Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 05:39

http://bks0.books.google.fr/books?id=vUXnPAAACAAJ&printsec=frontcover&img=1&zoom=1&imgtk=AFLRE71IHuhkm8TOGrLfhb1lh1ee6yALB3OrxQVg4pb-r9DSdy_y7UV_bFqbkAPC9P7_VR8gnXBAbvfNjGj_w71Fx9jNd93TSfvhNU0uoc_BsL5LJVb9ETx9_bBYJZ1WOWKkZ9sXDYft

Profondeurs, Henning Mankell, éditions du Seuil, collection Points, 2010,348 pages

Genre : roman psychologique 

Thèmes : mariage, attirance, mensonge, meurtre, errance

 

L'auteur en quelques mots ...

http://henningmankell.com/wp-content/uploads/2012/09/125.jpg

Né en 1948 à Stockholm, Henning Mankell est un romancier et dramaturge suédois. Son père étant juge à la cour, il se passionne rapidement pour les discussions autour de crimes et des châtiments réservés aux criminels. A 16 ans il abandonne l'école et s'engage comme marin marchand pendant deux ans puis il s'installe à Paris. On le connait généralement par sa série metttant en scène l'inspecteur Wallander. Son premier roman parut en 1973, année où il découvrit l'Afrique pour la première fois. Partageant sa vie entre Suède et Mozambique où il a fondé le Teatro Avenida, il signe de nombreuses pièces, dont certaines pour la radio.

Henning Mankell aime s'interroger sur les hommes, leurs motivations profondes et leur nature.

 

L'histoire

" Les jours sans vent on entendait les cris des fous de l'autre côté du lac.

En automne surtout. C'était la saison des cris.

C'est aussi en automne que commence cette histoire. Dans un brouillard humide, par quelques degrés à peine en dessous de zéro, une femme entrevoit soudain la liberté. Elle a découvert un trou dans la clôture.

Automne 1937. Cette femme s'appelle Kristina Tacker, elle est enfermée depuis des années dans un grand hôpital psychiatrique aux environs de Säter. Elle n'a plus aucune notion du temps. (...)

Elle se souvient qu'autrefois elle avait un mari."

Automne 1914. Bien que la Suède soit neutre et ne souhaite pas entrer en guerre, les généraux observent les allemands et les russes qui se battent au large de ses côtes. Lars Tobiasson-Svartman, hydrographe, est chargé de relever une route maritime entre le détroit de Kalmar et Stocholm. Comme à chaque expédition, il quitte sa femme, Kristina Tacker et embarque pour une mission secrète. Le couple vit une relation distante, entrecoupée par les expéditions de Lars Tobiasson, marquée par une méconnaissance de l'autre qui les fait se réfigier chacun dans son univers.

Cependant l'expédition à bord du Blenda qui doit le mener au large de l'île d'Halsskär va se révéler d'une autre teneur. Passionné par les mesures, Lars Tobiasson Svartman sonde par la même occasion son être intérieur et se révèle à lui-même au fil des jours. Trouver la faille la plus profonde en mer, au-delà de toute mesure, est un rêve qui le mène à explorer toujours plus loin la zone ciblée. Jusqu'au jour où il accoste sur l'ile d'Halsskär et y rencontre Sara Fredrika, jeune femme qui vit seule, isolée sur cet îlot inhabité depuis le décès de son mari.

Entre eux nait une étrange attirance mêlée de répulsion . Sara Fredrika deviendra sa maitresse, pour sa perte ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/48/Slawa.jpg/250px-Slawa.jpg

Le cuirassé russe Slawa, touché par les canons allemands va être sabordé et sombrera le 18 octobre 1917

Etrange récit que celui d'Hennig Mankell que je découvre à travers ce roman. je ne souhaitais pas commencer par les enquêtes de Wallander mais par un récit indépendant.

