Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 02:10

http://sd.keepcalm-o-matic.co.uk/i/productimage/500/583/keep-calm-it-s-tea-o-clock-7.png

 

En ce mois anglais j'ai déjà fait le tour des salons de thés dans lesquels nous aimerions tous prendre un thé, des pâtisseries à se damner ou des petites habitudes anglaises à l'occasion d'une lecture.

Cependant je n'ai pas encore parlé de l'art de servir le thé à l'anglaise.

http://www.tv-da.fr/images/divers/cartes-postales/chapeau_melon_et_bottes_de_cuir-john_steed-emma_peel1.gif

Chapeau melon et bottes de cuir

Car oui c'est un art et , avant tout, un instant que nous n'avons pas chez nous : un genre de brunch l'après midi. Des mets proposés à l'ordre de service, jusqu'à la conversation, tout est réglementé le plus sérieusement du monde. Si aujourd'hui toutes les familles ne respectent pas ce moment, il est plaisant de savoir en quoi il consiste.

D'ailleurs la tendance actuelle est de se rendre dans un hôtel de luxe pour prendre un afternoon tea.

Cette idée très anglaise de prendre du thé, des gâteaux et des mini sandwichs à quatre heures de l'après-midi a été inventée, dit-on, vers 1840 par Anna Maria Russel, septième duchesse de Bedford, pour "chasser ce serrement de cœur qui s'installe entre le déjeuner et le dîner." Voir billet précédent ;)

http://inktank.fi/wp-content/uploads/2013/08/TheunusualhabitsofGeorgeOrwell1.jpg

Georges Orwell

Georges Orwell, auteur de la Ferme des animaux entre autres et fervent défenseur de la cuisine anglaise, énonce ainsi les 11 règles à observer lors de ce rituel :

  • Tout d'abord, il faut utiliser du thé indien ou de Ceylan. Le Thé de Chine a des vertus qui ne sont pas à dédaigner de nos jours - il est économique, et l'on peut le boire sans lait - mais il n'y a pas beaucoup de stimulation en lui. On ne se sent pas plus sage, courageux ou plus optimiste après avoir bu. Quiconque a déjà utilisé cette phrase réconfortante "une belle tasse de thé » désigne invariablement un thé indien.
  • En second lieu, il convient d'user de thé en petites quantités - c'est à dire, dans un verre d'eau. Thé sur une urne est toujours insipide, tandis que le thé, faite dans un chaudron, un goût de graisse et de chaux. La théière doit être faite de porcelaine ou faïence. Les théières en argent ou Britanniaware  produisent un thé inférieur et les pots d'émail sont pires; mais curieusement une théière en étain (une rareté de nos jours) n'est pas si mal.
  • Troisièmement, le pot doit être réchauffé au préalable. Ceci est mieux fait en le plaçant sur la table que par la méthode habituelle de swilling  avec de l'eau chaude.
  • Quatrièmement, le thé doit être fort. Pour un pot , si vous allez le remplir presque à ras bord, six cuillères à café bombées seraient à peu près juste. Dans un temps de rationnement, ce n'est pas une idée qui peut être réalisée  tous les jours de la semaine, mais je maintiens qu'une tasse de thé fort est bien meilleure que vingt faibles. 
  • Cinquièmement, le thé devrait être mis directement dans le pot. Pas de filtres, sacs de mousseline ou d'autres dispositifs pour emprisonner le thé. Dans certains pays, les théières sont équipées de petits paniers qui pendent sous le bec pour attraper les feuilles errantes, qui sont censées être nocives. En fait, on peut avaler des feuilles de thé en quantités considérables sans mauvais effet, et si le thé n'est pas lâche dans le pot, il n' infuse pas correctement.
  • Sixièmement, la théière doit aller à la bouilloire et non l'inverse. L'eau doit être boullante au moment de l'impact, ce qui signifie que l'on doit garder la flamme constamment. Certaines personnes ajoutent que l'on doit seulement utiliser de l'eau qui a été fraîchement portée à ébullition, mais je n'ai jamais remarqué que cela fait une différence.
  • Septièmement, après avoir fait le thé, il faut remuer, ou mieux, donner au pot une bonne secousse, permettant ensuite les feuilles de s'installer.
  • Huitièmement, il faut boire un bon petit-déjeuner dans une tasse - c'est le type cylindrique de coupe, pas le type plat peu profond. 
  • Neuvièmement, il faut verser la crème de lait avant de l'utiliser pour le thé. Le lait est trop crémeux et donne toujours au thé un goût mauvais.
  • Dixièmement, il faut verser le thé dans la tasse en premier. C'est l'un des points les plus controversés de tous; en effet, dans chaque famille en Grande Bretagne on trouve au moins deux écoles de pensées sur le sujet . L'école de lait premier peut présenter des arguments assez forts, mais je maintiens que mon argument est sans réplique. C'est que, en mettant le thé dans le premier et remuant comme on verse, on peut exactement réguler la quantité de lait alors que l'on est susceptible de mettre en trop de lait si on le fait dans l'autre sens.
  • Enfin, le thé - à moins qu'on ne le boive dans le style russe - devrait être bu sans sucre . Je sais très bien que je suis en minorité ici. Mais encore, comment pouvez-vous vous appeler un vrai tealover si vous détruisez la saveur de votre thé en mettant du sucre ? Il serait tout aussi raisonnable de mettre  poivre ou sel. Le thé est censé être amer, tout comme la bière est destinée à être amère. Si vous sucrez, vous ne dégustez plus le thé mais juste le sucre; vous pourriez faire une boisson très similaire par dissolution du sucre dans l'eau chaude . Certaines personnes pourraient répondre qu'ils n'aiment pas le thé en lui-même, qu'ils ne le boivent que pour être réchauffé et stimulé, et ils ont besoin de sucre pour avoir du goût. Pour ces gens égarés, je dirais: essayez de boire du thé sans sucre pour, disons, une quinzaine de jours et il est très peu probable que vous n'aurez plus envie de ruiner votre thé par des édulcorants à nouveau. 

