Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 13:54

http://idata.over-blog.com/2/08/59/73//tarte-choco-caramel-copie-1.jpg

Une recette calorique pour un maximum de plaisir !

 

Qui a dit que le caramel était réservé aux enfants ? il est vrai que l'enfance n'est jamais très loin dans nos souvenirs lorsque l'on déguste ces petites friandises, tour à tour croquantes, fondantes, sucrées, salées.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41bnMSdH0KL._SS500_.jpg

 

" (...) c'est de la sensualité à l'état pur ! Doux et onctueux il remplit et satisfait doucement notre palais jusque dans ses moindres recoins. Pas question de grignoter du bout des lèvres, nous en voulons plein la bouche.", présentation de l'éditeur pour Du caramel plein la bouche de Trish Deseine.

 

 

 

Tout commence comme un cheese cake :

- 150 gr de biscuits à la cannelle type speculoos

- 150 gr de biscuits type roue d'or au beurre

- 80 gr de beurre tempéré coupé en petits dés

 

Mixez les ingrédients ensemble, sans trop. Vous devez obtenir une pâte sablée. Tapissez le fond d'un moule à manquer avec cette préparation en tassant bien avec les doigts, en prenant soin de faire remonter la pâte sur les bords.

 

Pour l'appareil :

- choisir une glace en bac. J'aime le praliné mais vous pouvez opter pour une crème glacée vanille parfumée, marron glacé ou noix de macadamia. Laissez le bac de glace à température ambiante un petit moment de façon à pouvoir travailler la glace et l'étaler généreusement sur le fond de tarte. Recouvrez le tout de film alimentaire et Vite, vite, au congélateur !

 

Pour la sauce caramel au bon goût "original" !

- 150 gr de sucre roux de canne

- 80 gr de beurre salé

-20 cl de crème liquide

 

Mettez le sucre dans une casserole et laissez fondre à feu doux, sans eau ! En même temps, dans une autre casserole, faites bouillir la crème. Lorsque le caramel s'est formé, additionnez la crème au caramel délicatement. remuez vivement et ajoutez le beurre sans cesser de remuer.

 

Raté ? le feu est trop vif, ou bien vous n'avez pas assez remué ...

 

Laissez refroidir un peu et nappez la tarte de ce caramel. Remettez au congélateur. Vous penserez à sortir la tarte quelques minutes avant la fin du repas, comme on le ferait pour un gâteau glacé.

 

Ce que j'aime dans cette recette : l'association des textures (le croustillant du fond de tarte, le moelleux de la glace et le fondant du caramel), le mélange des saveurs (la note très sucrée du caramel, la douceur de la glace), le fait d'être obligée de déguster lentement pour laisser venir toutes les sensations, la touche glacée qui permet de se régaler de sucre sans être écoeurée...

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:50

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/5/6/9782253114659.jpg

 

Embrassez-moi, Katherine Pancol, Editions Le livre de poche,2005, 410 pages

 

 

 

Et bien non, je n'ai pas réussi à dépasser la cinquième page ! Pour la première fois je mettrai cela sur le compte d'une mauvaise période, d'un manque d'attention ou de concentration. Le hic est que jusqu'à présent je n'ai jamais eu besoin de réellement me concentrer pour lire un roman de Katherine Pancol. Alors ? Que dit-on des premières lignes d'un roman déjà ? un début de roman nous précise en général les intentions du romancier, bla, bla, bla... C'est ce que je dit à mes élèves. La vérité c'est qu'il n'y a pas de recette miracle et que ce qui a pu marcher pour un roman ne fonctionne plus pour l'autre.

 

Le début est pourtant prometteur et jusqu'à la page 14 (édition du Livre de poche) je trouvais l'idée sympa :

Elle est en maison de repos, elle veut oublier. pour cela elle se coup du monde, y compris de Louise, une jeune infirmière qui entre dans sa chambre tous les jours pour les soins. Elle s'enferme dans son rêve pour fuir la réalité. Puis le déclic: "On vous a déjà dit que vous ressembliez à Louise Brooks ?" demande-t-elle à l'infirmière. Commence alors le récit de sa vie passée, aidée par Louise La jeune comme elle l'a baptisée.


C'est ici que j'ai lâché le livre. Je ne me suis pas sentie emportée dans l'histoire.

Je rententerai ma chance dans quelques temps...pourquoi pas ?


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans la petite fève amère
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 10:02

http://michel.balmont.free.fr/pedago/vieux_lyon/tableaux/ricotta.jpg

Vincenzo Campi, Les mangeurs de Ricotta, 1580, huile sur toile

"Le plaisir de la table est de tous les âges, de toutes les conditions, de tous les pays et de tous les jours" Anthelme Brillat Savarin

 

Ainsi parlait l'écrivain gastronome, défenseur de la gourmandise. Pourtant son traité sur la Physiologie du goût n'est pas des plus digestes ! Il y décortique les mécanismes du goût tel un scientifique , traite d'obésité, de jeûne. Baudelaire ne s'y est pas trompé (Paradis artificiels, Vin). Oups, c'est Balzac qui ne serait pas content  de me lire ! Je suis bien consciente de l'influence de cet écrit sur la littérature, l'entrée du goût dans la matière littéraire, l'émergence d'un "discours gastronomique" (Philippe C.Dubois)...mea culpa !

