Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 04:35

 

Lisez-vous Virginia Woolf ?

http://virginiawoolfblog.com/wp-content/uploads/2012/02/virginia-woolf.jpg

Elle fait partie de ces auteurs que j'apprécie beaucoup et que j'ai lus dans ma jeunesse. Je ne désespère pas de trouver l'occasion de relire ses oeuvres un de ces jours, de me plonger à nouveau dans son univers à la fois mélancolique et acéré. Vous savez ce que c'est, on se dit toujours que l'on va reprendre ces lectures, puis elles restent désespérément sur les étagères car d'autres occupent notre esprit ! C'est en tombant sur un pastihe de Virginia Woolf par Mark Crick que j'ai eu envie d'aller faire un tour du côté de cet écrivain.

J'aime la prose poétique de Virginia Woolf, la plume légère et rafinée qui sait capter toutes les teintes des sentiments. Il me semble que l'on retrouve bien cela dans Le Clafoutis grand-mère, pastiche de Mark Crick à la manière de ...

" Elle déposa les cerises dans une terrine beurrée et regarda par la fenêtre. Les enfants couraient sur la pelouse, Nicholas , qui avait déjà atteint les massifs de tritomas rouge flamboyant, se retournant pour attendre les autres. Elle revint aux cerises, pois rouges sur fond blanc, si gais et si plaisants, avec leurs noyaux durs invisibles qu'elle n'enlèverait pas. Elle eut une pensée émue pour Mrs Sorley, cette pauvre femme sans mari, avec tant de bouches à nourrir, Mrs Sorley qui ne connaissait que la dureté du noyau et non la douceur; et elle réserva la terrine de cerises.

Lentement elle fit fondre le beurre, transparent et lisse, pâle et huileux, clarifié et doré et le mélangea au sucre dans une grande jatte. Aurait-elle dû choisir un dessert anglais traditionnel ? (un amas de gâteaux surgit soudain devant ses yeux). Natuellement la recette était française, elle lui venait de sa grand-mère"

Ce que j'aime dans l'écriture de Virginia Woolf c'est le côté languide qui s'en dégage, comme si l'on était dans l'expectative. Mark Crick a su retranscrire cela avec bonheur.

" Elle ajouta un oeuf avec une grande sérénité, car après tout coulait dans ses veines le sang de cette lignée française très noble, dont les filles avaient apporté leur talent et leur énergie, leur sens des couleurs et des formes, leur grâce et leur esprit, aux Anglais apathiques. Elle ajouta encore un oeuf dont la sphère jaune, tombant dans la jatte, se rompit, s'épanche dans la préparation comme une coulée de lave, comme le soleil s'abîmant dans un océan de beurre. les deux dômes de sa coquille brisée gisaient sur la table, et toute la misère et les souffrances de Mrs Sorley se résumaient à cela, pensa-t-elle".

Le temps d'un recette qui la ramène à la vie, le personnage se plonge avec délectation dans une rêverie, de celles auxquelles on se livre lorsque l'on cuisine patiemment et qu'on laisse son esprit vagabonder...

" A présent le dôme était devenu un cercle, les cerises enveloppes de la préparation mousseuse qui les bercerait et les protégerait, la préparation mousseuse qui les enveloppait tous, la maison, la pelouse, les asphodèles, ce diable de Nicholas qui passait en courant devant la fenêtre, et elle glissa la terrine dans le four chaud. Dans trente minutes le clafoutis serait prêt."

Je vous recommande ce petit ouvrage dans lequel vous découvrirez d'autres pastiches ( Proust, Jane Austen, franz Kafka Jorge Luis Borges et bien d'autres).

http://oscarfarkoa.typepad.com/photos/uncategorized/2007/03/27/soupe_kafka.png

Mon Clafoutis !

