Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 02:26

http://www.francoisechandernagor.com/images/divers/photo3.jpg

La Chambre, Françoise Chandernagor, éditions Folio Gallimard, 2002, 457 pages

Genre : roman historique

Thème : enfermement, enfance, Louis XVII,  Révolution, Terreur

L'auteur en quelques mots ...

http://static1.purepeople.com/articles/2/24/03/2/@/165442-francoise-chandernagor-637x0-3.jpg

Née en 1945, Françoise Chandernagro est membre de l'académie Goncourt. Elle aime à préciser qu'elle est descendante de maçons creusois et d'un esclave indien. Entrée à 21 ans à l'ENA, elle en sort major mais ne poursuit pas dans le Droit, bien qu'elle soit la première femme à obtenir ce rang.Elle occupe diverses fonction dans l'administration extérieure, au Conseil d'Etat.En 1981 elle publie L'Allée du roi et commence ainsi sa carrière d'écrivain.

L'histoire

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/45/Louis_Charles_of_France5.jpg/470px-Louis_Charles_of_France5.jpg

'Le tour de l'ile : vingt quatre pas. Six du nord au sud et d'est en ouest, depuis la porte d'entrée jusqu'à la fenêtre. (...) A l'origine du crime qu'y avait-il ?'

Voilà encore quelques jours il pouvait aller et venir dans cette maison. Mais ils ont muré la pièce, cloisonné autour de lui un espace qui va devenir son cachot. Un espace pourtant qu'il connait bien et qu'il apprécie, avec ses tableaux qui lui permettent de s'évader, les histoires qu'il se raconte et ce lit-refuge dans lequel il se blottit la nuit venue, de crainte que les fantômes qui l'entourent ne l'attrapent.

Pourtant peu à peu tout change. Les gens qui venaient l'observer par la fenêtre ne viennent plus. D'ailleurs on a fermé la fenêtre et désormais seul un point de jour lui permet de se repérer. Bien sûr on le nourrit mais on ne change plus son linge. pourtant il en a fait des efforts : rester propre, poli, ne pas réclamer, dénoncer quand il le faut. Oui dénoncer sa tante et sa mère en les accusant d'inceste comme on lui a dit de le faire.

Tout autour de lui change sans cesse : ses gardiens, les règles, les lois. On dénonce à tout va, qui son voisin, qui sa mère pour garder la paix ..la vie. Ceux qui se succèdent ne savent même plus qui ils gardent et pourquoi il importe que l'enfant ne meure pas. Depuis le départ de M. Simon et sa femme tout a changé. 

Lui a un vague souvenir de ses parents, de la chaleur du corps maternel, des mots doux. Il grandit dans ses vêtements trop justes, perd la notion du temps, ne sait plus.

1794.C'est un enfant malade et désorienté âgé de dix ans qu'ils retrouveront dans la chambre lorsqu'ils se décideront à y entrer vraiment ...

En vrac et au fil des pages ...

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/132818/mn/131298673778/Histoire-de-la-Terreur-pendant-la-Revolution-Francaise.gif

La période porte bien son nom : sous la Terreur rien de plus effrayant que cette histoire qui nous est narrée patiemment par Françoise Chandernagor. En ne nommant jamais l'enfant elle laisse le lecteur accumuler les indices, comprendre qu'il vient d'une famille noble dont la même a été guillotinée et que ce petit représente un danger pour beaucoup.

Par un jeu d'interrogatoire elle s'adresse aux coupables, gardiens, médecins, hommes de loi qui ont ordonné, délégué puis laissé faire. On découvre alors combien le manque de communication a engendré de douleur, de peur et l'on a peur avec l'enfant. Pourtant lui n'est pas décrit comme un prisonnier et l'auteur choisit de lui conserver ce regard d'enfant qui ne comprend pas mais s'adapte. Car, par malheur, un enfant s'adapte à toute situation.

Celui-ci que l'on comprend être le fils de Louis XVI et de Marie Antoinette, sombrera dans l'inconscience, une sorte de non présence au monde, et mourra seul ou finalement entouré mais trop tard.

