Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 11:13

http://chezmo.files.wordpress.com/2011/03/toutseul.jpg 

 

Tout seul, Christophe Chabouté, editions Vents d'Ouest, 2008, 368 pages

Genre : bande dessinée

thèmes : solitude, rêve, imagination, altruisme

 

L'histoire :Un navire de pêche approche du phare. A son bord deux pêcheurs. L'un d'eux descend et pose deux caisses avant d'être rappelé à l'ordre par son accolyte "Pose moi ces caisses et remonte à bord...Tout de suite !". L'homme s'exécute mais s'interroge sur ce rituel : pourquoi livrer ainsi des caisses sur le phare ? que contiennen-telles ? drogue ? arme ? . "Personne ne t'en a donc parlé au village ?(...) Les caisses c'est du ravitaillement". Et le patron explique qu'un homme vit dans ce phare depuis de longues années. Il y est d'ailleur né ! Puis sa mère est morte et avant de partir à son tour, son père a tout organisé pour qu'on vienne le ravitailler tout au long de sa vie. Il lui parle de l'homme qui n'a jamais vu la terre, qui vit reclus dans ce phare où ses parents l'on caché à cause de sa difformité, qui se cache à l'approche d'un bateau. Nul ne connait son nom mais on le surnomme "Tout seul".

Le récit illustré nous conduit alors l'intérieur du phare où l'on découvre tout d'abord les objets du quotidien, les souvenirs entreposés, des jouets d'enfants, une photo d'un couple, puis l'homme. Son visage est en effet difforme, son corps courbé. Son regard se pose autour de lui et aussitôt le phare deivent un arbre dansant dans le vent, le bruit des vagues qui se fracassent sur les rochers lui révèle un cheval au galop, son imagination est sans limite.

IMG_0095.JPG

IMG_0094.JPG

Son occupation favorite : ouvrir le dictionnaire au hasard et laisser son esprit vagabonder à la lecture d'une définition qu'il illustre avec ce qu'il connait...

Le premier homme sur la lune ...

IMG_0098.JPG

Haubois : instrument de musique à trous et à clés ...

IMG_0097.JPG

Et puis la pêche, qui lui permet de manger du poisson frais chaque jour. Un moment privilégié qui lui apporte parfois un signe du monde qui l'entoure : une chaussure, une balle, une branche ... qu'il entrepose soigneusement tel un trésor.

Mais un jour le jeune pêcheur n'y tient plus et glisse sous une des caisses une enveloppe. A l'intérieur un mot "qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?". Au ravitaillement suivant l'homme lui renvoie son billet suivi de la réponse: "Des images du monde". Ainsi lui transmettra-t-il des photos de divers pays, diverses cultures et, comme il n'y a pas de hasard, le dictionnaire ouvert au hasard lui apprendra le mot "routine : habitude d'agir ou de penser toujours de la même manière, ensemble d'actions répétitives et monotones" qui le renvoie à sa propre condition, puis "prison : local où l'on enferme les accusés (...) Maison sombre, triste". Condamnés, triste, les mots raisonnent et le poussent à agir. dans un premier temps il va rendre la liberté à son poisson rouge, reclus comme lui dans son bocal, puis ce sera son tour d'aller voir le vaste monde ...

 

En vrac et au fil des pages : lorsque j'ai pris cet album à la médiathèque j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un roman. Son format 170X245 mm, en fait un bel objet que l'on prend plaisir à feuilleter. L'on découvre alors un style épuré, tout en nuances, contrastes noirs et blancs, très peu de texte ce qui permet à l'imagination de divaguer au gré du trait léger et en même temps en mouvement. C'est sans doute ce qui m'a le plus attirée dans cette bande dessinée : l'impression que le trait est mouvant, que ce soit la mer, le phare qui semble tanguer, le navire bercé par l'océan...

