Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:22

http://www.info-culture.biz/images/La%20neuvi%C3%A8me%20pierre.jpg

La Neuvième pierre, Kylie Fitzpatrick, éditions Babel noir, 2012, 500 pages

Genre : thriller

Thèmes : Londres, Inde, meurtres, pierres précieuses, déesses hindoues, journalisme, ésotérisme

L'auteur en quelques mots ...

http://www.babelio.com/users/AVT_Kylie-Fitzpatrick_2636.jpeg

Née au Danemark , Kylie Fitzpatrick a grandi entre Angleterre, Etats-Unis et Australie. Elle a travaillé dans des domaines variés comme le théâtre ou les documentaires télévisuels. Auteur de La Tapisserie ( 2002) et la Neuvième Pierre (2008) , elle a publié dernièrement Le Fil d'argent.

L'histoire :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c8/Dore_London.jpg

Londres, 1870, Gustave Doré

Uttar Pradesh, 1863.Alors qu'ils s'apprêtent à rejoindre Londres, les époux Hebert traversent l'Inde, escortés par un guide mandaté par le maharadjah qui les enchante de ses contes et légendes. L'une d'elle prétend que neuf des principaux dieux hindoues se sont attribué une pierre et que ces pierres précieuses sont devenues dès lors le symbole de la divinité, formant le Navaratna. Lord Hebert avait déjà entendu ce nom alors qu'ils étaient dans le palais du maharadjah mais n'y avait pas prêté attention. C'est pourtant en pensant à cette légende qu'il meurt au cours de ce voyage, d'une bien étrange façon ...

Londres 1864. Une jeune fille, Sarah O Reilly, a réussi à se faire engager au London Mercury et cache son identité sous des vêtements de garçon. Il faut dire que, orpheline, elle vit avec sa soeur dans les faubourgs de Londres et tient à ce travail. Pourtant Septimus Harding, durecteur du journal, n'est pas dupe et lui fournit de plus en plus de responsabilités, conscient qu'elle peut ramener de précieuses informations des rues de Londres. Sous sa protection et celle de l'inspecteur Lark qui passe du temps au journal en collaboration avec Harding, Sarah évolue dans un monde qui lui plait, elle qui connait la misère et la difficulté de trouver chaque jour à manger. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de Lily Korechnya, jeune veuve chroniqueuse au journal, dont le côté mystérieux éveille sa curiosité.Cette dernière, engagée par Cynthia Hebert, travaille sur les bijoux de la dame, les répertoriant et dressant un catalogue qui promet d'être des plus intéressants grâce à une collection de diamants de toutes couleurs, confiés à Lady Hebert par le Maharadjah lui-même. Parmi eux, un diamant d'un rouge vif semble exercer une étrange attraction sur ceux qui le touchent, les entrainant dans un funeste destin.

Prenant Sarah sous son aile, Lily va aller de découverte en découverte, jusqu'à partir en Inde suite à une série de meurtres, tous liés aux diamants. L'on apprend alors que Lady Hebert s'était vu confier les pierres afin d'en faire un talisman pour le maharadjah :le Navaratna. Au même moment, Ellen, la petite soeur de Sarah, se lie d'amitié avec Vikram, un jeune indien des plus mystérieux et apprend que son meilleur ami Holy Joe, un homme un peu simple d'esprit, est soupçonné des meurtres...

En vrac et au fil des pages

http://boivino.files.wordpress.com/2012/10/kaliiiiiiiiiii.jpg?w=440&h=634

J'ai beaucoup apprécié ce roman qui nous entraine dans les rues du Londres du XIX°S, sombres et inquiétantes, porteuses de misères et d'obscurs secrets, mais aussi en Inde, pays de couleurs et de lumière qui recelle de terribles légendes.

L'ambiance victorienne n'est pas sans rappeler les romans de Dickens par la peinture froide et touchante à la fois de ces jeunes orphelins arpentant les rues à la recherche de petits boulots plus ou moins v=convenables pour survivre. Notre héroine est de la trempe des femmes qui réussissent et sortent du ruisseau et l'on suit son évolution sur plusieurs années.

