Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 00:51

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51NGQy4NgrL._.jpg

M Pénombre, librairie ouverte jour et nuit, Robin Sloan, éditions Michel Lafon, 2014, 342 pages

Genre : roman

Thèmes : livres, bibliothèque, numérique, secte, enigme, immortalité

 

L'auteur en quelques mots ...

http://beanmimo.files.wordpress.com/2014/03/mrpenumbra2.jpg?w=300&h=225

Né en 1980 Robin Sloan a longtemps vécu près de Détroit. Analyste media, il a travaillé pour Twitter de 2002 à 2012. M Pénombre est son premier roman, paru en 2012 puis en 2014 aux éditions Lafon pour la France.

Son site : http://www.robinsloan.com/

 

L'histoire

http://img854.imageshack.us/img854/643/bibliothque.jpg

Clay Jannon, webdesigner chez NewBagel a New York, se retrouve au chômage après moins d'un an de travail dans l'entreprise. dans son secteur la concurrence est rude et il faut avoir fait ses preuves en créant un site ou en développant sa propre boite. Prêt à accepter tout travail pour assurer la colocation qu'il partage avec son ami , il découvre alors une librairie ouverte jour et nuit. "Cherchons vendeur / Travail de nuit /  Contraintes particulières / Bons appointements". La librairie, tenue par un certain M Pénombre , a de quoi interpeler. Mais pour l'heure c'est l'entretien d'embauche qui est surprenant : "Parlez-moi d'un livre qui vous est cher...". Lorsque Clay évoque les Chroniques du chant du dragon, le sourire de Pénombre en dit long. Il a trouvé son vendeur.

L'aventure débute alors : des clients de nuit très particuliers qui empruntent ( car l'on n'achète pas ici) des livres pour le moins curieux provenant du Fond du fond de la librairie, une interdiction : ne jamais lire ces ouvrages , une tentation ... Clay s'attaque alors à l'énigme que recèlent ces livres, mettant la technologie au service de la découverte du mystère.

Pourtant, dans l'ombre, veille une société occulte dont les agissements ont de quoi faire frémir.

 

En vrac et au fil des pages...

http://beanmimo.files.wordpress.com/2014/03/mrpenumbra3.jpg?w=300&h=225

J'avoue avoir eu un peu peur en lisant ce livre de me retrouver au coeur d'une technologie que je ne maitrise pas. Le personnage est un véritable geek et use de termes un peu barbares pour moi ; toute une vie virtuelle se développe alors en parallèle des livres de papier. Passées les premières pages donc, on apprend à suivre ce jeune homme imaginatif, convaincu que la clé de l'énigme ,qui tient en haleine des dizaines de personnes depuis des années , réside dans un programme informatique.

Cependant dès qu'intervient la fameuse société secrète qui sous-tend le récit, dès que l'on embarque le lecteur dans la résolution d'un énigme dont les livres codés de la bibliothèque de Pénombre sont la source, on se laisse porter par ce trio de choc. Car Clay n'est pas seul et embarque avec lui son meilleur ami, créateur d'un logiciel de "simulation de nichons"qui fait fureur, et d'une fille rencontrée à la librairie qui s'avère travailler chez Google. On découvre alors l'énorme machinerie qui nous entoure au quotidien, les coulisses en quelques sortes de notre vie virtuelle. J'avoue que l'auteur m'a perdue bien souvent avec ses termes techniques. Perdue mais pas ennuyée.

Je dois dire que le contraste entre le papier et le virtuel est bien traité. Après s'être familiarisé avec un langage actuel, oral, technique, qui fait partie intégrante du personnage, le lecteur adhère aux propos. Car les références littéraires sont nombreuses ici et l'on pensera peut-être au Nom de la Rose pour l'énigme ou au film L'Agence ,de George Nolfi pour l'idée que nous sommes sans le savoir entourés et épiés par une société secrète. Le contraste entre une vieille bibliothèque comme on les aime et la bibliothèque virtuelle que recrée le personnage afin de comprendre le classement, la pertinence des recherches de ces lecteurs mystérieux, fonctionne contre toute attente. Ici les livres de papier sont perçus comme les détenteurs d'un secret . L'outil technologique apporte le gain de temps, le traitement rapide et efficace de données et la somme de connaissances qu'un lecteur ne pourrait accumuler dans une vie. Les deux sont complémentaires.

