Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:23

http://bibliliernais.files.wordpress.com/2010/01/bonhomme-kami.jpg

 

 

Le Bonhomme Kamishibai, Allen Say, L'école des loisirs, 2006

Genre : album jeunesse

Thème : kamishibai, enfance, urbanisation

 

 

L'histoire : Baachan et Jiichan vivent dans un petite maison, retirée à flanc de colline, au Japon. Baachan s'inquiète du silence de son mari, un vieil homme, jusqu'à ce que ce dernier avoue que son travail lui manque. Car Jiichan était l'homme kamishibai, il arpentait les routes et contait des histoires aux enfants, transportant sa jolie boite à contes aux peintures vibrantes. "Veux-tu que je fasse des bonbons ?" lui demande sa femme. Et le voici parti comme avant, sur son vélo, en direction de la ville. mais en arrivant , le vieil homme reconnait à peine les lieux. Ces immeubles n'étaient pas là avant, cette agitation.http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/zoom_planche_bd/7/9/9/9782211083997_1.jpg Il installe son castelet et ouvre les tiroirs à bonbons. Puis, à l'aide de deux bouts de bois, il hèle la foule afin de faire venir à lui les petits enfants. Son appel se transforme bientôt en conte, et il relate comment lors de ses passages en ville les enfants étaient heureux de le retrouver, d'entendre la suite de l'histoire dont il ménageait le suspens, même ce petit garçon qui ne voulait jamais de bonbons et s'enfuyait en courant à la fin de l'histoire. Puis un jour la télévision est arrivée dans les foyers, une autre boite à image, qui a bien vite relégué l'homme kamishibai loin de la ville. c'est alors que des voix retentissent dans la foule assemblée autour de lui. ils sont tous là, le petit garçon, les enfants curieux, aujourd'hui devenus adultes ...

 

http://abcd.ville-larochesuryon.fr/lrsy/files/u40/w_mon_petit_theatre_dimages.pngEn vrac et au fil des pages : une belle histoire, richement illustrée par Allen Say elle-même, qui souligne à la fois les revers de l'urbanisation et la richesse des contes, de la transmission des histoires.

J'ai apprécié la façon dont l'auteur nous fait passer de la troisième personne, présentation de cet homme passionné par son travail, à la première personne. c'est sans s'en rendre compte que l'on entend sa voix et que l'on part vers son passé. La nostalgie pointe le bout de son nez mais la morale est belle et l'adulte qui l'écoute retrouve son coeur d'enfant.

C'est d'ailleurs ainsi qu'Allen Say a pensé son texte puisqu'elle dit en ouverture de l'album "Lorsque je pense à mon enfance au Japon, je pense forcément au kamishibai (...) nous achetions les bonbons et nous écoutions les histoires du bonhomme (...) Nous vision dans le suspense."

 

Le petit plus : le kamishibai a été inventé dans les années 1930 mais poursuit une longue tradition de contes illustrés au Japon. La technique est simple mais très visuelle: on introduit des peintures qui composent des saynètes, dans une sorte de petit tableau, un castelet. les enfants suivent la progression de l'histoire, comme au théâtre et la voix du conteur fait le reste. Au départ, ce spectacle s'adressait autant aux adultes qu'aux enfants. De nombreux Benshis (narrateurs pour films muets) sont d'ailleurs devenus des hommes kamishibai avec l'apparition du cinéma parlant. Le kamishibai est associé aux friandises que les conteurs vendaient aux enfants. Ce spectacle de rue a peu à peu disparu, par l'effet de la télévision et des changement de la société tout simplement et fut utilisé différemment par la suite. On y retrouve des techniques théâtrales mais surtout cinématographiques avec une succession de plans qui ménagent l'attention des enfants.De nombreux kamishibaia se sont tournés vers la BD et on comprend pourquoi.

Aujourd'hui le kamishibai revient pour des présentations dans les écoles où il permet d'aborder des thèmes éducatifs.