 

Oui mais moi ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est la petite anecdote qui raconte comment la mère de Brillat-savarin, prise de malaise à la fin d'un repas trop copieux, la gourmande,et  sentant sa fin venir, réclama dare-dare son dessert de peur de passer de vie à trépas sans avoir assouvi son péché de gourmandise. Et son fils de commenter "Et elle alla prendre le café dans l'autre monde !". Truculent n'est-ce pas ?

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans anecdotes culinaires
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:46

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRKBliaUtXmjsB1q7D36sO7JeBnMhfOegJtCpjEdhivR03630LBHHIPqVW5

J'avoue avoir découvert les bentos par les mangas. A l'origine le Bentô est un terme japonais qui désigne un repas rapide contenu dans un coffret compartimenté, que l'on prend hors de la maison. Cela étant c'est un repas à part entière composé de riz cuit, poisson ou viande, légumes et fruits. Mais un bento ne serait rien sans le rituel de la décoration qui l'accompagne, le souci du détail, de la forme, l'assortiment des couleurs.C'est à la fois un art, une gourmandise, le plaisir des papilles et des yeux.

 

 

Mon idée est ici d'associer à un livre, aux sensations qu'il a fait naitre en moi, des mets, des saveurs, des parfums "Qui chantent les transports de l'esprit et des sens" (Baudelaire, Correspondances).

 

J'essaie de lier le contenu du livre à une boite (obento). il en existe tant ! Des boites traditionnelles en bois à celles, plus colorées, que l'on trouve aujourd'hui. Le contenu ne sera pas toujours rigoureusement japonais...tout dépendra de la lecture. Dans tous les cas il ne saurait y avoir de bento littéraire sans une lecture qui m'aurait charmée !

 

* Mon tout premier bento littéraire : Bento autour de Mangez-moi! d'Agnès Desarthe

 

* Le second porte sur un auteur japonais d'adoption française ( toute une histoire à découvrir ICI) "Une langue venue d'ailleurs" Akira Mizubayashi

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans bento littéraire
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:28

IMG_1620.JPG

 

 

 

Ma bibliothèque est un coin douillet ,sous les combles, aménagés pour la circonstance. Un canapé chocolat, un revêtement en jonc de mer, des étagères en bois qui épousent la pente du toit...tout est fait pour créer une ambiance chaleureuse et reposante. Les livres sont classés par genre :en haut théâtre et poésie, au dessous les romans ( auteurs français d'un côté, étrangers de l'autre) les biographies, les BD, les documentaires et autres livres d'Histoire. Comme vous le constatez il n'y a plus assez d'étagères et les ouvrages commencent à s'empiler gentilment. Mais cela donne un aspect vivant qui me convient, de même que cette pile de livres négligemment posée au sol et dans laquelle je pioche ces derniers temps. Une pile qui grandit aussi car il n'est pas un mois sans que j'achète des livres !

IMG_1621.JPG

 

 

 

 

Le coin petits lecteurs rassemble les livres de mes enfants qui sont aussi les miens puisque j'ai toujours conservé et fait suivre dans nos déménagements les livres de mon enfance. On y trouve donc de vieilles éditions de la bibiothèque verte, rose, rouge et or, de petits bijoux que je prends plaisir à ouvrir parfois pour le parfum vieilli des pages jaunies, la couverture désuette ou les mots enchanteurs.

 

 

 

C'est un lieu où je me sens bien mais j'apprécie aussi de lire dehors, sous les arbres ou encore à la plage ( aie, je sens que je vais en faire frémir plus d'un sur cette remarque. Alors je me déculpabilise en citant Philippe Delerm : "(...) le sable s'insinue. Il se diffuse sur les aspérités crémeuses et brille çà et là. C'est une ponctuation supplémentaire, un autre espace ouvert" in La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules.)

 

IMG_1625.JPGIMG_1623.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans les lieux sacrés
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:26

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise: un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires; parce que l'un ne va pas sans l'autre dans mon univers.

Je lis pour le plaisir et selon mon humeur, au hasard des rencontres.

Ici pas de contrainte,on parle de l'art sous toutes ses formes : peinture, sculpture, photographie, cinéma, musique, écriture ...

L'onctuosité d'une lecture, le piquant d'un échange avec un auteur, la chaleur des épices réunionnaises et mon esprit est repus, gorgé de bonheur !

IMG 0946

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman
commenter cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...