L'ambiance est sombre, particulièrement lourde dans ce roman qui nous entraine sur les mers du Nord en temps de guerre. De la guerre cependant l'on sait peu de choses sinon le positionnement ambigu de la Suède qui se déclare neutre mais n'hésiterait pas à se ralllier aux allemands semble-t-il et les reflexion concernant les combats en mers entre Allemagne et Russie.

Le personnage de Lars Tobiasson Svartman est particulièrement fouillé. Un être qui se révèle à lui-même au fil des pages, laisse éclater sa violence et en même temps s'entoure de mensonges qui le mèneront à sa perte. Car, on le comprend rapidement, la fin ne saurait être autre que tragique pour cet homme que l'on finit par détester.

Ne connaissant pas l'auteur j'ai pensé un moment qu'il nous entrainait sur la pente du fantastique avec cette femme vivant seule sur un îlot, les similitudes vec Kristina Tacker restée à Stocholm, jusqu'au prénom de leurs petites filles. Etrange ambiance donc qui fait que l'on ne sait pas où cela va nous mener.

Pour moi qui redoute la profondeur des flots, la noirceur de ces espaces, certains passages sont assez redoutables. La mort qui entoure le personnage de Lars, le doute qui s'insinue lorsqu'il révèle réellement son être profond, font de ce texte un récit haletant dont on ressort un peu troublé.

C'est ici le thème du double qui est exploré par Henning Mankell, à la fois dans la description du côté obscur du personnage et dans le miroir que révèle cette double vie dans laquelle il s'engage. Seul lien entre les deux : le mensonge. Lars Tobiasson Svartman se ment à lui-même et, découvrant la vérité que d'autres avaient perçue en lui, ne peut que se résoudre à fuir. On le découvre lâche, injuste, jaloux. Sa froideur rebute en même temps qu'elle dégoûte.

C'est l'histoire d'une faille, des profondeurs de l'âme humaine.

Je compte bien poursuivre ma découverte de l'auteur dont je connais à présent la plume.


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

nanet 29/07/2014 17:27

Euh... je ne suis ni attirée, ni repoussée. Arf, j'aime pas quand une chro m laisse dans cette étrange sensation, parce que du coup, je vais aller farfouiller sur le net, et ça, c'est dangereux
pour mon portefeuille ! pff....

Biz

unchocolatdansmonroman 08/08/2014 18:35



oulah ! bon il faut le lire alors ! hihi



Isa 29/07/2014 15:28

Je suis tellement heureuse d'avoir enfin l'occasion de partager un grand coup de coeur...c'est un romzan exceptionnel dont l'écriture, même si on passe par la traduction est pure beauté... Mon
roman préféré de mankell aussi...j'aime beaucoup votre blog où je puise de nombreuses idées de lecture. J'ai en ce moment une monomanie ''polar''...pour les wallander mon préfère est ''les chiens
de Riga'', une puissance d'écriture et de sentiments qu'on trouve dans ''profondeurs'' j'ai beaucoup de plaisir à vous lire, merci de vos billets passionnants !

unchocolatdansmonroman 29/07/2014 16:07



merci infiniment pour votre commentaire. On ne sait jamais si les billets que l'on écrit sont lus, appréciés. Cela me touche beaucoup ;)


J'ai découvert Mankell avec ce titre et ai goûté à un univers trouble et attirant à la fois. J'espère avoir l'occasion de découvrir son inspecteur Wallander



Jostein 28/07/2014 08:40

C'est mon roman préféré d'Henning Mankell. Beaucoup aiment Les chaussures italiennes. J'ai bien aimé aussi mais Profondeurs m'a vraiment envoûtée.
Et sur les romans noirs, j'aime bien sûr les enquêtes de Wallander mais j'ai frémi sur Le retour du professeur de danse.

unchocolatdansmonroman 28/07/2014 09:12



Merci pour ces infos, j'ai en effet vu Le Retour du professeur de danse. Je le lirai sans doute en suivant ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...