Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 03:14

Chez Lou et Cryssilda, comme chaque année, c'est le mois anglais.

Pour ouvrir cette session, j'ai décidé de vous embarquer pour un petit tour d'horizon de l'actualité anglaise ( attention, je n'ai gardé que le positif, faut pas non plus pousser mémé, le monde est assez déprimant comme cela ! )

 

Des nouvelles de la reine...

 

Pas de mois anglais sans parler de notre Queen internationale ! Alors que son anniversaire est le 21 avril, Elysabeth II ne cesse de le célébrer, en le fêtant en grandes pompes au château de Windsor, dimanche 15 mai. Plus de 1 000 chevaux et des centaines d’artistes étaient présents à la cérémonie.

Et ce n'est pas fini car, en juin, un pique nique géant viendra cloturer cette fiesta nationale ! Nous en reparlerons.

Comment ? Vous en voulez un peu plus ? 

Dans la série "Il n'y avait qu'eux pour le faire" ...

 

« Plus question de lancer sa toque à la fin de la cérémonie de remise des diplômes. A la suite de « plusieurs blessures signalées au cours des dernières années », l’université d’East Anglia, à Norwich (côte est de l’Angleterre), a décidé de mettre fin à cette pratique redoutable, suscitant l’indignation des étudiants.

Née aux Etats-Unis, cette tradition consiste à lancer joyeusement sa toque vers le ciel pour marquer la fin d’un cycle universitaire et est immortalisée par une photo souvenir. Mais l’intempestive chute de toques sur le nez des malheureux diplômés a conduit l’université à prendre des mesures radicales.

« Ils sont devenus complètement fous avec leurs règles de sécurité ! », s’insurge une étudiante interrogée par le Belfast Telegraph. « C’est très triste, c’est un symbole très important pour nous », renchérit une autre. Afin de remédier à la détresse de ses étudiants, l’université d’East Anglia a néanmoins imaginé une alternative : faire mimer aux étudiants le fameux lancer de toques et le reconstituer sur Photoshop. » source LeMonde.fr

 

 

Info ou intox ?

 

source image Sunday Morning Hérald smh.com

« À en croire le site de fans Making Star Wars (généralement bien informé, précisons-le), des espions en herbe auraient réussi à assister à une scène extrêmement importante du second volet, tournée en pleine nature irlandaise et sous la pluie. Qu'ont-ils vu ? Tout simplement l'un des combats majeurs du nouvel épisode. Tout ce qui suit relève, bien sûr, du spoiler

Star Wars 8, qui n'a toujours pas de titre, est attendu au cinéma à la fin de l'année 2017. Selon l'un des acteurs du film, Oscar Isaac (le pilote rebelle Poe Dameron), cet épisode sera « plus grave » et les héros devront faire leurs preuves, comme Rey lors de ce combat au côté du maître Jedi. « Les héros vont être testés. Tous les trois", explique-t-il en faisant référence à son propre personnage mais aussi à Finn (John Boyega) et à la jeune héroïne. Personne n'échappera à l'épreuve du feu, pas même les droides... « BB-8 sera testé aussi. Tout le monde sera testé ! » Y compris les stormtroopers joués par les princes Harry et William ? Les héritiers de la couronne d'Angleterre auraient tourné une courte scène dans ce prochain volet. Encore un secret que les studios auront laissé filer. » Source LePoint.fr

Humour anglais ... 

Bon, on ne leur en veut pas trop ... si ?

 

Bon mois anglais ! 

Le mois anglais, c'est parti !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur mois anglais 2016
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 02:21
Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale

Agatha Raisin enquête, tome 1 : la quiche fatale, éditions Albin Michel, 2016, 324 pages

Genre : policier so british !

Thèmes : meurtre, ragots, enquête, Angleterre

Traductrice : Esther Ménévis

 

L'auteur en quelques mots ...

Née en 1936 à Glasgow, Marion Chesney alias M.C. Beaton a été libraire et journaliste avant de devenir un des auteurs de best-sellers les plus lus de Grande-Bretagne avec ses deux séries de romans policiers : Hamish MacBeth et surtout Agatha Raisin (plus de 15 millions d’exemplaires vendus dans le monde). Records d’audience pendant les fêtes de Noël 2014, l’adaptation par Sky One d’Agatha Raisin enquête – La quiche fatale (premier volume de la série) a été achetée par France 3

Envie de prendre un thé avec M C Beaton ? C'est par ici ! 

