Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:23

http://bibliliernais.files.wordpress.com/2010/01/bonhomme-kami.jpg

 

 

Le Bonhomme Kamishibai, Allen Say, L'école des loisirs, 2006

Genre : album jeunesse

Thème : kamishibai, enfance, urbanisation

 

 

L'histoire : Baachan et Jiichan vivent dans un petite maison, retirée à flanc de colline, au Japon. Baachan s'inquiète du silence de son mari, un vieil homme, jusqu'à ce que ce dernier avoue que son travail lui manque. Car Jiichan était l'homme kamishibai, il arpentait les routes et contait des histoires aux enfants, transportant sa jolie boite à contes aux peintures vibrantes. "Veux-tu que je fasse des bonbons ?" lui demande sa femme. Et le voici parti comme avant, sur son vélo, en direction de la ville. mais en arrivant , le vieil homme reconnait à peine les lieux. Ces immeubles n'étaient pas là avant, cette agitation.http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/zoom_planche_bd/7/9/9/9782211083997_1.jpg Il installe son castelet et ouvre les tiroirs à bonbons. Puis, à l'aide de deux bouts de bois, il hèle la foule afin de faire venir à lui les petits enfants. Son appel se transforme bientôt en conte, et il relate comment lors de ses passages en ville les enfants étaient heureux de le retrouver, d'entendre la suite de l'histoire dont il ménageait le suspens, même ce petit garçon qui ne voulait jamais de bonbons et s'enfuyait en courant à la fin de l'histoire. Puis un jour la télévision est arrivée dans les foyers, une autre boite à image, qui a bien vite relégué l'homme kamishibai loin de la ville. c'est alors que des voix retentissent dans la foule assemblée autour de lui. ils sont tous là, le petit garçon, les enfants curieux, aujourd'hui devenus adultes ...

 

http://abcd.ville-larochesuryon.fr/lrsy/files/u40/w_mon_petit_theatre_dimages.pngEn vrac et au fil des pages : une belle histoire, richement illustrée par Allen Say elle-même, qui souligne à la fois les revers de l'urbanisation et la richesse des contes, de la transmission des histoires.

J'ai apprécié la façon dont l'auteur nous fait passer de la troisième personne, présentation de cet homme passionné par son travail, à la première personne. c'est sans s'en rendre compte que l'on entend sa voix et que l'on part vers son passé. La nostalgie pointe le bout de son nez mais la morale est belle et l'adulte qui l'écoute retrouve son coeur d'enfant.

C'est d'ailleurs ainsi qu'Allen Say a pensé son texte puisqu'elle dit en ouverture de l'album "Lorsque je pense à mon enfance au Japon, je pense forcément au kamishibai (...) nous achetions les bonbons et nous écoutions les histoires du bonhomme (...) Nous vision dans le suspense."

 

Le petit plus : le kamishibai a été inventé dans les années 1930 mais poursuit une longue tradition de contes illustrés au Japon. La technique est simple mais très visuelle: on introduit des peintures qui composent des saynètes, dans une sorte de petit tableau, un castelet. les enfants suivent la progression de l'histoire, comme au théâtre et la voix du conteur fait le reste. Au départ, ce spectacle s'adressait autant aux adultes qu'aux enfants. De nombreux Benshis (narrateurs pour films muets) sont d'ailleurs devenus des hommes kamishibai avec l'apparition du cinéma parlant. Le kamishibai est associé aux friandises que les conteurs vendaient aux enfants. Ce spectacle de rue a peu à peu disparu, par l'effet de la télévision et des changement de la société tout simplement et fut utilisé différemment par la suite. On y retrouve des techniques théâtrales mais surtout cinématographiques avec une succession de plans qui ménagent l'attention des enfants.De nombreux kamishibaia se sont tournés vers la BD et on comprend pourquoi.

Aujourd'hui le kamishibai revient pour des présentations dans les écoles où il permet d'aborder des thèmes éducatifs.

