Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 14:15

Cet article est reposté depuis Le blog de passiondelecteur.over-blog.com.

Partager cet article

Repost 1
Published by Achille 49 - dans Policier
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 05:33
Le Concours de Nanet # 2

La semaine dernière je vous parlais du concours de Nanet, imaginé à l'occasion des 5 ans de son blog.

 

Voici le second volet avec, en lot :

 

Lot 1 : L'association secrète - Marie-lé Shigo
Editions Sudarènes

livre dédicacé

 

Lot 2 : Au crépuscule Anthony Boulanger
Editions Voy'[el]

 

lot 3 : Innocenti - Eric Descamps

Editions Atine Nenaud

 

lot 4 : Lot de Marque pages - Didier de Vaujany

 

lot 5 Le droit chemin - Sarah Gellman
Editions Denoël

 

Lot 6 : Erenn tome 1 - Emily Musso
Editions Rebelle

 

Lot 7 : Lot de 4 livres de poche : Walking Dead

 

Personellement j'ai très envie de découvrir Innocenti ;)

 

Pour en savoir plus et participer, rendez-vous ici, vite, vite !

 

 

Le Concours de Nanet # 2

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 04:39
L'Homme qui ment, Marc Lavoine

L'Homme qui ment, Marc Lavoine, éditions Fayard, 2015, 190 pages

Genre : récit autobiographique

Thème : enfance, famille, fratrie, mensonge, politique, communisme

 

L'auteur en quelques mots ...

 

 

L'Homme qui ment, Marc Lavoine

Né en 1962, Marc Lavoine est surtout connu pour ses talents de chanteur. J'apprécie cependant ses interprétations filmées. Son enfance est bercée par les goûts musicaux de ses parents, parmi lesquels le jazz, les Rolling Stones et Jacques Dutronc. Très vite le jeune homme sait qu’il est fait pour être un artiste. Passionné de comédie et de chant, il intègre une troupe de théâtre amateur à Paris en 1978. Il devient alors ouvreur à l’Olympia et, sur les conseils de Patricia Coquatrix, décide de s’essayer à la chanson. Après s’être fait connaître du grand public dès 1981 avec son rôle dans la série « Pause-Café », il rencontre ses premiers grands succès dans la musique. Avec « Pour une biguine avec toi » et « Les yeux revolver », il signe une entrée remarquée dans l’univers musical en 1984. Sans jamais délaisser l’une de ses passions au fil des années, il continue de mener une brillante carrière artistique entre le grand écran et la scène. Ses albums de duo sont une réussite, tout comme ses films (« Le Cœoeur des hommes », « Les Meilleurs Amis du monde », « Mains armées »...) dans lesquels il est entouré des plus grands acteurs de sa génération. En 1995, Marc Lavoine épouse la princesse Sarah Poniatowski (descendante de Joséphine de Beauharnais) avec qui il a trois enfants.

 

L'histoire

 

L'Hommes qui ment

ou le récit d'un enjoliveur

récit basé sur une histoire fausse

 

Alors qu'il assiste à l'enterrement de son père Lulu, le narrateur nous convie à un retour dans le passé de cet homme éclatant, dont la personnalité a, à la fois, soudé et fait éclater la famille. Il faut dire que même cet enterrement est hors du commun, comme le fut sa vie, réunissant toutes ses femmes. Lulu, " les dettes d'argent, l'alcool, la guerre d'Algérie, les adultères, les divorces qui coûtent une tonne, la chute du Mur, Mittérand au pouvoir, l'humiliation des cocos, de la CGT et du programme commun, les poèmes d'Aragon, le saxopgone, Mai 68, .." Un père admiré, adulé.

