Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 10:35

Certains jours il vaudrait mieux rester au lit !

 

http://3.bp.blogspot.com/_urj1IBJvlDs/SP8lOg-PomI/AAAAAAAAAeQ/6W3i3JFRuGM/s400/yoga1.jpgUn des avantages de notre métier est que l'on peut transmettre notre passion pour tel ou tel écrivain, peintre, artiste quel qu'il soit. Certes, de nos jours, il faut avoir la vocation car faire aimer des auteurs désormais méconnus relève de la gageure. Et oui, je fais partie des nostalgiques qui regrettent que l'on soit allé un peu trop du côté de la littérature jeunesse au détriment de lectures plus difficiles mais plus riches ( attention je n'ai rien contre la littérature jeunesse, d'ailleurs certains de nos classiques sont passés par là !).

 

Du coup, il m'arrive souvent de faire grise mine lorsque j'évoque en classe de Troisième un Baudelaire, un Rimbaud, un Verlaine et que les jeunes me regardent avec des yeux qui roulent, "connais pas !", "Jamais entendu parler !".

- Bon, bon , je vois bien que je suis trop exigeante. Mais dites-moi, vous avez bien entendu parler de Guillaume Apollinaire tout de même !

- ...

- Les calligrammes !

- Ah oui, les calligrammes ça oui !

- Ah, très bien !

- Mais Apollinaire non

- ...hum...je vois.Et bien quel calligramme avez-vous étudié ?

- Celui de la colombe là (et tous de reprendre en choeur : oui, la colombe! c'est ça la colombe !)

- Bon et bien La colombe poignardée et le jet d'eau est un calligramme d'Apollinaire

( regard sceptique des élèves)

- il va falloir me faire confiance sur ce coup-là les jeunes, car je vous l'affirme. D'ailleurs je vais vous chercher ça dans l'armoire. Tiens, X, ouvre l'armoire et prend le recueil de poésie.

 

Et pour meubler, laisser le temps à X de trouver ledit recueil, je leur récite un bout de ce poème, leur parle d'Apollinaire, la première guerre mondiale, les auteurs envoyés au front...

 

Gravissime erreur car au fond de la salle se lève une main

 

- Oui Y ?

- Il a l'air bien cet auteur. Et vous l'avez connu, vous, madame ?

- ...glups !... Mais bien sûr Y et j'ai aussi un excellent lifting !

 

Il me regarde, la bouche ouverte. Je crois que c'est le mot "lifting" qui dérange ...

 

Quand je vous dit qu'il faut avoir la vocation.

 

Au passage petite pub pour les dessins d' Elena

Sans rancune les loulous ;) La suite au prochaine numéro !

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans "La prof a dit ..."
commenter cet article

commentaires

Arcaalea 26/03/2012 22:25

Mdr ! Tu m'as bien fais rire avec ta chronique et je dois dire qu'en effet, tu dois en voir des vertes et des pas mûres avec les élèves ! Ah la la, comme cela me manque cette époque-là !
POur ma part, en première,c'était ma prof de français qui nous sortait des trucs gros comme ça. Parfois elle posait une question, je répondais, elle criait que je disais n'importe quoi, et deux
minutes après elle disait la même chose que moi. Mes camarades et moi étions un peu désorientés. Pareil le jour où elle m'a disputé quand je lui ai dis que le piano était un instrument à cordes.
"Mais pas du tout !!!" "Heuuu si madame, j'ai fais cinq ans de piano, je vous assure qu'il y a des cordes dans l'instrument". "Mais n'importe quoi !!!"
Hum... ^^

unchocolatdansmonroman 27/03/2012 04:07



ah ah  ! oui on pourrait aussi parler de perles de profs ! mais pour ça je fais confiance à mes élèves ... ;-)



Le Cottage de Myrtille 25/03/2012 15:39

ça me fait rire tout ça ! C'est vrai qu'ils n'ont pas la notion de la chronologie ces jeunes ! Je partage ton point de vue la littérature de jeunesse : en lecture personnelle, oui, en classe, pas
systématiquement. En ce moment, je fais lire à mes 4° des extraits de Chateaubriand, Lamartine et bientôt, Les Hauts de Hurlevent... C'est pas gagné mais ils auront entendu ça au moins une fois...
Bon dimanche :-)

unchocolatdansmonroman 25/03/2012 15:49



Les hauts de hurlevent c'est sublime. Je pense que lorsqu'on est soi-même passionné ça passe mieux ! mais certains jours c'est un peu dur quand même ! Le goût de l'effort dans la lecture n'est
plus ...



Estellecalim 25/03/2012 14:58

Quand ce sont mes étudiants qui ne connaissent pas un auteur (du style Barbey d'Aurevilly), je m'inquiète aussi ;)

unchocolatdansmonroman 25/03/2012 15:50



Oui, c'est vrai que c'est inquiétant mais je pense qu'outre le fait qu'ils oublient, on est un peu tombé dans la facilité ces dernières années en ne leur proposant que des lectures attractives et
"à leur niveau". Or les livres plus approfondis, au style riche leur apprennent bien plus. Je me bats encore mais jusqu'à quand ? Pour le moment...un peu d'humour !



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...