Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 07:09

http://unartquotidien.files.wordpress.com/2012/03/adam.jpg

Des vents contraires, Olivier Adam, Editions de l'olivier, 254 pages, 2009

Thèmes : abandon, peur, perte, enfance, souvenirs, liens , amour

Genre : roman contemporain

L'auteur en quelques mots ...

http://static.ladepeche.fr/content/media/image/350/2009/02/13/200902131323.jpg

Né e 1974 Olivier Adam a grandi en banlieue parisienne. Il vit aujourd'hui à St Malo, près de la mer dont on retrouve le thème récurrent dans Des Vents contraires. En 2004 parait Passer l'hiver, une nouvelle pour laquelle il reçoit le prix Goncourt de la nouvelle. Son premier roman, Je vais bien ne t'en fais pas, a été adapté au cinéma par Philippe Lioret, tout comme Poids Leger ( de Jean Pierre Améris) et Des vents contraires ( de Jalil Lespert). Falaise, A l'abri de rien, Kyoto Limited Express, Les Lisières ont fait de lui un auteur a succès qui aborde pourtant des sujets difficiles (séparation, abandon ...). Olivier Adam se reconnait en des écrivains comme Annie Ernaux ou Philippe Djian qu'il cite comme source d'inspiration. Pour en savoir plus sur cet écrivain je vous invite à vous rendre sur cette page. J'ai trouvé l'interview étonnante et sincère...

L'histoire

http://p6.storage.canalblog.com/67/52/795821/59222420_p.jpg

" Quand j'ai rouvert les yeux nous étions gelés tous les trois, le bruit de la mer était devenu le monde entier, nous contenait, nous digérait et c'était doux d'être ainsi dévorés, ensevelis, noyés, oubliés pour de bon. La nuit nous protégeait et à ce moment précis j'avoue avoir pensé que les choses allaient redevenir possibles, ici j'allais pouvoir recoller les morceaux et reprendre pied, nous arracher les enfants et moi à cette douleur poisseuse qui nous clouait au sol de puis des mois,(...)"

Arrivé devant la maison de son enfance au bord de la mer, le narrateur , Paul Anderen, porte l'espoir d'une renaissance, pour lui et ses enfants. Mais quelle douleur l'a arraché à sa vie ? Quel poids terrible pour fuir ainsi ?

Une mère absente, une femme qui a fui du jour au lendemain, sans explication, et c'est tout un quotidien qui s'écroule. Qu'est devenue Sarah ? Pourquoi est-elle partie ? Où est-elle ? Voilà un an qu'elle n'est plus là, un an que Paul ne parvient plus à écrire. A Saint Malo il espère recréer les liens familiaux et réapparendre à vivre, car porter ses enfants à bout de bras l'épuise. Saint Malo, son frère, son enfance, son refuge.

De rencontres en attente, d'espoir en lassitude, il explique la douleur, la peur, les interrogations, l'incompréhension, la rage mais aussi les petites joies, l'oubli, le lien ...

"...menacés mais debout..."

 

En vrac et au fil des pages ...

http://img.over-blog.com/400x300/5/37/06/74/photos-blog/photo-5/P1010006.JPG

Voici quelques jours je recevais un livre mystère d'une enigmatique expéditrice (j'ai au moins réussi à découvrir que c'était une fille !) qui me recommandait de ne pas ouvrir la petite enveloppe magique révélant le pourquoi de ce livre. Une lecture à l'aveugle donc !

Dès les premières lignes une impression de déjà lu m'a sauté aux yeux mais j'ai poursuivi ma lecture car les mots m'ont happée, comme ils l'avaient fait la première fois. Ce n'est qu'arrivé au passage que j'ai cité plus haut que le titre m'est apparu, Des vents contraires et le souvenir d'une plume ample, légère et forte à la fois, celle d'Olivier Adam.

C'est donc avec plaisir que j'ai relu ce roman sombre et pourtant plein d'espoir, tout en me demandant pourquoi je ne lui avais pas accordé un billet sur le blog. C'est que ce blog n'existait pas lorsque je l'ai découvert. Mais je me souviens m'être promis de lire un nouveau récit d'Olivier Adam dont j'apprécie décidément l'écriture.

Ici les phrases sont longues, dépliées, comme mimant le flux et le reflux d'une mer omniprésente. Je me souviens avoir lu que notre auteur avait migré en Bretagne pour y trouver un nouveau souffle. Ce récit serait-il autobiographique ? pas tout à fait , même si Olivier Adam y a mis beaucoup de lui.

Alors l"histoire n'est pas gaie, c'est le moins que l'on puisse dire et l'on aurait pu tomber dans le pathos, des larmes à chaque page. Pas du tout. Le narrateur se livre sans détour mais offre autre chose et j'ai particulièrement apprécié le détail des liens qui l'unissent à ses enfants, le langage des corps, cette tendresse qui émane de chaque geste malgré la souffrance. Est-ce un récit policier ? Pas tout à fait même si l'enquête est présente et apporte une touche troublante au récit. J'ai aimé les contrastes entre les nuits dévastées de Paul et les journées où il reconstruit peu à peu leur avenir, entre les enfants, leurs réactions, entre les différents paysages qu'offre Saint Malo, la mer, la musique et le silance. Et puis cette analogie sans doute entre la mer et la mère ...

Contrairement à ce que j'ai pu lire ici et là je n'ai pas ressenti une atmosphère étouffante et je pense d'ailleurs qu'il ne faut pas le lire ainsi. C'est une tranche de vie qui nous est offerte. Passé et présent alternent dans un récit poignant, à découvrir.

Merci à Faelys '(Les petites madeleines) pour cette redécouverte !

Le petit plus :

 

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

faelys 24/03/2014 11:02

heureusement pour moi, ce livre t'a plu à nouveau. c'était un plaisir que de jouer les mystérieuses pour toi! et ça m'a donné envie de relire Olivier Adam moi aussi!! ;) bises!

unchocolatdansmonroman 24/03/2014 15:00



oh oui j'ai beaucoup apprécié de le relire, la plume est toujours aussi belle et nous emporte. Merci pur cette redécouverte, j'aime beaucoup le principe de la lecture à l'aveugle ;) à renouveler
!



Jérome 21/03/2014 21:06

De cet auteur je n'ai lu que des romans jeunesse mais je note que sa production "adulte" est de qualité.
Alors ce fut une belle expérience ce livre mystère ?

unchocolatdansmonroman 22/03/2014 03:44



super chouette Jérôme et j'espère renouveler l'expérience avec un livre que je ne connais pas. Cela ne gâche rien d'avoir déjà lu l'oeuvre, bien au contraire puisqu'on sait que généralement on ne
relit que rarement un livre bien qu'on l'ait aimé. Merci pour ce petit jeu et tu vois je ne savais même pas qu'Olivier Adam était aussi un auteur jeunesse. Les interview lues me laissent penser
qu'il a un petit côté torturé et le genre choisi ( roman sombre) lui va bien



Soie 21/03/2014 17:30

Je l'ai dans ma PAL :-)
J'ai vu Je vais bien ne t'en fais pas, un drame familial bouleversant.

unchocolatdansmonroman 21/03/2014 17:52



oh je n'ai pas vu ce film mais j'imagine que ce doit être poignant !



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...