 

http://p4.storage.canalblog.com/49/31/781414/65240159_p.jpg

Miss Potter

Purifier le sang, abaisser la chaleur du corps, assurer une bonne digestion ... le thé a mille vertu. Pour cela on en boit en Angleterre à longueur de journée:

Early morning tea

Breakfast tea

Tea break

Afternoon tea

High break

 

De l'époque coloniale on a conservé les mélanges de thés à base de thé noir : Darjeeling, Assam, Ceylan, yunnan. En matière de thé parfumé le plus célèbre est sans doute le Earl grey, à la bergamote.

 http://www.histoire-image.org/pleincadre/img/p.gifthe_a_langlaise-i.jpg

Le Thé à l’anglaise servi dans le salon des Quatre-Glaces au palais du Temple à Paris en 1764, toile achevée en 1766, Michel Barthélemy Ollivier 

 


L'art de servir le thé

http://utpictura18.univ-montp3.fr/Images/A/8/A8958.jpg

Dame qui prend du thé, Chardin

Servir le thé en Angleterre suit un cérémonial – certes moins rigoureux que le rituel japonais – qui impose des rites immuables : on verse le lait froid en premier dans la tasse (remarquez que  l'on contredit Orwell ici ! ), puis le thé bouillant et enfin le sucre, ce qui présente l'avantage de le déguster sans attendre. En plus du citron, les anglais aiment également accompagner le thé d'une rondelle d'orange qui développe le goût et le parfum du thé.

 

Le thé anglais est préparé selon des règles très scrupuleuses... Pour obtenir une boisson de qualité, cinq règles s'imposent (décidément !) :

Ebouillanter la théière, pour réchauffer les feuilles de thé et leur permettre de libérer tout leur parfum, de se déplier

 Mettre dans la théière une petite cuillérée de thé par tasse, plus une pour la théière

Verser l’eau frémissante, jamais bouillante, sur les feuilles (ah la la Orwell !)