L'histoire :

 

Directrice d'une agence de relations publiques, Agatha Raisin a fait fortune grâce à sa pugnacité et son dynamisme. Pourtant, à 53 ans, elle décide de prendre une retraite anticipée et de changer de vie en retournant dans un petit village des Costwolds  qu'elle a connu lorsqu'elle était enfant.

Rapidement, Agatha s'ennuie. Il faut dire que la vie au cottage lui semble assez monotone à côté des journées trépidantes qu'elle connaissait à Londres. L'idée lui vient alors de participer au concours de tartes du village et de parvenir ainsi à lier connaissance avec les habitants de Carsely. Problème : Agatha ne sait absolument pas cuisiner. Qu'à cela ne tienne, son traiteur favori lui permettra de remporter ce concours; une petite tricherie n'a jamais fait de mal à personne.

Pourtant, lorsque Mr Cummings-Browne, arbitre de la compétition, est retrouvé mort, empoisonné, à son domicile le lendemain matin, les soupçons se tournent immédiatement vers Agatha. Comment se disculper sans avouer sa tricherie ? Que pensera-t-on d'elle lorsqu'on découvrira qu'elle n'a pas cuisiné elle-même cette quiche ? Oui, Agatha sait aussi être bassement matérialiste et égoiste et se soucie peu du sort de Cummings-Browne qu'elle jugeait imbuvable.

Qu'importe ! Experte dans l'art du chantage affectif, Agatha compte bien résoudre elle-même l'affaire, quitte à risquer sa vie ...

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte. J'espère que la suite de la série ( qui comprend de nombreux tomes) sera traduite prochainement !

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est une héroine so british que nous découvrons là, une miss Marple des temps modernes, au caractère bien trempée, peu féminine , qui boit et fume et n'hésite pas à flirter dès que l'occasion se présente. Femme de poigne, elle ne s'en laisse pas compter et fourre son nez partout, surtout dans les affaires des autres.

Rapidement, les habitants de Carsely découvrent en elle une femme déterminée qui n'hésite pas à tricher ou jouer pour parvenir à ses fins. Amis et ennemis gravitent donc autour d'elle, pour le meilleur ou pour le pire.

Le lecteur appréciera le petit côté décalé d'une femme d'affaires qui tient à certaines valeurs tout de même, rêve de se faire accepter dans le petit village très kitch de Carsely alors même qu'elle critique les femmes de la Société des dames de Carsely, leurs concours de tartes ou de confitures, prétend qu'elle retournera à Londres, mais revient toujours vers ce village qui va la changer durablement.

Les personnages sont à la fois stéréotypés ( la ménagère anglaise qui brode au Club des Dames, les dames bien sous tous rapports qui cachent bien leur jeu, les hommes très chic qui semblent être attachés aux apparences alors qu'ils trompent allègrement leur femme ...) et originaux : ici le flic est un jeune homme de 23 ans qui se prend d'affection pour Agatha.

C'est aussi l'histoire de l'évolution d'une femme carriériste qui découvre qu'il existe une autre vie, plus simple, moins superficielle. On aimera son caractère de cochon, sa naiveté aussi parfois, exentrique comme on aime.

L'auteur égratigne au passage une certaine société bien pensante qui cache son jeu sous des dehors avenants et bien sous tous rapports. Ce décalage crée d'ailleurs l'humour.

Bien entendu on boit du thé et on déguste des scones, on est alléché ( ou pas) par la tourte aux rognons du Red Lion !

Une série à découvrir absolument.

 

J'ai lu ce premier tome dans le cadre du mois anglais

 

Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale
Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale

Partager cet article

Repost 0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 02:16
Challenge Daphné du Maurier

En 2016, poursuivons notre découverte de Daphné du Maurier

 

Nous sommes nombreux a avoir apprécié Rebecca de Daphné du Maurier. Mais connaissez-vous ses autres oeuvres ? Savez-vous qu'elle a écrit plus de 15 romans, 6 recueils de nouvelles, 2 pièces de théâtre et autant d'essais, de biographies ?
Je vous rassure je ne le savais pas non plus mais son univers me plait. C'est pourquoi je vous propose un challenge illimité afin de découvrir quelques trésors !