Le lecteur appréciera dans un premier temps la découverte du milieu journalistique nécessairement relié aux crimes qui surviennent régulièrement dans les rues sombres, puis la bouffée d'air que l'on ressent lors du voyage en Inde de Lily Korechnya puis de Sarah qui offre une jolie palette de couleurs. Curieusement, c'est de ce pays aux mille couleurs que vient le malheur, à travers une légende ressuscitée qui octroie à celui qui possède les neufs pierres assemblées, des pouvoirs et la réalisation de ses souhaits.

J'ai apprécié la découverte des maléfices attribués à la déesse Kâli, des plus inquiétantes. Mais la "magie" ne s'arrête pas là puisque d'autres personnages plus anodins sans doute en sont dotés, comme Mme Vesper, la gouvernante de Lily à laquelle on s'attache rapidement et qui parvient à communiquer avec les défunts ou encore la petite Ellen. Bien que les personnages soient nombreux ils sont tous suffisamment marqués pour que l'on ne s'y perde pas. J'avoue avoir été surprise qu'un des personnages féminin, bien campé et très intéressant, disparaisse subitement. Je l'ai un peu regretté car je trouvais qu'elle tenait le récit. mais le lecteur est par lasuite entrainé dans la résolution de l'énigme : que sont devenus les diamants ?

On ne sait si l'on préfère l'ambiance londonienne ou la vie au palais du maharadjah, mais l'on appréciera l'intrigue bien menée bien que la mise ne place soit un peu longue. J'ai lu des critiques très dures sur ce roman et tiens à souligner ici qu'elles ne sont pas fondées. Ce roman divertissant sait réveiller les sensations des lecteurs par l'évocation des bas fonds de Londres comme les senteurs orientales. On regrettera peut-être de ne pas en savoir plus sur le côté historique, l'Inde sous domination britannique, le récit insistant sur la théogonie hindoue. Pour autant il est bien écrit, l'écriture est fluide et légère.

 

abc 2014

Challenge des 100 lectures 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Soie 07/03/2014 15:51

Dans l'ensemble j'ai bien aimé ce roman qui associe énigme et mysticisme mais j'ai trouvé que la partie en Inde traînait un peu en longueur, les personnages sont pâlichons par rapport à ceux du
Londres victorien. J'ai bien aimé tout ce qui concerne les divinités par contre.

unchocolatdansmonroman 08/03/2014 14:08



tout pareil ;) J'ai aimé rester dans le Londres Victorien et j'ai regretté les petits manauqes qui auraient pu lever le voile sur la vie en Orient



Soie 10/02/2014 14:29

Je suis en train de le lire pour une LC British Mysteries, donc je reviendrai lire ton avis après. J'aime beaucoup l'atmosphère.

unchocolatdansmonroman 10/02/2014 14:40



j'ai regretté les longueurs du départ mais ensuite j'ai apprécié l'ambiance et l'intrigue. J'ai lu beaucoup de négatif mais je n'ai pas du tout retrouvé ces arguments.



jerome 10/02/2014 13:09

Tu sais à quel point je ne suis pas fan des polars/thrillers, ma voix risque d'être discordante des commentaires précédents. Tout ça pour dire que je passe mon tour^^

unchocolatdansmonroman 10/02/2014 14:13



oh le vilain ! 



Pauline 09/02/2014 09:26

Comme ça a l'air sympa!!!

unchocolatdansmonroman 09/02/2014 16:46



c'est très sympa et à découvrir



Tigrouloup 09/02/2014 08:19

Il a l'air bien sympa ce livre, j'aime bien la couverture aussi.
Je vais le rajouter à ma wish-list.

unchocolatdansmonroman 09/02/2014 08:34



oh ben à l'occasion il voyagera de=u Tampon à St Louis ! 



Syl. 08/02/2014 13:17

Ca me plaît beaucoup ! et cette couverture est superbe.
Je note.

unchocolatdansmonroman 09/02/2014 03:18



c'est vrai que les couvertures de la collection Babel noir ou Actes noirs sont très belle



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...