10-jours-japonaisca2012petit-copie-1

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Jeunes lecteurs
commenter cet article

commentaires

kamishibayavatar 24/09/2012 18:37

Clap, clap,

J'ai beau être un amoureux de cet outil d'expression, je ne connais toujours pas cette histoire visiblement très émouvante.

Je suis le concepteur d'un butaï évolutif. Regardez c'est sur http://kamishibailleur.over-blog.com

Kamishibayavatar mais appelez-moi Sylvain

unchocolatdansmonroman 25/09/2012 04:04



oh chouette ! le seul titre de votre blog me donne envie d'aller voir ...



jerome 25/03/2012 08:46

Cet album à l'air magnifique. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour la découverte !

unchocolatdansmonroman 25/03/2012 09:38



C'est l'occasion de remettre à l'honneur le kamishibai que je trouve une superbe animation ;-)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Balade en Finistère Sud # 3
    C'est sous un grand soleil que nous visitons Camaret sur mer. Les cartes postales nous rappellent une chanson paillarde déjà entendue ,mais nous ne comprenons pas d'où peut bien venir cette réputation ! Après enquête nous découvrons qu'il y existe un...
  • Balade en Finistère Sud # 2
    Toujours basés à Loctudy, nous entreprenons la visite du Finistère. Certains sites nous ont été recommandés. Pour les autres, beaucoup d'a priori nous entourent, que nous démentons en une journée : il pleut toujours en Bretagne ? Faux ! Journée entre...
  • Balade en Finistère Sud # 1
    Départ pour la petite ville de Loctudy, proche de Bénodet où nous passerons une semaine. En passant, petit détour par la presqu'île de Quiberon... Terre agricole, Loctudy s'est peu à peu tourné vers la . Aujourd'hui le port de pêche est actif, de jolies...
  • Petits bonheurs # 10
    Les petits bonheurs hebdomadaires, une façon de revenir sur les belles choses, les moments de partage et autre délectation de la semaine. * Une semaine à Beaumont de Lomagne au bord d'un lac : pêche ( je vous rassure la bête est repartie à l'eau !) ,...
  • Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis
    Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis, éditions Albin Michel, 2016,352 pages Genre : fiction historique Thèmes : création, Hugo, Mérimée, Viollet le Duc, patrimoine, monuments, amours L'auteur en quelques mots ... Olivier Dutaillis est un romancier...
  • 14/14, Paul Béorn et Silène Edgar
    14/14, Paul Béorn et Silène Edgar, éditions Caltelmore, 2016, 414 pages Genre : jeunesse historique Thèmes : guerre, amitié, correspondance Les auteurs en quelques mots ... J'ai déjà eu l'occasion de présenter Paul Béorn sur le billet suivant : Le septième...
  • Le Bouc émissaire, Daphné du Maurier
    Le Bouc émissaire, Daphné du Maurier, éditions Le livre de poche, 2014, 480 pages Thèmes : double, famille, identité, sens de la vie Genre : littérature contemporaine Traduit de l'anglais par Denise Van Moppès L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la...
  • L'Art de la marche, Olivier Bleys
    L'Art de la marche, Olivier Bleys, éditions Albin Michel, 2016, 227 pages Genre : autobiographie, récit de vie Thèmes : marche, solitude, solidarité, découverte de soi, rencontres, aventure, routes ... L'auteur en quelques mots ... Olivier Bleys (né en...
  • Point final, William Lafleur
    Point final, William Lafleur, éditions Michel Lafon, 2016, 171 pages Genre : roman Thèmes : décès, voyeurisme, famille, miroir, deuil L'auteur en quelques mots ... William Lafleur est professeur d'anglais en banlieue parisienne. Connu sur Twitter par...
  • Petits bonheurs # 9
    Les petits bonheurs hebdomadaires, une façon de revenir sur les belles choses, les moments de partage et autre délectation de la semaine. J - 2 avant les vacances ! Une confiture de fraises avec quelques feuilles de menthe ou de basilic, au choix ! Un...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...