Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 04:52

http://www.printempsdespoetes.com/images/logo_pdp_over.gifPour cet avant dernier rendez-vous de cette semaine poétique, à l'occasion du Printemps des poètes, je vous invite à découvrir Abdallah Zrika.

Poète marocain, il a passé son enfance dans le bidonville de Ben Msik et a écrit ses premiers poèmes à l'âge de douze ans. Par ses écrits il prône la liberté. Sa manière de faire ne plait sans doute pas puisqu'il été emprisonné durant deux ans pour "délit de poésie". Il a ensuite versé vers le théâtre mais c'est sa poésie que j'aiemrais vous faire découvrir aujourd'hui.

Le Matricule des anges lui a consacré un numéro, dans lequel apparait tout son amour de la vie mais aussi sa révolte, sa passion pour l'art en général.

 

Morceaux choisis :

 

" J'ai apporté le vinhttp://www.voixdelamediterranee.com/2011/images/directory/1305293171PhotoAbdallahZrika-maroc72.jpg

sans la peau du verre

 

J'ai apporté les dattes

fraichement cueillies d'un mamelon

 

Je suis venu à vous

je ne suis pas venu

et vous n'êtes pas venus à moi

 

Je suis ainsi

vif-argent

http://www.lesoir-echos.com/wp-content/uploads/1312811498921904500.jpg

comme le courant de la volupté (...)"

 

 

 

" Les belles choses n'ont pas de sens

 La sagesse n'a pas de sens

La belle sagesse est dans le rien 

Alors donne moi

Du rien

Ta belle image"

 

 

 

" J'ai peur de l'homme

qui possède deux yeux

l'un pour manger

l'autre pour tuer"

 

 

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 04:39

http://www.printempsdespoetes.com/userfiles/Image/images/bandeau.jpgSixième rendez-vous , à l'occasion du Printemps des poètes, ce petit billet se tourne aujourd'hui vers l'océan indien avec un poète et conteur créole dont je parlerai plus longuement dans quelques jours, Teddy Iafare Gangama. J'ai déjà fait un billet sur une lecture jeunesse, Tigouya, mais l'auteur écrit aussi bien des poèmes que des pièces de théâtre, traduit des BD en créole et se produit sur scène dans des kabar fonkèr. Un hyperactif en quelques sortes !

 

Passionné par son ile natale, ce fonkezer comme on dit par ici( fonker : qui exprime ce qu'il a dans le fond du coeur donc) est un fervent défenseur de la langue et de la culture créole. Outre ses déclamations, souvent accompagnées de musiques qui varient du funk au jazz en passant, bien entendu, par le maloya, Teddy Iafare Gangama anime des ateliers d'écriture. Trouver le mot juste, économiser les mots pour que chacun trouve sa place et résonne, tel est son credo.

 

Le fonkèr c'est l'expression d'une émotion, un coup de gueule par fois. Certains le comparent au slam. c'est vrai, on retrouve la même volonté de faire passer une émotion au public à travers un texte poétique dit et non chanté, souvent accompagné de musique.Le fonkèr est lié au kabar.

 

Alors évidemment les textes que je vous propose sont en créole, mais je ne résiste pas à un petit extrait, pour le plaisir:

 

Fin d'lané là

 

"Se lané là sak te importanhttp://storage.canalblog.com/97/80/263551/41709172.jpg

Pou moin té la fin d'lané

31 désanm, nouvelan ?

Non, la pa sa

Lanoél ? La pa sa non plï

20 désanm ?

20 désanm ou di ?

A, 20 désanm!

Sanm sa minm té importan pou

moin se lané là (...) "

 

Se ou té in fruit

 

" Se ou té in fruit, moin noré di in grenadine, nana i di osi fruit de la passion "

 

billets précédents :

dimanche Serge Meurant

lundi Pierre Gabriel

mardi Antoinette Jaume

mercredi Dominique Cagnard

jeudi les haikus

 

 On finit avec le travail de la créatrice du logo du Printemps des poètes pour l'année 2012


 


Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 04:10

http://www.printempsdespoetes.com/userfiles/Image/images/bandeau.jpgCe rendez-vous quotidien est l'occasion de mettre à l'honneur un poète, jusqu'au 18 Mars 2012. A ce sujet, le site du Printemps des poètes fourmille d'infos et de références précises.

