Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 02:31

http://2.bp.blogspot.com/-hyZiHJ4zZos/TzWNJSlDUGI/AAAAAAAABJw/_KwirhJvpF8/s1600/9782266225120.jpg

Les Brumes de Riverton, Kate Morton, éditions Pocket, 2012, 695 pages

Genre : roman

Thèmes : meurtre, secret de famille, première guerre mondiale, mystère

 

L'auteur en quelques mots ...

http://www.panmacmillan.com/devpanmacmillan/media/panmacmillan/Authors/width220px/kate-morton-1004778.jpg

retrouvez la biographie de Kate Morton Ici

 

L'histoire

"Au mois de novembre dernier, j’ai fait un cauchemar. On était en 1924 et je me retrouvais à Riverton. Toutes les portes fenêtres étaient ouvertes et la brise estivale gonflait les rideaux de soie. Un orchestre jouait, juché sur le talus couronné par le vieil érable, et les violons déroulaient leur mélopée dans la tiédeur ambiante. L’air était vibrant de rires et de sons cristallins, le ciel était d’un bleu que nous avions tous cru disparu à jamais, détruit par la guerre. Un des valets en livrée noire et blanc versait du champagne dans l’étage supérieur d’une pyramide de flûtes, et tout le monde applaudissait, enchanté, devant ce splendide gâchis. Je me suis vue comme on se voit en rêve, allant et venant parmi les invités. Je me déplaçais lentement, beaucoup plus que dans la vie, et autour de moi les gens formaient un grand flou de paillettes et de soieries."

1999.Ursula, réalisatrice, entreprend de faire un film sur le mystérieux suicide du poète Robbie Hunter dans la propriété de Riverton. Afin de donner plus de réalisme à son film elle se rend au chevet de Grace, aujourd'hui vieille femme mais employée à l'époque comme domestique au domaine.

Se remémorant cette période à la fois enchanteresse et dramatique, Grace se livre alors au récit de l'histoire de la famille Hartford. Au départ intimidée par les enfants, David, Hannah et Emmeline, Grace apprend à les aimer , les protéger. Leurs jeux deviennent les siens. Il faut dire qu'elle n'a alors elle-même que 14 ans. Pourtant les temps changent et la guerre qui s'annonce éloigne les proches. Lorsque David invite à la maison son ami Robbie Hunter, ce dernier suscite l'attirance mais aussi la jalousie. 

Souhaitant laisser une trace de son histoire à son fils Marcus, Grace enregistre son récit et remonte le fil de l'histoire, jusqu'au soir du drame qui vit la mort de Robbie Hunter. Elle y raconte son attachement à la famille mais surtout son dévouement à Hannah .Mais cette soirée cache bien d'autres secrets ...

 

En vrac et au fil des pages ...

http://p1.storage.canalblog.com/19/46/606931/86411471_p.jpg

On retrouve dans ce roman la construction chère à Kate Morton, un récit dans le récit, un entrecroisement de voix . L'intrigue repose sur un secret de famille, non divulgué par crainte, honte ou volonté de passer à autre chose. C'est bien le cas de Grace qui se jette dans la vie à corps perdu, entreprend des études, pour oublier ou s'éloigner de la terrible soirée où tout à basculé. On comprendra par la suite que c'est la culpabilité qui la ronge.

J'ai apprécié les descriptions de la vie des domestiques. On a par moment l'impression de plonger au coeur de Downtown Abbey avec ce cher M Hamilton qui gère tout de main de maitre ! Cela participe de l'univers que Kate Morton sait si bien installer et qui happe le lecteur.

Contrairement aux romans lus précédemment, j'ai regretté ici quelques longueurs. Le volet "actuel" de l'intrigue m'a moins passionnée, peut-être parce que l'idée du film n'est pas particulièrement développée.Pour autant l'histoire est passionnante et la période historique bien documentée : les soirées mondaines à Riverton, les années folles et le petit grain de folie qui s'empare de la plus jeune des soeurs, l'annonce de la guerre et l'engagement ...


 

juin le mois anglais

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Licorne 30/06/2014 14:05

Ah j'aurai dit "le jardin des secrets", pour moi, c'est le meilleur de Morton l'as tu lu Choco ?
J'ai trouvé un peu de longueurs aussi dans les brumes de Riverton et trop de similitudes dans la conception du roman en comparaison avec ceux que j'avais déjà lu...

unchocolatdansmonroman 30/06/2014 17:12



j'ai bien aimé celui là aussi mais j'ai préféré les Heures lointaines ;) J'en ai lu trois pour le moment . Tigrouloup m'a prêté le dernier, je le lirai dans l'avion ;)



FondantOchocolat 29/06/2014 11:24

Je n'ai jamais rien lu de cette auteure, alors : why not ? ;-)

unchocolatdansmonroman 29/06/2014 13:42



il faut commencer par les heures lointaines !



Pauline 28/06/2014 16:55

Dans ma pal ! (comme tant d'autres ouvrages!!! aerm) J'ai aussi un pocket mais je n'ai pas la même couverture. J'aime bien celle ci aussi. Elle est très jolie :)

unchocolatdansmonroman 29/06/2014 08:24



les couvertures anglaises sont magnifiques, quel dommage qu'elles ne soient pas reprises



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...