Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 05:25

P3160044.JPG

Au-delà des lettres, Damien Khérès, autoédition Books on demand, 2010,

78 pages

Genre : nouvelle

Thèmes : solitude, deuil, culpabilité, amour

L'auteur en quelques mots ...

http://www.damienkheres.com/resources/damienkheres.jpg

Enfant d'expatriés, Damien Khérès est né en 1981 à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis et a passé une partie de son enfance à l'étranger. Ingénieur en informatique, il publie son premier recueil de poésies, Brouillon(s) de vie(s), en 2008, suivi de Mots d'esprit en 2010. En 2010 paraitra également Au-delà des lettres et en 2012 Chassés croisés, recueil de nouvelles. Dans sa volonté de surprendre le lecteur, Damien Khérès aime jouer avec les mots, ce qui apparait d'autant plus dans sa poésie.

Son site : http://www.damienkheres.com/videos.php

L'histoire :

http://www.islametinfo.fr/wp-content/uploads/2014/01/lettre1.jpg

Paulin travaille dans une agence de voyage, un boulot loin de la vision rêvée que l'on peut en avoir, usant et guère passionnant. Pourtant, englué dans une routine qui le mène de l'agence à son appartement, Paulin ne cherche pas à s'évader de son quotidien. Loin de là, son enfermement , sa volonté farouche de rester seul, tapi derrière les rideux de son logement, cachent une blessure qui ne parvient pas à guérir. A quelques temps de là, un accident de voiture dont il n'était pas responsable, a ôté la vie à sa mère et a paralysé son père, désormais invalide. La culpabilité est grande pour cet homme qui , malgré l'amitié de Bruno, ne voit plus autour de lui qu'un portrait négatif de la société. Mais alors qu'il se morfond dans le remord, une série de lettres glissées sous sa porte le pousse à s'interroger, à observer ceux ( ou plutôt celles) qui le cotoient, à reprendre vie peu à peu. Troublante missionnaire qui s'adresse à lui comme s'ils se connaissaient, lui déclare sa flamme de façon à peine voilée mais ne dévoile jamais son identité ...


En vrac et au fil des pages


Damien Khérès a eu la gentillesse de m'envoyer voilà quelques mois deux de ses écrits :  Au-delà des lettres et Chassés croisés ( chronique à venir ;) ). Découvert sur le blog de Nanet, cet auteur se définit comme un amoureux des mots mais c'est ici l'intrigue qui m'a le plus interpelée. En effet, sous un abord somme toute assez commun, cette nouvelle révèle des détails intéressants, des rebondissements et des effets qui plairont au lecteur.

Le personnage de Paulin est bien campé et l'on découvre dès le départ un homme en souffrance, à l'écart, volontairement retiré de la vie. Le récit ne tarde pas à nous faire connaitre la raison de cet enfermement et l'on se dit que la clé est sans doute là. Mais quel rapport avec les lettres anonymes que Paulin reçoit et qui semblent écrites par une fervente admiratrice ? Le sujet a été traité bien souvent en littérature mais Damien Khérès l'aborde sous un nouveau jour, introduisant en guise de révélation un élément troublant dont je ne dirai rien. L'épistolaire crée forcément une atmosphère particulière dans un récit, sorte de mise en abime qui intrigue par le mystère de l'écriture, l'enveloppe ici glissé sous une porte qui recèle un pouvoir envoûtant. Le personnage s'y laisse d'ailleurs prendre, lui qui relègue dans un premier temps cette lettre à un coin de table puis y revient, s'interroge. Le récit prend alors les allures d'une enquête privée, teintée d'humour lorsque Paulin se méprend sur l'expéditrice. Tous les ingrédients sont là.

J'ai apprécié que les rebondissements viennent relancer le récit juste au moment où l'on se dit que tout cela sens le récit à l'eau de rose ( pardon pour cette expression mais c'est vraiment ce que j'ai ressenti à la lecture), de façon à troubler à la fois la lecture ( et non l'histoire n'est pas finie !) et l'imaginaire du lecteur qui s'interroge sur la révélation finale. De même l'évolution du personnage est traitée de façon pertinente, sarcastique, aigri dès le départ, il révèle sa souffrance peu à peu et le lecteur change d'avis sur cet homme qu'il avait mal jugé dès les premières pages.