Laisser mijoter trois à cinq minutes

 

Remuer et servir

 

It's five o'clock !

http://img.src.ca/2013/03/14/480x270/130314_2d0rk_da_billet9_8.jpg

Downtown abbey

Servi entre 16 h et 18 h 30ans le boudoir ou le salon, il est accompagné de biscuits, de cookies, de noix, de scones, de sandwichs au concombre, de toasts et fromages, de confiture de fraises, du clotted cream, de fruits de saison et toutes sortes de pâtisseries, muffins et cakes.

exemple de savoir-vivre dans une ambiance cosy, ce moment se veut convivial mais fut aussi longtemps la preuve de la maitrise de la maitresse de maison. Ainsi la vaisselle est-elle soignée et les mets présentés mis en valeur.

Un moment de réconfort que l'on aurait tort de bouder et qui revient à la mode !

 

mois anglais tea time-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article

commentaires

Touloulou 18/06/2014 10:35

Je ne connaissais pas ce texte d'Orwell, merci de la découverte !
Il l'aimait vraiment fort son thé ! J'avoue que je n'aime pas le thé noir trop fort et lorsque j'en bois, c'est la seule fois où je mets du sucre (avec le thé à la menthe).
Je me souviens quand ma prof de littérature anglaise nous avait dit que les anglais mangeaient des sandwichs au concombre à l'heure du thé... Je m'étais dit "ils sont fous ces anglais", aujourd'hui
j'aimerais essayer :)
Bel article en tout cas, j'ai appris plein de choses ! (par exemple j'oublie d'ébouillanter ma théière, je le ferai !)

unchocolatdansmonroman 20/06/2014 16:31



oui il avait des habitudes un peu particulières ! par contre ébouillanter la théière permet aux feuilles de se développer , c'est bien :)



Stéphanie 11/06/2014 19:51

moi j'adore le thé, mais le matin et à 11h pour la collation du matin et parfois le soir.
Mais jamais avec tout ces rituels. Lol Mais j'ai appris pleins de choses grace à toi. Merci

unchocolatdansmonroman 13/06/2014 16:12



merci ;) sans la savoir j'ai des petites manies avec le thé ( la tasse, le premier bol que je remets dans la théière, l'eau jamais bouillante ... hihi )



Mariejuliet 11/06/2014 19:41

Tea addict? On m'appelle? Je leur reprocherais juste au Anglais : le lait et le sucre :-)

unchocolatdansmonroman 13/06/2014 16:13



ah oui c'est vrai que là ... le seul thé que je bois absolument avec du sucre est le fumé lasang souchong



FondantOchocolat 11/06/2014 17:47

Tout à fait d'accord pour le moment de réconfort ! :-)
C'est vrai que les Britanniques aiment leur thé bien fort, je le lis souvent dans les romans...
Quel cérémonial en tout cas, avec tous ces préceptes bien arrêtés, c'est très intéressant !
J'ai reconnu 3 images que j'ai mises aussi dans mon billet de fin de mois sur le tea time à l'écran (tu les reconnaîtras aussi ^_^) ; d'ailleurs, j'ajouterai également ce lien dans ma chronique à
paraître ! Tu es décidément une sacrée spécialiste du thé et tes notes sont toujours très agréables à lire !! Merci pour ces informations !
Bonne soirée ! :-)

unchocolatdansmonroman 11/06/2014 17:51



oh c'est gentil ! Normalement je suis plus adepte du thé chinois, vert, nature que je prends à tout moment de la journée. mais ici c'est le rituel, l'ambiance et les petites douceurs autour que
j'apprécie, hihi ! Je lirai ton billet alors, j'imagine que tu parles de Downtown abbey que j'adore et peut-être chapeau melon et bottes de cuir ? ou Miss Potter ?



Syl. 11/06/2014 15:31

J'ai une copine qui me sert le thé à l'anglaise... avec des petits sandwichs au pain de mie avec concombre, saumon, petites mignardises salées et pour terminer son cake au gingembre. C'est un pur
délice !!! et si inhabituel !
Je vais faire chauffer mon eau...

unchocolatdansmonroman 11/06/2014 17:50



alors moi j'ai décidé d'investir dans de la vaisselle car je ne l'ai jamais fait et en vieillissant j'ai envie de manger, prendre le thé, dans de belles choses. Ce doit être super ce petit
rendez-vous j'aimerais bien organiser cela mais en profiter d'abord ;) hihi



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...