Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 07:07

http://surmesbrizees.files.wordpress.com/2012/01/affaire-esclave-furcy.jpg

L'Afffaire de l'esclave Furcy, Mohammed Aïssaoui, éditions Folio, 222 pages

Genre : essai

Thèmes : esclavage, liberté, colonisation

 

L'auteur en quelques mots ...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c7/Mohammed-A%C3%AFssaoui-2011.JPG

Ecrivain et journaliste né à Alger en 1964, Mohammed Aïssaoui travaille pour le Figaro littéraire . Chaque jour il y donne son avis sur un livre de poche publié récemment. Peut-être avez-vous lu une de ses chroniques ICI. (De belles idées pour agrandir sa Pal ! hihi !). On peut aussi le retrouver sur Direct8 dans l’émission « Tous les goûts sont dans la culture "

Il écrit également des enquêtes sur le monde des lettres (suivi des prix littéraires, dossiers sur l’édition, sur les premiers romans, interviews d’éditeurs et portraits d’écrivains, décryptage de phénomènes éditoriaux).

J'ai apprécié les interview menées avec Mohammed Aïssaoui sur le site Babelio, je vous les recommande ICI.

L'histoire : "Le 16 mars 2005, les archives concernant « L’affaire de l’esclave Furcy » étaient mises aux enchères, à l’hôtel Drouot. Elles révélaient un récit extraordinaire : celui de Furcy, un esclave âgé de trente et un ans, qui, un jour d’octobre 1817, dans l’île de La Réunion, que l’on appelle alors île Bourbon, décide de se rendre au tribunal d’instance de Saint-Denis pour exiger sa liberté."

Et cette liberté est de droit puisque la mère de Furcy avait été affranchie avant sa naissance. Il n'était donc pas né esclave. Avec un immense courage, cet homme se rend donc au Tribunal d'Instance afin de demander à être rétabli dans sa dignité humaine.

L'histoire pourrait s'arrêter là. Pourtant ce geste humain, salvateur, va passer pour contestataire et, surtout, générer une peur au sein des autorités en place: peur d'une rebellion, peur d'un mouvement plus vaste qui permettrait aux esclaves encore sous le joug d'un propriétaire de réclamer leur liberté. Dès lors la requête de Furcy devient "l'affaire de l'esclave Furcy", mobilisant les colons mais aussi, surprenant sans doute, des esclaves affranchis.Nous sommes en 1817 et l'abolition de la traite a été prononcée en 1815. Pourtant cela ne va pas de soi et il faudra attendre 1848 pour que l'esclavage soit aboli. C'est aussi, à peu près, le temps que prendra ce procès !

Furcy trouvera sur sa route des hommes de justice bienveillants à son égard mais aussi des oppositions fortes, comme celle de Joseph Richemont Desbassyns, ordonnateur de l'île. Les partisans de Furcy sont rapidement écartés, l'esclave lui-même est exilé à Maurice.

Il faudra attendre le 23 décembre 1843 pour que Furcy soit déclaré né en liberté et recouvre ses droits.

En vrac et au fil des pages : J'ai bien évidemment apprécié cette lecture qui m'a plongée au coeur de la Réunion, anciennement nommée île Bourbon, au temps de l'esclavage. Depuis mon arrivée sur l'ile je me suis beaucoup documentée sur cette période et ai parcouru avec plaisir les divers écrits d'auteurs, témoins et autres récits historiques que Mohammed Aïssaoui a du, lui aussi, compulser pour ses recherches.

Lire un récit et y retrouver des lieux connus est toujours appréciable ( La Rivière des pluies, Cimendef, Cilaos ...).

Le livre est construit autour d'un narrateur qui intervient dans son récit et de scènes reconstituées. Pour cette raison j'ai choisi de le classer comme un essai, mais il pourrait être un roman. Mohammed Aïssaoui  avoue avoir pris quelques libertés, sans doute pour romancer un peu l'histoire de cet esclave et la rendre plus proche de nous. A côté de cela il nous livre sa démarche pour aller à la rencontre de Furcy : " Je ne connais pas grand chose de Furcy mais je sais que je l'attendais, je l'ai cherché même. Il faut fouiller dans les "souterrains de l'Histoire". Cette expression d'Hubert Gerbeau, l'un des rares à s'être penché sur le sort de Furcy, me plait beaucoup. Et c'est dans ces souterrains que j'ai rencontré Furcy". L'auteur nous plonge finalement dans une quête qu'il n'est pas le seul à avoir menée : "Lorsque je me rendais aux archives départementales de la Réunion, je voyais tous les mardis des personnes arriver avec de longues feuilles sur lesquelles figuraient des arbres généalogiques (...) Toutes ces personnes étaient en quête d'un ascendant (...) Cette quête était fièvreuse, il me semblait qu'elle constituait un enjeu que j'étais loin de soupçonner". Et il est vrai que l'île de la Réunion est métissée mais que parmi cette diversité chacun cherche ses racines, ses origines, afin de recréer sa communauté.

A mon sens ce n'est pas un livre de plus sur l'esclavage. C'est un récit poignant, vrai et juste qui se lit sans heurt et qui est à prendre pour ce qu'il est : un récit de vie. Mais une vie extraordinaire ...

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge Livr'à deux pour Pal Addict. Ma binômette Natiora l'avait choisi pour moi et je l'en remercie car j'ai passé un bon moment. J'avais choisi pour elle La Femme au miroir d'Eric Emmanuel Schmitt, découvrez son avis !

http://img19.imageshack.us/img19/7835/challenge3.png

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

jerome 01/08/2012 13:28

Je suis très tenté, j'aime beaucoup ce genre de récit. J'avais adoré L'esclave vieil homme et le molosse de Patrick Chamoiseau.

unchocolatdansmonroman 02/08/2012 09:29



Ah oui j'aime beaucoup Patrick Chamoiseau. Ici ce qui m'a plu c'est le mélange entre les plongée dans la vie quotidienne de Furcy en 1817/1843 et les interventions de l'auteur, sa démarche, ses
recherches. Il transpire de ce récit toute la passion que Mohammed Aissaoui a mis dans ce travail



Ys 01/08/2012 08:14

Je suis très tentée par cette lecture qui me plaira, c'est certain. J'avais emprunté ce livre à la bib et ai dû le rendre avant lecture (les yeux plus grands que le ventre, comme toujours...).

unchocolatdansmonroman 02/08/2012 09:30



Il est assez court et, ma foi, se lit très facilement. Je trouve qu'il change des autres récit sur le même thème, la même période. Je te le recommande !



Natiora 31/07/2012 14:09

Je suis contente que cet ouvrage t'ait autant plu qu'à moi. Et je me doutais que ça allait d'autant plus te parler que ça se passait à La Réunion ^^ Bisous !!

unchocolatdansmonroman 02/08/2012 09:31



Et oui pari gagné ;) Nous avons toutes les deux aimé cette lecture ! Je suis ravie que nos choix pour ce challenge aient été aussi enrichissants ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...