Trois niveaux:

Menabilly : découverte de 2 oeuvres
Manderley : découverte de 4 oeuvres
Lady Browning : découverte de 4 oeuvres + 1 biographie
Daphné for ever : sans limite ! ( là nous estimerons que le challenge est gagné à partir de 5 oeuvres + 1 biographie )

 

Deux petits logos pour lancer le challenge



 

Vous pouvez aussi nous retrouver sur Livraddict

 


Ses romans : je donne la première édition en français mais ils existent en poche

La Chaîne d'amour, Paris, Albin Michel, 1950 / reparu sous le titre L'Amour dans l'âme en 2014
Jeunesse perdue, Paris, Albin Michel, 1949
L'Auberge de la Jamaïque, Paris, Albin Michel, 1941
Rebecca, trad. Denise Van Moppès, Paris, Albin Michel, 1939
L'Aventure vient de la mer ou la Crique du Français, Paris, J'ai lu no 23, 1958
Le Mont-brûlé, Genève, Jeheber, 1944 ; réédition, Paris, Albin Michel, 1970
Le Général du roi, Paris, Albin Michel, 1947
Les Parasites, Paris, Albin Michel, 1951
Ma cousine Rachel, Paris, Albin Michel, 1952
Mary-Anne, Paris, Albin Michel, 1955
Le Bouc émissaire, Paris, Albin Michel, 1957
Château Dor, Paris, Albin Michel, 1963
Le Vol du faucon, Paris, Albin Michel, 1966 ;
La Maison sur le rivage, Paris, Albin Michel, 1970
Mad, Paris, Albin Michel, 1974

Recueils de nouvelles :

Les Oiseaux et autres nouvelles3, Paris, Le Livre de poche no 1127, 1964
Le Point de rupture, Paris, Albin Michel, 1961
Pas après minuit, Paris, Albin Michel, 1972
La Poupée, Paris, Albin Michel, 2013

Correspondance :

Lettres de Menabilly : Portrait d'une amitié, Paris, Albin Michel, 1993

Ecrits sur sa famille :

Les Du Maurier, Paris, Albin Michel, 1948
Les Souffleurs de verre 5, Paris, Albin Michel, 1964

Biographies , Portraits ou romans mettant en scène Daphné du Maurier :

Manderley for ever, tatiana de Rosnay
Meurtre sur les falaises - Une intrigue de Daphné du Maurier T1, Joanna Chalis, 2012
Myself when young, Daphné du Maurier et Helen taylor, 2012
Daphné du Maurier, margaret Forster, 2012
 

 

Participants :

 



Menabilly :

Jérôme
Librophile


Nanajoa : 

La crique du français 


Achille49

PatiVore

Syl

 

 


Manderley :

C'era une volta*
(lu hors challenge : Rebecca)

Cassandre

 

 


Lady Browning :

*Le cottage de myrtille*
(lu hors challenge : Rebecca)

Manderley for ever, Tatiana de Rosnay


Natsan

 

Misscornish

Manderley for ever

 



Daphné for ever :

Sylly


*Choco*

- Manderley for ever Tatiana de Rosnay / Rebecca / 


Delcyfaro
Lauraline

*Pauline*

Rebecca

 

coucou, quelles  nouvelles par ici ? Un petit lien pour relancer les lectures et les conversations icon_winkL'Angleterre de Daphné du Maurier , à écouter et réécouter icon_wink

 

Dernière bonne nouvelle : une interview de Tatiana de Rosnay et une retrospective de la vie de Daphné dans L'Ecole des lettres , Mai/juin 2015 ;)

 

Rebecca dans sa nouvelle traduction

 

 

 

 

Challenge Daphné du Maurier

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans challenge daphné du maurier
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 10:02
Le mois anglais is back !

Comme chaque année, un rendez-vous à ne pas manquer : Le Mois anglais chez Lou et Cryssilda. Une pensée pour Titine cette année, qui ne fait pas partie des organisatrices.

 

Célébrer notre affection pour l'Angleterre, sa cuisine ?, sa littérature, ses pubs, salons de thé et autres librairies ... c'est l'objectif du mois de Juin. Pour les inscriptions c'est par ici.