Je n'y croyais pas mais je dois dire que l'histoire fonctionne. L'écriture est cependant moins travaillée mais, comme je l'ai évoqué, cela correspond en tous points au personnage de Clay.

A découvrir donc.

 

Challenge des 100 lectures 2014

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 15:30

http://lacritiquante.files.wordpress.com/2013/05/le-confident.jpg?w=181&h=300

Le Confident, Hélène Grémillon, éditions Folio Gallimard, 2013, 311 pages

Genre : roman contemporain historique

Thèmes : seconde guerre mondiale, amour, liens maternels, lettres, suspens

 

L'auteur en quelques mots ...

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/culture/livres/helene-gremillon-le-passe-demasque-525018/4769743-1-fre-FR/Helene-Gremillon-le-passe-demasque_article_landscape_pm_v8.jpg

Née à Poitiers en 1977, Hélène Grémillon a suivi des études de Lettres et d'Histoire avant de publier son premier roman , Le Confident, en 2010. Succès immédiat qui ne se dément pas avec la réédition en Folio. Son second roman, La Garçonnière, parait en 2013 et souligne son talent pour créer du suspens.

 

l'histoire

 

"Un jour j'ai reçu une lettre. Une longue lettre pas signée."

Camille vient de perdre sa mère. Aussitôt remontent les souvenirs du décès de son père. Elle avait alors 13 ans et son père, combattant lors de la guerre d'Indochine, avait visiblement décidé de ne pas rentrer. "Papa s'est suicidé, tu le sais, n'est-ce pas, maman ? que papa s'est suicidé." Le sujet était tabou.

Aujourd'hui elle doit faire face à la mort de celle qu'elle a aimé tendrement. Mais la connaissait-elle si bien ? La lettre de Louis va bouleverser la vision que la jeune femme avait de sa famille. Si tant est que cette lettre parle d'elle. Car qui est cette Annie que décrit Louis. Et d'abord qui est Louis ? ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est un récit à plusieurs voix que nous propose Hélène Grémillon. Comme un dialogue entre Camille, sa mère Elisabeth , Annie et Louis, ami d'enfance d'Annie. A des années d'intervalle, elle fait parler ses personnages et leurs récits s'entremêlent. 

L'intrigue est bien amenée et soulignée par une construction narrative qui permet d'alterner les voix mais aussi de faire écho aux interrogations de Camille. Car à mesure que cette dernière lit la lettre de Louis dont elle ne sait rien, le doute s'installe. Louis parle-t-il d'elle ? Cette lettre ne s'adresse-t-elle pas à un autre destinataire ? Pourtant cette lettre résonne en elle et la happe, aussi la lira-t-elle jusqu'au bout et attendra-t-elle les suivantes.

C'est que le gouffre qui la sépare de sa mère commence à se faire jour et sous ses yeux s'opère une métamorphose : celle d'une femme avec qui elle a vécu durant des années et dont elle ne connaissait pas le passé, les secrets.

On est bien dans un secret de famille et, par certains côtés, l'écriture m'a fait penser à Kate Morton (c'est un compliment). J'ai cependant regretté le manque de profondeur du personnage de Camille à qui la révélation finale ne donne pas plus de relief que dans tout le récit, comme si elle était distante, en dehors de sa propre histoire.

Les autres personnages en revanche sont bien campés et l'idée de croiser les points de vue intéressante : Annie est dans un premier temps décrite par Louis puis l'auteur donne la parole à Elisabeth pour une justification qui fait un instant hésiter le lecteur: cette femme est-elle odieuse ou perdue ? On prend alors en pitié Louis, Paul; les hommes ne sont pas épargnés dans ce court roman !

Le lecteur se devra d'être attentif car, et je trouve ce point abouti, la fin révèle sans insister et il faut se souvenir du début du récit pour reconstituer le cheminement et se dire : mais oui, bien sûr ! C'est finement joué de la part d'Hélène Grémillon car cela évite une fin un peu fleur bleue. Ici le lecteur imaginera sans peine la suite lui-même, on ne la lui impose pas.

