Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 06:58

http://www.babelio.com/couv/cvt_Le-Sorgho-rouge_6369.jpeg

Le Sorgho rouge, Ya Ding, éditions Stock, 2006, 256 pages

Genre : roman

Thèmes : communisme, Chine, enfance, révolution

 

L'auteur en quelques mots ...

http://africa.chinadaily.com.cn/weekly/img/attachement/jpg/site581/20130712/02b8f07686011349c5f947.jpg

Né en 1959, Ya Ding est connu pour ses travaux de traduction des oeuvres de Flaubert , Camus, Sartre ou Victor Hugo en Chine.  .Originaire d'une petite ville au nord de la Chine, il suit à dix ans ses parents envoyés à la campagne. Après des études sécondaires, il est lui-même envoyé travailler aux champs dans le cadre du Mouvement d'envoi des zhiqing à la campagne. Après la fin de la Révolution culturelle il crée la première revue des étudiants à l'université de Pékin.

Ins tallé en France depuis 1985 il a entrepris une carrière d'écrivain . Le Sorgho rouge est son premier roman rédigé en français et a connu un grand succès. Paradoxalement il a fallu attendre 2010 pour qu'il soit traduit en Chine.

 

L'histoire :

"Où allons-nous ? Mais où allons-nous ? (...) On change de pays... Ombre. Soleil."

Liang Li a neuf ans lorsqu'il part sur les routes dans une charette tirée par un âne, avec ses parents et sa soeur. Il en sait où ils vont ni quel est le sens de ce départ. "Hier il y avait la ville". Désormais ce sont des champs de sorgho à perte de vue. En réalité Liang se dirige vers le Nord, dans un village où son père occupera le poste de préfet.  Il va découvrir là une toute autre vie, la misère, la faim, conséquences de la politique menée par Mao Tsê Tung. Les parents de Liang sont communistes, son  père est cadre du parti et cela n'est pas toujours bien vu par ici, ce qui vaudra au jeune garçon remarques et agressivité. Pourtant son père a été envoyé là pour propager la Révolution. Rapidement, la gestion des cultures prônée permet aux habitants de bénéficier d'une récolte exceptionnelle. Lorsque la Révolution culturelle survient, Liang s'engage pour Mao alors que les projets du père comme les digues, les puits ne correspondent pas à l'idéal communiste et font de lui un traitre ... "La Révolution!"

Tout à coup, une voix puissante, sourde et profonde résonne dans le corps de Liang. Le pantalon serré aux cuisses de cette femme lui apparaît comme la bourgeoisie elle-même. La peau de la bourgeoisie, une peau dangereuse, un poison qui va intoxiquer cette femme, sa camarade, puis contaminer les autres camarades, et pour finir les tuer. Pour la sauver et protéger l'armée révolutionnaire, il faut attraper ce corps, le dépouiller, déchirer ce vêtement, remettre cette femme sur le bon chemin idéologique, indiqué par le président Mao. Liang, c'est à toi d'agir, toi qui veut être un héros de la Révolution, toi qui veut être à la hauteur de ton père et de ton grand-père, toi qui souhaites devenir plus tard le sauveur du peuple comme tous ceux du Parti Communiste! C'est à toi de jouer! C'est le moment d'éprouver ta volonté, ta foi, ton courage..."

 

En vrac et au fil des pages ...

http://www.centremlm.be/uploads/fck_upload/grcp-01.jpg

Ce roman n'est pas une autobiographie, pourtant on y retrouve des éléments de l'enfance de l'auteur, notamment la montée au pouvoir de Mao et les conséquences drastiques prônées par le Parti. J'ai particulièrement apprécié le regard de l'enfant qui ne comprend pas de qui se passe et découvre peu à peu la réalité, se l'approprie pour ce qu'il croit être le bien. Elevé dans le culte de Mao, Liang a une vision faussée. C'est pourtant  ce parcours initiatique qui l'amène vers l'âge adulte qu'il va se réaliser. Le lecteur qui sait ce qui va arriver ne peut-être que touché par l'incompréhension du garçon lorsque son père est mis au ban du parti maoiste et c'est ce regard qui fait tout l'intéret du roman.

Il est aussi question de religion puisque le Parti souhaite éradiquer toute trace de christianisme dans le pays alors même que Liang est initié à ce culte, la messe, l'église ...

A lire comme un roman d'apprentissage.

 La plume est à la fois légère et riche, les descriptions nombreuses pour nous faire comprendre ce qu'était la vie dans les campagnes. L'auteur nous met à la place de l'enfant, ce qui fait l'originalité de ce récit touchant.

Attention : il existe un film portant le même titre qui n'est pas l'adaptation du roman !

http://2.bp.blogspot.com/-0VIbCEmWlOM/UkwngcoQAMI/AAAAAAAADD8/VMWaLmEc3VI/s320/banni%C3%A8reABC2014.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Touloulou 25/11/2014 08:58

Je ne connaissais pas... Ca a l'air très bien ! Je crois bien n'avoir jamais lu de littérature chinoise, il faudrait y remédier. Merci pour la découverte !

unchocolatdansmonroman 25/11/2014 10:29



je préfère la littérature japonaise mais de temps en temps j'aime bien



jerome 17/11/2014 17:55

Longtemps que je n'ai pas mis le nez dans cette littérature chinoise que j'aime tant, ce serait l'occasion.

unchocolatdansmonroman 23/11/2014 03:11



oui de temps en temps cela fait du bien



Marie et Anne 16/11/2014 21:15

Ce livre m'a l'air intéressant, mais n'étant pas mon style je ne pense pas le lire...

unchocolatdansmonroman 23/11/2014 03:16



c'est particulier mais bien écrit. Puis cela retrace un pan de l'histoire chinoise qui reste dramatique et dont on parle peu



Lupa 16/11/2014 12:54

Un roman qui semble vraiment intéressant et dont je n'avais jamais entendu parler ! Donc, doublement merci :)

unchocolatdansmonroman 23/11/2014 03:18



avec plaisir ! découvert par hasard pour moi aussi



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...