 

Petit récap' des billets précédents :

dimanche Serge meurant

lundi les éditions farfadet bleu et Pierre gabriel

mardi Antoinette Jaume

mercredi Dominique Cagnard

 

 

 

 

 

Printemps des Poètes from Frederic Lecloux on Vimeo.

 

Aujourd'hui je voudrais consacrer ce billet aux haikus. Ce sont de petits poèmes japonais qui répondent à des codes d'écriture très précis. Et oui, à les lire on se dit que cela a l'air simple. En rélité il s'agit de trouver le mot juste, l'association harmonieuse. A l'origine on rencontre le poète Basho Matsuo qui lui même tire sa poétique de Shiki Masaoka. Aujourd'hui on trouve de délicieux haikus occidentalisés, car la forme plait.


 

En secret                                                                               haru oshimu

Le printemps me manque                                                 kokoro hisuraba

Je vieillis                                                                                oini keri

 

Seiho AWANO

 

Les autoroutes de Tokyo

ressemblent à des intestins

sous la pleine lunehttp://bobversus.com/wp-content/uploads/2010/02/haikump.jpg

 

Tokyo no harawata ni tsuki kosoku ro

 

Sei IMAI

 

J'ai ramassé la dépouille d'une cigale

De l'eau en est tombée

 

Utsusemi o hiroe ba mizu no kobore keri

 

Tae KAKIMOTO

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 08:18

Bannie-reMercredisGourmands.jpg

 

Aujourd'hui j'ai ressorti mon wok pour

un mercredi gourmand aux saveurs asiatiques.

J'adore ce type de cuisine mais je fonctionne par période ( ma période italienne, ma période chinoise ...!).

C'est une cuisine saine, variée, colorée qui se prête bien à des plats familiaux.2012-03-12-17.22.51.jpg

les ingrédients indispensables, la touche d'huile de sésame ...

woklegumes-i-1327481746.jpgde beaux légumes qui resteront gentilment croquants...

SDC18625.JPG Pour accompagner ces nouilles aux crevettes et légumes croquants, je choisis un manga que je trouve formisable, Le Gourmet solitaire de Jîro Tanigushi, dix huit chapitres pour dix huit expériences gourmandes. Cette lecture m'a aussitôt fait penser au roman français de Muriel Barbery, Une Gourmandise, dans lequel on retrouve cette lecteur, la délectation, le choix des mots, des moments, des lieux. Le personnage principal est la nourriture.

Deux lectures que je recommande...

http://laderoutee.files.wordpress.com/2009/11/gourmet_solitaire.jpg?w=490

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mercredis gourmands
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 04:33

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782207260333.jpg

 

 

L'affaire chocolat, Haïm Gouri, éditions Denoel, coll Denoel et d'ailleurs, 2008, 156 pages

Genre :roman

Thèmes : antisémitisme, shoah, retrouvailles, deuil

 

 