On appréciera aussi le fond historique documenté dans lequel évoluent des figures connues. Le récit prend alors une autre dimension puisqu'ancré dans la réalité de la seconde guerre mondiale ( rafles, propagande...), accordant à l'histoire plus de véracité.Le lecteur ne pourra s'empêcher de faire le lien et de se demander si les destins des personnages vont croiser la Grande Histoire , si c'est là la clé du drame annoncé. On nous guide et on nous perd, on nous lance sur des pistes pour mieux nous montrer que l'on faisait fausse route ...

Un auteur à suivre.

 

Merci à Nanet pour cette lecture commune ( son avis ici) et à Nekotenshi pour avoir fait voyager ce livre.

http://2.bp.blogspot.com/-wqfuskUXXXA/Uq4Zab17O2I/AAAAAAAAHzA/Gf60ypE7Pk8/s400/plume2014_2.jpg

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 07:10

logo liste d'envies

Vu chez les copinautes dernièrement...


Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet

http://www.babelio.com/couv/C_Kiki-de-Montparnasse-tome-0-one-shot_9976.jpeg

 

 

Damné, Hervé Gagnon chez Belledenuit

"je n'ai absolument aucun reproche à faire à cet ouvrage qui m'a bouleversée, accrochée et fait voyager dans un passé que je souhaitais connaître depuis longtemps (même si je garde bien en mémoire qu'il s'agit aussi d'une fiction)"

http://img.livraddict.com/covers/66/66697/couv58448504.jpg

 

 

 

Fées , weed et guillotines, Karim Berrouka chez Joyeux Drille :

"Complètement déjanté, je me suis bien amusé ! Des fées bien loin de leur image lisse habituelle, des humains débordés qui font ce qu'il peuvent, des êtres maléfiques et dangereux, des complots et des armes décisives qui ont de quoi surprendre. Le tout, rondement mené avec l'écriture de Berrouka pleine de drôlerie, de formules qui font mouche, des situations complètement barrées. Ca fait du bien !"

http://img.livraddict.com/covers/122/122545/couv46306452.jpg

 

 

Guinevère, la dame blanche, J L Fetjaine

et là j'ai craqué et me suis fait ce petit cadeau !

http://img.livraddict.com/covers/123/123381/couv5446655.jpg

 

 

Un ciel rouge, le matin, paul Lynch chez Jérôme

" la singularité tient ici à la qualité de l'écriture, une écriture très visuelle, presque cinématographique avec par moments un registre lyrique où s'exprime la violence des hommes dans de somptueux décors magnifiés par d'amples descriptions"

 

http://2.bp.blogspot.com/-3tDmQS_CU0Q/U24v_UrToZI/AAAAAAAAKyg/DKh7Bh7KyWA/s1600/ciel_rouge.jpg

 

Dans le grand cercle du monde, joseph Boyden dans le magazine LIRE

" il poursuit son exploration de l'identité amérindienne, dont il est l'un des plus brillants défenseurs"

http://www.albin-michel.fr/images/couv/7/5/1/9782226256157m.jpg

 

Et vous, quelles envies récentes pourraient vous faire craquer ?

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes petites envies
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 15:13

 

logo bonheur

Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs

 

 

Mes petits bonheurs du jour : 

 

Une musique à partager : clic ! 

 

 

Reprise du partenariat avec les éditions Albin Michel et à la clé deux romans qui devraient arriver : le dernier E.E.Schmitt et Le Roman de Louise de Henri Gougaud.


Un gentil petit mot de la famille qui attend avec impatience notre retour en juillet en métropole.


Mon fils cadet qui a des envies de neige et nous a fait un feu de joie dans le barbecue ce soir "en souvenir de la maison dans la montagne".

 

Une sculpture en pomme de mon fils artiste en herbe ;)

20140511_192204_resized.jpg

 

Et vous ?

