Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 22:37

Pour l'atelier d'écriture de ce lundi , Leiloona nous confie une de ses photos.

Spleen

Spleen

Il est tard, ou trop tôt pour rentrer. Errance des matins sous un soleil glacé, à peine naissant. Rien ne bruit et pourtant, tout est en mouvement. Déjà la vie reprend, circule, s’annonce. L’air frais rend vivant.

Spleen

Des arbres, comme morts, se rappellent au regard des passants, arborant fièrement des fruits auxquels on ne croit pas. Tout est faux, flou, givré, blanchi. Mais doux, apaisant d’angoisse latente.

Spleen

Langueur des matins somnolents que l’aube étouffe sous son voile. Le cœur meurtri, comme figé, observe le grouillement de la vie. Dans quelques heures, peut-être …

Spleen

Sans y croire, avancer, traverser, renoncer. Attendre. Absence de désir. Une autre journée, l’espoir.Isolement mélancolique du spectateur face à la ville. Anonyme. Désaccordé.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 08:33
Pâques à table !

Les filles se sont lancées la semaine dernière déjà ;) Pour nous, le régal, c'est aujourd'hui .

La matinée commence à 6h45 : les petits pas de ma fille résonnent dans le couloir. Il va falloir réveiller les garçons avant qu'elle ne découvre toutes les surprises dans le jardin !

Une cocotte, des petits oeufs, des pièces en chocolat. On suit le parcours des cloches sous les arbustes, dans les massifs. La collecte est magnifique et le panier bien rempli.

Quelle surprise, après le déjeuner, de trouver encore, par-ci, par-là, de petits oeufs qui ont échappé à la vigilance de la demoiselle !

 

Table de fête réalisé par les loulous

 

 

Pâques à table !
Pâques à table !

Au menu :

Gigot de 7 heures ou , comme on dit chez nous, gigot à la cuillère.

Petits légumes confits et gnochis de légumes

Cocotte mousse au chocolat praliné / petits oeufs à la crème

 

La recette

Gigot à la cuillère

 

1 beau gigot d'agneau

400ml de bouillon de légumes

200 ml de vin blanc

quelques légumes à votre goût ( carottes, oignon, ail)

deux branches de romarin

sel, poivre

 

Et le tout cuit dans une cocotte en fonte, pendant 6h à 7h, à 110°C ! 

Pâques à table !
Pâques à table !

Nos petits desserts ( la poule, c'est pas nous, évidemment !)

Pâques à table !
Pâques à table !
Pâques à table !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 04:24
La Confrérie des moines volants, Metin Arditi

La Confrérie des moines volants, Metin Arditi, éditions Points, collection Grands romans

2013, 260 pages

Genre : récit historique

Thèmes : régime stalinien, foi, mission, art, transmission

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Metin Arditi, né le 2 février 1945 à Ankara, est un écrivain suisse francophone d’origine turque. Après avoir a quitté la Turquie à l’âge de sept ans, il étudie à Lausanne. Spécialisé en génie atomique, il poursuit ses études à l’université Stanford. Créateur de deux fondations : la fondation Arditi qui attribue une quinzaine de prix annuels aux gradués de l'Université de Genève et de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et qui a racheté et offert à l'Université de Genève le Cinéma Manhattan, une salle avant-gardiste classée Monument Historique et désormais appelée Auditorium Fondation Arditi; mais aussi la Fondation « Les Instruments de la Paix-Genève », qui favorise l’éducation musicale des enfants de Palestine et d'Israël. Metin Arditi est aussi auteur d’essais, de récits et de romans et a reçu de multiples prix.

 

L'histoire :

" Entre 1918 et 1938, le régime soviétique a détruit, pillé ou vendu à l'étranger tout ou presque de ce que l'Eglise russe comptait comme trésors.

Plus de mille monastères furentfermés. Beaucoup, comme celui de Saint Eustache(...) vidés de leurs occupantset transformés en goulags.(..) Et les milices du NKVD exécutèrent plus de deux cent mille prêtres, moines et moniales.

Ce livre raconte l'histoire de Nikodime kirilenko, l'un des ermites de saint Eustache, qui, au côut de sa vie, a soustrait au régime bolchevique parmi les plus beauc trésors d'art sacré que comptait la région de St Pétersbourg, appelée alors Leningrad."