 

Voici la liste très tentante des rendez-vous prévus en juin . Bien évidemment elle n'est pas exhaustive

 

Un roman qui se passe à Londres

(Vieilles) dames indignes ou indignées - Willa Marsh, Mary Wesley, Nancy Mitford, Barbara Pym, Agatha Christie, Elizabeth Taylor, Stella Gibbons... : 3 juin

Meurtre à l'anglaise (ou plus prosaïquement Polars anglais) : 5 juin

Autour de Jane Austen (romans, adaptations, biographies, austeneries...) : 7 juin

Campagne anglaise (lectures ou films se déroulant principalement à la campagne ou dans de petits villages anglais, photos de voyage...) : 9 juin

Auteurs anglais d'origine étrangère : 11 juin

Connie Willis, Sans parler du chien : 13 juin

Victoriens anglais (Les soeurs Brontë, Wilkie Collins, Dickens, Gaskell, George Eliot, Thackeray, Trollope...) : 15 juin

Sherlock Holmes, l'original et les produits dérivés (les titres/films mettant en avant Arthur Conan Doyle rentrent aussi dans cette LC): 17 juin

Rois et Reines d'Angleterre : 19 juin

Un écrivain contemporain au choix : 20 juin

Angela Huth : 21 juin

George Orwell : 23 juin

Théâtre anglais, tous siècles confondus (Shakespeare, Elisabéthains, Tom Stoppard, Nell Leyshon...) : 25 juin

Anita Brookner : 27 juin

Agatha Christie : 28 juin

Littérature enfantine ou adolescente ou adaptations sur grand et petit écran (Winnie, Beatrix Potter, Paddington Bear, Gruffalo, Neil Gaiman, Harry Potter, Roald Dahl, Mary Poppins...) : 29 juin

Ma petite sélection :

il n'y a plus qu'à piocher ! 

 

 

Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !
Le mois anglais is back !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 06:06
Désolée, je suis attendue, Agnès Martin-Lugand

Désolée, je suis attendue, Agnès Martin Lugand, éditions Michel Lafon, 2016, 379 pages

Genre : contemporain

Thèmes : ambition, carrière, amour, solitude,

 

l'auteur en quelques mots ...

 

Agnès Martin-Lugand était psycho-clinicienne. Elle écrit Les gens heureux lisent et boivent du café, inspirée par un reportage sur une femme qui reconstruit sa vie après le décès de sa famille. Les maisons d’édition auxquelles elle adresse le manuscrit le refusent et elle s’auto-publie en numérique sur Amazon où elle vend son roman pour 0,89€. C’est un carton immédiat, elle en vend 10 000 exemplaires simplement grâce au bouche-à-oreille. Michel Lafon repère le best-seller et la contacte via sa page Facebook pour lui proposer un contrat d’édition.

En 2014 elle a publié son second roman, Entre mes mains le bonheur se faufile

La vie est facile, ne t’inquiète pas est son troisième roman qui parait en 2015.

 

Merci à Livradict et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat qui me permet de découvrir l'auteur.

L'histoire

 

Yaêl doit effectuer son stage de fin d'études en école de commerce et n'a pas l'ombre d'une piste. "Partisane du moindre effort", comme elle aime à se définir, elle ne trouve de plaisir que dans la pratique des langues étrangères. Lorsque l'agence d'interprète la prend pour quelques semaines, elle jubile : "aucune responsabilité, pas d'obligation de porter un tailleur, pas d'horaires tardifs non plus, et la possibilité de boire des cafés gratis et de retrouver tout la petite bande pour l'Happy Hour !"

Pourtant, à la fin du stage, Bertrand, sur qui elle a fait une forte impression, l'engage. Pour elle la voie est tracée, travailler quelques temps, juste pour économiser et se payer un tour du monde.

Côté coeur, Yaël est attirée par un des garçons de la bande, Marc. Lorsqu'il la raccompagne, le dernier soir, elle ne sait pas encore qu'elle ne le reverra que des années plus tard, en aura le coeur brisé et changera radicalement de vie.

Dix ans plus tard, Yaël est devenue redoutable en affaires, indispensable à l'agence d'interprète dans laquelle elle a pris du galon. Désormais sa vie n'est plus consacrée qu'au travail, rendez-vous d'affaires et son ambition démesurée n'a d'égal que la vie solitaire qu'elle s'est construite. Le peu de temps qu'elle prend pour visiter sa famille ne la satisfait pas : sa soeur et sa petite vie de famille épanouissante, des amis qui ne la comprennent plus ... "désolée, je suis attendue", s'excuse-t-elle inmanquablement pour justifier sa fuite.

Aussi lorsqu'elle retrouve Marc, par hasard, ses repères vacillent-ils ...

 

En vrac et au fil des pages ...