Pour retrouver les petits bonheurs passés, cliquez ICI


Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 05:32

http://www.babelio.com/couv/3564_166965.pjpeg

La Dame sans terre, tome 1 : Les chemins de la bête, Andréa H.Japp, éditions Le Livre de poche, 2007, 360 pages

Genre : récit historique

Thèmes : hérésie, inquisition, destin de femme, secrets, complots, religion

L'auteur en quelques mots ...

http://www.zonelivre.fr/blog/wp-content/uploads/auteur/japp_andrea.jpg

Née en 1957 à Paris, Andréa H Japp, de son vrai nom Lionelle Nugon-Baudon,  est scientifique et auteur de romans policiers et récits historiques. Traductrice des romans de Patricia Cornwell qui mettent en scène Kay Scarpetta, elle exerce parallèlement le métier de toxicologue. Chercheuse réputée , elle est experte auprès de la NASA.

La Dame sans terre est une série de quatre tomes parus entre 2007 et 2008

L'histoire :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c9/Siegel_Tempelritter.jpg/200px-Siegel_Tempelritter.jpg

1294. Alors que la famine décime peu à peu la population du Perche, Agnès de Souarcy, jeune veuve de 16 ans, mère de la jeune Mathilde, ne parvient plus à nourrir sa maisonnée. "Souarcy en Perche avait enterré un tiers de ses paysans dans une fosse commune creusée à la hâte à l'extérieur du hameau de peur que l'épidémie de colique purulente ne se propage aux fantômes encore debout." Démunie, elle décide, accompagnée de sa fidèle suivante Sybille,enceinte,  de mettre fin à ses jours en la sainte église glacée par l'hiver. Mais le destin en décide autrement et c'est Gisèle, la nourrice ,qui sauve sa maitresse d'une mort certaine.

1304. Agnès de Souarcy a reçu de son demi-frère Eudes une servante, Mabile, qui l'espionne plus qu'elle ne la sert. Ce frère incestueux, à l'esprit lubrique, la comble de cadeaux, espérant qu'elle rejoigne son domaine avec sa fille, mathilde, âgée de onze ans. Mais un petit protecteur veille en la personne de Clément, fils de la défunte Sybille. Dévoué corps et âme à sa maitresse, il sera le premier à découvrir le corps de ce moine messager, défiguré par ... une bête ? C'est que la période est trouble. La France est déchirée par la rivalité entre Philippe le Bel, l'Eglise et l'ordre des Templiers dont la puissance effraie. Mais le monstre n'étant pas celui qu'on croit prendra ici le visage d'un inquisiteur au doux visage.

En vrac et au fil des pages ...

http://cdn-maison-deco.ladmedia.fr/var/deco/storage/images/maisondeco/reportages/escapade/decouverte-d-une-region-le-perche/1224536-1-fre-FR/Decouverte-d-une-region-Le-Perche.jpg

La tétralogie d'Andréa Japp est haletante et passionnante, aussi ai-je hâte de lire le tome 2. Le premier tome dévoré, le lecteur a hâte de savoir ce que va devenir la jeune Agnès de Souarcy, aux mains de Nicolas Florin, inquisiteur de charme. Car le démon prend ici les traits d'un homme séduisant qui efrraie en même temps qu'il fascine. Les personnages sont ainsi bien campés dans leur personnalité et se complètent pour dresser le tableau d'une époque trouble où l'inquisition fait son oeuvre. On objectera peut-être que les protagonistes sont un peu stéréotypés - la jeune femme qui éveille la passion autour d'elle, l'amoureux courtois, le monstre enchanteur, l'enfant qui guide sa Dame... Cependant l'on reconnait là les éléments même du merveilleux moyenâgeux, liés à une intrigue historique qui a soulevé des passions : l'hérésie.

le récit prend les allures d'un roman policier lorsque débute l'enquête de Francesco de Leone suivant les traces de la bête et protégeant des écrits qui pourraient se révéler dangereux dans des mains expertes. Le lecteur est transporté dans le Perche et vit au rythme des interrogations, des craintes des habitants du domaine des Souarcy, mais aussi de leur vie quotidienne .Parallèlement la chevauchée de Francesco de Leone et l'avancée de Nicolas de Florin, créaient une tension dramatique, ponctuée de suspens, qui rend le récit palpitant.