L'histoire : Un voyageur descend d'un train, observé par un autre. Dans quelques minutes ils tomberont dans les bras l'un de l'autre. "Avant que les passants ne comprennent ce qui se passe,les deux inconnus tombent dans les bras l'un de l'autre, comme deux puissants lutteurs.Coulés dans un moule. Forment un bloc enlacé, pétrifié. Qu'on pourrait intituler "la rencontre".Difficile de savoir ce qui s'est passé, pourquoi le voyageur a l'air pensif et triste, pourquoi il est mal habillé, comment els deux hommes se connaissent. Ils se rendent pourtant ensemble à la soupe populaire et ne se quitteront plus. On apprend leurs noms, Robi et Mordi. Robi est le voyageur, à la recherche de sa famille, celle de l'avocat Salomon qu'il pense pouvoir retrouver dans cette ville dont on ne connait pas le nom et qui pourrait être n'importe quelle ville. Mordi semble plus défaitiste et ne parvient pas à envisager un avenir serein. Mais que leur est-il arrivé ? Des bribes nous sont données et l'on devine l'univers d'après guerre: "On entend, on entendait il y a une semaine, une section de soldats bottés, casqués, en tenue kaki jaunâtre, défiler en chantant à trois voix(...) La rue est déserte à cause de l'heure tardive et de ces soldats. Ils ont des poitrines couvertes de médailles, pour les actes héroiques, les libérations et la mort."  Ils semblent hors du temps et l'on passe d'un jour à l'autre puis le narrateur nous plonge dans le passé. Nos deux personnages sont juifs et revenus de l'horreur. Robi dont on apprend qu'il a été caché et a pu échapper aux camps,  envisage un acte héroique afin de repartir du bon pied et faire fortune, "Je veux faire un grand bond et partir ailleurs.Continuer de marcher.Leur montrer. Je continue de vivre. Tu vois. Je ne suis pas mort. On ne m'a pas volé mon nom'. Il sauve alors d'un incendie la fille d'un haut fonctionnaire. Mordi, lui , sombre lentement et fini par se suicider. Robi découvre alors que son compagnon savait. Il savait que des hommes étaient venus chercher la famille Salomon et qu'elle n'était jamais revenue. Il disait que l'acte de saunetage de Robi était "une tromperie qui consiste à sauver un seul être pour se racheter d'un crime permanent perpétré contre un grand nombre".Au même moment son compagnon met en place un plan diabolique visant à assurer son avenir : l'affaire chocolat. "Commence la guérison effective qui exige une certaine patience. (...) Ensuite les trains aussi reprennent leurs habitudes. les chefs de gare ressortent et se mettent en silence au garde à vous". Robi continuera pour son ami, pour tous ceux qui ne sont pas revenus, pour la Mémoire.

 

En vrac et au fil des pages : si ce n'était la forme romanesque j'aurais pu penser lire du Beckett ! Le style épuré, les situations qui tournent à l'absurde comme cette recherche sans cesse remise au lendemain de la famille de Robi, les répétitions de termes, d'expressions comme si les personnages ne s'entendaient pas ou comme si l'auteur voulait souligner la folie qui les ronge peu à peu. Tout est réuni pour faire de ce lieu un univers Beckettien.

Une "époque crépusculaire, entre deux ères" confirme la perte de repères mais aussi la volonté de ne pas ancrer l'histoire dans une ville reconnaissable, car ce pourrait être n'importe quelle ville. Ainsi ce sont les personnages qui importent. Et là encore, Beckett apparait en filigrane dans ma lecture lorsque je découvre les surnoms Robi et Mordi. Beckett travaillait les prénoms de façon à les prédestiner en quelques sortes, alors pourquoi pas Mordi, mort ...

Evidemment la lecture n'est pas facilitée et il faut lire entre les lignes, aller chercher sous le manque d'information ce qui reste d'humanité chez ces deux êtres qui sont en fait deux facettes de l'après deuxième guerre mondiale : celui qui veut s'en sortir, tenter d'oublier ou du moins d'effacer et celui qui ne le peut pas, qui lâche prise.

On ne peut qu'être touchés par cette histoire d'amitié, de solidarité, par ce que l'on devine sous l'abattement, l'horreur de la guerre.

 

J'avoue avoir craint en découvrant ce livre une énième histoire sur la shoah ( et oui je suis un peu sensible !). Mais Haïm Gouri , par une écriture tout en délicatesse et sous entendus, ne décrit pas Auchwitz. Il montre comment l'on en revient, ce que peut être la vie après la guerre. Mais c'est aussi un travail journalistique qui l'a amené à l'écriture de ce roman car l'affaire chocolat est un épisode réel dont il s'est inspiré "On raconte qu'à cette époque l'armée américaine avait déversé de grandes quantités de chocolat sur le marché privé affamé. La marchandise avait été raflée ! Un réfugié s'était servi de ses relations pour répandre la rumeur que ce chocolat militaire contenait une sustance apaisante qui réfrénait temporairement les pulsions des soldats (...) Desmontagnes de chocolat dont personne ne voulait s'étaient accumulées sur le marché. L'homme en question avait acheté le sctock pour une bouchée de pain" puis avait démenti la rumeur et fait fortune ! . Il en fait une fiction après avoir passé, tel le journaliste d'investigation qu'il est, du temps avec ces rescapés, en Europe.

