Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 07:31

http://www.albin-michel.fr/images/couv/8/0/7/9782226249708m.jpg

Muette, Eric Pessan, editions Albin Michel, 2013, 224 pages

genre : roman

Thèmes : fugue, abandon, maltraitance, solitude, rêves

L'auteur en quelques mots ...

http://i1.ytimg.com/vi/BTMyb6xShNc/maxresdefault.jpg

Né en 1970 Eric Pessan est un novelliste, dramaturge, poète et romancier. Il écrit aussi aux côtés d'artistes, de plasticiens.. A son actif déjà sept romans : L'Effacement du monde (2001),Chambre avec gisant(2002),Les Geocroiseurs (2004), Une très vilaine chose(2006),Cela n'arrivera jamais (2007) . J'ai découvert cet auteur à travers une critique d'Incident de Personne ( 2010) que j'avoue ne pas avoir encore lu. Comment ai-je pu passer à côté de cet auteur ?

Merci à Laure Watcher des éditions Albin Michel de me permettre de le lire aujourd'hui.

L'histoire:

Muette a décidé de fuguer. Profitant des premiers mois d'été elle se lance dans la folle aventure de la fuite, la solitude loin d'un monde qu'elle redoute, qui l'avilie. Au coeur d'une grange elle trouve refuge et s'installe, malgré la pluie, la nuit, le silence. Ce qu'elle fuit porte un nom : la famille. Une mère autoritaire qui la rabaisse, un père qui l'ignore , maltraitance ordinaire envers une enfant non désirée, quelle famille ! Cristallisant leurs rêves avortés, Muette est le "symbole de rien", d'une vie ratée.

Son prénom elle le tient de sa grand-mère. Sans doute prédestinée au mutisme au fond d'elle-même, elle cache ses sentiments, ses doutes quant au monde qui l'entoure et dans lequel s'enchainent guerres et écarts entre les riches et les pauvres. Ici, dans cette grange, elle peut faire le point, repenser sa vie, être à l'écoute de ce qui l'entoure, espérer. "Du brouhaha de ses pensées, s'échappent les échos de phrases, de cris anciens et de souffles irrités.Elle aimerait bien savoir fermer son cerveau comme l'on rabat ses paupières - off- se couper un peu ,se glisser dans le silence le plus complet, connaitre le répit."

La cherche-t-on ? Elle le redoute et l'espère en même temps. Ses parents se soucient-ils d'elle ? Ou bien vaquent-ils à leurs occupations, finalement soulagés qu'elle soit partie ? Constamment elle entend, comme un écho des jours malheureux, la voix de sa mère "putain de gamine", des voisins "telle mère, telle fille",ces phrases qui "s'accrochent aux chevilles bien plus sauvagement que ne le ferait la machoire d'un chien errant".Souffrent-ils au moins ?

En vrac et au fil des pages...

Le poids des mots... C'est sans doute ce que je retiendrai de cette lecture poignante. Les mots, bien plus surement qu'une sanction physique, laissent des séquelles dans nos vies. Le personnage décrit est finalement représentatif des jeunes affaiblis par les critiques, le manque d'estime d'eux-mêmes, les sentences entendues à maintes reprises; la maltraitance prend bien des formes. 

Eric Pessan a su trouver la forme juste pour décrire l'avilissement, les mots qui résonnent, s'ancrent, font du mal et parviennent à persuader Muette qu'elle est responsable ou qu'elle doit perpétuer cette façon de fonctionner. Particulièrement cruel, le passage où elle fait subir à sa poupée ce qu'elle-même a subi, révèle combien il est important de donner de vraies valeurs à nos enfants.

La fuite est de courte durée et la fin du roman peut surprendre car ,à chaque page, l'on s'attend à ce que quelqu'un débarque et l'entraine ou qu'elle ne soit jamais retrouvée. Les révélations, distillées au fil des pages, nous amènent vers un constat alarmant et l'on pense au pire. Pourtant l'auteur est aussi spectateur de son histoire, comme s'il suivait les raisonnements de Muette sans intervenir, laissant filer le temps. Le lecteur entre dans les pensées d'une jeune fille de seize ans et en ressort bouche bée.

Son prénom "on le lui a cousu de force", "il ne lui va pas, il n'a pas été coupé à sa taille". Ici entre en jeu l'héritage familial, le poids des non-dits, des rêves des parents. "les vieilles hontes,(...) les douleurs confites et rentrées". Muette nous confie , à travers les paroles de sa mère, se son entourage, ce que fut la vie de sa mère aussi. Et l'on comprend sans comprendre. Longtemps le lecteur se demande si Muette va trouver la sortie, si elle va parvenir à s'émanciper de ce milieu qui la tue peu à peu. C'est un peu l'histoire de la victime et son bourreau ...

Un beau roman à découvrir aussi pour sa plume, incisive, précise.

logorl2013-copie-1

Le petit plus : 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jerome 15/10/2013 13:34

Le sujet a l'air particulièrement dur ! J'ai eu mon lot de textes de ce genre dernièrement du coup je ne me précipiterai pas sur ce titre^^

unchocolatdansmonroman 15/10/2013 14:31



et oui comme je te l'ai dit hier cela ressemble à une de tes dernieres lectures, en moins dur toutefois car ici le thème est davantage l'abandon et l'indifférence.



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...