Je pense que ce qui donne sa cohérence à l'album est que l'on retrouve une technique cinématographique de prise de vue dans le jeu de plongée, contre-plongée qui nous place en position de spectateur. Une sensation de mal de mer est causée ça et là par le cadrage oblique. Finalement le lecteur est au coeur de l'histoire. Et quelle histoire!  C'est un bel hommage à l'imaginaire. On ne peut qu'être touché par la représentation que cet homme se fait du monde en fonction de ce qu'il connait. Ainsi la métaphore "pluie de balle" prend-elle vie sous ses yeux en une réelle pluie de balles que des passants, étonnés, reçoivent sur leur parapluie. Mais c'est aussi une vision poétique qu'il propose, sans doute une façon de souligner la sensibilité de cet homme à l'imagination enfantine, comme on le voit ci dessous :

IMG_0096.JPG

Les rares paroles qui ponctuent la BD accentuent l'atmosphère étrange et tout à la fois intrigante. Les deux pêcheurs parlent peu, par pudeur, mais finissent par s'ouvrir l'un à l'autre. L'un bourru, vieux loup de mer, l'autre plus jeune, tout juste sorti de prison et méfiant mais qui établit le contact avec l'homme du phare. C'est une histoire émouvante dont la fin témoigne d'un élan de générosité. Ce n'est que parce qu'il se sent prêt et en même temps parce qu'il  a confiance en celui qui lui a le premier parlé, que cet homme va se résoudre à quitter son "navire de pierre". Les trois personnages évoquent chacun une forme de vie solitaire que chacun appréhende avec ses propres moyens : l'imagination, la parole, le regard. On pourrait penser que c'est la curiosité qui les pousse à entrer en contact, à vouloir en savoir plus. Mais c'est davantage une soif de savoir, de comprendre.

On en retient qu'aller vers l'autre ne va pas de soi, demande bienveillance et confiance. Ces écorchés de la vie nous le prouvent.

Un très bel album que je vous recommande et que je devrais acquérir pour ma bibliothèque !

12 d'ys

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Le Cottage de Myrtille 09/08/2013 14:32

Effectivement, c'est un album intéressant ! Depuis que j'ai découvert l'île d'Ouessant il y a quelques années, je voue une passion sans bornes à la vie dans les phares ! J'ai d'ailleurs lu une BD
achetée là-bas, sombre mais belle... Le gardien du feu, une adaptation d'un récit d'Anatole Le Braz :
http://www.amazon.fr/Histoires-Bretagne-Tome-Gardien-Partie/dp/2302022920/ref=sr_1_15?ie=UTF8&qid=1376051437&sr=8-15&keywords=le+gardien+du+feu
Je peux te prêter les deux volumes si ça te dit, ainsi que L'armoire des robes oubliées ;)

unchocolatdansmonroman 10/08/2013 06:32



oooh merci de cette proposition, c'est très sympa et j'accepte volontiers ;) Je comprends ton intérêt pour les phares, il faudrait que tu écrives là dessus :sifflote:



Choco 23/04/2012 23:47

Ah, un album chouchou d'un auteur chouchou ! Comme Jérome, je pense qu'il s'agit de sa meilleure BD !

unchocolatdansmonroman 24/04/2012 04:21



pour ma part je suis si emballée par cette découverte que je l'ai fait acheter par mon CDI ! hihi! j'espère avoir l'occasion d'en lire davantage de Chabouté



claudialucia Ma librairie 22/04/2012 12:13

Construire un feu est mon second préféré de Chabouté. Une très belle adaptation de la nouvelle de jack London.

unchocolatdansmonroman 22/04/2012 12:18



oh tu le connais aussi ? décidément il faut que je le découvre à tout prix !



claudialucia Ma librairie 22/04/2012 12:11

j'ai suivi ton lien de chez Ys (je fais comme toi les 12 d'Ys). Splendide roman graphique, en effet dont tu parles très bien. je l'ai commenté il y a déjà plusieurs mois. Comme toi, j'ai énormément
aimé l'histoire, les personnages et les illustrations. Il n'y a pas besoin de beaucoup de texte pour faire comprendre et ressentir des émotions.

unchocolatdansmonroman 22/04/2012 12:19



franchement j'ai été bluffée par cet album, cette façon de nous faire entrer dans le monde imaginaire du personnage principal. j'ai été touchée par la solidarité et en même temps la juste
distance de ces êtres en souffrance.



jerome 21/04/2012 18:34

J'adore !!!! Sans doute le chef d'oeuvre de Chabouté avec son adaptation de Construire un feu de Jack London. De la très très grande BD !

unchocolatdansmonroman 22/04/2012 06:51



alors justement je ne connais pas encore cette adaptation mais je sens que cela ne va pas tarder ;-)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...