10-jours-japonaisca2012petit-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Jeunes lecteurs
commenter cet article

commentaires

kamishibayavatar 24/09/2012 18:37

Clap, clap,

J'ai beau être un amoureux de cet outil d'expression, je ne connais toujours pas cette histoire visiblement très émouvante.

Je suis le concepteur d'un butaï évolutif. Regardez c'est sur http://kamishibailleur.over-blog.com

Kamishibayavatar mais appelez-moi Sylvain

unchocolatdansmonroman 25/09/2012 04:04



oh chouette ! le seul titre de votre blog me donne envie d'aller voir ...



jerome 25/03/2012 08:46

Cet album à l'air magnifique. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour la découverte !

unchocolatdansmonroman 25/03/2012 09:38



C'est l'occasion de remettre à l'honneur le kamishibai que je trouve une superbe animation ;-)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51xgS8NrfIL.jpg

 

 

Articles Récents

  • Mes petits bonheurs ont trois ans !
    Le 26 Décembre 2013 naissaient les Petits bonheurs quotidiens sur le blog avec un billet que j'ai pris plaisir à relire et qui me rappelle qu'il faut toujours essayer de voir la beauté de ce qui nous entoure, les petites joies... Qu'ils soient quotidiens,...
  • Challenge femmes de lettres avec George
    La littérature n'est pas qu'une histoire d'hommes ! J'en suis convaincue depuis longtemps et ai participé auparavant au challenge,La Plume au féminin d'Opaline. les temps changent mais force est de constater avec George que les auteurs féminins sont largement...
  • Le Challenge des 12 thèmes au Salon des précieuses !
    Cette année je ne m'inscris qu'à un seul challenge, en plus des classiques illimités que je reconduits ou que j'organise ( Challenge Laurent Gaudé, Challenge Daphné du Maurier, Les irréguliers de Baker Street) et les challenges auxquels je tiens, qui...
  • Belle année 2017 !
    Encore plus de sourires, de petits bonheurs quotidiens, le temps de s'arrêter un peu pour observer ce qui nous entoure, la patience d'endurer le moins bon et la faculté de rebondir, et toujours de l'amour, de l'amour, de l'amour ! Belle année à tous...
  • La Princesse des glaces, Camilla Läckberg
    La Princesse des glaces, Camilla Läckberg, éditions Babel Noir, 2012, 509 pages Genre : policier Thèmes : Suède, meurtre, amitié, secrets, enfance, amour, solitude, peinture ... L'auteur en quelques mots ... Camilla Lackberg, de son vrai nom Jean Edith...
  • Les Douze indices de Noël, P D James
    Les Douze indices de Noël, P D James, éditions Fayard, collection Littérature étrangère, 2016, 193 pages Genre : nouvelles policières Thèmes : meurtre, mystère, enquête, Noël,famille L'auteur en quelques mots ... Phyllis Dorothy James , née le 3 août...
  • Mini swap il était 4 fois Noël
    Quelle jolie surprise ce matin ! Un colis arrivé de bonne heure et qui met en joie pour la journée. On peut dire que cela tombe bien, le dernier jour de l'an. On avait dit mini swap ? Je vous laisse juger Ma première remarque est que la copinaute qui...
  • Mon blog a 5 ans !
    Joyeux bloganniversaire ! Une soixantaine d'abonnés, de fidèles lecteurs toujours présents dans les bons moments, des amitiés virtuelles devenues réelles après de jolies rencontres, des échanges passionnants avec des auteurs, des partenariats toujours...
  • Un Noël à New York, Anne Perry
    Un Noël à New York, Anne Perry, éditions 10/18 Grands Détectives, 2016, 158 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enquête, famille, héritage, racisme L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie d'Anne Perry sur les billets précédents L'histoire...
  • Bluesman Melody, Ophélia Blatner
    Bluesman Melody, Ophélia Blatner, Editions Promulgo, 2016, 432 pages Genre : thriller psychologique Thèmes : musique, réincarnation, rêve, ségrégation, amitié L'auteur en quelques mots ... Passionnée d’écriture, à l’âge de 14 ans, Ophélia Blatner fut...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...