Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 02:41

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/228/228092-gf.jpg

Kamouraska, Anne Herbert, éditions du Seuil, 1970, 246 pages

Genre : roman

Thème : mémoire, peurs, deuil, mort

L'auteur en quelques mots ...

http://www.babelio.com/users/AVT_Anne-Hebert_4544.jpeg

Anne Hebert a passé son enfance a Québec dans une famille qui compte plusieurs écrivains, d'où une influence certaine.Elle publie en 1942 un premier receuil de poème mais c'est son récit Le Torrent qui donne le ton de ses oeuvres avec des thèmes forts et un côté sombre. En 1965 elle déménage à Paris et, malgré de précédentes publications, connait un grand succès en 19701 avec Kamouraska, succès qu'elle retrouvera quelques années plus tard avec Les Fous de Bassan. Son oeuvre complète comprend des romans, nouvelles, pièces de théâtre et scénarios.

 

L'histoire

"On m'observe. On m'épie. On me suit. On me serre de près. On marche derrière moi." Elisabeth D'Aulnières Rolland veille son mari, à l'agonie, et ressent une angoisse primale à l'idée de ce qui pourrait advenir. Se sentant sans cesse épiée, suivie, elle revient sur son passé, sur un événement tragique qui a fait basculer sa vie.

M Rolland au seuil de sa vie redoute cette femme. Qui sait si elle ne pourrait pas renouveler le geste qui tua son premier mari ? 

Elisabeth pense à George, son amant médecin pour qui elle eut la folle idée de tuer son mari,Antoine Tassy, seigneur de Kamouraska, violent, neurasthénique et à cause duquel elle a fui. Pour son amant elle s'est sacrifiée, a été traduite devant les tribunaux pour complicité de meurtre. George, lui, a pu s'enfuir. Mais les fantômes du passé hantent les nuits d'Elisabeth qui imagine qu'on vient la chercher, qu'elle n'échappera pas à son funeste sort.

Pourtant les souvenirs des débuts heureux de sa relation avec Antoine Tassy lui rappellent combien elle était heureuse, jusqu'à ce que les beuveries réveillent la violence de cet homme et qu'elle doive fuir.

C'est pour échapper à une bien mauvaise réputation qu'elle a épousé en secondes noces le notaire de Québec, Jérôme Rolland. Aujourd'hui mourant, ce dernier s'est montré attentionné envers elle et lui a offert une seconde chance. Pourtant elle doit revivre le drame et n'aura de répit tant qu'elle n'aura pas reconstitué la chronologie des événements ...

"Jour de colère en ce jour-là

Le fond des coeurs apparaitra

Rien d'invengé ne restera"

En vrac et au fil des pages ...

Ce roman ne se livre pas du premier coup et le lecteur devra se montrer patient et attentif pour voir se dérouler devant lui les événements qui ont conduit Elisabeth d'Aulnières à désirer la mort de son premier mari. On est pris, dès les premières pages, par l'angoisse de cette femme qui, aux limites de la paranoia, ne peut endiguer le flot des souvenirs.

C'est que son second mari est sur le point de mourir et cet état de veille aux portes de la mort la ramène à une autre histoire, tragique.

On ne comprend tout de suite de quoi il s'agit, comment les événements ont basculé alors que l'idée était tout simplement d'empoisonner son mari, comme un médecin qu'est retrouvé à commettre un meurtre atroce puis à fuir sans espoir de revoir son aimée. L'attente est d'autant plus forte que Jérôme Rolland, sur son lit de mort, redoute le geste que pourrait commettre sa femme et ne se fie qu'à sa cuisinière Florida. Le portrait d'Elisabeth ne se livre donc que par bribes au fur et à mesure que reviennent ses souvenirs.

Ce roman est basé sur un fait réel et , bien que l'auteur précise avoir pris quelques libertés dans l'interprétation de ce crime, elle reprend l'histoire de Achille Taché, seigneur de Kamouraska, assassiné par le docteur Holmes.

Une lecture cependant qui ne m'a pas permis de m'attacher aux personnages tant la distance, la retenue et le côté éclaté de la narration nécessitent une attention de chaque instant. Je suis tout de même ravie d'avoir découvert cette auteur québécoise dont le roman a fait le tour du monde. Les phrases hachées sont travaillées pour rendre encore plus fort le sentiment d'étouffement que ressent l'héroine du récit. 

C'est l'histoire d'un amour passionnel et d'un long cheminement personnel.

abc 2014

http://4.bp.blogspot.com/-YiL_mSv8bpU/Uq4amAgb-jI/AAAAAAAAHzc/DCwBk1aBDSo/s215/plume2014_2.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

isallysun 05/01/2014 16:51

Est-ce que tu as tout de même le goût de découvrir d'autres titres de l'auteure? Et je peux comprendre ta déception, car ça l'a été aussi pour moi sur les personnages auxquels je n'ai pu
m'accrocher. J'espère que tu l'as lu avec ton signet de Kamouraska :P

unchocolatdansmonroman 06/01/2014 09:42



je ne sais pas, j'hésite car bien que ce livre soit fort bien écrit il est très sombre et lécriture est assez hachée ce qui fait que j'ai eu du mal à entrer dans cette histoire pourtant
passionnante



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...