Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 14:56

http://decitre.di-static.com/media/catalog/product/cache/1/image/165x250/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/5/8/0/9782258081888FS.gif

La Scène des souvenirs, Kate Morton, éditions Presse de la cité, 2013, 550 pages

Genre : roman

Thèmes : seconde guerre mondiale, Londres, amour, amitié, trahison, souvenirs, deuil

 

L'auteur en quelques mots ...

Je vous invite à retrouver la biographie de kate Morton sur mes précédents billets

Les heures lointaines

Le jardin des secrets

Les Brumes de Riverton

 

L'histoire :

http://mutien.com/site_officiel/wp-content/uploads/2012/03/BL1.jpg

Greenacres, 1960. Laurel a réussi à échapper à la vigilance familiale pour se réfugier dans sa cabane, son refuge. Là, elle peut tranquillement rêver au garçon dont elle est amoureuse, Billy. Dans quelques minutes elle ira chercher le couteau d'anniversaire, celui sans lequel le rituel familial ne serait pas le même. Car c'est l'anniversaire de Gerry, le bébé comme on l'appelle affectueusement dans la famille Nicolson. Mais pour l'heure elle veut profiter ce l'instant. Voyant passer sa père Dorothy, elle descend de sa cabane et se trouve confrontée à une étrange scène : un individu s'est introduit dans la propriété et s'approche de Dolly et du bébé. Qui est-il ? Que leur veut-il alors que peu de gens s'aventurent jusque là ? Il semble connaitre sa mère et celle-ci parait effrayée. C'est alors que Laurel aperçoit le couteau, dans la main de Dorothy ... mais il est trop tard.

Des années plus tard, Dolly est en fin de vie. Laurel que le souvenir de ce jour maudit n'a jamais quittée, tente de reconstituer le puzzle de la vie de sa mère. Devenue une actrice renommée, elle s'aprête à faire une pause, elle qui ne s'est jamais arrêtée, pour rejoindre ses soeurs et son frère Gerry que les souvenirs très flous d'une enfance troublée par un événement dont on n'a plus jamais parlé on conduit à se replier dans son monde. Une photo, des bribes de souvenirs, quelques paroles proférées par sa mère dans un demi sommeil, il ne lui en faut pas plus pour se lancer dans une quête qui pourrait la libérer de ses cauchemars et qui révèlera bien plus que ce qu'elle soupçonnait.

Londres pendant le Blitz. Jimmy est photographe et arpente les rues dévastées, Dolly est employée auprès d'une riche lady et se rend utile au sein du service volontaire féminin en distribuant de la soupe. Tous deux rêvent d'un avenir idéal qui leur permettrait de laisser leur amour s'épanouir. Elle est pétillante, il se damnerait pour elle ...

 

En vrac et au fil des pages ...

http://womanandhome.media.ipcdigital.co.uk/21348/00000d8cf/5422_orh425w315/secret-keeper-pb-7b-advertorial.jpg

Je pense pouvoir dire que ce roman de Kate Morton est le plus réussi, aussi est- il un coup de coeur. L'écriture me semble plus aboutie, la narration fluide comme d'ordinaire mais l'intrigue est travaillée jusqu'au dévoilement final. Il faut arriver à la dernière page pour que nous soit révélé le dénouement, et quel dénouement ! Quelques pages avant la fin j'ai compris, mais quasiment en même temps que Laurel, ce qui est assez fort.

Au premier abord l'on se dit que Kate Morton réutilise ses vieilles recettes : un secret de famille en partie dévoilé à l'occasion de la fin d'un proche, une enquête menée par un membre de la famille. Ici pourtant tout ne coule pas de source et les personnages sont attachants, dépeints avec exactitude et en même temps c'est ici que réside la clé du roman, dans ces descriptions qui nous trompent. Londres bombardée est une ville qui recèle bien des dangers. Pourtant l'on se prend à suivre Dolly et ses 16 ans dans les lieux festifs qui font oublier la guerre le temps d'une soirée. Le rationnement, la vie simple et sans cesse en alerte mais aussi l'entraide sont amenés avec émotion. Les données historiques de fonds enrichissent la narration.

L'émotion , justement, est présente tout au long du roman, dans les rapports mère-enfants, dans les amours impossibles, dans les petits moments si bien décrits. Les personnages ne sont pas ce que l'on croit et la Dolly que l'on trouvait si pétillante se révèle sous un jour nouveau qui nous fait douter. Le récit porte donc aussi sur le pouvoir de l'imagination, celui qui nous induit en erreur, nous pousse dans la mauvaise direction ou nous permet de réaliser nos rêves .Difficile d'en dire davantage sans dévoiler le secret aussi je vous laisse lire ce récit passionnant.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Pauline 20/07/2014 14:26

Ce roman fait des ravages, il faut que je le sorte de ma pal !

unchocolatdansmonroman 22/07/2014 08:50



absolument ! 



titoulematou 14/07/2014 19:51

Au fil de vos billets vous me donnez envie de tester cette auteur... par le quel me conseilleriez vous de commencer?
bonne soirée!

unchocolatdansmonroman 14/07/2014 20:31



Celui-ci est franchement bon , sinon les heures lointaines pas mal non plus ;) merci de votre message



Tigrouloup 12/07/2014 05:39

Je t'avais dit qu'il était au-dessus des autres.
Je suis ravie que tu l'ai autant aimé que moi.
C'est vraiment un livre à découvrir.
Biz

unchocolatdansmonroman 12/07/2014 07:17



oui c'est le meilleur Morton jusqu'à présent ;) merci pour la découverte ! 



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...