Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 08:35

http://p8.storage.canalblog.com/86/76/861840/69663030.gif

Concerto à la mémoire d'un ange, Eric Emmanuel Schmitt, Le livre de poche, 2011, 216 pages

Genre : bouquet de nouvelles

Thèmes :musique, mort, amour, trahison, amitié, confiance, changement

Pour la présentation de l'auteur voir

la rubrique consacrée à Eric Emmanuel Schmitt, le challenge, les concours ...

L'histoire : ce recueil de nouvelles comporte quatre récits

L'Empoisonneuse : dans le petit village de St Sorlin, Marie maurestier est redoutée autant qu'elle est appréciée. On raconte qu'elle aurait tué ses trois maris, si bien qu'elle est devenue pour le bourg une célébrité qui fait sa renommée  : "L'empoisonneuse de Saint Sorlin". Pour autant on ne l'aime pas trop Marie Maurestier, on chuchote sur son passage,  "c'est la tueuse", mais elle ne s'en porte pas plus mal. Elle a appris à faire avec et en joue avec plaisir. Jusqu'au jour où arrive dans le village un jeune prêtre, Gabriel, qui va lui faire tourner la tête. Que faire pour qu'il la remarque, s'interesse à elle ? Avouer bien sûr ! Avouer tout, en bloc, dans le détail et jurer, même, de dire la vérité aux habitants de St Sorin, depuis toujours partagés sur la véritable version des faits.Commence alors une longue rédemption par laquelle le prêtre, inverti d'une mission, entend faire de Marie une pêcheresse repentie, appréciée de tous. Mais lorsque le Vatican s'en mêle , il suffit que le jeune prêtre s'éloigne pour que les bonnes intentions retombent comme un soufflé...

Le Retour : sur le Cargo Grandville, Greg passe pour un matelot solide et courageux, ne rechignant pas à la besogne. Si bien que lorsqu'il est convoqué par le capitaine, il ne manque pas de s'interroger. Malheureusement c'est une bien triste nouvelle qui l'attend : "Votre fille est morte". Le télégramme vient de tomber. Mais aussitôt une question essentielle le tourmente: laquelle de ses quatre filles est décédée ? Le télégramme ne le dit pas . Aussi les jours à venir vont-ils être les plus longs de sa vie. Des pensées troubles l'assaillent : laquelle plus qu'une autre a sa préférence ? Les connait-il vraiment, lui qui part en mer régulièrement et reste peu chez lui ? Ramener de quoi subvenir à leurs besoins fait-il de lui un père ? Le retour au port lui apportera les réponses et un bouleversement qu'il n'attendait pas ...

Concerto à la mémoire d'un ange : Chris et Axel sont tous deux musiciens, jeunes, talentueux. Ils se retrouvent dans un camp et se découvrent. Axel est passionné et vit intensément la musique. Chris, bien que doué, doit sans cesse travailler pour espérer l'égaler. Pourtant, lorsqu'une compétition sportive est annoncée, Chris voit là un défi à relever. Le thiathlon comporte une épreuve de nage au cours de laquelle ils doivent retrouver un coffre contenant le sésame. Mais alors que Chris pense avoir trouvé la voie, il aperçoit son adversaire qui part dans une autre direction. Que fait-il ? Il a raison, il a trouvé ? Aussitôt Chris le suit mais Axel se retrouve coincé, en danger. C'est une occasion à ne pas manquer. Chris le secourra plus tard, il doit d'abord remporter cette compétition. Malheureusement, lorsqu'il retourne sur les lieux, Axel semble avoir succombé. Aussitôt le remord assaille le jeune homme. Mais il est encore loin d'imaginer ce que cet événement va changer dans sa vie, bien des années plus tard ...