Pour le narrateur, une éducation contrastée, forte, plein de souvenirs chantant et d'autres moins drôles et puis, l'acceptation d'un père en marge, qui bouffait la vie comme une pomme, ne connaissait pas de limites et semblait se foutre de tout , accumulait les maitresses .«Nous étions, mon frère et moi, dans la confidence de notre père sans avoir rien demandé. Tenez, les gars, la patate chaude des histoires de fesses de papa. C’est sympa, cool, moderne, un truc de mecs. Mais moi je n’étais pas un mec pour ma mère qui, à force de me considérer comme une fille, m’avait donné une sensibilité proche de la sienne»

De cette famille colorée, aux fortes personnalités et aux douces tonalités féminines ( sa mère Michou, sa Mémé ...), il garde un regard d'enfant porté sur son petit monde. Juste un peu de recul pour se rendre compte, une fois adulte, de ce que Lulu leur faisait vivre, lui si friand de chair fraiche, si engagé. Et l'on se prend d'affection pour ce père toujours défendu malgré ses écarts, son langage à la Belmondo, son look années 70 et son vécu douloureux marqué par la guerre d'Algérie.

"Guevara, Bob Dylan, Lennon, même combat", assurés d'une victoire, les communistes s'engagent et Lulu ne débande pas, prospectant, parlant à ses enfants de Dreyfus, et la famille de s'y mettre, tous citant de grands noms, Vanzetti, la Résistance. Tous y croient mais l'alcool aidant, le jeu, Michou, elle, n'y croit plus. Elle encaisse, L'enfant se découvre alors protecteur, prend une place qui n'aurait pas du être la sienne. La poésie s'en mêle, Rimbaud, Verlaine . Ecrire est un besoin.

 

En vrac et au fil des pages ...

 

En rédigeant ce billet j'ai écrit "le narrateur" et non Marc Lavoine. Suis-je guidée par le sous titre ( histoire fausse) ou passe-t-il au second plan dans cette biographie d'une famille atypique ? Mais enfin quelle enfance ! On se croirait dans un film, les phrases tantôt crues, tantôt empreintes de ce regard enfantin , le regard du fils, rendent le récit vivant. J'ai cru entendre l'accent de Lulu et je n'ai eu aucun mal à me représenter leur vie. Il faut dire que la plume est visuelle, donne moulte détails sur les objets du quotidiens, les habitudes que l'on a connues dans les années 80. C'est une plongée dans le temps.

Vient ensuite la page communiste, et je dois dire que je ne l'ai pas connue mais il me semble retrouver ce que j'ai déjà lu, des hommes engagés, sûrs de leur fait, de leurs idées, jusqu'au-boutistes.

Bémol : l'écriture alterne des passages où l'auteur parle de son père à la troisième personne et intrusion de la première personne, sans prévenir, au détour d'un paragraphe. Je pense que cela traduit le fil de la pensée, comme si en écrivant et en essayant de se détacher il n'avait pu faire autrement que s'adresser à ce père avec qui, finalement, il n'a jamais pu aborder le sujet de fond qui le préoccupait. Le récit est parfois cru, très cru, spontané toujours, sans retenu me semble-t-il, quoique l'image de la mère, omniprésente, semble protégée.

C'est dans style truculent, visuel et presque cinématographique que Marc Lavoine se livre. J'ai eu la sensation à un moment d'être au milieu des tontons flingueurs ! Ce registre colle bien au personnage du père

On en ressort heureux d'en savoir plus sur Marc Lavoine, étonné des révélations et de cette enfance marquée, et l'on comprend le pourquoi de ce livre qui est une sorte d'auscultation, de méditation intérieure sur les non dits.

Comment comprendre les sous-titres : roman d'un enjoliveur, d'un beau parleur dont les frasques étonnaient, envoûtaient, détruisaient à petit feu aussi.  Une histoire fausse, faussée ? Puis cet homme qui ment n'est-il pas l'auteur qui s'est menti à lui-même durant ces années ?

Je dirais que c'est le récit d'un amour et d'une blessure, à part égale.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 01:35

Pour l'atelier de Leiloona j'entre dans l'atelier de l'ébéniste, le compagnon...

Compagnon

Laisse-moi te dire, petit, que tu entres là dans un lieu saint. Oh tu peux sourire ! Dans quelques temps tu comprendras, tu rêveras de ce que tu vas découvrir, tes mains garderont la mémoire des gestes lentement répétés et ta peau prendra la senteur des essences que tu travailleras.