 

Un beau roman.

chocolat-

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 04:06

 

http://www.printempsdespoetes.com/images/logo_pdp_over.gif

Ce  rendez-vous est l'occasion de vous faire connaitre un poète par jour, jusqu'au 18 mars 2012, à l'occasion du Printemps des poètes.


Hier je vous présentais une grande dame : Antoinette Jaume

lundi les éditions Le farfadet bleu et Pierre Gabriel

dimanche dernier Serge Meurant et sa poésie épurée

 

 

 

Printemps des Poètes from Frederic Lecloux on Vimeo.

 

Aujourd'hui : j'aime les ateliers d'écriture, aussi je ne résiste pas à vous présenter un auteur qui anime des ateliers d'éveil poétique pour enfants et adultes, en tous lieux, Dominique Cagnard.http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/local/cache-vignettes/L194xH280/arton2991-e10e2.jpg

 

"Nos mains

trop longtemps soumises

ont perdu le large.

Un piano dans la nuit

pose sa nuque

sur le voile du sommeil.

Un enfant marche

entre les cordes du paysage.

A l'ombre du vitrail

chantent les aveugles."

 

extrait de Perdre le large, éd. Cahiers bleus

 

" Ils savent les enfants

que l'enfance est un songe d'arc-en-ciel

qui disparait aussitôt

que l'on a prononcé son nom

 

et quand ils font des ronds dans l'eau

c'est pour mieux apprivoiser le mystère (...)"

 

Dominique Cagnard anime des ateliers sur demande, avis aux amateurs !

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article

Présentation/accueil

  • : Un chocolat dans mon roman
  •  Un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Partenariat Albin Michel

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

Articles Récents

  • Le Clan de Mallaig, Diane Lacombe
    Le Clan de Mallaig, tomes 1 et 2, Diane Lacombe, éditions Pocket, 2013, 528 pages/539 pages Genre : roman sur fond historique Thèmes : Ecosse, moyen-âge, femmes, succession, highlands, guerriers, amour L'auteur en quelques mots ... Née en 1953 à Trois...
  • Petits bonheurs quotidiens
    Petit rendez-vous quotidien de partage, délectation et autres petits bonheurs. * Un bon moment en famille hier, autour d'un repas créole. Ca fait du bien d'accueillir à nouveau ;) Pour la circonstance on avait sorti la belle vaisselle ! * Mon potager...
  • L'Adjacent, Christopher Priest
    L'Adjacent, Christopher Priest, éditions Denoël, lunes d'encre, 2015, 552 pages Genre : science-fiction Thèmes : aviation amour, univers parallèles, guerre, expérimentation, deuil L'auteur en quelques mots ... Né en 1943 à Cheadle, Christopher Priest...
  • Une nuit au château de Bridoire
    Hier, nocturne au chateau de Bridoire en Dordogne, près de Bergerac. Le propriétaire ouvre son chateau et les villageois assurent bénévolement l'animation, en costumes. Nous en avons beaucoup appris sur l'histoire du lieu. les enfants se sont éclatés...
  • Miniaturiste, Jessie Burton
    Miniaturiste, Jessie Burton, éditions Gallimard, collection du monde entier, 2015, 488 pages Genre : roman Thèmes : Amsterdam, XVII°S, mariage, guildes, femmes, fantastique, secrets de famille L'auteur en quelques mots ... Jessie Burton est née à Londres...
  • First year memories.
    First year memories. he he.. now this would of been interesting to do. lol
  • The 10 most creative
    The 10 most creative ways to document your baby's first year | Cardstore Blog
  • These Mini Chocolate
    These Mini Chocolate Pecan Pies are a dream come true for the holidays! Sweet chocolate morsels are the perfect addition to traditional pecan pie and everybody loves this mini version! | MomOnTimeout.com | #dessert #Challenge Butter #PinaRecipeFeedaC...
  • Berry Cheesecake Bar
    Berry Cheesecake Bars – a sweet and delicious dessert topped with fresh berries. Perfect for the summertime and comes together easily | rasamalaysia.com
  • Apple Pie Cupcakes!!
    Apple Pie Cupcakes!! Our favorite cupcakes ever! Soft fluffy cinnamon cupcakes with a surprise apple pie filling in the center! These are SO easy to make!)

      délivré par Syl

Mes petites envies

logo liste d'envies