Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 06:23

http://www.citedulivre-aix.com/Typo3/fileadmin/documents/Expositions/fuentes/images/ohoto-FUENTES.jpg

J'ai appris ce matin le décès de Carlos Fuentes et me suis aussitôt sentie investie d'une mission : faire connaitre à ceux qui ne l'ont jamais lu ce grand monsieur de la littérature mexicaine.

L'auteur en quelques livres ...

http://www.babelio.com/users/AVT_Carlos-Fuentes_4247.jpegPour la petite histoire je l'ai découvert durant mes années fac, lors d'un cours de littérature comparée. On nous avait alorshttp://photo.goodreads.com/books/1316729251l/74232.jpg donné à lire Le Vieux gringo (inspiré de la vie d'Ambrose Bierce, ce roman retrace l'expérience de ce vieil américain qui a passé la frontière dans le but d'être enrôlé dans les troupes de Pachi Vila.Qu'est-il venu faire de ce côté ? mourir racontent les témoins...)

J'ai découvert  par la suite La Mort d'Artemio Cruz (récit de vie d'un riche homme d'affaire mexicain qui perd peu à peu la mémoire et dont on retrace les étapes marquantes avant sa mort),

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/530/530578-gf.jpgpuis Terra Nostra (fresque historique retraçant les bouleversements de l'Espagne au XV°S suite à la découverte de l'Amérique dans laquelle on retrouve les mythes de Charles Quint et Charles II. La fin est étonnante mais je vous laisse la découvrir !)

et le sublime Les Années avec Laura Diaz  (Le parcours d'une femme exceptionnelle , de 1905 à 1972, sur fond de révolution mexicaine ( Vila, Zapatta) dont la vie bascule à la rencontre de Diego Rivera et Frida Kahlo ...). C'est probablement celui que je relirai prochainement.

Je regrette de n'en avoir pas lu davantage . Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire n'est-ce pas ?

S'il fallait le décrire en quelques mots ...

Carlos Fuentes n'a jamais obtenu le Nobel de littérature, j'ai toujours trouvé cela étonnant. Néanmoins d'autres prix prestigieux lui ont été remis, dont le prix Romulo Gallegos en 1977 et le Prix Cervantès en 1987 .

Ses études en Diplomatie et droit, dans la lignée de la carrière de ses parents, lui ont toujours donné ce regard intransigeant sur la société contemporaine mexicaine.Intellectuel de gauche, il a partagé sa vie entre Mexico, Paris et Londres. En France il a exercé les fonctions d'ambassadeur du Mexique sous François Mitterand, qui lui a d'ailleurs remis la légion d'honneur en 1992. il disait avoir deux vies, "celle de romancier et celle de citoyen, jamais elle ne se sont rencontrées".

http://static.lexpress.fr/assets/116/poster_59596.gifSon oeuvre est pourtant engagée et porte un regard critique sur les classes sociales, les diverses cultures (lire La plus limpide région) à côté de la défense de la révolution castriste à Cuba. Son combat, il l'a mené jusqu'au bout comme en témoigne le Contre Bush écrit en 2004 dans lequel il fustige la politique étrangère menée par le président américain.

Attentif au monde et aux siens, Carlos Fuentes avait perdu deux de ses enfants dont un fils de 26 ans et lui avait dédié un livre, Ce que je crois, abécédaire de ses expériences, de A comme amitié à Z comme Zurich. "Comment nos expériences scuptent-elles une destinée ?" Il y parle d'amitié, de trahison, de tout ce qui a marqué sa vie. Mais ce sont surtout les pages sublimes dédiées à son fils, touchantes, qui ont retenu mon attention. Il faudrait que je le parcoure de nouveau car l'avantage et qu'on peut l'ouvrir à n'importe quelle page, piocher au gré de son humeur ...

Je lui laisse le mot de la fin ...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

piplo 16/05/2012 16:45

Ecoute pourquoi pas, c'est une bonne idée... je te dis ça la semaine prochaine s'il est à la bibli!

unchocolatdansmonroman 16/05/2012 16:48



ok, ok ! sinon on peut se le caler pour le mois d'aout car j'ai beaucoup de lectures pour d'autres challenges et lectures communes (juin et juillet sont bien chargés !)



piplo 16/05/2012 15:11

Bel hommage, je n'ai rien lu de lui et je vais remédier à ça!

unchocolatdansmonroman 16/05/2012 16:44



oh oui! on peut même en lire un ensemble, je relirais bien Le Vieux gringo moi...



Natiora 16/05/2012 12:05

J'ai appris son décès aussi, mais si je le connaissais de nom, je n'ai jamais eu l'occasion de le lire. Merci pour ce billet, qui me donne envie d'aller à la rencontre de son oeuvre.

unchocolatdansmonroman 16/05/2012 12:47



Merci ;) J'espère que tu prendras plaisir à le lire. Mon tout premier, Le Vieux Gringo, reste un bon souvenir. J'ai adoré Les années avec Laura Diaz mais il est plus long



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...