Lorsque tout se disloque, le refuge est bien souvent à portée de main. Rassurant, chaud, lent, fort. Témoin de notre enracinement biologique, l’odorat est en éveil. L’odeur du bois, senteur à nulle autre pareille, convoque la forêt, les sous-bois, les promenades enfantines ou au contraire solitaires, les Noëls autour du résineux, les escaliers cirés et les meubles polis. C’est ça hein, petit ?

Mais, le bois, c’est encore autre chose. Une matière noble qui se laisse façonner mais guide, indique la forme qu’elle souhaite prendre. Les outils sont là, alignés proprement sur l’établi, et dans quelques minutes entreront en action les mains expertes. Il s’agira tout d’abord de caresser la forme, deviner les contours, les nervures, les lignes de vie. L’idée germe, l’objet s’impose peu à peu au milieu des boucles blondes des copeaux. Pas de précipitation, petit. Laisse s’ouvrir la matière, ne la retiens pas, elle te parle, tu l’entends ?

Si la vie est faite de désespoirs, de vides, de cassures, ici renait la forme originelle : douce, ronde, tendre. Un outil n’est qu’un archer que la main guide, mélodieuse. Que de meubles fabriqués, restaurés ici ! Avec patience, amour, abnégation, on peut tout réaliser. C’est de l’ordre du religieux ça , petit, je te l’explique avec mes mots mais ils ne valent rien, c’est plus fort que cela.

Compagnonnage, transmission de savoirs ancestraux. Tu entends ça ? Compagnon. C’est beau hein ? Société amicale qui réunit le maitre et l’élève. Bien plus que cela, c’est du partage, du bonheur.

Partout en France tu trouveras une coterie pour t’accueillir, car c’est une famille, Dame hôtesse t’expliquera cela tout à l’heure. Tu es surpris de ces noms-là hein, petit ? Je le vois. Va, ton chef-d’œuvre t’attend petit. Mais avant il faudra faire ton apprentissage et il commence aujourd’hui. Observe, sens, ressens… tout est là.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 14:23
Le mois anglais chez Titine,  Cryssilda et Lou

C'est reparti ! En juin nous lirons des récits anglais, se déroulant en Angleterre ou écrit par un auteur anglais. Titine,Cryssilda et Lou ont pensé à tout pour cette quatrième édition.

 

Quelques lectures communes pour agrémenter le tout :

 

LC consacrées à un auteur :

-LC Mark Watson : 1er juin

-LC ou billet hommage à Terry Pratchett : 10 juin

-LC autour d’Ann Granger : 12 juin

-LC autour de Jane Austen : 16 juin

-LC autour de Tracy Chevalier (romans se déroulant en Angleterre) : 20 juin

-LC autour de Ian McEwan : 24 juin

-LC autour de Charles Dickens : 26 juin

-LC autour de Daniel Defoe : 28 juin

-LC 200 ans d’Anthony Trollope : 30 juin

-LC autour de Conan Doyle : Date à déterminer

-LC autour de Jonathan Coe : Date à déterminer

LC sur d’autres thématiques :

-Journée polar anglais : 4 juin

-Roman historique se déroulant en Angleterre : 6 juin

-Journée littérature enfantine anglaise : 8 juin

-LC Reines et Rois anglais : 14 juin

-Journée auteurs anglais d’origine étrangère : 15 juin

-Journée autour des écrivaines anglaises du 20ème siècle : 18 juin

So have fun and read english books !

 

Le mois anglais chez Titine,  Cryssilda et Lou
Le mois anglais chez Titine,  Cryssilda et Lou

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 08:26
Swap victorien avec Mypianocanta

L'an dernier je me suis inscrite à un swap avec mon amie Mypianocanta. Un swap comme nous les aimons, Victorien ;)

Avant de déménager je lui ai fait parvenir mon colis.

