Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 01:06

http://enfinlivre.blog.lemonde.fr/files/2011/06/Jim-Fergus-Marie-Blanche.jpg

Marie Blanche, Jim Fergus, éditions Le Cherche midi, 2011, 731 pages

Genre : récit à caractère autobiographique

Thèmes : destin, liens familiaux, femmes, secret de famille

L'auteur en quelques mots ...

http://media.terrafemina.net/articles/L/14089.jpg

Né à Chicago en 1950, d'une mère française et d'un père américain, Jim Fergus fut tout d'abord journaliste. Amoureux des grands espaces il a écrit de nombreux articles sur la chasse, la pêche, la nature et les indiens. Thèmes que l'on retrouve dans son premier roman, Mille femmes blanches, qui prend appui sur un fait réel : pour négocier la paix, le chef cheyenne Little Wolf, proposa au président Grant d'échanger mille chevaux contre mille femmes blanches. Avec Marie-Blanche, il signe un roman à caractère autobiographique, revenant sur la vie des deux femmes qui ont marqué son existence.

L'histoire

En rendant visite à sa grand-mère , Jim fait un effort considérable. Cette femme incarne en effet pour lui le souvenir douloureux d'une mère disparue trop tôt et qui n'a pas été aimée à sa juste valeur. Pourtant, au seuil de la vie de Renée de Fontarce Mc Cormick, il opte pour le pardon. "Les poisons de mon enfance me remontaient dans la bouche comme un épanchement de bile, et j'étais à nouveau le gamin blessé qui , quel que soit notre âge, se tapit en chacun de nous".

1966, Marie-Blanche, nue sur le balcon de son petit appartement, reviens sur son passé. "Comment ai-je pu tomber si bas ?". Rongée par l'alcool et la folie, Marie Blanche ne sait pas aimer la vie et s'y intégrer,rompue par une mère autoritaire. Pourtant ce matin tout lui parait clair: "Je sais pourquoi j'ai tout jeté par la fenêtre, et ce qu'il faut jeter ensuite". 

1899. Renée arrive dans sa nouvelle famille.Bébé de quelques heures, elle n'a pas été désirée mais est là pour que son père puisse avoir un héritier."On rappelait que M et Mme de Fontarce étaient mari et femme depuis cinq ans le jour où Renée était "arrivée", que leurs parents leur avaient imposé le mariage, et que l'amour n'avait rien à voir dans l'histoire". Rejetée par Henriette de Fontarce, Renée se prépare à une enfance difficile. Pourtant, lorsque l'oncle Gabriel parait, c'est tout un monde qui s'éveille pour elle. Amant de sa mère adoptive, Gabriel va se montrer très entreprenant avec elle et sera d'ailleurs le seul amour de sa vie. Adoptée par son oncle suite à un revers de fortune de la famille Fontarce,elle devient dès lors manipulatrice et, une fois mère, ne saura jamais aimer sa fille, Marie Blanche, comme elle aurait du.

Deux vies passionnantes. La transmission d'un malaise, d'une solitude, d'un manque d'amour.

En vrac et au fil des pages ...

En prologue l'auteur précise que cette histoire part d'un fait réel, les vies de sa mère et grand-mère. Pourtant, n'ayant pu parler avec sa mère et n'ayant trouvé aucun document sur ce quelle vivait réellement, il imagine ici ce qu'a pu être sa vie, en rassemblant les pièces du puzzle familial.

De Renée de Fontarce , sa grand-mère, en revanche il sait beaucoup de choses et notamment ce qu'elle dévoile de son enfance dans un livre qu'elle a écrit et que possède l'auteur. Il découvre ainsi que cette grand-mère qu'il a toujours perçue comme dangereuse, avide de pouvoir et de manipulation, a aussi été victime durant son enfance d'agissements hors normes.

Nous sommes pourtant dans un milieu aristocratique. Mais les circonstances ici rapportées aident à comprendre comment les femmes de cette famille ont évolué, certaines se libérant d'une contrainte par un caractère fort ( Renée) d'autres vivant cette domination comme un anéantissement ( marie Blanche).

Bien que Jim Fergus nous livre un premier chapitre dans lequel Renée apparait comme une femme insensible, on finit par s'attacher à ce personnage en découvrant les épreuves qui ont jalonné sa vie, de sa naissance en dehors de toute reconnaissance à son attirance pour son oncle qui se révèlera le moteur de son existence. Evidemment, le lecteur peut être choqué par ses révélations, cette jeune fille qui découvre très tôt que sa mère adoptive et son oncle ont une liaison et assiste à leurs ébats, cette attirance malsaine pour cet homme de grand pouvoir qui la prendra dans ses filets, son rejet de son propre enfant qu'elle n'a pas désiré, reproduisant ainsi un schéma familial qui ne semble pas vouloir prendre fin.

Les chapitres sont construits sur les voix de Renée et  Marie Blanche et les similitudes se font jour, à des années de distance, pour une saga familiale passionnante que je vous recommande.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Pauline 30/12/2013 21:28

Décidemment, je l'ai aussi dans ma pal !:) Je pense que ça va me plaire! J'adore ce genre d'histoire et les changements de narrateurs. Merci pour ton avis !!

unchocolatdansmonroman 31/12/2013 02:56



nous avons pas mal de lectures communes alors ;) Le livre est dense mais on est entrainé par cette histoire en se demandant ce qui a pu créer ce vide chez Ma rie Blanche



paikanne 30/12/2013 10:56

Je l'ai repéré depuis quelques mois ;-)

unchocolatdansmonroman 30/12/2013 11:12



il faut le lire Paikanne, flûte cela aurait pu faire une lecture commune ;) Surtout si tu vois dans ma pal un livre que tu as aussi n'hésite pas ! (elle n'est pas à jour sur ce blog mais sur
livraddict oui:) )



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...