Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 04:30

 

Chaipa ça veut dire quoi !

ou la grande (r)évolution de la langue française

http://1jour1actu.com/wp-content/uploads/robert-2013.jpg

Chaque année, de nouveaux mots font leur entrée dans le dictionnaire. La réforme de l'orthographe n'a de cesse  de rétablir quelques évidences mais aussi, reconnaissons-le tout de même, de faciliter la tâche des jeunes . La langue est en perpétuelle évolution, ce qui est normal. Pourtant, fatigue existentielle ou début de désappointement, il me semble que nous acceptons bien facilement certains bouleversements qui ne vont pas dans le sens d'un enrichissement du vocabulaire...

Dans mes cours, je passe toujours beaucoup de temps sur le lexique, avant de travailler la phrase et d'aller vers des écrits de plus en plus complexes, longuement préparés. Mais certains jours ...

X - ça s'pourrait qu'on fasse entrer un mot nouveau dans le dico m'dam ?

- Mais bien sûr X, il en rentre chaque année - et il en sort aussi- tenez le dernier est : "comater"

X - chaipa ça veut dire quoi comater !

- Non, "je ne sais pas ce que ça veut dire" X

X - (d'un air pincé, la bouche en cul de poule) Je ne sais pô ce que cela signifie ...

Rires dans la salle de classe

- Cela signifie : "somnoler", dans un langage familier. Mais on a aussi ajouté Lol que vous devez bien connaitre...

X - Ah ça, ch'sais c'est quoi ! mdr !

- Moui, les temps changent. Mais peut-être cette expression disparaitra-t-elle un jour...

X - j'pense pas. C'est le langage de la rue m'dam, y peut pas mourir comme ça. On va l'entretenir, mdr !

- Tiens, on a aussi ajouté des expressions comme "passer dans le beurre" ...

X - Chaipa ça veut dire quoi ! Elle est pas de nous celle-là, mdr ! y z'ont dû l'inventer pour l'imposer incognito, ah ah , looooool !

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/52603.jpg

Prière du prof :

" Cher Bon Dieu,

Chaque jour je peine à la tâche et remets sur le métier mon ouvrage. Pourquoi m'abandonnes-tu ? Donne moi le courage de supporter le lent et inexorable affaiblissement de la langue française et , pour citer Anne Roumanov, que je n'apprécie guère mais qui pour une fois a trouvé le mot juste, "pardonne à ceux qui vont m'offenser comme je pardonnerai au ministère qui m'a laissée tomber" !

"Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche"

Aragon, un jour un jour

Blague à part, nous avons nous aussi contribué à la refonte de la langue, chaque génération apportant son lot d'expressions. Pour ma génération on se souviendra  donc avec émotions de  : " elle est canon cette fille !" ; " ma meule" pour ma mob' ! et l'empreinte de Renaud "laisse béton !" Je me souviens aussi qu'à l'époque de nombreuses personnes s'insurgeaient contre le franglais , surtout dans le domaine des affaires où les termes nouveaux fleurissaient  : offshore, fuxing, blue chip ... A chaque époque , la langue est un facteur d'intégration. Ce que je regrette simplement c'est la pauvreté du vocabulaire aujourd'hui, les fautes syntaxiques qui jalonnent les écrits ( et pas seulement ceux des collégiens et lycéens) et le fait que certains éditeurs aient baissé les bras pour s'adapter à un public toujours moins exigeant. J'ai déjà parlé de la reformulation des récits de notre enfance, que l'on trouve désormais dans la bibliothèque verte ou rose, sous forme abrégée, au présent de l'indicatif parce que l'imparfait est déjà trop complexe, sans intrigue secondaire qui pourrait perdre le lecteur ( voir article de Celeborn ICI). Le petit monde d'internet ne tarit pas de billets de déception : La papotte  résume la situation.

Le cas de X ne serait donc pas dramatique s'il faisait la différence entre l'écrit et l'oral, le "mdr" à tout bout de champ dans son discours qui ne devrait pas apparaitre dans ses copies, si sa pâle imitation de son professeur de français ( ma pomme en l'occurence) lui donnait envie de mieux s'exprimer, non avec un air satisfait de moquerie mais pour se faire comprendre d'un cercle plus élargi que ses camarades de cour. Mais je veille ! mouhahaha ! Et je ne lâcherai rien ...

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans "La prof a dit ..."
commenter cet article

commentaires

Mariejulier 10/03/2013 09:38

Passer dans le beurre... je ne la connais pas celle_là, pourtant le beurre, je le connais, lui :-D

unchocolatdansmonroman 10/03/2013 09:58



oui il me semble bien qu'ils ont fait entrer là une expression peu commune ! Pourtant la règle : pour qu'un expression ou un mot entre dans le dico il faut qu'elle soit usitée...pfff !



isallysun 08/03/2013 04:26

Bien, je ne suis pas certaine que ce soit québécois mais on dit parfois quand une personne ne comprend pas, ne veut rien comprendre que ça passe comme dans du beurre. Donc, l'orthographe française
passe comme dans du beurre pour bien des jeunes :(

unchocolatdansmonroman 08/03/2013 13:14



alors là l'expression "passer dans le beurre" signifierait " ne pas s'apercevoir de quelque chose", "n'y voir que du feu" . Mais tu as raison pour l'orthographe ! ah ah !



Touloulou 07/03/2013 23:39

Ca m'étonnerait que lol disparaisse, qu'il dit le X... ahah c'est vrai qu'ils sont petits tes élèves, encore pleins de croyances naives ! Ca me donne envie de 'loler' :D
(mais sérieusement les enfants de 12 ans ne savent pas ce que veut dire comater ?)

unchocolatdansmonroman 08/03/2013 03:21



et oui ils sont jeunes au collège mais tu sais nous sommes à la Réunion , alors toutes les expressions ne sont pas utilisées. Avec mes expressions toulousaines je les ai bien fait rire en
arrivant ici !  Ils en ont d'autres en revanche, mais comater est peu utilisé ;) loooool



isallysun 07/03/2013 19:08

Eh bien, passer dans le beurre, je crois que c'est une expression québécoise ;)

unchocolatdansmonroman 08/03/2013 03:22



ça alors ! et bien tu vois je ne connaissais pas et ne l'ai même jamais entendue celle -là ! Elle est entrée dans le dico français !



Mypianocanta 07/03/2013 10:45

Luttons en chœur (et de cœur) aussi !
Mais là om je le fais le plus est à la maison avec mon fils : après tout, si chacun faisait un effort (zut un imparfait ;) ), tout le monde pourrait y arriver (oh le conditionnel O_O )
Bon courage choco !

unchocolatdansmonroman 08/03/2013 03:23



Voilà, c'est tout à fait ça. ne pas se décharger sur l'école et maintenir un bon niveau de langage à la maison, lire et faire lire, corriger les petites erreurs de langue... arf ces parents !



Licorne 07/03/2013 09:13

Ne lâche rien, je suis entièrement d'accord avec ton approche. c'est pas gagné ! Mais en étant prof, tu es au "coeur" du problème, et la première touchée ! Il faut comprendre aussi que c'est
l'affaire de tous, mais Bon courage sur le front ;) !

unchocolatdansmonroman 08/03/2013 03:24



C'est vrai, luttons ! ah ah ! Tu sais lorsque je corrige les copies des futurs professeurs des écoles j'ai aussi bien des surprises ! :(



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...