Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 03:47

http://www.babelio.com/couv/cvt_Les-perroquets-de-la-place-dArezzo_9616.jpeg

Les Perroquets de la place d'Arezzo, Eric Emmanuel Schmitt, éditions Albin Michel, 2013, 730 pages

Genre : roman

Thèmes : fidélité, infidélité, amour, sexe, reconnaissance, pouvoir

http://r.llb.be/image/ac/5211e58a3570e91703f723ac.jpg

L'histoire

" Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé : tu sais qui "

Qui, parmi les nombreuses maitresses de Zachary Biderman, ose lui envoyer cette missive? "Les femmes finissent toujours pas s'attacher (...) Vive les épouses et vive les putes ! ce sont les seules femmes qui se contrôlent".

Pourtant, il n'est pas le seul et , rapidement, les habitants de la place d'Arezzo sont les destinataires de la fameuse enveloppe jaune. Chacun réagit à sa façon , imaginant qui a pu leur écrire cela: de celui qui pense tout de suite à sa femme alors qu'il entretient des aventures sexuelles avec des hommes, à celle qui rêve du jardinier, en passant par ce couple gay que la missive rapprochera.

Tout n'est pas rose, cependant, derrière les fenêtres et tous ont quelque chose à cacher, à regretter, à envier . La lettre devient un prétexte à entrer chez eux, découvrir un quotidien parfois hors norme ou bien rangé où nul ne connait vraiment l'autre mais où tous sont assoiffés, d'amour, de sexe, de reconnaissance.

Comme les perroquets qui s'agitent sur la place et miment les comportement humains, les hommes se cherchent, se frôlent, s'épient. Malentendus, quiproquos, voici venue l'heure des remises en question...

"(...)la plupart du temps à notre époque, les gens ne débarquent pas chez le maire ou le curé en état de lucidité. Ils sont aveuglés, égarés par la passion, tenaillés par le plaisir s'ils ont accompli l'acte, dévorés par l'impatience s'ils ne l'ont pas consommé. Des malades se marient (...) rarement des êtres en possession de leurs moyens intellectuels"

En vrac et au fil des pages...

http://aidart.fr/wp-content/uploads/2009/07/Courbet-Gustave-Femme-avec-un-perroquet.bmp

(La femme au perroquet, Courbet)

"Annonciation", "Maginificat", "Repons", "Dias irae". Ce roman découpé en quatre parties nous entraine au coeur de l'intime des êtres. Erotique ? Oui quand même. Monsieur Schmitt ne nous avait pas habitué à cela mais la lecture vaut le détour , justement pour tout ce qu'elle dévoile aussi sur cet auteur qui aime l'humanité. Un roman sur l'érotisme et ses visages donc. Mais le choix des sous-titres indique un amour plus grand me semble-t-il, qui pourrait aider l'homme à se trouver,à se dépasser.

Déjà dans Les Deux messieurs de Bruxelles, Eric Emmanuel Schmitt nous conviait à suivre un couple d'homosexuels et entrait quelque peu dans leur vie, leurs sentiments. Ici c'est beaucoup plus que cela et tous les comportements possibles sont passés au crible de la plume riche de l'auteur : couples gays, femme mariée prenant maitresse, jeune femme en quête d'identité au comportement sado masochiste, libertin dépravé, couple bien rangé, ados en quête d'identité ...

La première partie m'a un peu déstabilisée. Tous les personnages y sont présentés et il y en a beaucoup. Mais il fallait cela pour établir une comparaison entre les perroquets de la place d'Arezzo et les hommes qui gravitent autour : agitation, cris, couleurs... 

Arezzo, un nom aux sonorités italiennes, chantant comme les oiseaux qui l'habitent. Mais on est loin de tout cela et la proximité de Knokke-le-Zoute nous rappelle que nous sommes en Belgique, sur une des plus belles places, quartier huppé au bout de l'avenue Molière ,où l'on voit et d'où l'on peut voir.

On retrouve par la suite chaque personnage dans son quotidien, ses habitudes, ses expériences plus ou moins surprenantes et l'on se rend compte peu à peu que tout tourne essentiellement autour du sexe, à la fois moteur et frein de la vie humaine. Eric Emmanuel Schmitt pointe du doigt l'essentiel : qu'il soit au coeur des relations ou en soit au contraire absent, qu'on le recherche ou qu'on le rejette, le sexe est bien présent dans nos vies. Refoulé il permet parfois d'exacerber  une autre vision de la vie, accepté il permet l'épanouissement, utilisé il devient un objet de pouvoir ou cause la perte de l'homme.

