Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 11:45

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/588/49588_5280069.jpg

L'Affaire Nicolas Le Floch, Jean françois Parot, éditions Lattès,2002, 440 pages

Genre : policier historique

Thèmes : 1774, fin de règne, succession, meurtres, complots, Angleterre

Retrouvez la biographie de jean François Parot ici

tome 1 L'Enigme des blancs manteaux

tome 2 L'Homme au ventre de plomb

tome 7 Le Cadavre anglais

 

L'histoire

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/62/Madame_Dubarry1.jpg/220px-Madame_Dubarry1.jpg

la Comtesse du Barry

6 Janvier 1774. Nicolas Le Floch , se rendant chez son amie Mme de Lastérieux, est pris à parti par cette dernière alors que la demeure accueille quelques musiciens à l'occasion d'une soirée. Contrarié il quitte le domicile de sa maitresse avant d'y revenir plus tard pour découvrir que son absence n'a nullement contrarié cette dernière. Pourtant, en s'éveillant le lendemain au domicile de M de Noblecourt, il apprend, stupéfait que Julie de Lastérieux a été assassinée et que les soupçons pèsent sur lui. Commence alors une enquête des plus délicates, conduite par l'inspecteur Bourdeau, fidèle ami de Nicolas et menée par le lieutenant de police Sartine, persuadé de l'innocence de son poulain.

Rapidement, les preuves s'accumulent contre Nicolas, à commencer par une lettre diffamatoire du musicien Balbastre, l'accusant de violences lors de la dernière soirée et le mettant à porte à faux.Dès lors, Nicolas le Floch écarté de l'affaire, oeuvre en douce afin de démasquer les coupables de l'assassinat de Mme de Lastérieux . Envoyé à Londres par le roi pour une affaire de libelles mettant à mal des personnnalités de la Cour, Nicolas échappe de peu à la mort mais parvient à rassembler les pièces d'un puzzle des plus complexes

Parallèlement Louis XV, à l'agonie, convie auprès de lui "le petit Ranreuil" afin de lui remettre une boite contenant des pièces capables de mettre à l'abri des esprits malveillants Mme Du Barry, sa favorite. La Cour, qui a toujours animé des complots, est en effervescence et l'on attend dans le trouble le plus profond la mise en place de la succession du roi, qui décède le 10 Mai 1774.

Une année difficile donc pour le commissaire au Chatelet qui , de révélations en révélations, apprendra ... qu'il est père de famille !

En vrac et au fil des pages ...

http://www.lexpress.fr/medias/1674/857495.jpg

Cet opus des enquêtes de Nicolas Le Floch m'a semblé plus complexe que les précédents. J'y ai retrouvé la plume animée et propre à nous plonger dans le climat de 1774, mais ai eu plus de mal à rassembler les pièces du puzzle dans une intrigue plus longue. Comme d'habitude l'enquête principale est doublée d'une intrigue de cour. Cependant ici, l'originalité du tome fait que le coupable désigné n'est autre que le commissaire lui-même ( il fallait bien que cela arrive !). Pourtant à aucun moment je n'ai craint pour sa vie ( la peine capitale était pourtant de mise) et l'ai regretté, non pas pour notre héros mais pour le suspens ! 

J'ai apprécié néanmoins le côté politique qui nous conduit à Londres et les nouveaux personnages qui animent la cour et ne manquent pas de piquant, comme la Comtesse du Barry (pour moi qui suis toulousaine , ce sont de jolies retrouvailles !) ou le Chevalier d'Eon, un original dont l'auteur dresse un portrait sympathique. Le récit de la succession du roi Louis XV est des plus intéressants et je dois avouer que c'est cette partie que j'ai préférée. La question religieuse, au coeur des intérêts, est assez bien développée: le renversement de Choiseul par l'entremise Mme Du Barry , l'ascension du Duc d'Aiguillon qui en a découlé, sont au coeur des rancoeurs au moment d'administrer les saints sacrements à Louis XV. Tout cela est clairement expliqué.

Entre autres nouveautés, on apprend que la belle Julie de Lastérieux employait à son service deux esclaves venus de Guadeloupe à qui elle avait fait miroiter un affranchissement. Le lecteur appréciera l'évocation des pratiques liées à l'esclavage dans les colonies, bien que ce propos ne soit malheureusement pas développé.

Bien évidemment on retrouve avec plaisir les passages gourmands ( encore que cette profusion de viande me laisse penser que je n'aurais pas aimé vivre à cette époque !), nos héros aimant déguster et doubler ce plaisir d'un récit de la recette. J'ai souri à l'évocation par notre héros de la cuisine anglaise et son plaisir de rentrer au pays afin de profiter de la bonne chère ( pourtant je les aimais bien moi ces toasts à la confiture ou ce rosbif accompagné de son pudding !)

Le récit est toujours aussi captivant et la plume fine mais j'espère que l'épisode suivant sera plus palpitant. L'auteur prend soin de ménager son effet dans tous les cas en nous dévoilant une paternité liée à une rencontre qui remonte à 14 ans. Cela vous rappelle quelqu'un ?

A la fin du récit cependant Sartine se voit appelé au service de la Marine du roi, laissant Nicolas penser à ce que sera son sort sous l'autorité de Le Noir, à moins qu'il ne soit écarté des affaires policières ...

http://nsa31.casimages.com/img/2013/02/19/130219024354861665.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

A-Little-Bit-Dramatic 04/01/2014 20:11

J'ai lu d'autres avis mitigés sur ce tome-là, mais aussi des très bons, très enthousiastes donc bon...rien ne vaut l'avis personnel, finalement ! ^^ En tous cas, je l'ai rajouté à ma PAL il y'a peu
et je n'ai qu'une hâte : l'en sortir, déjà ! Le tome 3 m'a vraiment plu, peut-être plus encore que les deux premiers qui m'avaient déjà vraiment enthousiasmée. :)

unchocolatdansmonroman 05/01/2014 06:18



oui chacun pose sur ces lectures un regard tout eprsonnel est c'est tant mieux. ce qui m'a déçue est le manque de développement d'une intrigue qui est sensée tourner autour de Nicolas le Floch



Coconut 30/08/2013 16:14

Ce tome m'a plus plu qu'à toi visiblement, fan on es, fan on demeure ^^
Et oui comme tu le dit, bien des bouleversements vont arriver dans la vie de Nicolas !

unchocolatdansmonroman 31/08/2013 13:05



Oui je l'ai trouvé moins envoutant que les précédents mais cela reste prenant et j'ai hâte de connaitre la suite !



Piplo 13/08/2013 22:06

J'ai aimé suivre les derniers jours de Louis XV ainsi quel relations qu'il entretient avec Sanson et Bourdeau!
En effet, les passages à Londres amènent quelque choses de nouveau!

unchocolatdansmonroman 14/08/2013 09:29



je suis d'accord ;) cependant je m'attendais à plus palpitant avec le commissaire dans le rôle du suspect



Ptitchkines 13/08/2013 19:50

Bonjour , je suis une jeune écrivaine qui tiens simplement à avoir des commentaires constructifs sur son blog qui est très récent ! Le premier chapitre de mon histoire est publié mais l'histoire en
elle-même est bien avancée . Merci d'avance !
(Je sais on dirait une publicité commercial écrite par des automates ! J'en suis confuse ... mais quand même malgré ça faites un petit tour !)

unchocolatdansmonroman 14/08/2013 09:29



je vais passer sur votre blog alors ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...