Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 03:18

http://www.bdgest.com/critiques/images/couv/58294.jpg

Kamisama, la mélodie du vent, tome 1, Kotobuki Keisike, 2006, 112 pages

Genre : manga shonen, album jeunesse

Thèmes : chat, amitié,maladie, onirisme, conte

L'histoire

Ce manga qui se lit dans le sens de lecture occidental, est constitué de trois petites histoires, trois petits contes.

Lucy dans le ventre du chat : avant de passer à table, la petite Lucy part faire une petite promenade, lorsqu'elle est interpelée par un chien qui lui demande de la suivre. Son périple la conduira tout droit ... dans le ventre d'un chat géant !

Le Chat-pluie : sous une pluie battante, une petite fille se retrouve dans un hazama, entre deux mondes, et y  rencontre un chat qui parle. Seule une pierre bleue pourra lui ermettre de sortir de là. mais se souviendra-t-elle alors de son nouvel ami ?

Shimashima : c'est une belle amitié qui unit Shimashima , joli petit chat et Miyako, une petite fille. Jusqu'au jour où cette dernière tombe malade ... la petite pierre bleur que Miyako avait donnée à Shimashima aura-t-elle raison de la maladie ?

kamisama4.jpg

kamisama3.jpg

http://www.sfmag.net/IMG/jpg/Kamisama_image_3.jpg

http://www.bdgest.com/critiques/images/planches/58294.jpg

En vrac et au fil des pages

Quel bel album, une série que j'ai hâte de découvrir dans son intégralité puisque La Mélodie du vent est le premier tome. Tout en poésie et onirisme, il nous fait entrer dans l'univers du conte. On y retrouvera des références à Miyasaki, notamment par les rencontres entre des animaux et des enfants, l'omniprésence du chat qui n'est pas sans rappeller Mon Voisin Totoro. Mais ici le fond est plus dur dans la mesure où l'on évoque la solitude, la mort. Les petites filles rencontrées sont seules et l'on s'interroge sur ce fait. L'animal est-il alors simplement le fruit d'une imagination trop vive ? ou bien un messager ? Alors que le premier récit met en scène le rêve face à la réalité, le second traite de la mémoire et de son pendant, l'oubli. Le dernier, le plus touchant à mon sens, évoque la vie et la mort.

A priori ce manga s'adresse à de jeunes lecteurs mais je dois avouer que j'ai pris plaisir à le lire. Un enfant ne verra certainement pas le sens caché de ces histoires pleines de sagesse. Le message philosophique délivré s'adresse donc à des plus âgés. Cependant je regrette presque qu'on le présente comme un manga ou une BD car certaines planches ne respectent pas ce code. Je pense plutôt à un album jeunesse.

Dans tous les cas les dessins sont superbes et soulignent l'univers du rêve avec ces tons pastels.

Pour découvrir la suite :

Kamisama, les contes de la colline

http://www.bdgest.com/critiques/images/couv/61919.jpg

Kamisama, au bout du chemin

http://www.bedetheque.com/Couvertures/Couv_107998.jpg

Le petit plus...

Ambroisie et Skelargh nous ont laissé carte blanche ce mois-ci pour le challenge Sur les pas du Japon.

http://img.over-blog.com/500x188/3/28/20/01/Notre-challenge/Banniere-Decembre.jpg

Pour compléter cette lecture aux allures enfantines j'ai réalisé pour mes bouts d'chou des bentos Kawaï ! On y retrouvera les jolies petites formes présentes dans le manga, tout un petit monde qui les enchante à chaque fois !

Préparation : ensemble de légumes croquants, salade méli-mélo, petit oeuf dur dans son moule kawaï, mini sandwiches au jambon ...

photos-3-0037.jpg

photos-3-0039.jpg

photos-3-0040.jpg

photos-3-0041.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Jeunes lecteurs
commenter cet article

commentaires

Ambroisie 30/12/2012 20:05

J'adore ton billet. Autant ta lecture que tes bentôs. Vraiment trop kawai !
Petite question : j'ai moi aussi acheté des moules à oeuf mais j'hésite encore à les utiliser. Ce n'est pas trop compliqué ? Tu ne te brules pas les doigts en retirant la coquille avant de mettre
l'oeuf dans le moule ? (je sais, ça fait plus qu'une question...)

unchocolatdansmonroman 31/12/2012 03:57



en fait je retire la coquille en laissant les oeufs sous l'eau froide ! hihi, petit truc d'une douillette. Cela fonctionne très bien. Ensuite je mets les moules directement au frigo ...



Tigrouloup 29/12/2012 05:33

J'adore tes bentos, ils sont magnifiques!!!
Tes enfants ont de la chance!
Ce livre a l'air bien sympa, les dessins sont magnifiques.
Bises.

unchocolatdansmonroman 29/12/2012 12:47



merci Tigrouloup ;) Ce petit livre est sympa pour les jeunes filles en effet, il est vraiment mignon ! quant aux bentos j'aime beaucoup en faire ;)



jerome 28/12/2012 19:07

Je viens de finir Roji ! du même auteur. C'est vraiment un univers trop kawaï. Ma fille a beaucoup aimé.

unchocolatdansmonroman 29/12/2012 04:19



oui c'est ça, ma fille aussi, hihi !



Licorne 28/12/2012 10:38

Ces trop mignons tes petits piques niques ! j'adore, c'est inventif et tes enfants doivent adorer !

unchocolatdansmonroman 28/12/2012 15:35



en effet ils sont fans et je te dis pas comme on mange bien nos légumes comme ça ! hihi



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...