Difficile de voir évoluer au fil des pages une héroine en laquelle on ne se reconnait pas, toute dévouée au travail, ambitieuse, isolée parce qu'elle considère que tout écart pourrait la priver d'un poste qu'elle convoite et dans lequel elle pense s'épanouir.

Pourtant Yaël ne laisse pas le lecteur insensible et l'on se surprend rapidement à se demander quelles sont ses motivations, ce qui a pu à ce point la transformer. La jeune fille naive et insouciante du premier chapitre, incapable de se vâtir correctement pour un emploi, se révèle une working girl en talons hauts, tirée à quatre épingle, ne laissant personne piétiner ses plates bandes, certainement pas ces hommes d'affaires qu'elle juge machos.

De ce point de vue le récit et bien construit, qui nous présente la jeune femme au sortir des études, insouciante, libre, l'opposé de ce qu'elle est devenue. Sa vie aseptisée inquiète mais l'auteur a su transmettre le côté rassurant que cela peut représenter pour une personne dont la vie sociale est inexistante. Les rituels que Yaël met en place pour faire de ses journées un parfait enchainement au service de son travail, relèvent de tocs. On comprend alors que cela cache une douleur volontairement enfouie, une forme d'abandon dont elle ne s'est remise qu'en se lançant un défi : ne compter que sur elle-même et laisser de côté l'émotionnel.

Evidemment les thèmes sous-jacents apparaissent : comment guérir d'une blessure ? faire à nouveau confiance à autrui ?

L'évolution de Yaël tout au long du roman est comme un retour aux sources, guidé par un autre personnage qui a lui aussi fait son chemin, Marc. Deux mondes les oppose, celui de l'argent, de l'apparence et du mensonge d'un côté, celui de la simplicité, de l'authenticité des sentiments de l'autre.

La famille n'est pas épargnée et l'on découvre le regard que posent les personnes qui l'aiment sur Yaël, essayant de la comprendre, au moins de respecter ce qu'elle est devenue. Peut-on vivre sous une carapace et se leurrer à ce point sur ce qui nous entoure ? C'est ce à quoi répond Agnès Martin Lugand en faisant évoluer une héroine qui s'est construit un monde et ne voit que ce qu'elle veut voir.

L'univers de l'entreprise n'est pas épargné, la pression, les objectifs et la tension qui en découle. Le sexisme qui permet aux hommes des remarques déplacées est aussi abordé sous un autre aspect à travers les travers que l'on projète sur les hommes. Yaël découvrira que certains personnages qu'elle pensait macho sont en réalité bien plus en phase qu'elle avec leur vie quotidienne.

L'écriture est simple, quotidienne, ce qui permet au lecteur, sans doute, de plonger rapidement dans l'histoire, d'y retrouver des clins d'oeil à sa propre vie ou de trouver crédible le portrait qui nous est dressé des personnages.

 

Merci à Livradict et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat qui me permet de découvrir l'auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 10:38

logogourmandises 16

Ce dimanche les copines sont en avance, elles ont déjà publié les recettes de leurs tartes. A la maison nous avons l'habitude de réaliser des tartes à tout lorsque le frigo regorge de restes. une bonne façon de les accommoder !

Mais aujourd'hui les produits sont frais ;)

Au programme : saumon frais, pesto et oeufs de caille.

 

La recette :

Tarte au saumon frais, pesto et oeufs de caille

Bon, comment vous dire, lorsque je réalise une quiche c'est un peu au pif ! Je ne peux donc vous dire exactement combien je mets d'oeufs, de crème, de lait, de fromage ! Mais ce sont les ingrédients de base auxquels j'ai ajouté aujourd'hui du pesto ( basilic, pignons, parmesan, huile d'olives), des cubes de saumon frais, des oeufs de caille que j'ai juste cuits 2 min dans l'eau bouillante puis écalés. Quelques tomates cerise et voilou !

La bonne surprise : les oeufs ne sont pas trop cuits et le saumon est resté moelleux ;)

 

Tarte à tout chez les copines
Tarte à tout chez les copines
Tarte à tout chez les copines

Et chez les copines ?

Asphodèle – Tarte aux pommes et aux noix
Marion – Tarte provençale

Nathalie – Tarte aux asperges
Pativore – Tarte aux gariguettes
Nathchoco – Kouign-aman
Béa – Tarte à la brousse et au pesto de mâche

Syl - Tarte aux légumes

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...