Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 05:46

http://www.babelio.com/couv/329_1548955.gif

Par un matin d'automne, Robert Goddard, Sonatine,Le livre de poche, 2010,542 pages

Genre : roman

Thèmes : secret, première guerre mondiale, mystère, amour, art

L'auteur en quelques mots ...

http://www.nmspacemuseum.org/halloffame/images/large/goddard.jpg

Né en 1954 à Fareham en Angleterre, Robert Goddard est connu pour ses récits policiers et à énigme. Journaliste puis enseignant, il est par la suite devenu écrivain et s'est installé en Cornouailles. Ses romans prennent souvent appui sur des faits historiques, comme ici la première la première guerre mondiale. Trois de ses romans forment une trilogie dans laquelle on retrouve le personnage principal de Barnett : Les Ombres du passé, out of the sun, Never go back.

Depuis quelques ses oeuvres sont rééditées. J'ai hâte de découvrir le dernier roman réédité : Le Secret d'Edwin Strafford.

L'histoire

A la fin des années 80, Leonora se rend en France avec sa fille pour lui montrer la tombe de son grand-père, tombé pour la patrie durant la première guerre mondiale. C'est donc à Thiepval, près d'Amiens dans la Somme, que commence le récit de son enfance. Ce voyage va révéler un secret qui commence par la date inscrite sur la tombe du père de Léonora : décédé le 30 avril 1916, alors qu'elle même est née un an plus tard.

Nous voici transportés dans l'enfance de la narratrice, dans la demeure anglaise de Lord et Lady Powerstock à Meongate. Ce qui avait été autrefois une maison "bourdonnante de bruits et de rires de l'insouciante famille Hallows" était alors déjà une demeure abandonnée au temps ou Lord Powerstock avait recueilli sa petite fille Leonora à la mort de ses parents et où il vivait avec sa nouvelle compagne, Olivia. "L'absence d'un lien véritable entre nous me paraissait constituer une raison suffisante à son manque d'affection pour moi" se souvient Léonora. Elle découvrira pourtant que l'attitude d'Olivia cachait alors un lourd secret de famille qui, à travers le temps, devait faire revivre son père, sa mère et l'énigmatique Dunrich...

En vrac et au fil des pages ...

http://us.123rf.com/400wm/400/400/mrloz/mrloz0602/mrloz060200002/330634-une-maison-de-campagne-au-coeur-de-la-campagne-anglaise.jpg

J'affectionne ce genre de récit où l'on nous livre peu à peu les pièces du puzzle permettant de reconstituer un secret de famille. Ici le récit réaliste se mêle au fantastique avec l'apparition d'un tableau qui n'est pas sans rappeler les nouvelles d'Edgar Poe. 

Le lecteur est, dès le départ, pris au piège du secret avec la date inscrite sur la tombe du père de Léonora. Mathématiquement, cette dernière ne peut être la fille de John Hallows, et pourtant ...

Le récit nous entraine surtout dans cette demeure familiale de Meongate où se retrouvent, outre les hôtes, des soldats blessés, en convalescence, hébergés le temps de se refaire une santé. Lorsque le souvenir d'un meurtre est évoqué, on pense immediatement aux récits d'Agatha Christie qui regroupe en un seule et même lieu plusieurs protagonistes, potentiellement coupables. Mais le personnage le plus énigmatique reste Olivia avec qui le vieux Powerstock s'est remarié et semble cacher un secret des plus obscurs. C'est ici qu'apparait pour la première fois l'évocation de cette série de tableaux qui va traverser le temps et ne livrer son secret qu'à la toute fin. Pourquoi Olivia apparait-elle dans ses tableaux suggestifs, en présence d'un homme que l'on ne peut identifier ? Pourquoi, surtout, ce tableau éveille-t-il l'attrait de ceux qui prennent le temps de le regarder ?

Il faut dire que l'auteur nous guide sur une piste pour rapidement nous montrer que nous faisons fausse route ! Le lecteur est partagé entre certitudes et envie de savoir comment va se terminer le récit, d'autant que les sauts dans le temps nous ramènent tout de même au présent de Léonora. Plusieurs histoires s'entremêlent et l'on découvre peu à peu la véritable personnalité de chacun, ce qui est d'autant plus troublant qu'il s'agit des parents de Leonora. Pourtant, malgré les récits enchâssés, l'ensemble se lit bien, de façon fluide.