Pour la première fois certains propos sont crus, livrés tels que vécus et cela surprend chez un auteur dont la plume douce nous a habitué à deviner plus qu'à lire. Jusqu'où ira-t-il ? Jusqu'au bout si je puis dire, car tout est livré mais par petits passages, en fonction du personnage décrit.

Où est l'auteur là dedans ? Partout sans doute, un peu plus dans Baptiste peut-être, écrivain en quête d'une définition de la fidélité et dont la vie va être bouleversée par la déclaration de sa femme. Baptiste car l'auteur nous livre l'incipit de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran sous la plume de ce personnage, comme si c'était lui qui l'avait rédigé ("A onze ans j'ai cassé mon cochon et je suis allé voir les putes").Je crois que l'auteur les embrasse tous, à sa façon, y compris le plus pervers d'entre eux puisqu'il va finir par comprendre. Choquant ce que j'écris ? Il me semble que l'auteur va ici plus loin tout en continuant sur sa lancée : aimer l'humain.

L'actualité n'est jamais bien loin et cet homme guidé par le sexe qui va déraper et se retrouver assailli par les médias nous rappelle forcément un autre homme politique. De même que le tenancier d'un bordel ou d'autres personnages qui font la Une.

Dans tous les cas le lecteur fidèle d'Eric Emmanuel Schmitt repérera des clins d'oeil à de précédents romans ou nouvelles, appréciera des références littéraires nouvelles ( Histoires comme ça de Kipling....oooh que cela tombe bien, je travaille cela avec mes élèves cette année !), l'approfondissement de ce qu'il a ébauché jusqu'alors. Mais alors quel rapport avec les perroquets ? Fil conducteur du roman et métaphore des relations humaines, ces oiseaux ont une histoire bien particulière que je vous laisse découvrir, une histoire de migration qui sied bien au récit des habitants de la place. Puis on dit parfois qu'en observant les animaux on comprend mieux certaines choses .

Parfois, "la vie se montre plus inventive que n'importe quel auteur" ...

chroniques de copinautes :

Stephanie

Stefiebo

logorl2013-copie-1.png


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marion 18/09/2013 18:05

J'ai hâte de découvrir ce roman!

unchocolatdansmonroman 20/09/2013 18:07



il est différent des précédents mais les fans s'y retrouveront ;)



Gigi-sempai 13/09/2013 19:06

Coucou ! Juste un petit commentaire qui n'a rien à voir pour te dire que je t'ai tagué: http://gigi-sempai.blogspot.fr/2013/09/ouaaaaah-jai-ete-tagueeeeee.html

unchocolatdansmonroman 14/09/2013 11:35



oooh la coquine, je te promets d'y répondre dans le courant de la semaine prochaine ;) merciiii



fersenette 10/09/2013 14:50

Je veux bien me placer en 4, merci beaucoup :-)
Voyons s'il revient de chez le n°3 avant la sortie en poche ...(suspens)

unchocolatdansmonroman 10/09/2013 17:14



oki tu peux m'envoyer ton adresse par mail ;) nathalie.esteve974@orange.fr



stefiebo 08/09/2013 20:20

Ah... Toi aussi tu as vu des références à ces anciens livres... Je ne suis donc pas folle ;-)

unchocolatdansmonroman 09/09/2013 11:56



mais oui madame, et le co quin a même glissé une phrase ou deux tirées de ces précédents ouvrages ( tous ça pour voir sinon suit ! pfff on est fan ou pas ? hihi !)



stephanie plaisir de lire 08/09/2013 14:43

je ne suis pas assez experte de l'auteur pour avoir su y dénicher ses références ou y retrouver son style mais j'ai apprécier l'ensemble et son écriture simple, agréable, légère et pourtant
travaillée. Passée cette étape de présentation j'ai été vraiment prise dans l'histoire si actuelle !ce roman est volumineux mais vaut vraiment le coup !

Au passage : je découvre ton blog et c'est un plaisir !

unchocolatdansmonroman 08/09/2013 14:44



oh merci, c'est gentil, nous nous découvrons toutes les deux, un des plaisirs du forum ! ;)



fersenette 08/09/2013 11:23

Ce roman me tente beaucoup, mais il attendra sans doute que je le lise en poche ...

unchocolatdansmonroman 08/09/2013 13:11



ah oui je comprends. Mais je le fais voyager ( trois personnes en attente mais si tu es patiente ...)



