Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 09:05

Parmi les petits friandises que j'affectionne , le laddu arrive en tête. Cette pâtisserie indienne à base de farine de pois chiche est certes très sucrée, mais on n'en mange pas tous les jours n'est-ce pas ?

Pour moi le laddu est associé à un lieu : le Bar à 4, restaurant aux spécialités indiennes et orientales, localisé au Tampon sur l'ile de la Réunion. Si vous recherchez un restaurant raffiné, passez votre chemin !bar-a-4.jpg Le charme de cet endroit est ailleurs, dans l'indescriptible même si la devanture fait frémir (photo ci dessous) !


Mais ce n'est pas le contenant qui importe, plutôt ce que l'on trouve à l'intérieur. Et tout d'abord l'accueil souriant, les senteurs épicées, l'agitation aux fourneaux de la famille, le côté désuet et typique de la décoration. Puis les gens, d'origines différentes, qui parlent fort, les enfants qui circulent entre les tables. " Vous voulez rester en terrasse ?" Non, non, surtout pas. Surtout pas trop près de la rue ! Je veux être au milieu de cette ambiance colorée et métissée.

Je ne suis pas venue pour manger un plat aujourd'hui. Je voudrais un laddu (comment le prononce-t-on ? Laddou ?). "Avec un thé ?". Oui c'est ça, avec un thé. Posé sur ma table, Les Mots à nu de Jean françois Samlong. "L'ombre m'a attrapé dans l'éclat d'une écriture qui ouvre son chemin dans l'inédit de la langue. Du placenta cérébral naissent les mots, les images qui signifient qu'on ne tient que soi dans le creux de sa main".


http://www.nandyala.org/mahanandi/images/cashewwalnutburfi/cashewwalnutladduimagecopyrighted3.jpgLe laddu arrive : un petite boule à l'aspect caramel clair, de petits grains plus foncés ça et là. Puis le thé. Mmh ! Je l'ai vu faire ce thé, J'ai vu le cérémonial : première infusion puis cuisson. D'abord l'eau qui bout avec les épices (cardamome, gingembre, cannelle, poivre noir... peut-être autre chose ?). Puis on retire l'eau du feu et on ajoute, pour infusion, le thé noir et le sucre. Le lait chauffe à côté. Je la vois filtrer le thé, ajouter le lait chaud au liquide bouillant et faire cuire. C'est là que le mélange prend cet aspect blanc caramélisé et que les arômes se mêlent sans doute. J'avais essayé auparavant de préparer un thé massala. Je sais aujourd'hui l'importance de cette cuisson.

Puis un thé prend toujours un goût particulier suivant le lieu où on le déguste, les gens qui nous entourent, la lecture qui occupe nos pensées. "La blessure qui ne relève pas la beauté au regard de l'aveugle n'est que fente, jamais jouissance. il en est ainsi de certains livres qui ne donnent à lire que l'encre de l'écriture sur le beau papier que la pensée a effleuré, où ne souffle aucune tempête, où ne parle aucun orage, alors que d'autres vous entrainent plus loin dans l'enfer endormi des ombres."


L'ensemble est parfait, tout est très doux, sucré,parfumé. Du laddu j'aime la saveur de rose, à peine perceptible, et les petits raisins secs ou dattes qui fondent en bouche. http://img.over-blog.com/600x450/4/13/91/60/BOISSONS/P1010787-1-.JPGDu thé j'aime les senteurs mêlées de cardamome, cannelle et quelque chose que je n'identifie pas mais qui est probablement lié au lait.

Autour de moi des conversations en créole, d'autres en tamoul. Au milieu, jean François Samlong me souffle "En moi, l'île est un volcan. Autour. Partout. Je suis prisonnier du volcan, de l'écrit qui me pousse vers la liberté du langage".

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article

commentaires

Dom 06/01/2012 11:49

Rhâââ... quel bonheur de te lire... la saveur de ton thé parvient à mes papilles et j'entends les voix du fond du restaurant...

unchocolatdansmonroman 06/01/2012 15:36



Nous ne manquerons pas d'y aller à ta prochaine visite ! hihi. Connais-tu Jean françois Samlong ? non ? alors je vais t'envoyer une petit recueil de lui... c'est savoureux et très juste.



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...