Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 03:00

 

Le numérique en force !

http://india.salledesprofs.org/wp-content/uploads/2012/03/visuel-concours-afpif-fipf-fdm-2012-300x177.jpg

Je vous parlais hier de notre difficulté à faire comprendre aux jeunes qu'on n'utilise pas son portable en classe (article ICI). Jusqu'à présent je tournais ceci en dérision .

Mais, comme on n'arrête pas le progrès, des gens bien intentionnés ont pondu un nouveau gadget :

comment intégrer le mobile à l'enseignement ?

Si, si, c'est possible !

Présupposé : "tirer profit de l'usage du numérique au quotidien par une utilisation intelligente à l'école".

Traduction : je te fais plaisir en te permettant d'utiliser ton mobile et je passe pour un con en détournant ma pédagogie de son objectif premier .

Il va sans dire que les enseignants recevront une formation pour cela ( bah oui, il faut bien être formé pour enseigner ! ... euh... enfin une fois qu'on est enseignant bien entendu .Parce que pour démarrer dans le métier, là, pas besoin de formation. Vous remarquerez la logique du processus qui sous- entend que l'on n'a pas besoin d'être formé pour enseigner notre matière mais pour utiliser le numérique si, bien entendu !).

Des professeurs émérites se sont penchés sur le cas ( histoire que la nouveauté n'incombe pas à un ignare) et ont découvert ( oh miracle !) que les derniers bouleversements font que l'on doit aller vers le mobile et non rester figés. Et de déclarer, je cite : "Le papier n'a fait qu'alléger la pierre"(celle là fallait la trouver !).

Le but, on le comprend, est d'entrer dans l'univers des jeunes et de faire de la pédagogie innovante ( purée, j'en ai des frissons !).Je cite :  "L'humain est fondamentalement social, d'où la nécessité d'intégrer les réseaux sociaux et les mobiles dans notre enseignement" ( oui parce que la communauté scolaire à elle seule ne suffit pas, donc il faut aller vers les amis de mes amis virtuels qui, eux, constituent une garantie plus sûre !)

Je garde le meilleur pour la fin : concernant ces nouveaux dispositifs " leur interdiction par l'école n'est pas sans rappeler la censure dont certains livres ont été frappés et qui, en fin de compte, n'a fait que discréditer l'autorité, car un esprit curieux n'est point dupe".No comment ! Mais dangereux comme propos ...

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/636687/mn/134709069911.jpg

Je ne me leurre pas, ces innovations ont déjà vu le jour au Canada ou en Inde dans les établissements français et ne vont pas tarder à déferler chez nous.

"Ne rangez plus vos portables les mômes. vous avez désormais le droit de les utiliser. Oui Y ?

- Mais si ma mère appelle pendant que je travaille sur mon smartphone ?

- Ben tu lui envoies un SMS en lui demandant de ne pas freiner ton apprentissage numérique. Qu'y a-t-il W ?

- mais moi m'dame j'ai pas de smartphone, je peux pas m'en payer un...

- Ah bon ? Trois heures de colles, ça t'apprendra à ne pas respecter ma pédagogie innovante...non mais"

Je ne résiste pas à vous montrer cette video :

Comment gérer les mobiles en classe ?

Le début est à zapper ,car présentation ,mais ne ratez pas le moment où l'animateur compare les enseignants aux élèves en se demandant comment nous réagirions si on nous demandait de ne pas utiliser nos portables . Et de poursuivre " on dirait qu'il y a deux poids, deux mesures entre les élèves et les enseignants" ! Un peu mon neveu qu'il y a deux poids, deux mesures ! Normalement le prof est l'adulte de la classe. Il éteint son portable en entrant et fait son métier : enseigner. L'élève est là pour apprendre, pas pour utiliser son mobile.

 

 

Encore une fois, le ludique l'emporte. Toutes les possibilités d'utilisation évoquées dans cette video peuvent être menées en classe, collectivement, via l'outil informatique ( ou le tableau numérique si on en possède un), je le fais déjà ! Mais de là à permettre aux jeunes de travailler avec leur portable, il me semble que nous tombons dans une dérive néfaste. L'animateur reconnait lui-même qu'il faut d'abord établir des règles, s'assurer qu'elles soient respectées par tous ( imaginez  l'horreur !) avant de pouvoir espérer commencer à travailler vraiment...pfiou !

On voit déjà les dégâts de l'usage intensif des TICE sur les élèves de primaire. Mettre, encore un peu plus, les jeunes devant un écran ne va pas leur permettre de mieux apprendre. Ce qu'il faut c'est justement apprendre et cela demande un effort. Pourquoi refuser aujourd'hui de demander aux jeunes cet effort ? Pourquoi prémâcher le travail, en demander le moins possible, s'aligner sur les plus faibles, augmenter le barème des questions faciles aux examens  si ce n'est parce que le niveau a déjà considérablement baissé.

Toutes ces innovations pédagogos sont faites, à la limite, pour ceux qui ont déjà développé des capacités intellectuelles leur permettant de comprendre ce qui les entoure, d'en voir l'intérêt, de pouvoir le connecter à ce qu'ils savent déjà pour aller plus loin ( mais là on va me rétorquer que c'est à l'école d'apprendre aux jeunes ,en plus de tous les apprentissages fondamentaux, à utiliser les medias judicieusement ).Lorsque nos jeunes seront capables de s'exprimer et de penser correctement , alors l'outil numérique sera utilisé pour ce qu'il est et non détourné pour rendre l'apprentissage plus "amusant". Regardons la difficulté que les apprenants ont à mémoriser à force de zapper, de lire en diagonale ( merci internet) et de piocher uniquement ce qui leur plait au détriment de ce qui leur serait utile.