Ici à la Réunion, pas de cerises ! Mon clafoutis est donc aux poires, mais il est tout aussi bon ;)

http://www.cuisimiam.fr/wp-content/uploads/2011/09/Clafoutis-Poire-Banane1.jpg

4 poires bien mûres

40 gr de beurre salé + un peu plus pour beurrer le moule

4 oeufs

20 cl de lait

100gr de farine

60 gr de sucre en poudre

1 gousse de vanille

1 pincée de cannelle ou un peu plus si vous aimez cette saveur épicée

5 cl de rhum

1 pincée de sel

sucre glace

Lavez, épluchez et coupez les poires. Tranchez-les en fines lamelles. Beurrez une terrine et rangez les poires en les faisant se chevaucher.

Faites fondre le beurre. Mélangez dans un saladier, la farimne, le sucre, le sel, la cannelle, la vanille. Incorporez les oeufs un à un, puis le lait en continuant de mélanger. Ajoutez le beurre fondu et le rhum. La pâte doit être bien lisse, sans grumeaux ! Versez-la sur les poires.

Enfournez pour 10 minutes à 180°C puis à 150°C pour 20 minutes.

Servez ce clafoutis tiède, saupoudré de sucre glace.


Bon appétit et bon dimanche !

 

Vous voulez vour joindre à moli pour un prochain billet ? N'hésitez pas à vous inscrire ICI et à poster votre extrait et votre recette  sur ce billet

pages gourmandes 1


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Les pages gourmandes
commenter cet article

commentaires

Touloulou 16/01/2013 10:42

J'ai peur que ce soit trop complexe, Mrs Dalloway a cette réputation... Ce livre est en VO dans ma pal depuis longtemps !

unchocolatdansmonroman 16/01/2013 11:13



nan mais aussi toi tu le choisis en VO ! ;)



Touloulou 14/01/2013 23:30

Tu me donnes très envie de lire Virginia... Mais elle me fait peur (who's afraid of virginia woolf? Well that would be me! :)
Miam le clafoutis ! J'en fais peu car il n'y a rien tant que j'aime que manger les fruits nature.

unchocolatdansmonroman 15/01/2013 05:01



rhô ben pourquoi elle te fait peur Virginia ? Si tu as vu le film avec Nicole Kidman c'est quand même cachement caricatural, surtout physiquement - pfff- mais son écriture est belle, tu devrais
essayer Mrs Dalloway ;)



jerome 14/01/2013 12:40

Non je ne lis pas Virginia Woolfe. Une erreur sans doute !
Sinon je t'ai trouvée une référence intéressante pour ces pages gourmandes. c'est un livre de 2004, peut-être pas évident à trouver mais vraiment sympa. Il s'intitule "Meurtres à table : 32 polars,
101 recettes". c'est une compilation d'extraits de polars contenant à chaque fois une recette de cuisine. En plus du texte il y a systématiquement la recette détaillée.
C'est un bouquin traduit de l'Allemand et les auteurs cités me parlent très peu mais en même temps je n'y connaît rien en polar. Si tu es intéressée mais que tu ne parviens pas à le trouver, je te
ferais parvenir un extrait. N'hésite pas à me contacter par mail.

unchocolatdansmonroman 14/01/2013 13:47



merci de cette référence Jerôme. je ne connais pas mais peut-être est-ce dans la même tranche que Crèmes et châtiments ( pour les romans d'Agatha Christie)ou encore La Sauce était rpesque
parfaite ( pour les films de Hithcock). En tous cas je vais regarder ;) Je te contacterai en cas de problème. merci encore



Marc Lef 14/01/2013 08:47

J'ai lu récemment son journal et c'est un auteur que j'aime beaucoup. Comme j'aime aussi les pastiches, je risque bien de lire ce livre, surtout s'il y est question de Marcel Proust!

unchocolatdansmonroman 14/01/2013 08:59



Personnellement je ne connaissais pas cet auteur jusqu'à ce que je tombe sur Lasoupe de Kafka. Le pastiche de Proust est assez réussi aussi. Je regarderai ce journal dont vous parlez et qui
m'intrigue ! Merci de votre commentaire



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...