Bien évidemment l'intrigue tourne autour du livre, de l'écrit. Des moines messagers sont assassinés, une bibliothèque cachée renferme de dangereuses révélations. Les ingrédients sont là pour emporter le lecteur, même si les ficelles de cette série sont connues et emploient au merveilleux moyenâgeux, à la légende des Templiers... Cependant l'écriture est fluide , le lexique ne contrarie en rien l'écriture et les notes de bas de pages sont presque inutiles pour qui est féru de ce type de récit.

A découvrir.

abc 2014

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 15:25

logo bonheur

Petit rendez-vous quotidien de partage, délectation et autres petits bonheurs

Mes petits bonheurs du jour ...

Une musique à partager : clic !


Une partie de pêche avec mon second fils : et là je découvre qu'il peut être extraordinairement calme , dans son élément ...


Un coup de coeur pour La Dame sans terre d'Andréa Japp


Des nouvelles de mon fils ainé qui s'éclate avec ses camarades en Espagne , mange du chocolate con churros et profite au maximum de son premier voyage scolaire à l'étranger.

 

Et chez vous, quels petits bonheurs à partager ?


Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article

Présentation/accueil

  • : Un chocolat dans mon roman
  •  Un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Partenariat Albin Michel

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

Articles Récents

  • Petits bonheurs quotidiens
    Nous avons la chance d'avoir, derrière la maison, une coulée en bord de Dordogne pour nous balader. Entre 6h30 et 7h30 quelques petits amis s'invitent au passage ... 45
  • Sois doux
    C'est une photo de Marion Pluss qui nous guide aujourd'hui avant une pause estivale durant laquelle il n'y aura pas d'atelier d'écriture. Leiloona nous invite à la douceur ... Sois doux, mon enfant, mon oiseau. Ne lui donne jamais l'occasion de pleurer,...
  • Concours carnets de recettes : Il est temps de voter !
    Trois personnes ont déposé leur petite recette estivale pour le concours. Il est temps de voter ;) Quelle recette vous plait le plus ? La mienne ne compte pas, bien entendu, mais je la dépose ici car les participations ne sont pas légion et elle est à...
  • Un 14 juillet à Bergerac
    Nous poursuivons notre découverte du pays bergeracois. Quoi de mieux qu'un 14 juillet pour se rendre compte du dynamisme de la ville ? Au fil des rues, les animations se succèdent, pique-nique improvisés sur les bords aménagés de la Dordogne, placettes...
  • Premier billet Bergeracois !
    Nous voici donc en terre d'accueil, le Périgord pourpre. Petit tour rapide du centre de Bergerac, en guise de mise en bouche ;) Comme un fait exprès, nous ne cessons de rencontrer des personnes qui ont de la famille à la Réunion. Petit clin d'oeil : des...
  • Thai Curry Chicken -
    Thai Curry Chicken - 1 lb chicken breast fillets 2 teaspoons vegetable oil 1 cup coconut milk 2 1/2 tablespoons panang curry paste 1 – 1 1/2 teaspoon fish sauce (to taste) 8 small potatoes or 2 large potatoes (optional) basil for garnish (optional) Thai...
  • Baron's Blackberry C
    Baron's Blackberry Cobbler | "Just made this with fresh blackberries and it was delicious! The topping is light and cake-like with a crunchy sweet layer on top, just how I like it."
  • Dernier billet réunionnais
    Avant de quitter l’île de la Réunion qui nous a accueillis pendant 6 ans, je tenais à faire un billet récapitulatif, un petit hommage. Cliquez sur les liens si vous souhaitez voyager Souvenirs ... Des paysages à couper le souffle ... Evasion, mars 2015...
  • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee
    Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee, éditions de Fallois, 2005, 347 pages Genre : roman Thèmes : ségrégation, famille, enfance L'auteur en quelques mots ... Née en 1926 à Monroeville dans l'Alabama, Nell Harper Lee est connue pour son seul roman...
  • "Sweet Chilli Dippin
    "Sweet Chilli Dipping Sauce", a very easy Asian inspired dip. This fresh homemade sauce always scores over the store bought sauce which has added preservatives.

      délivré par Syl

Mes petites envies

logo liste d'envies