Lisez donc cette étude : cliquez sur l'image

http://photo.europe1.fr/infos/societe/ados-et-portables-font-mauvais-menage-a-l-ecole-79486/1002918-1-fre-FR/Ados-et-portables-font-mauvais-menage-a-l-ecole_scalewidth_300.jpg

Alors par pitié messieurs, laissez-nous exercer notre métier comme nous savons le faire, le livre à la main, en travaillant le vocabulaire,les tournures de phrases, en guidant nos jeunes à travers les écrits qui ont traversés l'histoire et ont fait plus de bien que vos smartphones.Apprenons à nos jeunes la richesse de notre langue pour les aider à mieux penser sans vouloir enrober tout cela dans le papier cadeau scintillant du numérique. Rappelons ensemble que chaque outil a une fonction , un temps et un lieu  pour l'utiliser  et que le goût de l'effort pour parvenir à développer son intellect est la clé de tout. A bon entendeur ...Cet article est rédigé par une prof qui utilise le numérique à bon escient dans ses cours et valorise les écrits de ses élèves en les diffusant sur un blog pédagogique où tout est sous contrôle ;)

 

Pardon, amis blogueurs, pour la longueur du billet.

C'était le coup de griffe de la semaine !

 




Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans "La prof a dit ..."
commenter cet article

commentaires

amandine 02/11/2012 19:04

Bonjour,
Ça faisait longtemps que je n'étais pas passée sur ton blog.Totalement d'accord avec ce que tu dis,quand je vais apprendre cela à mon père qui est professeur des écoles il sera encore plus pressé
d'être à la retraite.Rien ne va plus mais rien ne va plus surtout en France.On se pose les mauvaises questions,on se met en tête de faciliter le travail des élèves d'alléger les horaires sans pour
autant alléger ceux des professeurs et sans se mettre à leur place surtout.On est dans le blabla inutile à l'image de nos politiciens d'ailleurs,parler pour ne rien dire et faire pour ne rien faire
semblent les mots d'ordre d'aujourd'hui.Merci en tout cas pour cet article génial,j'en parlerai autour de moi.Quand je vois ce genre de pseudo pédagogie oui j'ai envie de m'indigner.Merci encore!!!

unchocolatdansmonroman 03/11/2012 03:37



et bien si ce petit billet peut faire réfléchir, tant mieux ! Certains jours je suis assez désespérée du niveau de nos élèves et je me dis, en effet, que cela ne pourrait être pire ... mais
lorsque je vois les innovations que l'on nous propose pour, soit-disant, les motiver et les faire progresser, là je pense que nous avons touché le fond. Je ne suis pas passéiste mais parfois les
bonnes vieilles méthodes ont du bon. En même temps il faut reconnaitre que les jeunes aujourd'hui n'apprennent pas de la même façon, ne fonctionnent pas, tout simplement, de la même façon :
beaucoup plus zappeurs



khanel3 12/10/2012 15:17

si tu n'as pas ton numérique tu es démodée !!! lol ! bonne journée

unchocolatdansmonroman 14/10/2012 13:48



oh mais j'ai un téléphone portable mais il sert à ...téléphoner ! ah ah!



DarkHawk 12/10/2012 10:49

" on dirait qu'il y a deux poids, deux mesures entre les élèves et les enseignants"
Ben c'est vrais ça !
Il faut rémunérer les élèves car il travaille !
Et en plus, les profs ont des voitures et pas les élèves, cela doit changer !
PTDR

unchocolatdansmonroman 14/10/2012 13:48



Arrête, ne leur donne pas des idées comme ça ! hihi ;)



Mypianocanta 12/10/2012 10:47

je ne peux qu’acquiescer à tes propos (et zappe soigneusement la vidéo pour l'instant histoire de ne pas trop m'énerver).
Mais zut y'en a marre du ludique, du "il fut se mettre à la portée de ce que l'élève sait déjà faire" BEN NON ! il est là pour mettre en place des connexions, des cognitions et apprendre à
réfléchir. Le reste est superflu : j'en ai encore eu une preuve cette semaine avec une classe où j'ai travaillé ... sur ardoise. Ils étaient ravis et le cours efficace. Alors leur truc-là c'est du
gadget commercial et non je ne serai pas malléable là-dessus. NA !

PS : tu aurais pu dire coup de gueule pour le coup ;)

unchocolatdansmonroman 14/10/2012 13:51



je n'ai pas osé ! J'espère que nous resterons nombreux à résister contre ce genre d'évolution du métier :)



DarkHawk 12/10/2012 10:28

Le plus marrant c'est que si l'enseignant approche de la retraite, il est probable que ce sera les élèves qui feront le cours sur le numérique ! lol

unchocolatdansmonroman 14/10/2012 13:51







Estellecalim 12/10/2012 09:58

Comme tu as raison ! Mes étudiants hier m'ont stupéfait à ce sujet. J'en ai "chopé" cinq ou six sur leur téléphone. Ce sont des adultes, pour certains déjà enseignants, mais ils se comportent comme
des enfants. Je ne pensais pas qu'il soit nécessaire de préciser qu'il ne "faut pas" utiliser son portable en classe, mais apparemment, si !
Par contre, je m'interroge sur les enseignants qui produisent le genre de discours que tu cites dans la première partie de ton billet. En tant qu'universitaire, je me demande comment on peux tenir
un discours aussi militant sur ce sujet, alors que nous savons que rien n'est prouvé. De là à y voir un produit de formation commercial vendu à l'EN, il n'y a qu'un pas ! :S

unchocolatdansmonroman 12/10/2012 10:24



je pense aussi qu'il y a là dessous le lobby de certaine entreprises. Les jeunes sont une proie facile et nous, souvent, corvéables et maléables... Je crois qu'il faut vraiment qu'on se batte car
un vent mauvais commence à souffler ...



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...