J'ai regretté en revanche, et comme souvent dans les autoéditions, les petites erreurs de conjugaison ou les tournures approximatives qui émaillent le récit. Je suis intraitable, je sais bien, mais je tiens à la relecture ! Par ailleurs je n'ai pas retrouvé cela dans la poésie de notre auteur dont je vous parlerai prochainement. J'ai vu qu'une nouvelle édition ( 2013) était parue, peut-être corrige-t-elle cela ;) ). par ailleurs j'aurais aimé que les personnage ssoient plus étoffés, notamment ce Monsieur Fatouche ou Lucie qui restent dans l'ombre de Paulin et n'agissent finalement que par rapport à lui. Tous deux possèdent pourtant une aura qu'il aurait été intéressant de développer.

Cela étant, c'est une nouvelle sur l'espoir possible, la quête d'un bonheur à portée de mots qui ne devrait échapper à personne et que l'on devrait sans cesse poursuivre. Un récit sur la perte d'un être cher, la vie qui continue malgré tout.

 Damien Khérès est un auteur à découvrir. C'est pourquoi je me plonge aussitôt dans un recueil de nouvelles, Chassés croisés, qui m'intrigue par le résumé qui promet des portraits surprenants.

Le petit plus : 

questions à Damien Khérés

P3160045.JPG

Votre récit touche un sujet sensible, la perte d'un être cher, l'enlisement qui s'ensuit. Le mal être de l'homme est un sujet qui vous tient à coeur ?

Je trouve que le mal-être de l'homme est une énorme source d'inspiration. Dans ma poésie par exemple, j'ai écrit pas mal de textes sombres, car il me semble que ces textes ont plus de portée poétique, plus de force. L'homme étant complexe, écrire sur ses côtés obscurs me permet de rentrer un peu dans les méandres de son esprit pour essayer de le comprendre, de le cerner. Avec « Au-delà des lettres », je voulais simplement écrire une histoire qui donne de l'espoir. Même si tout n'est pas rose il existe toujours une lueur, tout dépend de l'angle de vue. 

La fin de votre récit propose une incursion dans la psychographie. Une expérience vécue ?

Je n'ai jamais vécu l'expérience de psychographie mais j'aime bien tout ce qui touche au paranormal et dans cette histoire je voulais qu'il y ait cette dimension extra-ordinaire, comme une pointe d'originalité pour avoir un effet inattendu.

 

Pourquoi choisir la forme de la nouvelle ? Envisagez-vous de donner plus d'épaisseur à vos personnages en entrant dans le roman ?

 Le format de la nouvelle me plait car il est court et offre en général une chute très surprenante. Initialement, je suis auteur de poésie et écrire un roman me paraissait beaucoup trop compliqué et complexe et je ne m'en sentais pas capable, tout simplement. Avec la nouvelle, on ne raconte qu'une tranche de vie, en entrant directement dans l'histoire et en allant juste à l'essentiel, c'est aussi ce qu'il me plait (dans la poésie, le but est aussi de dire le maximum de chose en très peu de mots).

abc 2014

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpglink

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Alison Mossharty 20/03/2014 07:01

Un avis très intéressant à lire et les réponses de l'auteur apporte un vrai plus ! Je ne connaissais pas du tout ce poéte mais je suis intriguée maintenant !

unchocolatdansmonroman 20/03/2014 07:43



je pense qu'il serait d'accord pour que l'on fasse voyager les livres si cela te dit. Je vais découvrir bientôt sa poésie et j'ai un billet sur son receuil de nouvelles d'ici la fin de la semaine
;)



Syl. 16/03/2014 08:59

Une bien curieuse nouvelle... et l'auteur a une bouille sympathique !

Nath... LilouSoleil est d'accord pour le swap ! Je te donnerai ses coordonnées.

Bonne journée !

unchocolatdansmonroman 16/03/2014 09:02



oh chouette ! il est vrai que je fais souvent des swaps et j'avais oublié de préciser que je vivais loin et qu'il fallait compter avec les frais de port ! merci Syl ;)



Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...
  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...