Alison Mossharty 07/09/2013 21:18

Et bien ça à l'air tres différent de ces autres romans, mais ça m'intéresse vraiment comme bouquin ^^ très bonne chronique en tout cas tu me donnes envie de le découvrir !

unchocolatdansmonroman 08/09/2013 07:39



merci ;) Oui il est très différent et en même temps on y retrouve quelques clins d'oeil à ses précédentes oeuvres. Ses personnages sont comme développés, on retrouve le Dom Juan, la secrète de la
rêveuse d'ostende ...etc. Belle lecture !



jerome 07/09/2013 18:29

Un auteur qui me tente toujours aussi peu. Mais j'ai découvert ce matin qu'il vient de sortir une BD "philosophico-humoristique" avec le dessinateur Janry. Là ça pourrait peut-être me plaire.

unchocolatdansmonroman 08/09/2013 07:38



oui, Poussin 1°. Bon c'est une BD jeunesse. J'ai vu des planches ici : http://www.actuabd.com/Les-Aventures-de-Poussin-1er-Cui. J'aime bien les dessins et je suis sûre d'aimer les dialogues d'EES ;)



Myrtille 07/09/2013 14:51

ça a l'air intéressant ! Le titre est stimulant en tout cas ! Bon week-end :)

unchocolatdansmonroman 07/09/2013 16:34



Il part chez Nanet mais si tu le veux en suivant ...pas de souci ;)



Olivier 07/09/2013 13:20

Je vois que tu es séduite par tous les livres de l'auteur ^^

unchocolatdansmonroman 07/09/2013 16:35



pourtant celui ci renouvelle le genre ! Mais j'aime son écriture oui. Alors, lequel as-tu lu ? Je vote pour La Part de l'autre ;)



Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Lecture commune d'hiver : Novembre, Décembre avec Daphné
    Dans le cadre du challenge Daphné du Maurier , je vous propose de retrouver les écrits de notre chère Daphné durant deux mois, Novembre et Décembre. Je trouve que Daphné colle bien avec les mois d'hiver, lecture au coin du feu, un bon thé, un chocolat...
  • Petits bonheurs d'automne 2017 # 8
    Ce matin le temps s'est rafraîchi, mais au lever un beau soleil nous attendait... Cette semaine Tom a décidé de revisiter la célèbre recette du banoffee: un chocolat chaud à la banane, surmonté d'une chantilly maison, quelques rondelles de bananes et...
  • Carnets de recettes voyageurs : le concours 2017 !
    Les carnets de recettes voyageurs existent depuis maintenant 5 ans ! Une aventure riche en rencontres et belles amitiés culinaires, des rebondissements, des carnets égarés, certains qui réapparaissent ! Mais toujours l'envie de partager, de concocter...
  • soirée halloween pour le challenge de Hilde et Lou
    Voici venue la soirée tant attendue. Un grand merci à Hilde et Lou pour l'organisation du challenge qui nous a occupés tout le mois d'Octobre. Après une installation au fond des bois le 1er Octobre, j'ai découvert de belles lectures : Miss Peregrine et...
  • Quelques instants de lecture # 1
    MarieJuliet , du blog Books and me, nous invite chaque 1er du mois, à poster les photos de nos instants lecture. L'occasion de se livrer à une petit mise en scène sympathique ! Pour ma première participation, je vous propose un petit retour sur le mois...
  • Challenge Halloween : aux origines du vampire au cinéma
    Aujourd'hui Hilde et Lou nous invitent à publier un billet autour du cinéma. Séquence souvenirs : Je me souviens qu'ado j'aimais me faire peur, aller au cinéma voir des films d'horreur ou des films fantastiques. Je me souviens que ma maman m'a accompagnée...
  • Au fond de l'eau, Paula Hawkins
    Au fond de l'eau, Paula Hawkins, éditions Sonatine, 2017, 405 pages Genre : Thriller traduction de Corinne Daniellot et Pierre Szczeciner Thèmes : enfance, fratrie, meurtre, sorcellerie, noyade, résilience, enquête L'auteur en quelques mots ... Découvrez...
  • Petits bonheurs d'automne 2017 # 7
    Le plaisir de vivre dans les bois est décuplé en automne. Les couleurs chaudes, les feuilles qui tapissent le sol, les petits animaux que l'on redécouvre et les joies du potager avec les dernières dégustations ( hier c'était une tarte aux fanes de betteraves)...
  • La Passe miroir, livre 3, La Mémoire de Babel, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 3,La Mémoire de Babel, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2017, 496 pages Genre : Fantasy Thèmes : familles, archives mémorielles, amour, peur, Babel, arches, mondes L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie...
  • La Passe miroir, livre 2, Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 2 ,Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2015, 550 pages. Genre : fantasy Thèmes : arches, Citacielle, couple, esprits de famille, complots , disparitions L'auteur en quelques mots... Retrouvez...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...