Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:13

le-chant-pour-celui-qui-desire-vivre-tome-1-heq-jorn-riel-9

Heq, Le Chant pour celui qui désire vivre, tome 1, Jorn Riel,

éditions 10/18, 2012

Genre : roman

Thèmes : préhistoire, tribu, naissance, rencontres, épopée

L'auteur en quelques mots ...

http://bibliobs.nouvelobs.com/files/riel.jpg

Né en 1931 au Danemark, Jorn Riel s'engage en 1950 dans les expéditions du Dr Laige Koch pour le Nord est du Groenland. Il y restera seize ans.J'ai été effrayé. "Je n'avais jamais vu une nature aussi violente, des chiens aussi agressifs, et je n'avais jamais été aussi seul. Un petit Catalina m'avait déposé dans un coin perdu, et l'avion est reparti sans me laisser une chance de changer d'avis. Au bout d'un mois, j'ai réalisé que cette vie me convenait parfaitement. J'ai vécu là-bas pendant seize ans, sans communication avec l'Europe autrement que par le bateau d'approvisionnement, qui venait une fois l'an, avec le courrier. Comme on n'avait pas le temps d'écrire avant son départ, il fallait attendre un an avant de pouvoir répondre!" De là naitront ses Racontars arctiques, une première trilogie : La Maison de mes pères et une autre : Le Chant pour celui qui désire vivre. On le retrouvera quelques nnées plus tard avec Le Garçon qui voulait devenir un être humain. Son dernier ouvrage est un receuil de nouvelles Le Naufrage de la vesle Mari et autres racontars. A ce jour l'auteur a écrit plus de quarante livres.

Jorn Riel vit aujourd'hui en Malaisie.

Retrouvez une interview de l'auteur ICI

http://bibliobs.nouvelobs.com/files/groenland.jpg

L'histoire

Arrivée au seuil de sa vie, Shanuq fait le récit du périple qui mena tout un peuple vers le Nord. Enlevée par les Hommes-Chiens, Shanuq s'habitua peu à peu à la vie parmi ces hommes. Rapidement elle devint la favorite du chef de clan, Shapokkee qui fit de cette jeune femme Inuit son épouse. De leur union naitra Heq, du nom du père de Shanuq, grand chasseur devant l'éternel, "célèbre Chaman qui fréquentait Nuam Shua, la force magique qui résidait en toute chose" et dont la réputation a fait le tour de plusieurs tribus. Mais à la mort de Shapokkee, Shanuq fut vendue aux indiens Cree. Parvenant à s'enfuir elle rejoignit Nunaqtyak et, au bout d'un certain temps, trouva chez ce nouveau peuple un homme capable de devenir son époux. Ce fut une période heureuse qui vit la naissance d'un deuxième fils, puis une fille. Le temps venu, Heq rechercha le  savoir que son grand-père maternel avait possédé, une grande sagesse qui allait faire de lui un meneur....

 

En vrac et au fil des pages...

http://2.bp.blogspot.com/-HRwaf9PoB6A/T-loWsMGz8I/AAAAAAAAARk/fF4D9O7bjS0/s1600/HEQ4.jpg

Album Heq, éditions Sarbacane

Merci à Jérôme qui m'a permis de découvrir ce titre et qui a chroniqué l'album issu de ce roman.

Après Les Enfants de la Terre, voici le deuxième récit concernant une période lointaine, aux temps où les premiers hommes colonisaient les terres. Ce récit qui m'a enchantée. Ici le côté romanesque est plus développé, sans doute dû à la préface qui nous plonge d 'emblée dans un univers méconnu, fait de réalités historiques et de légendes.

Nous partons pour le Grand Nord, au temps des premiers hommes, il y a 1000 ans.

On se laisse porter par cette vision des choses dans laquelle les tribus vouent un culte à des esprits et adoptent, chacune à sa manière, une vie régie par ces entités supérieures. Ici la vie est faite de rencontres, de luttes, de violences envers les femmes mais aussi entre hommes qui soulignent la loi du plus fort. Mais au milieu de cela s'élève une sagesse, une harmonie avec la nature, qui ne laisse pas le lecteur insensible. La culture Inuit nous est dévoilée avec ses mythes et ses croyances , toujours en quête de spiritualité, ce qui souligne par ailleurs une nette différence entre des peuples plus primitifs et violents et la tribu de Heq, plus évoluée.

La différence est au coeur du roman, avant tout à travers le personnage de Tyakutyik, frère cadet de Heq, dont la nature ambivalente relève de la féminité et tout à la fois de la masculinité. Cette particularité est traitée de façon très poétique dans le roman qui donne à ce personnage une place importante d'époux attentionné et vivant en son for intérieur la maternité de sa femme.

Evidemment certaines scènes sont assez violentes, soulignant la nécessaire soumission de la femme envers l'homme. A ce titre d'ailleurs le couple formé par Tyakutyik et son épouse évoque les prémisses d'une égalité.

Les grandes étendues enneigées s'ouvrent aux yeux du lecteur qui en savouera chaque description, les grands espaces, les animaux sauvages, les rencontres avec les peuples inuits des autres continents...

Voici donc le premier tome d'une fresque que je compte poursuivre.

bannière1-challenge-2013

images

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

jerome 08/05/2013 10:02

Je suis content que tu aies apprécié. Pour moi ce fut une belle découverte. Et puis la version en album grand format de Sarbacane est juste magnifique, ce qui ne gâche rien.

unchocolatdansmonroman 08/05/2013 14:48



oui il faut que je voies cet album. Le roman m'a beaucoup plu, j'ai d'ailleurs commandé la suite ... merci ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...