 

1937. "Ils sont tous morts". Cinq églises et leurs occupants, ssassinés au Golgotha. Nikolai et son frère Sergei sont terrifiés et se tournent vers Nikodime pour comprendre, mettre des mots sur leur épouvante. Nombre de leurs camarades ermites sont morts.

Nikodime perçoit l'enjeu de ce qui se passe mais est encore plus troublé par ses rêves, ou plutôt ces cauchemars qui l'assaillent et lui rappellent un passé qu'il souhaite oublier. Pour expier ses péchés il meurtri son corps, s'inflige des supplices qui ne changent pourtant rien aux pulsions qui l'animent. Des pulsions sexuelles refoulées qui le torturent. 'Ainsi sa vie se partageait entre solitude et suppliques". Et cette fille , Irina, qui n'a de cesse de venir l'observer alors qu'il entreprend de creuser une cache pour chaque objet précieux qui sera soustrait au régime stalinien... Des actions des moines de Nikodime naitra les confrérie des moines volants.

2000. Le père de Mathias vient de mourir, un père dont il se sentait proche mais qu'il ne connaissait pas vraiment. C'est ce que vont révéler les événements des jours suivants, qui vont le plonger dans la plus grande perplexité. Comment n'at-il pas su, lui, son fils que son père s'était converti à la foi orthodoxe ? Pourquoi n'a-t-il jamais su que son père créait des icônes qui partaient pour la Russie ? Quelles révélations encore sur ses origines ? Et ce document traitant de la confrérie des moines volants, laissé dans un meuble fabriqué par son père ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est un roman surprenant que celui-ci. D'abord par sa taille car je pensais que le sujet appelerait un récit plus ample. Mais la concision choisie par Metin Arditi l'oblige à aller à l'essentiel. Chaque parole ou pensée des personnages prend alors sens et les sentiments qui torturent Nikodime nous sont révélés dans toute leur violence.

Car on ne sait si l'on doit apprécier ce personnage , grâce à qui des dizaines de trésors vont être sauvegardés, ou le détester pour se spensées obscures, sexuelles, qui semblent l'attirer vers des excés qui ne nous serons dévoilés qu'à la fin. Son secret révèlera son origine dans son enfance et , à ce moment là, le lecteur le prendra en pitié, lui qui a vécu avec cela pendant tant d'années et n'a pu se libérer de ses démons.

Les démons, sans doute le fil conducteur du roman. Les démons intérieurs mais aussi ceux qui sommeillent en ces hommes avides de sang, soldats d'un régime destructeur. L'histoire rejoint l'Histoire avec un grand H et nous dévoile les tensions, les espoirs de ces moines qui vont braver leur peur, mettre leur talent au service du vil, un vol salvateur.

Le récit de Nikodime se double, dans une deuxième partie, de celui de mathias. On ne comprend pas très bien au départ quel lien les unit, mais le décès de son père et les multiples découvertes qu'il va faire sur ses origines russes, vont nous entrainer au coeur d'un secret de famille qui, des années plus tard, va faire ressurgir des objets que l'on croyait à jamais perdus. Cependant les enjeux du nouveau millénaire nous entrainent dans une Russie actuelle qui m'a moins passionnée. Le nationalisme qui l'anime dresse un portrait peu ragoutant , mais il fallait cela pour expliquer en quoi la quête des objets soustraits aux bolcheviks est importante.

J'ai aimé les différents portraits qui émaillent la première partie, ces moines au passé complexe, aux vies si différentes, qui forment une famille, une fratrie unie par un même sentiment d'urgence. un petit côté trucculent et plein d'humour lorsque le nom de leur confrérie est choisi pour cette cause noble qui les amène tout de même à voler, fait apparaitre leurs actions dans les journaux, les poussent à agir dans une sorte d'euphorie qui gomme un instant les actions parallèles des bolcheviks.

Un récit que je vous recommande.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:43

Un grand merci à Gagathe qui nous a permis de nous chouchouter à travers ce swap

 

 

Après quelques échanges, une belle rencontre l'été dernier, Licorne et moi avons échangé nos petits présents. J'ai bien cru que ce colis n'arriverait jamais, laPoste réserve aprfois ce genre de surprise ! Mais l'attente n'a que plus d'effet ;)

 

Et on peut dire que Licorne a bien choisi : de la douceur, des découvertes et des tas de petits choses que j'adore.