Je ne souhaite toutefois classer ce récit ni dans les romans historiques, la guerre étant la trame de fond mais non le sujet principal, ni dans les thrillers. Je dirais qu'il s'agit effectivement d'un roman à énigme et vous le recommande.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

jerome 10/11/2013 20:30

Un roman à énigmes, jolie appellation !

unchocolatdansmonroman 11/11/2013 02:08



de temps en temps il me semble que l'on classe un peu vite les livres ! Je ne comprends d'ailleurs pas toutes les nouvelles appellations ;)



Licorne 10/11/2013 10:41

Ce livre me tentait moyennenent, mais ton avis suscite l'intérê, j'aime assez ce genre de mystère dont tu évoques quelques attraits... Je crois que je vais mettre cet ouvrage dans ma longue liste.
Bon week end Choco !

unchocolatdansmonroman 11/11/2013 02:09



J'ai trouvé la lecture plaisante, fluide, on attend la fin avec impatience car nous sommes un peu balottés, pauvres lecteurs, d'un indice à l'autre ;)



Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Lecture commune d'hiver : Novembre, Décembre avec Daphné
    Dans le cadre du challenge Daphné du Maurier , je vous propose de retrouver les écrits de notre chère Daphné durant deux mois, Novembre et Décembre. Je trouve que Daphné colle bien avec les mois d'hiver, lecture au coin du feu, un bon thé, un chocolat...
  • Petits bonheurs d'automne 2017 # 8
    Ce matin le temps s'est rafraîchi, mais au lever un beau soleil nous attendait... Cette semaine Tom a décidé de revisiter la célèbre recette du banoffee: un chocolat chaud à la banane, surmonté d'une chantilly maison, quelques rondelles de bananes et...
  • Carnets de recettes voyageurs : le concours 2017 !
    Les carnets de recettes voyageurs existent depuis maintenant 5 ans ! Une aventure riche en rencontres et belles amitiés culinaires, des rebondissements, des carnets égarés, certains qui réapparaissent ! Mais toujours l'envie de partager, de concocter...
  • soirée halloween pour le challenge de Hilde et Lou
    Voici venue la soirée tant attendue. Un grand merci à Hilde et Lou pour l'organisation du challenge qui nous a occupés tout le mois d'Octobre. Après une installation au fond des bois le 1er Octobre, j'ai découvert de belles lectures : Miss Peregrine et...
  • Quelques instants de lecture # 1
    MarieJuliet , du blog Books and me, nous invite chaque 1er du mois, à poster les photos de nos instants lecture. L'occasion de se livrer à une petit mise en scène sympathique ! Pour ma première participation, je vous propose un petit retour sur le mois...
  • Challenge Halloween : aux origines du vampire au cinéma
    Aujourd'hui Hilde et Lou nous invitent à publier un billet autour du cinéma. Séquence souvenirs : Je me souviens qu'ado j'aimais me faire peur, aller au cinéma voir des films d'horreur ou des films fantastiques. Je me souviens que ma maman m'a accompagnée...
  • Au fond de l'eau, Paula Hawkins
    Au fond de l'eau, Paula Hawkins, éditions Sonatine, 2017, 405 pages Genre : Thriller traduction de Corinne Daniellot et Pierre Szczeciner Thèmes : enfance, fratrie, meurtre, sorcellerie, noyade, résilience, enquête L'auteur en quelques mots ... Découvrez...
  • Petits bonheurs d'automne 2017 # 7
    Le plaisir de vivre dans les bois est décuplé en automne. Les couleurs chaudes, les feuilles qui tapissent le sol, les petits animaux que l'on redécouvre et les joies du potager avec les dernières dégustations ( hier c'était une tarte aux fanes de betteraves)...
  • La Passe miroir, livre 3, La Mémoire de Babel, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 3,La Mémoire de Babel, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2017, 496 pages Genre : Fantasy Thèmes : familles, archives mémorielles, amour, peur, Babel, arches, mondes L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie...
  • La Passe miroir, livre 2, Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 2 ,Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2015, 550 pages. Genre : fantasy Thèmes : arches, Citacielle, couple, esprits de famille, complots , disparitions L'auteur en quelques mots... Retrouvez...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...