Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 05:10

http://www.livraddict.com/covers/0/319/couv55169080.jpg

Les Enfants de la terre, tome 1, Jean M.Auel

Genre : roman

Thèmes : préhistoire, rapports hommes/femmes, chasse, rites, mémoire

L'auteur en quelques mots ...

http://media.oregonlive.com/books_impact/photo/9423864-large.jpg

Née à Chicago en 1936, Jean M Auel doit son succès à la saga publiée à partir de 1980 : Les Enfants de la terre, fresque préhistorique romancée, dont le dernier tome est sorti en 2011.

Ce n'est que vers 40 ans que Jean M.Auel se lance dans des recherches sur la préhistoire et entreprend de rédiger cette saga, s'entourant d'experts afin de coller au plus près des recherches et rendre son récit réaliste. L'evolution de l'espèce la passionne et est au coeur de ses romans.

En 2008 elle reçoit la distinction d'Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministre français Christine Albanel

 

 

L'histoire

Suite à un tremblement de terre, Ayla, petite fille cro-magnon de cinq ans, est séparée de ses parents et se voit contrainte de fuir. La peur l'étreint au moment où la colère de la terre anéantit le campement où elle vivait en sécurité avec sa famille.Proie facile pour les prédateurs qui sévissent en ces lieux, elle parvient tout de même à échapper aux griffes d'un lion des cavernes. Mais, blessée, elle ne peut aller plus loin. Au même instant le clan de Brun, qui ne compte plus que vingt âmes, franchit la rivière, jeunes et vieux à la recherche d'une caverne qui les abritera. Découvrant le corps inerte de la petite fille, les hommes ont tout d'abord un mouvement de recul. Elle n'est pas comme eux et, si petite, ne s'en sortira probablement pas. Blonde aux yeux bleus , elle appartient au peuple des Autres qu'ils connaissent assez mal. Pourtant , sous les supplications d'Iza,ils l'emportent avec eux, lui prodiguant les soins adaptés. Peu à peu la fillette apprend à vivre au sein du clan, découvrant des coutumes qu'elle ne connait pas, des règles strictes auxquelles elle n'est pas habituée mais aussi des liens forts qui unissent les membres des familles. Rapidement Creb, le vieux sorcier, se prend d'affection pour Ayla, lui apprenant sa langue ,essentiellement faite de gestes, et insiste pour qu'elle soit adoptée définitivement par le clan. Iza devient alors sa mère adoptive, consciente qu'un monde les sépare, elles qui ne sont pas de la même lignée. Ayla recevra un totem puissant: le lion des cavernes et devra faire ses preuves dans un clan où la domination des hommes les pousse parfois à une grande violence. Elle découvrira l'univers des femmes, soumises, reléguées à certaines tâches mais aussi essentielles pour la vie du clan, garantes de la lignée. Douée de remarquables qualités d'adaptation, Ayla apprendra les techniques d'Iza la guérisseuse, de Zoug le chasseur et de Creb le sorcier, surpris qu'un être qui ne possède pas la mémoire du clan puisse ainsi mémoriser les gestes, les plantes, les pratiques. Mais sa différence est trop grande, suscitant la haine de Broud promis à un avenir de chef de clan, et son attitude éveille les soupçons. Que deviendra-t-elle au milieu du clan de l'ours des cavernes, elle qui se différencie en tous points des néandertaliens qui l'entourent et qui voient en elle une grande laideur en même temps que des capacités hors normes ?

http://img.over-blog.com/500x333/1/35/13/57/10-octobre/image-2.jpg

En vrac et au fil des pages

La présentation de Jean Philippe Rigaud, directeur du centre national de préhistoire en 1991, place immediatement la saga de Jean M. Auel entre fiction et réalité. Ce spécialiste reconnait dans cet écrit de nombreuses recherches scientifiques et des descriptions très proches de la réalité de la préhistoire. C'est donc dans une lecture pour une grande part historique que le lecteur se lance.

J'ai beaucoup apprécié cette confrontation entre les différentes espèces : l'homme de néandertal et la dernière évolution de l'homme, les homo sapiens, représentés par Ayla. L'humour est bien présent, notamment par l'évocation de la laideur d'Ayla, plus grande, blonde aux yeux clairs, dont les capacités sont plus évoluées et surprennent. Les suppositions de l'auteur sont bien amenées , à tel point que le lecteur fait confiance à ce qu'elle nous livre. Certains passages sont ainsi passionnants , comme celui où Creb apprend à compter à Ayla et découvre ss capacités d'abstraction que lui -même ne maitrise que jusqu'à un certain point alors que les hommes de son clan n'ont pas idée des nombres au-delà des doigts de leurs mains. De la même façon, les caractéristiques physiques ne sont pas décrites dans le détail mais perçues par le regard  des personnages. Le fait qu'Ayla pleure ou rie est inconnu des hommes de néandertal qui voient là une anomalie liée à l'espèce à laquelle Ayla appartient ou une maladie. L'auteur nous oblige donc à reconsidérer notre point de vue en nous transportant 35.000 ans plus tôt à la découverte des prémices de l'homme moderne.