 

 

Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !
Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !

Je vous l'avez dit : que des belles choses, gourmandes, douces et surprenantes !

Je suis folle des boites et des carnets. Licorne a visé juste et j'en trouve à foison dans ce beau colis aux couleurs du swap. La boite qui contient tout cela invite à l'aventure dans une correspondance entre A. Peabody et les autorités egyptiennes ! Le colis m'est destiné ? A moi ? Bon je ne suis pas aussi vieille qu'une momie et c'est surement une de mes ancêtres ;) mais j'ouvre le colis tout de même car après tout, le temps passe ... ! hihi

Côté lecture je connais Jean Diwo mais pas les autres et je suis ravie de pouvoir découvrir enfin les aventures d'Amelia Peabody! de belles heures de lecture en perspective.

La lettre est touchante mais je ne la livrerai pas ici, il faut bien que j'en garde un peu pour moi.

Licorne est la reine de la déco puisque l'an dernier je recevais une belle enseigne CHOCO . Ce N est juste sublime non ?

Le petit plus ? De jolis marque pages, dont certains sur les pièces jouées par la troupe de Licorne ;)

 

Merci beaucoup Licorne, je suis ravie d'avoir fait ce swap avec toi.

Le billet de Licorne

Swap les femmes dans l'histoire : mon colis !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Swap et autres folies !
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 23:02
Les paroles ordinaires

Leiloona nous convie à un atelier un peu particulier en ce lundi. Une photo reste le support mais elle nous confie aussi le thème. Un thème pas évident à traiter, difficile à digérer ...

Sur une photo de Marion, parlons du sexisme.

Le dégoût. La peur. Le froid. Ses mots me transpercent mais je ne peux m’empêcher de penser qu’IL a peut-être raison. Pourquoi ses paroles me touchent-elles autant ? Ce que cela fait naitre en moi est terrifiant.

Pourquoi aujourd’hui, alors que j’ai entendu de tels propos des dizaines de fois ? Parce qu’IL est jeune, qu’IL me regarde avec une suffisance qui dit son mépris, son envie, sa domination, ma soumission.

Ce que j’ai toléré de ses ainés, je ne le supporte pas chez lui. IL me fixe. Je sais que si je baisse les yeux IL se rengorgera d’une victoire facilement acquise. Je ne trouve pas les mots. Je n’ai plus de mots.

Comment exprimer mon malaise ? Est-ce que seulement j’en ai le droit ? Tout est devenu si banal, de l’ordre de la conversation ordinaire autour de la machine à café. Il aurait fallu réagir avant me dit-on. Il est trop tard, c’est ancré. Ce sont juste des mots. Détache-toi de tout ça, prend du recul. Nos mères ne s’en offusquaient pas, elles vivaient avec. IL ne changera pas, c’est tout lui…

La banalité me tue.

Et si …

Si c’était dans l’ordre des choses. Un héritage issu de générations de femmes soumises à l’homme, éduquées pour être l’ombre de quelqu’un, préparer le nid douillet, s’assurer qu’IL ne manque de rien, qu’IL peut travailler sans crainte de devoir en faire plus une fois rentré, qu’IL ne sera pas dérangé par les enfants.

Eduquées pour être l’ombre de quelqu’un …

Faire face, ne pas accepter. Je sais cela. Je sais ce qu’il faudrait faire, dire, mais rien ne vient. Je paie mon éducation, ma timidité, ma place de femme, mon rôle de mère. Je ne suis à ses yeux qu’une proie de plus, facile, consentante puisque muette.

Son sourire. Mon dieu, son sourire. Adoucisseur d’amertume, baume passé sur la plaie, rituel de domination. Il sait.

Le vide, comme un voile froid sur ma peau, m’enferme, m’enserre. Il épouse si bien mes formes que je me sens nue face à lui, fragile, vulnérable.

Lorsqu’IL tournera les talons il sera trop tard. Je repartirai avec mes doutes, mes peurs, mon dégoût de lui, de moi. Je reverrai inlassablement la scène, imaginerai une suite plus belle, plus forte. Une fin où je prendrais le dessus. Je deviendrai transparente. J’entendrai encore ses remarques, anodines, suaves, enrobées, piquantes, monstrueuses.