La narratrice insiste sur la présence de sa famille autour de lui, tout au long de sa captivité, sa soeur à l'étage qui ,elle, a survécu à cette tragédie, ses oncles qui ne s'occuperont jamais de lui, puis tous ces gens qui au départ assumaient une fonction précise : nourrir, vider les pots, changer le linge et qui peu à peu ont été déplacés, ne donnant pas l'information au suivant . Dans cette Tour du Temple les prisonniers ne subissent pas tous le même sort et celui qui est réservé à l'enfant est le pire de tous, l'indifférence.

Evidemment se pose la question : comment les choses ont -elles pu aller jusque là ? Seule l'Histoire peut répondre et l'auteur ne juge pas mais souligne la série d'événement qui ont amené à ce crime, les non dits, les refus. Les coupables comparaissent à des siècles d'écart devant la narratrice qui a visité la chambre, observé chaque meuble et imaginé la vie que l'enfant a pu avoir durant trois années d'enfermement, trois années d'agonie.

C'est le souffle court que l'on finit la lecture de ce récit poignant, très justement écrit. 

Françoise Chandernagor précise en fin d'écrit qu'elle a romancé certains passages et inventé un personnage : celui de la lingère qui s'éemeut de ne plus voir le linge de l'enfant et imagine ce qui a pu se passer, celle qui suit grâce à ce linge la vie de ce petit garçon. Le choix est judicieux et l'on n'est donc pas face à un documentaire. Pourtant c'est un pan de l'Histoire dont on parle peu, qui connait vraiment le destin tragique du Dauphin de Louis XVI ?

Je vous invite vraiment à découvrir ce récit puissant.


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

A-Little-Bit-Dramatic 04/01/2014 20:03

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui est vraiment très différent de ce que l'on peut lire d'habitude sur la période. Je trouve l'histoire de Louis XVII tellement révoltante ! En tous cas, j'ai trouvé
que la façon dont F. Chandernagor traite cet épisode de notre histoire est très bien choisie. C'est sans pathos mais sans excuse non plus, et c'est un livre très efficace, finalement.

unchocolatdansmonroman 05/01/2014 06:20



et je viens de recevoir le travail de Jean Claude Pilayrou qui est très éclairant et que tu devrais lire toi aussi ;)



Pilayrou 04/01/2014 10:47

Bonjour. Et meilleurs voeux de santé pour 2014.
Mes 33 ans de recherches, saluées (mais non validées) par un grand historien français.
Sur demande par e-mail, je vous envoie par Internet mon petit ouvrage de 130 pages.
Mon site (résumé):
http://louisxvii.canalblog.com/

unchocolatdansmonroman 04/01/2014 11:13



voilà qui promet d'être intéressant



Pauline 29/12/2013 17:07

Il y aura deux ou trois tomes en tout. ça m'a l'air super!

unchocolatdansmonroman 30/12/2013 03:17



ah bon ? cela me tente bien . Merci pour la découverte !



Pauline 29/12/2013 11:55

J'ai Les enfants d'Alexandrie, mais je ne l'ai pas encore commencé.

unchocolatdansmonroman 29/12/2013 15:52



tiens, je ne connais pas du tout ce titre ! je vais voir de ce pas



Estellecalim 28/12/2013 19:28

Je crois bien que je l'ai lu avant d'avoir un blog, il y a donc des chances que tu ne le trouves pas, mais c'est un livre à lire assurément.

unchocolatdansmonroman 29/12/2013 02:55



d'accord ;)



Pauline 28/12/2013 18:47

J'ai un roman de cet auteur à lire, s'il me plaît, je lirai celui-ci qui m'intéresse beaucoup beaucoup !!

unchocolatdansmonroman 29/12/2013 02:56



lequel lis-tu ? J'ai reçu l'Allée du roi du même auteur



Estellecalim 28/12/2013 10:01

J'avais beaucoup aimé cette lecture qui m'avait durablement marqué. Un très beau livre !

unchocolatdansmonroman 28/12/2013 10:09



tu l'as lu aussi ? je viendrai lire ta chronique alors ;) J'ai beaucoup apprécié l'histoire, l'écriture



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...