Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 01:25

 

http://www.babelio.com/couv/cvt_Larmoire-des-robes-oubliees_1137.jpeg

 

L'Armoire des robes oubliées, Riikka Pulkkinen, Le livre de poche, 2012,423 pages

Genre : roman

Thèmes ; secret de famille, bonheurs, souffrance, amour, résilience

L'auteur en quelques mots...

http://www.babelio.com/users/AVT_Riikka-Pulkkinen_1499.jpeg

Née en 1980 , Riika Pulkkinen fut étudiante en littérature et philosophie avant de se lancer dans l'écriture. Son premier roman, Raja, a lui aussi connu le succès.L'Armoire des robes oubliées a été adapté au théâtre.

l'histoire

"Aucun changement n'arrive s'il n'y a pas d'abord quelqu'un poiur le rêver.Aujourd'hui je pense pourtant que les vrais renversements prennent toute une vie, ils sont toujours silencieux et se produisent quand personne ne regarde" 

2010.Elsa est atteinte d'un cancer, aussi décide-t-elle de passer ses dernières semaines de vie en famille, dans sa maison, entourés des siens. Un après midi, recréant avec sa petite fille Anna un jeu auquel elles jouaient autrefois,elle évoque le passé autour d'une robe retrouvée dans l'armoire. Cette robe appartenait à Eeva ...

1964. Elsa est une jeune femme brillante, pédopsychiatre reconnue. Son époux, Martti est un peintre célèbre et le couple , régulièrement absent, engage une jeune fille pour garder Ellonoora, surnommée Ella. Etudiante à Helsinki, Eeva va devenir bien plus qu'une nourrice et prendre une place importante dans la vie de Maarti et la petite Ella, bouleversant le couple.

Anna, intriguée et surprise de découvrir un secret bien gardé, va faire revivre le passé ...et Eeva. 

En vrac et au fil des pages ...

http://images.interchalet.com/teaser/finnland_ferienhaus.jpg

Beau roman finlandais, L'armoire des robes oubliées nous entraine au coeur d'un secret de famille bien gardé. L'idée originale de partir d'un objet ( la robe) pour remonter le fil du temps, accompagne le récit. Le destin de plusieurs femmes apparait ainsi et le lecteur découvre ce que fut la vie de ce couple, en apparence sans problème.

Tout part du regard de la petite fille d'Elsa, ce qui est bien vu car, souvent, les petits enfants ont sur leurs grands-parents ce regard bienveillant qui les place hors du temps, comme s'ils avaient toujours été ainsi, n'avaient pas connu les hauts et les bas que bien des couples traversent. Avant qu'Elsa ne meure et ne puisse plus témoigner, elle va dérouler le fil de sa vie et évoquer la souffrance.

Le personnage d'Eeva est à la fois troublant et attachant, bien que l'on sache dès le départ qu'elle est l'intruse. Le secret qui entoure son décès désoriente le lecteur qui se demande ce qui a pu arriver et comment le couple Elsa/Martti a pu rebondir. Le plus fort sans doute est que l'on ne déteste pas Eeva, qui vient peu à peu prendre une place vacante. L'amour de martti, sincère, l'élève au rang des femmes marquantes .

La description des moments passés dans la maison de vacances, les rituels finlandais ( le sauna) les après midi enchanteurs, créent un climat de confiance. Le lecteur sait pourtant que la fin de l'histoire est dramatique ...

Les passages les plus touchants concernent le lien fort qui unit Elonoora à sa mère Elsa et l'on découvre avec émotion les souvenirs enfouis que la jeune fille n'a jamais laissé remonter à la surface, elle qui était si liée avec Eeva.

Quelques longueurs mais le récit se lit bien. La construction fait revivre les personnages en leur donnant la parole, alternant ainsi les périodes dans un style différent. Eeva s'exprime à la première personne avec une sorte de distance qui la rend mystérieuse , disant "l'homme" pour désigner Martti ou "la petite fille" pour Ella. J'ai un peu regretté que le personnage d'Anna ne soit pas plus développé car l'on sent une souffrance en elle, peut-être héritée d'une lignée de femmes qui ont conservé un secret en leur mémoire. On comprend pourquoi elle veut aller jusqu'au bout de sa démarche pour Eeva mais j'aurais aimé en savoir plus sur elle.

Merci Myrtille d'avoir fait voyager ce livre ! 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Mango 19/11/2013 02:08

Tu me donnes envie de le lire malgré les quelques longueurs que tu signales.

unchocolatdansmonroman 21/11/2013 02:20



oui ça se lit bien tout de même ;) Tu avais du le voir passer chez Jérôme aussi :) Merci de ton petit mot



Pauline 17/11/2013 18:04

Merci pour ton avis, il est dans ma pal et j'ai très envie de le lire! :D

unchocolatdansmonroman 21/11/2013 02:22



chouette ! belle lecture alors et merci de ton petit mot ;)



Piplo 17/11/2013 14:02

Il me semble avoir déjà lu des critiques contradictoires, la tienne me redonne un peu envie de le découvrir!!!

unchocolatdansmonroman 17/11/2013 14:16



oui je pense qu'on a pu dire qu'il y avait quelques longueurs et c'est vrai. Mais l'ensemble est intéressant pour le mystère qui est laissé en suspens



jerome 17/11/2013 08:48

J'avais bien aimé mais comme toi j'y ai trouvé quelques longueurs. On aurait pu enlever quelques pages sans que ce la nuise à la dynamique de l'histoire, bien au contraire.

unchocolatdansmonroman 17/11/2013 14:17



c'est vrai. Cela reste un beau récit de destins croisés



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...