Ces paroles ordinaires.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 14:58
Petit bonheur # 11 Et la gagnante est ... !

Mes petits bonheurs du jour :

 

 Me délecter d'un peu de crème au citron, alors qu'elle est encore chaude, avant de la déposer sur le fond de tarte. une cuillère de bonheur !

 

 Poursuivre ma lecture de La lettre oubliée, qui m'inspire parfois, m'ennuie à d'autres moments, mais finalement me ravit. Avez-vous déjà lu un tel livre ?

 

 Avoir validé la liste des voeux par commune pour notre retour en métropole et imaginer une vie en Dordogne....

 

 Effectuer le tirage au sort pour désigner la gagnante du concours Journée internationale du bonheur. And the winner is ...

Albertine !

Envoie moi vite, vite ton adresse postale pour recevoir :

 

Petit bonheur # 11 Et la gagnante est ... !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51xgS8NrfIL.jpg

 

 

Articles Récents

  • Mes petits bonheurs ont trois ans !
    Le 26 Décembre 2013 naissaient les Petits bonheurs quotidiens sur le blog avec un billet que j'ai pris plaisir à relire et qui me rappelle qu'il faut toujours essayer de voir la beauté de ce qui nous entoure, les petites joies... Qu'ils soient quotidiens,...
  • Challenge femmes de lettres avec George
    La littérature n'est pas qu'une histoire d'hommes ! J'en suis convaincue depuis longtemps et ai participé auparavant au challenge,La Plume au féminin d'Opaline. les temps changent mais force est de constater avec George que les auteurs féminins sont largement...
  • Le Challenge des 12 thèmes au Salon des précieuses !
    Cette année je ne m'inscris qu'à un seul challenge, en plus des classiques illimités que je reconduits ou que j'organise ( Challenge Laurent Gaudé, Challenge Daphné du Maurier, Les irréguliers de Baker Street) et les challenges auxquels je tiens, qui...
  • Belle année 2017 !
    Encore plus de sourires, de petits bonheurs quotidiens, le temps de s'arrêter un peu pour observer ce qui nous entoure, la patience d'endurer le moins bon et la faculté de rebondir, et toujours de l'amour, de l'amour, de l'amour ! Belle année à tous...
  • La Princesse des glaces, Camilla Läckberg
    La Princesse des glaces, Camilla Läckberg, éditions Babel Noir, 2012, 509 pages Genre : policier Thèmes : Suède, meurtre, amitié, secrets, enfance, amour, solitude, peinture ... L'auteur en quelques mots ... Camilla Lackberg, de son vrai nom Jean Edith...
  • Les Douze indices de Noël, P D James
    Les Douze indices de Noël, P D James, éditions Fayard, collection Littérature étrangère, 2016, 193 pages Genre : nouvelles policières Thèmes : meurtre, mystère, enquête, Noël,famille L'auteur en quelques mots ... Phyllis Dorothy James , née le 3 août...
  • Mini swap il était 4 fois Noël
    Quelle jolie surprise ce matin ! Un colis arrivé de bonne heure et qui met en joie pour la journée. On peut dire que cela tombe bien, le dernier jour de l'an. On avait dit mini swap ? Je vous laisse juger Ma première remarque est que la copinaute qui...
  • Mon blog a 5 ans !
    Joyeux bloganniversaire ! Une soixantaine d'abonnés, de fidèles lecteurs toujours présents dans les bons moments, des amitiés virtuelles devenues réelles après de jolies rencontres, des échanges passionnants avec des auteurs, des partenariats toujours...
  • Un Noël à New York, Anne Perry
    Un Noël à New York, Anne Perry, éditions 10/18 Grands Détectives, 2016, 158 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enquête, famille, héritage, racisme L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie d'Anne Perry sur les billets précédents L'histoire...
  • Bluesman Melody, Ophélia Blatner
    Bluesman Melody, Ophélia Blatner, Editions Promulgo, 2016, 432 pages Genre : thriller psychologique Thèmes : musique, réincarnation, rêve, ségrégation, amitié L'auteur en quelques mots ... Passionnée d’écriture, à l’âge de 14 ans, Ophélia Blatner fut...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...