vos lectures depuis le 20 mars !

Pour les cases:
• La case du milieu est une case joker, autrement dit vous pouvez la valider avec n'importe quel livre.
• LES MANGAS/BD/COMICS/ALBUMS NE SONT AUTORISES QUE POUR LES CASES EMPRUNT/JOKER (et pour la consigne dédiée bien évidemment) DONC 3 MAXIMUM !
• Un livre est considéré comme populaire quand il a été lu par au moins 500 personnes sur Livraddict

Précisions sur certaines consignes : 
- "paru en 2016" = première édition ou première parution en français (traduction)
- "animal" "avril" = cela peut être n'importe où ! (couverture, personnage, auteur, ville, pays, maison d'édition, ...)
- "adapté au cinéma" = seuls les FILMS comptent (pas de série TV)
- "livre le plus vieux de la PAL" = depuis le plus longtemps dans ta PAL
- "livre emprunté" = en médiathèque, bibliothèque, à ta famille, tes amis, dans une boîte à livres...

C'est parti ! 

Lecture n1 Le Prédicateur de Camilla Lackberg 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Mes challenges en cours
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 12:07
Tom et Mouchette !

Tom et Mouchette !

Lundi 20 Mars 2017 

premier jour du printemps et journée internationale du bonheur, que demander de plus !

Aujourd'hui on éteint la TV pour ne pas se laisser envahir par les mauvaises nouvelles, la violence, la corruption ... On ouvre les fenêtre malgré la grisaille et on sourit !

 

Le saviez-vous ?

Cette journée a été créé en regard d'un petit pays au coeur de l'Himalaya, Le Bouthan, pays du bonheur. Là-bas, même à l'école, pas une journée ne commence sans méditation.

Ils en parlent en termes éloquents : le bonheur national brut BNB !

"Lancé en 1972, le "nouveau paradigme" s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable.

Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (objectif : 100% biologique en 2020), l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des "ambassadeurs du changement", la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé - gratuite pour tous -, le tourisme - haut de gamme -, ou le commerce (non adhésion à l’Organisation mondiale du commerce).(...) Une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations unies. Dépaysement assuré au pays du dragon tonnerre, passé du Moyen Âge à la modernité en moins de cinquante ans : une voie vers une société durable et plus équitable ?"

De Marie-Monique Robin, Guillaume Martin, Françoise Boulègue et Marc Duployer – ARTE GEIE / M2R Productions (réalisé avec le soutien du CNC) – France 2014

En ouvrant ma fenêtre ce matin ...

En ouvrant ma fenêtre ce matin ...

Je crois que les petits bonheurs sont partout et qu'il ne faut pas en vouloir plus ou en vouloir trop. Les repérer et en profiter c'est déjà beaucoup ! Il me semble aussi qu'il faut vouloir être heureux et que cela passe par un certain détachement. Pas facile de se détacher des choses matérielles, des petits tracas de la vie ( surtout lorsqu'ils s'accumulent !). Mais poser un regard neuf chaque matin sur ce qui nous entoure, en faisant autant que possible table rase de la veille, c'est pas mal ;)

Se faire confiance aussi, se penser capable de prendre les bonnes décisions. J'ai eu l'occasion de vérifier que cela fonctionne et aide à avancer.

 

 

Et pour vous, qu'est-ce que le bonheur ? Comment le mesureriez-vous ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 10:29

Aujourd'hui, le club des gourmands propose le thème de l'Irlande. Nous n'avons pas eu l'occasion de célébrer la St Patrick vendredi, alors on se rattrape avec un repas aux couleurs de l'Irlande ce midi. 

Au menu : Irish Stew et Banoffee pie.

Les recettes :Pour 4-6 personnes :

1 kg de boeuf type Bourguignon

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

oignon émincé

carottes émincées

2 branches de céleri émincées

2 gousses d’ail

2 feuilles de laurier

1 boîte de tomates concassées 

150 ml de bouillon de bœuf bien réduit (reconstitué avec un cube ça marche aussi)

125 ml de bière brune Guinness

sel

 poivre

75 g de poitrine fumée, coupée en dés

25 g de farine

Faire revenir les légumes dans l'huile d'olive. Lorsque les oignons sont translucides, ajouter la poitrine. Une fois la poitrine  rôtie,  ajouter la viande en morceaux, préalablement farinés, la bière,  le bouillon, les tomates concassées  . Assaisonner. 

Laisser mijoter 2h30 à 3h. La viande doit être fondante.

Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande

Banoffee pie

Un fond de pâte sablée 

Dulce de leche

Bananes

Crème fraîche pour réaliser une chantilly maison

Amandes émondées 

Sucre glace

 

Faire cuire le fond de pâte sablée.  Lorsqu'il est refroidi, le recouvrir de confiture de lait. Attention, dosez pour que ce dessert ne soit pas trop sucré !  Découpez des Bananes en rondelles et tapissez la tarte. 

Réalisez une chantilly maison avec crème fraiche, un peu de sucre glace et de la vanille.

Recouvrez le dessert.

Dans une poêle mettez mes amandes émondées que vous aurez préalablement passées sous l'eau et roulées dans le sucre glace. Faites caraméliser. 

Parsemez le dessus de votre banoffee pie.

Succès garanti ! La chantilly coupe le côté sucré et les Bananes fraîches apportent une touche moins sucrée. Ce n'est pas écoeurant. 

Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande
Balade irlandaise gourmande

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...