Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 07:46
Qui es-tu Alaska ? John Green

Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages

Traduit par Catherine Gibert

Genre : drame, jeunesse

Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience

 

L'auteur en quelques mots ...

Né à Indianapolis en 1977, John Green est devenu un auteur à succès avec la parution de Qui es-tu Alaska ? en 2005. Aumonier dans un hôpital pour enfants, il décide de se tourner vers l'écriture, la critique littéraire et la radio.Chacun de ses romans est un succès mais c'est Nos Etoiles contraires qui l'a propulsé en deuxième position des bestsellers du New York times en 2012.

Plusieurs de ses récits ont été adaptés au cinéma.

L'histoire :

"Je pars en quête d'un Grand Peut-Etre"

Miles Halter a 16 ans lorsqu'il décide de quitter ses parents pour aller étudier à Culver Creek. Depuis toujours Miles est un solitaire, comptant peu d'amis, voire aucun, ce que sa mère se refuse à accepter. Pourtant Miles ne vit pas cela comme une fatalité, lui qui apprécie plus que tout les biographies de personnalités et connait par coeur leurs dernières paroles.

Quitter le cocon familial pour aller à la rencontre du "Grand Peut-être" comme disait Rabelais. Pourtant ses premiers pas à Culver Creek, Alabama, semblent le maintenir dans la catégorie de ceux qu'on ne voit pas ou dont on se moque, comme en témoigne le bizutage dont il fait les frais, pour avoir sympathisé avec le Colonel, son jeune colocataire.

Rapidement une amitié solide s'instaure entre eux et le Colonel, Chip de son vrai nom, présente à Miles le reste de la troupe : la belle Alaska Young, jeune femme écorchée, lunatique, qui attire irrémédiablement Miles, Takumi et Lara.

Leur vie sur le campus est rythmée par l'alcool, les cigarettes et les blagues échangées entre les deux camps, les weekenders qualifiés de fils à papa et les jeunes comme la bande du colonel. Au milieu de ce tumulte bon enfant, le directeur du campus tente de faire régner l'ordre, instaurant la sanction par les pairs.

Chacun s'ouvre, se confie peu à peu et l'on découvre les blessures, les non-dits de vies de famille pas toujours facile. Premiers baisers, premières émotions et un drame qui va faire basculer la vie de ce joyeux groupe.

En vrac et au fil des pages ...

 

Enfin, me direz-vous ! Voilà longtemps que je prévois de lire un livre de John Green et cela aurait pu être Nos Etoiles contraires si je n'en avais pas vu l'adaptation cinématographique. Autant commencer par le début avec un premier roman réussi qui nous plonge au coeur d'un campus d'Alabama.

Le roman s'étire au rythme des cours, des discussions adolescentes parfois profondes qui ont pour sujet la famille, l'avenir, la vie d'un adolescent en devenir.

J'ai apprécié les références littéraires, les sujets de philo qui poussent à aller plus loin et à trouver la sortie du "labyrinthe de souffrance" dans lequel certains se sont enfermés. A commencer par Alaska, jeune femme insaisissable, attirante, qui semble cacher un lourd secret. On comprend rapidement qu'elle est centre de cette vie de campus,imaginant des blagues plus invraisemblables les unes que les autres, fournissant au groupe l'alcool et les cigarettes. Mais elle est touchante par le côté sombre qui se cache en elle, qu'elle laisse transparaître, qui la rattache à un passé douloureux. Evidemment ces jeunes boivent trop et fument trop. Mais l'adolescence n'est-elle pas la période des trop ?

Alaska trouvera en Miles un confident, mais peut-on réellement dépasser les souffrances à son âge, se projeter dans une vie d'adulte sans avoir fait le deuil de son passé ? Ces questions sont posées dès le départ et celle de la mort plane sur le récit, parfois de façon détachée comme avec les dernières paroles de personnalités que Miles apprend par coeur, ou de façon plus profonde comme les réflexions suscitées par le récit de vie d'Alaska.

La structure du récit suppose une certaine tension avec un compte à rebours qui nous invite à aller vers un irrémédiable drame. On le devine, on voit les pages défiler ,puis la vie reprendre son cours dans un APRES qui amène à la reconstruction.

On a reproché à ce livre sa lenteur, mais je pense qu'elle est voulue pour installer une sorte de routine adolescente, prendre le temps de découvrir chaque personnage comme ils se découvrent eux-mêmes. Bien entendu certaines pages sont répétitives , mais cela ne gène pas la lecture de mon point de vue.

S’attache-t-on à ces personnages ? Je dirais que cela dépend de notre âge et de notre vécu. Même si cette vie faite de transgressions sur un campus ne me parle pas, j'ai apprécié les réflexions plus profondes sur la vie, la douleur, les souvenirs, la nécessité de dépasser tout cela pour avancer. Par ailleurs le récit est bien écrit, fluide.

Qui es-tu Alaska ? John GreenQui es-tu Alaska ? John Green

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A-Little-Bit-Dramatic 01/10/2017 22:41

Comme beaucoup de gens c'est avec Nos étoiles contraires que j'ai découvert John Green... je n'ai pas été très originale et j'ai surtout suivi les conseils d'une amie qui lit ce genre de romans alors que moi, nettement moins... au final, j'ai été agréablement surprise, tant par la manière dont l'auteur raconte son histoire que par l'histoire elle-même.
Apparemment, tu as aussi été séduite par ta première lecture de l'auteur et j'en suis très contente ! ;)

nath 02/10/2017 06:36

oui c'est le cas, un premier roman réussi. Je ne lis pas Nos étoiles contraires car j'ai vu le film et finalement cela fausserait ma lecture ( c'est aussi un film marquant)

manou 25/09/2017 09:31

J'ai préféré de loin lire "nos étoiles contraires" dont je n'ai pas voulu voir l'adaptation cinématographique, d'ailleurs, c'est amusant car je n'en ai pas écrit de chronique sur mon blog. Mais on retrouve les thèmes forts de l'auteur et sa façon particulière de nous parler des relations humaines. Il faut de toute façon le lire et pouvoir conseiller ces romans à des ados.

nath 28/09/2017 17:10

Apparemment , oui, ces thèmes sont récurrents chez lui ;)

Pauline 24/09/2017 16:41

Il est toujours dans ma pal. J'ai aimé ce que j'ai lu de cet auteur, je pense que ce roman me plaira. J'aime sa façon de raconter/présenter les histoires. Merci pour cet avis :-)

nath 24/09/2017 17:53

Si tu le connais bien je ne sais pas si tu apprécieras autant celui-ci, c'est son premier

nath 24/09/2017 13:37

Les thématiques sont proches mais ici il me semble qu'il y a une dimension philosophique et littéraire intéressante

Bibliochat 24/09/2017 13:34

Ah justement après avoir apprécié "Nos étoiles contraires" je me posais la question de savoir si je devais lire ce livre-ci. Ton avis m'incite à le faire, donc...
Merci pour ta chronique :)

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • La Passe miroir, livre 3, La Mémoire de Babel, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 3,La Mémoire de Babel, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2017, 496 pages Genre : Fantasy Thèmes : familles, archives mémorielles, amour, peur, Babel, arches, mondes L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie...
  • La Passe miroir, livre 2, Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos
    La Passe miroir, livre 2 ,Les Disparus du Clair de lune, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse, 2015, 550 pages. Genre : fantasy Thèmes : arches, Citacielle, couple, esprits de famille, complots , disparitions L'auteur en quelques mots... Retrouvez...
  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...