Le roman est aussi l'occasion d'aborder des thèmes plus forts comme les rapports hommes femmes dans une société patriarcale qui soumet les femmes et les relègue aux rôles subalternes, à moins qu'elles n'occupent une haute fonction, comme Iza la guérisseuse. En Ayla germent des désirs de rebellion qui rappellent au clan qu'aux origines de l'homme, les femmes chassaient elles aussi puis ont peu à peu été exclues de ces tâches et rendues inférieures aux hommes. Un propos féministe sous-tend donc l'oeuvre de Jean M Auel.

J'avoue avoir été séduite par le propos tant que par la plume fluide et alerte. On ne s'ennuie pas, bien au contraire, tout en s'instruisant et cela donne envie d'en savoir plus. Que sait-on aujourd'hui des homo sapiens ? Ont-il vraiment été confrontés aux néandertaliens ? Ont-ils vécus côte à côte et assuré une lignée commune comme ce sera le cas pour Ayla qui devient mère à la fin du premier tome ? Est-ce possible ? J'ai surtout été passionnée par la question de la mémoire dont le sorcier est détenteur et qu'il peut livrer à ses congénères, mémoire qui permet au clan de bénéficier des découvertes de leurs ancêtres.

Je ne connais pas d'autre saga préhistorique et suis séduite par celle-ci dans laquelle j'ai hâte de me replonger. L'originalité du propos fait la part belle aux recherches scientifiques en vigueur au moment de l'écriture mais n'oublie pas de régaler le lecteur par une fiction entrainante.

Les chroniques des copinautes :

Nanet

bannière1-challenge-2013

historique.png

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Mypianocanta 15/05/2013 12:13

Oh je note ce titre tout de suite alors :-)

unchocolatdansmonroman 15/05/2013 13:05



;)



Mypianocanta 15/05/2013 11:03

Je trouve toujours intéressant de confronter les points : il semble que tu as été marquée par les réflexions et les messages de l'auteur alors que j'en ai plus retenu le côté historique, vie
quotidienne. Mais apparemment tu as autant aimé que moi ce premier tome.
Je ne connais pas d'autres sagas, mais j'ai lu adolescente "La Guerre du Feu" de Rosny qui sur une époque différente de la préhistoire était tout aussi intéressant.

unchocolatdansmonroman 15/05/2013 11:43



Oui je vois que nous sommes toutes les deux enthousiastes ;) je ne peux que te conseiller de lire Heq, le chant pour celui qui désire vivre, qui retrace une époque un peu plus proche de nous mais
au temps des premiers hommes. Tout aussi bien écrit mais plus sur la fiction, c'est une lecture parallèle que j'ai appréciée



Parthenia 04/05/2013 21:17

Ta chronique est aussi passionnante que le livre lui-même !!
Tu soulignes très bien ce qui fait la richesse et l'intérêt du roman !
Bon WE à toi ! :)

unchocolatdansmonroman 05/05/2013 08:54



oh c'est très gentil ;) J'ai le tome 2 et ai hâte de le commencer car c'est une très belle saga, riche et documentée.



isallysun 24/04/2013 16:57

Mince, je ne pensais pas que le premier tome avait été écrit il y a si longtemps. Belle chronique et pour la mémoire, je crois comprendre que c'est une histoire d'évolution et qu'on intègre de nos
ancêtres certaines capacités

unchocolatdansmonroman 25/04/2013 04:47



oui c'est bien ça, mais nous nous avons perdu cette capacité, c'est regrettable et en même temps pourrait-on engranger autant de connaissances ?



Véro1001 01/04/2013 08:15

La suite est toute aussi bonne ! Tu vas te régaler !

unchocolatdansmonroman 01/04/2013 08:44



jusqu'à quel tome as-tu lu cette saga ? je n'ai aps le tome 2 mais je vais voir à la médiathèque ;) Merci de ton passage et bon lundi :)



jerome 31/03/2013 22:17

Te voila partie pour une sacrée saga ! J'avoue que j'ai du mal avec ces oeuvres fleuves. Même une trilogie c'est trop pour moi...

unchocolatdansmonroman 01/04/2013 07:09



oh ben je ne pense pas tout lire quand même ! Souvent dans une saga l'histoire s'essouffle. la seule lue jusqu'à présent et qui tient le rythme est 1Q84. J'ai bien aimé en jeunesse L'Autre de
Bottero. Là je vais lire le tome 2 et puis on verra bien ;) Bon lundi de Pâques Jérôme, tes filles doivent adorer ce week end chocolaté !



Emily 31/03/2013 14:02

Un livre qui m'avait vraiment séduite, je l'ai dévoré un été en ayant beaucoup de mal à le lâcher. Par contre, j'étais sans doute trop jeune pour cette lecture, car j'allais rentrer en 5ème. Un
libraire avait conseillé ce livre à ma grand-mère, tout en sachant que je n'avais que 11 ans...

unchocolatdansmonroman 31/03/2013 15:36



figure toi que j'ai pensé le proposer à mes élèves puis je me suis ravisée devant le pavé et peut-être la difficulté. mais certains l'ont lu avec plaisir ! C'est une bien belle histoire dont j'ai
hâte de lire la suite :)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...