Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 12:45

9782864246343-copie-1.jpg

Le Roi transparent, Rosa Montero, éditions Métailié, collection Points, 2008, 563 pages

Genre : roman historique, récit d'aventures

Thèmes : chevalerie, paysannerie, cathares, croisés, Dames, Inquisition, liberté, amour, amitié

Retrouvez la biographie de l'auteur ICI

http://csis.pace.edu/grendel/projs993a/arthurian/images/avalon.jpg

Avalon

L'histoire

" Je suis femme et j'écris. Je suis plébéienne et je sais lire. Je suis née serve et je suis llibre. J'ai vu dans ma vie des choses merveilleuses. Pendant un temps le monde fut un miracle. Puis l'obscurité est revenue."

Ainsi s'exprime Léola qui s'apprête à raconter son incroyable histoire. Née dans une famille de paysans, Léola a vu son père et son fiancé emmenés par "les hommes de fers", chevaliers venus chercher des hommes pour combattre au nom du seigneur D'Aubenac, leur maître. En ces temps où les serfs sont la propriété des seigneurs de la région, toute recrue est bonne à prendre. Léola a toujours rêvé d'endosser cette armure et de combattre auprès des valeureux chevaliers. Aussi n'hésite-t-elle pas devant sa maison brûlée. Elle qui a toujours mené une vie paisible au bras de son amour, Jacques, trouve une armure à sa taille sur le champ de bataille, l'équipement qui fera d'elle un homme, du moins en apparence. C'est sous la tutelle du seigneur de Ballaine qu'elle apprendra à se conduire comme tel, dans un monde où le pouvoir des hommes domine, à ses côtés aussi qu'elle découvrira pour la première fois la légende du Roi transparent et ce qu'il advient à ceux qui la raconte.

C'est pourtant seule qu'elle continue sa route. Devenue désormais Léolo, apeurée mais résolue à retrouver son Jacques, elle croise alors le chamin de celle qui l'accompagnera jusqu'à la fin, Nynève. Cette dernière prétend être une fée de connaissance et avoir connu la belle cour du roi Arthur, les chevaliers de la table ronde et , surtout, l'incroyable Myrddin, Merlin. Ne sachant discerner le mensonge dans ses paroles, Léola lui accorde sa confiance pour la guider et force est de reconnaitre que son aide est précieuse. Guérisseuse, Nynève sait ce qui est bien pour elles et fait de son amie un preux chevalier apte au combat. De femme amoureuse Léola se meut peu à peu en combattant, dont le corps durci  et meurtri par les batailles, les joutes lui rappelle qu'elle n'a pas d'identité.

Peu à peu, pourtant, Nynève lui ouvre un monde de féérie, en lui contant les merveilles d'Avalon, dont les récits la transportent. Leur parcours semé d'embûches les mènera en Occitanie, que l'on dit pays de tolérance. A la cour d'Aliénor d'Aquitaine, des cercles de lecture s'organisent autour de l'amour courtois, les chevaliers vouent leur âme aux belles dames et les récits merveilleux s'écrivent. Chrétien de Troyes, Abélard et Héloise, autant de noms que l'Histoire gardera en mémoire.  Est-ce ce monde résolument optimiste qui l'aveugle au point de se livrer corps et âme à la Dame blanche, sorte de Callypso qui les retiendra des années dans son palais ? Prenant enfin conscience de son côté obscur, Léola décide de partir. Mais le prix à payer la conduira à découvrir la noirceur de l'âme humaine. Car le monde change dehors. L'Eglise se veut toute puissante et bientôt naissent les bûchers et  l'Inquisition, par lesquels les Cathares seront exterminés. Léola assiste à l'effondrement d'un monde lumineux où tout n'est qu'amour et altruisme d'une part, violence et intolérance d'autre part.

Mais avant cela elle connaitra elle-même l'amour qui transcende, l'amitié qui transporte et la clé du chemin vers Avalon ...

http://www.cathares.org/P11-11-26a-montsegur.jpg

Le chateau de Montségur

En vrac et au fil des pages

Entre féérie et Histoire, entre mythe et réalité, ce roman nous transporte au coeur du Moyen âge tout en mélangeant légendes et faits historiques qui ont fait des XII°S et XIII°S des siècles lumineux et des plus sombres en même temps. L'auteur reconnait avoir voulu ces anachronismes afin de rapprocher dans le temps des événements liés et les ramener à une vie d'homme ou plutôt de femme.

La femme est en effet au coeur du roman. Pas seulement Léola dont le destin incroyable lui ouvre les portes de la connaissance et de la liberté. Mais toutes les femmes que cette période a vu s'élever : Aliénor d'Aquitaine, Héloise , les Parfaites et bien d'autres, réunies par un désir intense de changement, de renouveau dans ce monde de noirceur mené par les hommes.

Car le Moyen âge est une période sombre et le roman retranscrit à merveille la servilité des vilains, les batailles sans fin pour un lopin de terre, la violence quotidienne, l'insalubrité. L'Eglise participe de cette noirceur et le point fort de ce récit est de, justement, souligner sa montée en puissance, jusqu'à l'Inquisition, infâme processus d'extermination qui a eu les conséquences que l'on connait. Ainsi les données historiques sont-elle judicieusement mises en relief lors de rencontres entre les personnages, de débats organisés par les chrétiens et les cathares.On retrouvera l'ambiance, dans certains passages, des Piliers de la Terre de Ken Follett et la plume de Rosa Montero retranscrit bien la violence qui régnait tout en nuançant d'une douceur propre à l'identité double du pesonnage principal. Pour ma part je dois dire que ce récit m'a transportée en des lieux connus du Sud ouest de la France, Montségur, Toulouse, Albi ... pour y retrouver une Histoire que je connais bien pour l'avoir entendu, en français et en occitant maintes fois.