Hier matin j'ai eu la surprise de recevoir le sien :

 

 

Swap victorien avec Mypianocanta

Une fois ouvert le colis, un délicat parfum de rose s'est répandu dans la maison. Et pour cause :

 

 

Swap victorien avec Mypianocanta

Le papier, tout aussi délicat, m'a transportée dans une autre époque. Il faut dire que My' a rédigé une lettre de circonstance en réponse à celle que je lui avais envoyée. Nous nous moquons dans nos missives de cette chère Victoria au physique bien ingrat !

 

Swap victorien avec Mypianocanta

Côté lecture me voilà comblée avec des livres qui se trouvaient dans ma liste d'envie et une surprise : SansÂme, une série que My' a apprécié .

 

 

Swap victorien avec Mypianocanta

Des gourmandises comme je les aime : chocolat noir et thé. Là je sais que ce n'est que pour moi car je suis la seule à déguster ces saveurs à la maison ... hihi ! 

 

 

Swap victorien avec Mypianocanta

En revanche les cadeaux ont fait fureur auprès de ma fille qui réclame "les jolies petites choses roses" ! Taratata, je veux bien prêter mon stylo mais pas la trousse, na !

Swap victorien avec Mypianocanta

Merci LecturesenB pour l'organisation de ce swap et My' pour le choix judicieux des présents, tu me connais bien. J'ai pris beaucoup de plaisir à cet échange et espère que nous renouvellerons cela ;) Mais avant un petit thé, ma chère ?

 

 

Swap victorien avec Mypianocanta

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Swap et autres folies !
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach
    Les chroniques de Nadia Tesla, tome 1 : Le garçon qui venait du réacteur , Orest Stelmach, éditions Smart Catherine, 2017, 402 pages. Traduction de Martin Rouillard Genre : thriller Thémes : Ukraine, Tchernobyl, mafia, enquête, L'auteur en quelques mots...
  • Bingo littéraire de printemps !
    Laurence authentique lance le bingo littéraire du printemps. Du 20 mars au 20 juin, le but du challenge est de lire le maximum de livres correspondants aux cases. 1 livre = 1 case , autrement dit un livre ne peut pas valider plusieurs cases à la fois....
  • Petits bonheurs # 4
    Tom et Mouchette ! Lundi 20 Mars 2017 premier jour du printemps et journée internationale du bonheur, que demander de plus ! Aujourd'hui on éteint la TV pour ne pas se laisser envahir par les mauvaises nouvelles, la violence, la corruption ... On ouvre...
  • Easter Basket for 2
    Easter Basket for 2 year old: books, stuffed animal, Thomas and Friends toy
  • Easter basket ideas
    Easter basket ideas for toddlers under age 3 (boys & girls)
  • Great, non-candy ide
    Great, non-candy ideas for a toddler's Easter Basket, perfect for 2 and 3 year olds. Inexpensive, but nothing electronic or plastic-y - all quality toys!
  • Balade irlandaise gourmande
    Aujourd'hui, le club des gourmands propose le thème de l'Irlande. Nous n'avons pas eu l'occasion de célébrer la St Patrick vendredi, alors on se rattrape avec un repas aux couleurs de l'Irlande ce midi. Au menu : Irish Stew et Banoffee pie. Les recettes...
  • Le gratin dauphinois de Martine
    Ceux qui me connaissent doivent être étonnés de me voir essayer une nouvelle recette de gratin dauphinois. Il faut que celui que je fais depuis des années est apprécié et réclamé. Syl m'a convaincue de rejoindre les gourmandes en ce dimanche, pour tester...
  • Appelez la sage-femme, Jennifer Worth
    Appelez la sage-femme, Jennifer Worth, éditions Le Livre de poche, 2015, 498 pages Genre : témoignage Thèmes : obstétrique, seconde guerre, enfantement, femmes, ouvriers, Londres, Docklands L'auteur en quelques mots .. . née au Royaume-Uni en 1935, Jennifer...
  • Carnets de recettes voyageurs : le concours !
    Depuis le temps que les carnets circulent en France, Belgique ou Suisse, nous arrivons au terme de deux voyages ! Le carnet "Recettes de nos voyages" est désormais rempli, de même que le carnet "Maman/bébé" . Comme convenu , j'organise un petit concours...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...