Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 01:36

http://p0.storage.canalblog.com/01/39/391377/65592847_p.gif

La Reine et moi, Sue Townsend, éditions du Seuil, 1994, 319 pages

Genre : roman

Thèmes : Angleterre, monarchie, républicains, pauvreté, humour, valeurs

L'auteur en quelques mots ...

http://www.babelio.com/users/AVT_Sue-Townsend_3375.pjpeg

Née en 1948 à Leicester, Sue Townsend est une romancière spécialisée dans la littérature pour enfants.Elle quitte l'école à 15 ans pour de petits boulots .Mariée à 18 ans elle écrit pour survivre.Auteur du Journal secret d'Adrien, 13 ans 3/4, elle poursuit dans cette ligne avec Les aventures d'Adrian Molen 15 ans et Adrian Mole , 23 ans 3/4. 

Intéressée par la politique elle mêle souvent dans ses récits une description de la société anglaise. Parmi ses écrits pour adultes on peut aussi citer La Femme qui décida de passer une année au lit.

De grave problèmes de santé dus au diabète la rendent aveugle en 2001. En 2009, elle reçoit un rein de l'un de ses fils.

Une interview ici.

L'histoire

" la Reine était au lit avec Harris et regardait la soirée électorale à la télévision. Il  était vingt trois heures vingt (...) La Reine se cala sur ses oreillers de lin légèrement empesés, se demandant qui, du charmant John Major ou du fort agréable Neil Kinnock, baiserait sa main , le lendemain".

Le lendemain fut pourtant une toute autre journée. "On vous attribué un studio de retraité, au rez de chaussée d'un pavillon. C'est votre droit en tant que citoyenne ordinaire de ce pays". Car les Républicains sont passés et Jack Barker gèrera désormais les affaires du gouvernement. En état de choc, le Prince Philip quitte le palais de Buckingham et tous partent pour Hellebore close qui, par un malencontreux effacement de lettres signale à leur arrivée, Hell close ! 

Une solidarité se met alors en place au sein de cette cité ouvrière afin d'aider les nouveaux venus à prendre leur place et trouver leurs repères. Chaque membre de la famille royale vit cet événement à sa façon, Charles et Diana s'amusent comme des petits fous à l'idée d'une vie normale, les enfants William et Harry prennent vite conscience que pour survivre dans une cité il faut devenir une vraie racaille, ce qui n'est pas pour leur déplaire, la princesse Ann jette son dévolu sur un poseur de moquette, la reine mère se fait une amie dont le fils l'aide à parier sur le bon cheval et la reine tente veinement d'intégrer son époux, dépressif,  à ce nouveau monde.

Ils découvrent alors les difficultés quotidiennes de la population d'en bas, les maigres revenus qui permettent tout juste de survivre, l'assistance sociale qui enlève les enfants au moindre manquement mais aussi l'amitié qui lie les habitants de ce quartier et l'entraide .

C'est une autre Angleterre qui s'ouvre à eux alors que Jack Barker annonce à la télévision que les privilèges sont abolis.

En vrac et au fil des pages ...

http://www.keek.fr/keek_articles/big_3553_1338548935.jpg

Voici une drôle d'histoire à laquelle on adhère dès les premières pages en se demandant où l'auteur veut nous amener. Traitée avec humour, cette expérience joue sur les décalages entre le monde à part de la famille royale et la réalité en prenant les extrêmes, mais se revèle vite décevante tant la situation parait absurde.

On rit des malentendus dus à l'accent ou certaines expressions utilisées par la famille royale qui doit rapidement, pour se faire comprendre, supprimer les tournures ampoulées. La reine se révèle être une vraie organisatrice et gère tout cela de main de maitre avec un sang froid qui nous oriente vers la fin du récit.  Le prince Philip est le grand absent puisque cloué au lit par une dépression dont il ne se remet pas. Mais les personnages les plus drôles sont sans doute Charles et Diana qui , comme de juste, s'éloignent l'un de l'autre et vivent chacun leur histoire avec enthousiasme.

La fin est attendue bien sûr, il ne pouvait en être autrement. Mais ce qui est intéressant dans ce roman est la peinture de la classe populaire, ceux- là même qui ont voté républicain et attendent du gouvernement un vrai changement. On découvre l'envers du décor dans une Angleterre où la pauvreté fait des ravages, où l'administration n'aide en rien, la paperasse adressée à des gens qui ne maitrisent pas ce vocabulaire faisant des dégâts. Le tout est traité avec humour.

Un bon moment de lecture, sans plus. Même si le sujet n'est pas exactement le même j'ai préféré La Reine des lectrices de Alan Bennett.

abc 2014

http://4.bp.blogspot.com/-YiL_mSv8bpU/Uq4amAgb-jI/AAAAAAAAHzc/DCwBk1aBDSo/s215/plume2014_2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Le Cottage de Myrtille 04/03/2014 16:01

Je l'ai lu il y a environ deux ans et j'avais bien aimé voir la reine faire preuve de tant de qualités d'adaptation malgré ce qu'on pourrait croire !! J'aime tellement l'univers british ! :)

unchocolatdansmonroman 05/03/2014 10:56



j'ai bien aimé car moi aussi j'adore les roman so brotish ! mais tout de même je n'ai pas été aussi emballée qu'avec la reine des lectrices !



jerome 07/01/2014 13:16

Peut-être un peu trop décalé pour moi. Et puis je ne suis pas super fan de la famille royale, sa généalogie trop complexe m'a toujours filé mal au crâne...

unchocolatdansmonroman 07/01/2014 13:22



ah ah , de quoi de quoi ! tu n'es pas un adepte de la petite main elvée de la reine ? hihi !



Lydie et ses livres 07/01/2014 09:45

Justement j'allais te conseiller la reine des lectrices qui tourne autour du même sujet… mais visiblement tu l'as déjà lu.

La reine et moi ne me semble pas être pour moi car je me rends compte au fil de mes lectures que j'apprécie que très peu l'humour british

unchocolatdansmonroman 07/01/2014 12:39



là c'est vraiment très décalé mais cela pourrait-être beaucoup plus drôle



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...