Néanmoins, au milieu de ce tumulte,de croisades en guerres,  apparait la féérie, véhiculée par Nynève, personnage mystérieux dont on ne sait si elle est une fée ou une folle. Porteuse de légendes, elle est en lien avec la Terre et représente les croyances liées à la forêt, à la nature. Tout au long du récit elle transporte avec elle le fil conducteur du roman: la magie d'Avalon en quoi elle croit et à quoi elle aspire. A aucun moment Rosa Montero ne dénature ce personnage en révélant son identité, cela n'aurait d'ailleurs aucun intérêt car ce mystère ajoute à la valeur du roman. Le lectuer oscille donc entre une explication réaliste et la volonté de croire à ce récit merveilleux que le personnage ne quitte pas .Je ne peux tout raconter mais certains personnages sont tout de même plus attachants que d'autres, ainsi Léon, décrit comme une montagne, robuste et pourtant atteint dans sa chair par une maladie, inconnue à l'époque et que l'on nommerait aujourd'hui épilepsie, qui le fait passer pour hanté par le Malin. Une montagne d'amour à l'origine de passages émouvants avec Léola.

Les personnages sont d'ailleurs parfaitement décrits et possèdent une personnalité propre, toujours étrange, comme si aucun d'eux ne savait réellement qui il est, comme si chacun d'eux était un mystère à lui seul. A tel point que, bien que ce récit soit long, il prend des allures de conte merveilleux. La fin, pourtant trouble et violente, nous est livrée comme douce et apaisante et la clé est, encore une fois dans les paroles de Nynève, persuadée que la brèche ouverte par les cathares fera son chemin, que leur amour se répandra et qu'il en sera encore question des siècles plus tard.

Alors certains passages sont un peu plus longs à lire, les données historiques étant au coeur, par exemple, des débats qui se livraient à l'époque entre les tenants de l'Eglise toute puissante et ceux qui souhaitaient une ouverture. Mais sincèrement, il y a toujours un rebondissement pour relancer l'action et cela vaut le coup de se lancer dans cette lecture passionnante. Par ailleurs l'énigme du Roi transparent maintient un suspens constant, tute personne qui tente d'en raconter l'histoire étant étrangement arrêtée dans son élan, blessée ou tuée !

J'ai apprécié, pour finir, le petit dossier final qui nous livre l'histoire du Roi transparent et replace dans l'Histoire les épisodes racontés . Pour cette raison le roman est résolument historique jusque dans certains détails étonnants, mais il est aussi fantastique par certains côtés que je vous laisse découvrir.

 

http://4.bp.blogspot.com/-CzHcAJU8ooQ/UJvlI46nDqI/AAAAAAAABgc/xZjpemPS5Ps/s1600/banni%25C3%25A8re1-challenge-2013.jpg

http://scrat.hellocoton.fr/img/classic/challenge-je-vide-ma-bibliotheque-2013-7026753.png

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

claudialucia 13/01/2014 18:27

J'aime beaucoup ton analyse. Comme toi j'ai été sensible à ce mélange entre réel et fantastique. Un bon roman. Je publie mon billet demain et je mets un lien vers ton blog.

unchocolatdansmonroman 14/01/2014 05:05



j'aime beaucoup cette auteur mais pour le moment c'est le roman que je préfère. Merci de ta visite, je viendrai lire ton billet ;)



Licorne 14/01/2013 10:05

Ah ! Mon époque de prédilection, j'adore le moyen-age, il y a tellement d'aprioris faux sur cette période ... J'ai visité l'ensemble des sites des châteaux cathares, il y a quelques années, mon
préféré c'est peyrepertuse ! et j'ai tellement été enchanté, envouté.... Bref, ta chronique me donne envie de me replonger dans cette ambiance chevaleresque et si en plus il y a de la féerie ...

unchocolatdansmonroman 14/01/2013 13:49



Disons que l'on comprend à la fin que ... oh mais non je ne vais pas le raconter car cela correspond aux idées d'une époque. On assiste à la fin de certaines croyances liées aux esprits de la
Terre, des forêts pour entrer dans le domaine religieux.



Yspaddaden 13/01/2013 07:40

J'ai beaucoup apprécié ce roman ; ile faut que je retourne à Montero.

unchocolatdansmonroman 13/01/2013 09:34



oui j'avoue aussi que c'est le deuxième roman que je lis et, dans un univers totalement différent, elle a su me convaincre. je l'avais découverte grâce à ton challenge ;)



DarkHawk 12/01/2013 21:44

Je suis pas trop roman historique mais il a l'air bien ;-)

unchocolatdansmonroman 13/01/2013 05:34



moi j'aime beaucoup cette période, c'est une source inépuisable pour les romans ;)



jerome 12/01/2013 18:12

Sympa cette ambiance moyennageuse, il y a longtemps que je n'ai pas lu de romans historiques.

unchocolatdansmonroman 13/01/2013 05:35



je lis peu de romans historiques en ce moment c'est pour cela que je me suis inscrite à un challenge afin de retrouver un peu ces pans d'Histoire que j'adore



Mypianocanta 12/01/2013 17:11

Rholala, que ce livre donne envie : il semble qu'il contient tout ce que j'aime pour passer un bon moment.
Allez hop, dans la wish !

unchocolatdansmonroman 12/01/2013 17:53



franchement ce fut un coup de coeur. Je sais que d'autres l'ont moins aimé car y ont trouvé des longueurs. mais à mon sens ce roman mêlant Histoire et féérie est sans cesse relancé par une
action. Bref je ne peux que te le conseiller ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...