Un amour à l'Elysée  : Catherine est mariée à Henri, président de la république et vit à l'Elysée. Elégante, appréciée de tous, elle fait la couverture des magazines et tous l'imaginent heureuse, amoureuse comme le laissent croire les clichés pris avec son mari. Pourtant l'envers du décor découvre une femme désespérée, qui attend dans ce lieu impersonnel son mari volage. N'y tenant plus elle lui avoue qu'elle connait la vérité et est bien décidée à faire de sa vie un enfer. Elle ne le quittera pas, restera auprès de lui même, pour le torturer, le punir de cette vie qu'elle ne souhaitait pas. Jusqu'où peut-on aller par désamour ? A moins que l'amour dont il est question ne soit pas réellement mort, au fond ...

En vrac et au fil des pages : j'ai apprécié de recueil de nouvelles ou plutôt, comme le dit Eric Emmanuel Schmitt, "un bouquet de nouvelles" car il nous parle de souffrances, visibles ou imperceptibles, latentes, d'amour et de mort. Chaque personnage se trouve dans une situation qui, à un moment donné, devient pesante. "La nouvelle est une épure de roman, un roman réduit à l'essentiel" nous dit l'auteur, alors comme toujours on peut être un peu frustré de ne pas entrer dans le détail de certaines vies, de ne pas en savoir plus. Mais il nous convie ici à un travail de réflexion par les petits cailloux qu'il prend soin de semer : Sainte Rita revient ainsi dans chaque histoire, pourquoi ce fil conducteur et en est-ce un d'ailleurs ? Mais la vraie question est : peut-on changer ? Quelle partie de l'enfant porte-on en soi (Concerto à la mémoire d'un ange) ? Jusqu'où peut-on aller par amour ou par désamour ? Et lorsqu'on change, devient-on vraiment un autre ?

Les nouvelles contiennent une violence que je n'avais pas encore trouvée chez l'auteur (si, peut-être dans La Part de l'autre) et, si la première ne m'a pas convaincue, les deux dernières m'ont interpelée ...

schmitt ee

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

stefiebo 09/10/2012 23:19

Disons qu'à un moment, on était un peu désespéré et notre petit miracle est arrivé ;-)
Du coup, on se dit qu'elle est trop forte cette Sainte Rita !

unchocolatdansmonroman 10/10/2012 04:36



C'est chouette ! ;) J'aime ce genre d'histoires



Enigma 08/10/2012 13:44

J'ai très peu de souvenir de ces nouvelles, il faudrait peut être que je les relises =)

unchocolatdansmonroman 08/10/2012 14:39



en reprenant le livre entre les mains cela va te revenir ... ;)



lectriceinthetrain 08/10/2012 13:12

J'ai vraiment bien aimé ce livre... Ste Rita (qui m'a pas mal aidé) y est pour beaucoup...

unchocolatdansmonroman 08/10/2012 14:40



ah oui ? Raconte ;)



jerome 08/10/2012 12:26

Je me demande si ce ne serait pas une bonne chose de rentrer dans l'univers de cet auteur par le biais de la nouvlle. C'est un genre que je préfère au roman alors pourquoi pas...

unchocolatdansmonroman 08/10/2012 12:29



Dans ce cas commence par la nouvelle dont c'est le titre. Sinon la Rêveuse d'Ostende est une nouvelle sympa ;) Mais le meilleur de Schmitt à mon sens reste La Part de l'autre.



khanel3 07/10/2012 19:13

j'ai lu un livre de lui et j'ai aimé, il faudra que je renouvelle l'expérience !

unchocolatdansmonroman 08/10/2012 05:02



ah oui ça c'est sûr ! ;)



Améthyste-sweet 07/10/2012 17:28

J'ai envie de le lire pour le Challenge EE-Schmitt, et ton avis m'a l'air plutôt positif...
Je vais tenter !

unchocolatdansmonroman 08/10/2012 05:03



disons qu'en plus l'avantage d'un recueil est que l'on peut piocher, s'arrêter et reprendre. Ne te laisse pas décourager par la première nouvelle qui n'est pas la meilleure ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...