Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 03:17

http://www.livraddict.com/covers/37/37499/couv37343475.gif

La Hache, le Koto et le chrysanthème, Seishi Yokomizo, éditions Gallimard, collection L'Imaginaire, 2007, 361 pages

Genre : policier japonais

Thèmes : héritage, crimes, emblème, détective

L'auteur en quelques mots ...

Né en 1902 à Kobé, Seishi Yokomizo est un auteur de roman policier japonais. Après des études en pharmacologie il se lance dans l'écriture, sur les conseils de son ami Edogawa Rampo, lui-même auteur de policiers.

Atteint de tuberculose il écrit son premier roman alors qu'il est en convalescence : Feu Follet qui est censuré par les autorités. urant la deuxième guerre mondiale il éprouve de grandes difficultés à se faire publier ce qui le place dans une situation précaire et le prive de médicaments. Mourir de faim ou de maladie semblaient être les seules possibilités.Pourtant, à la fin de la guerre, son oeuvre est reconnue, il est cité dans des magazines et décide d'entrer définitivement dans le roman policier à l'occidentale.Il met alors en scène un détective nommé Kosuke Kindaichi.

Il est décédé en 1981

L'histoire...

Lorsque Inugami Sahee s'éteint, sa famille se précipite auprès de lui afin de recevoir ses dernières paroles. Qui sera le nouvel héritier de l'Empire Inugami, détenteur de l'emblème familial; la hache, le koto et le chrysanthème. Suspendus à ses lèvres ils découvrent alors avec horreur que le testament du vieil homme ne sera ouvert qu'en présence de tous. Or il en manque un, Sukekiyo, parti depuis des années. Les trois filles de Sahee , prêtes à tout pour que leur fils devienne légataire de sa fortune, doivent se résoudre à attendre. Issues de trois mariages, elles ont toutes ces années entretenu une atmosphère de haine, de rancoeur, autour de l'enfant unique qui, un jour, fera d'elles des femmes riches.

Parallèlement le détective kosuke Kindaichi reçoit un étrange courrier qui le conduit tout droit à Nasu : il est possible que des meurtres aient lieu au sein de la famille Inugami. Voici une enquête inédite pour ce détective chevronné qui n'a encore jamais eu à mener une enquête avant le meurtre ! Malheureusement, alors qu'il est en train de sauver de la noyade un membre de la famille Inugami, Tamayo, contre laquelle le destin semble s'acharner, l'homme qu'il doit rencontrer est assassiné. Dès lors l'enquête est ouverte mais les indices bien minces. Seule certitude, l'homme qui vient de perdre la vie savait quelque chose sur le testament de Sahee.

C'est alors qu'un événement que l'on n'attendait plus survient. Sukekiyo, dernier légataire, revient à Nasu. Le testament peut enfin être ouvert.Convié à la lecture du testament, Kosuke Kindaichi découvre alors l'esprit sournois du vieux Sahee qui a envisagé tous les cas de figure et fait de Tamayo son héritière principale. Mais l'affaire n'est pas si simple car cette dernière n'est pas un fille de Sahee. Tamayo est l'enfant de l'homme qui a recueilli Sahee lorsqu'il était jeune et sans ressource. Pour cette raison il la considère comme un membre de sa famille, au même titre que ses propres enfants. pour hériter de ses biens, Tamayo doit épouser un des cousins sans quoi elle ne recevra rien. A moins, bien entendu, que les trois petits-fils ou même Tamayo ne meurent ...

En vrac et au fil des pages ..

Je suis un peu déçue par ce roman car je n'ai pas retrouvé à la lecture le charme de la plume japonaise. Le style est ici très occidentalisé et les tournures un peu plates. J'ai eu l'impression de lire une pâle imitation d'Agatha Christie ou de Maurice leBlanc. C'est dommage car l'intrigue est intéressante mais les dialogues bien pauvres.

Le testament laissé par le vieux Sahee ne pouvait qu'attiser la haine et j'ai apprécié cette dernière mise en scène d'un homme qui a passé sa vie à monter un empire, a mené une vie échevelée mais n'a pas été payé d'amour en retour, ses filles étant engluées dans la rancoeur et le soupçon. Parti de rien, cet homme a déployé un empire autour de la soie. Recueilli  et instruit par un homme bon, il a trouvé là la famille qui lui a manqué avant de fonder la sienne. Malheureusement  cette dernière ne lui ressemble pas et s'est engluée dans des sentiments violents où l'amour n'a pas sa place.

Néanmoins l'intrigue principale vient de l'attitude du défunt qui, par un dernier coup d'éclat, divise cette famille, ne respectant pas la primauté de l'enfant premier né et mettant en conflit tous ses membres. La violence générée n'aurait pu se développer sans cet esprit tortueux et complexe. Mais c'est ce qui fait tout lintérêt du roman.

Il existe un film de Ichikawa Kon ( 1976) car les romans de Seishi Yokomizo sont reconnus au Japon comme précurseurs d'un genre.

http://img.over-blog.com/500x188/3/28/20/01/Notre-challenge/Banniere-novembre.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Ambroisie 08/12/2012 23:02

Tout le plaisir était pour moi. De plus, j'aime bien la nouvelle déco. J'adoreuh !

unchocolatdansmonroman 09/12/2012 03:37



oh merci, c'est gentil !



Ambroisie 07/12/2012 22:03

Et bien, ce genre de roman n'est vraiment pas ma tasse de thé. Vraiment désolée que tu es passé un moment mitigé. J'espère que tu auras plus de chance pour le mois de décembre, comme le thème est
libre. A bientôt !

unchocolatdansmonroman 08/12/2012 03:13



oui je pense que décembre s'annonce bien ! Merci de ta visite ;)



DarkHawk 18/11/2012 22:08

Je crois que je vais passer mon tour ;-)
Pas de chance mais je crois que tu nous réserve une surprise pour décembre !

unchocolatdansmonroman 19/11/2012 02:44



oui flûte ! mais bon peut-être que je suis trop exigente aussi ;) Pour décembre ce sera visuel et gustatif ! miam !



jerome 18/11/2012 14:10

Dommage, l'histoire avait l'air très tentante. Maintenant, si c'est pour lire du Agatha Christie à la sauce nippone, je préfère passer mon tour.

unchocolatdansmonroman 18/11/2012 14:46



oui vraiment je suis déçue par le style. Lorsque je lis de la littérature japonaise j'aime bien que ce soit de la littérature japonaise. Pourtant l'intrigue a tout pour plaire et cette série de
meurtres est intéressante. Dommage !



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...