Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 15:56

http://2.bp.blogspot.com/-rjr1x3rINSA/U1-x531isKI/AAAAAAAAJF4/fgF4HmRV03U/s1600/Guinev%C3%A8re.jpg

Guinevère, La Dame blanche, éditions Fleuve , 2014, 348 pages

Genre : récit fantastique

Thèmes : Arthur, Table ronde, chevalerie, mariage, ensorcellement

 

L'auteur en quelques mots ...

http://www.babelio.com/users/AVT_Jean-Louis-Fetjaine_6236.jpeg

Né en 1956 Jean Louis Festjens est journaliste et auteur français. Diplomé d'histoire médiévale, il devient journaliste pour la maison Presses de la cité au sein de laquelle il se voit confier l'édition Le Pré aux clercs. Engagé par la Martinière il développe sa propre maison d'édition puis entre chez Robert laffont. La Trilogie des elfes en 1998 remporte un vif succès. Jean Louis Fetjaine s'engage par la suite dans le récit historique, d'abord avec Le pas de Merlin et Bricéliande, puis de façon plus approfondie avec Les Reines pourpres. En 2008 il revient vers la Fantasy avec Lliane, préquelle de la Trilogie des elfes et dit préférer le domaine de l'imaginaire à la documentation précise et complète que nécessite le genre historique. On le retrouve cette année avec Guinevère.

 

L'histoire

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6b/Guinevereford.jpg/220px-Guinevereford.jpg

(Guinevère par Henry justice Ford, 1910)

      " Le pire était le silence. Plus terrible que le nombre de corps sans vie gisant à perte de vue, par grappes, par monceaux, enchevêtrés, répandus à travers la plaine de Salesbières..."

Au milieu du champ de bataille qui avait opposé l'armée d'Arthur et les orcs , monstres des terres noires de Celui-qui-ne-peut-être-nommé, Guinevère attend Merlin, debout au milieu du charnier, nimbée d'une robe blanche. C'est alors qu'il comprend.

Reprenons l'histoire au début : Guinevère, fille de Léo de grand de Carmélide, promise au roi Arthur, se rend à Camelot où doivent avoir lieu les épousailles. Une belle journée en vérité, qui amène au roi une jeune femme à la blondeur d'un ange, dont les bardes du royaume chantent la beauté. Pourtant le convoi mené par Léo de Grand de Carmélide ne parviendra pas à lui et, alors qu'Arthur attend impatiemment sa promise et le mariage qui scellera son amitié avec son père, des êtres que l'on n'avait pas vu depuis les temps anciens, orcs, gobelins, massacrent les troupes amies. Un homme surgit dans la voiture qui transporte Guinevère, envoûtant sans être beau, et d'une voix douce lui présente celle qui sera désormais sa suivante, Angharad, en remplacement de sa suite assassinée. 

Pourquoi Guinevère obeit-elle à cette sombre apparition ? Quelle aura maléfique porte-elle en elle pour que Camelot, dès son arrivée, courre à sa perte ? Quel est ce nom que lui donne Méléagant : Gwenwyffar ?

En vrac et au fil des pages...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/33/Arthurs_Tomb_Rossetti.jpg/300px-Arthurs_Tomb_Rossetti.jpg

(Lancelot et Guenièvre sur la tombe d'Arthur, Dante Gabriel Rossetti)

"les hommes actuels –nous- sont le produit de trois peuples autrefois distincts : les hommes (qui étaient donc différents de ce qu’ils sont aujourd’hui), les nains et les monstres. En s’appropriant Excalibur/Caledfwch (nom gallois de l’épée du dieu Nudd), le talisman des nains, les hommes ont acquis les qualités et les défauts des nains, et ce peuple s’est dissout dans la race humaine. Les hommes sont devenus habiles au travail des métaux, mais cupides. En s’appropriant la Lance de Lug, talisman des monstres, ils sont devenus forts, mais cruels. En ne capturant pas le chaudron du Dagda, talisman des elfes, ils n’ont pas réuni les quatre peuples fondamentaux en un et ne sont pas devenus des dieux.
La part qu’il nous manque, la part inaccessible, l’aspiration, le rêve est la grâce, la beauté, l’évanescence des elfes."

(source elbakin.net)

 

L'on comprend ainsi ce qu'a voulu souligner l'auteur à travers ce roman et l'on sera convaincu que chaque être porte en lui un côté obscur en voyant évoluer Guenièvre, Lancelot, tous portés par des forces qui les dépassent. Jean Louis Fetjaine a ici synthétisé diverses versions de la légende arthurienne, s'appuyant sur les plus sombres parfois pour nous donner à lire une récit étonnant, centré sur une femme que l'on connait finalement peu tant les versions divergent à son propos.

Qu'on l'appelle Guenièvre ou Guinevère, elle apparait peu dans les récits anciens et il faut chercher un peu pour trouver sa trace. Fille de Léodagan de Carmelide, elle apparait parfois sous un autre nom, que conserve ici l'auteur afin de souligner le côté obscur de cette femme mystérieuse, Gwenwyffar. L'auteur utilise ici la forme anglais, Guinevère, soulignant par là même le lieu où se déroule l'histoire, Logres, aujourd'hui Londres.

Les femmes sont très présentes dans Guinevère et ont un rôle fort. Cela est sans doute à mettre en relation avec le fait que la société celte est matriarcale. En outre Jean Louis Fetjaine induit l'idée qu'elles portent le mystère, contrairement aux hommes qui sont plus bruts. L'ensorcellement dont elles sont capables mènera Camelot à sa perte et opposera les hommes sans qu'ils en comprennent réellement l'origine. Arthur est ici d'ailleurs un être dépassé par ce qui lui arrive.

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les compagnons de la Table Ronde aux noms évocateurs : Gauvain, Bohort, Caradoc, mais aussi la demi-soeur d'Arthur Morgause la maléfique ... dans une histoire bien écrite malgré quelques anachronismes dans les dialogues ( et vous savez comme je n'aime pas cela !). Le récit est bien mené, richement documenté, tout en rebondissements. la structure du récit qui part de la fin pour former un cycle et revenir au point de départ, permet d'entrer dans l'histoire sans temps mort. 

Cela m'a donné envie de découvrir d'autres récit de Jean Louis Fetjaine, notamment ceux qui mettent en scène Lliane dont la présence apaise dans Guinevère .

Un récit à découvrir, amateurs de légendes arthuriennes !


Lecture commune avec :

Achille qui a beaucoup apprécié ce récit

nanet connaissait déjà l'auteur

 photo

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

nanet 23/06/2014 17:19

Avec un peu de retard, désolée, voici la chronique : http://lesmotsdenanet.blogspot.fr/2014/06/guinevere-la-dame-blanche-de-jean-louis.html

unchocolatdansmonroman 24/06/2014 07:18



c'est noté ! je pense pourquivre avec la trilogie des elfes



Elsinka 22/06/2014 10:45

Je note ce livre dans ma WL, il me donne envie ^^ Merci pour ta chronique. :)

unchocolatdansmonroman 22/06/2014 11:42



il est très sympa et vai=ut le détour ;)



Mypianocanta 22/06/2014 10:28

En général, j'aime beaucoup ce qui tourne autour des légendes arthuriennes … donc je pense que je lirai ce livre.
En tout cas, ton avis donne envie ;)

unchocolatdansmonroman 22/06/2014 11:43



moi aussi, encore un point commun. Sache que je l'ai si tu n'as pas envie de l'acheter :) Merci pour ton petit mot



Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...