Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 08:56
Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki

Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages

Genre : contemporain

Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki commence sa carrière comme enseignante dans une école primaire. 
Elle immigre au Canada en 1981. D'abord à Vancouver puis à Toronto, elle s'installe à Montréal en 1991.
Elle écrit ses livres directement en français, langue qu'elle n'a apprise qu'à l'âge de 40 ans.
Sa pentalogie "Le Poids des Secrets" s'est vue récompenser par plusieurs prix tels que le Prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec en 2000, le Prix Canada-Japon en 2003 et le Prix du Gouverneur général du Canada en 2004.

L'histoire :

" Il pleut depuis la mort de ma mère"

Alors qu'elle s'occupe des dernières affaires de sa mère Yukiko, la narratrice reçoit de l'avocat deux enveloppes. L'une d'elles lui est destinée, l'autre doit être remise à son frère. Elle avait donc un frère ? Pourquoi n'en avoir jamais parlé ?

Commence un lent travail de reconstruction où la mémoire de la défunte se mêle aux souvenirs douloureux de la seconde guerre mondiale.

"J'aimerais mourir comme tsubaki. Tsubaki c'est le nom des camélias en japonais" confiait la vieille femme à son petit fils. Jamais,jusqu'à la veille de sa mort, elle ne s'était livrée sur son passé. Mais ce soir-là elle commença à raconter : comment les américains, souhaitant menacer la Russie, avaient largué deux bombes atomiques sur le Japon,inquiets de l'expansion que pouvait prendre l'empire japonais, comment la Grande Histoire a croisé la sienne.

Mais ce n'est que dans sa lettre qu'elle confia à sa fille comment son histoire familiale avait tourné au drame, comment elle avait survécu à Nagasaki et pourquoi elle a tué son père ...

«Je voyais des boutons de camélias, bien tenus par les calices. C'étaient les camélias qui fleurissent en hiver. Dans la campagne près de Tokyo, quand il neigeait, je trouvais les fleurs dans le bois de bambous. Le blanc de la neige, le vert des feuilles de bambou et le rouge des camélias. C'était une beauté sereine et solitaire. »

En vrac et au fil des pages ...

Ce qui m'a le plus impressionnées dans ce récit est l'écriture. Que le lecteur se rende compte que l'auteur écrit en français alors qu'elle ne l'a appris que depuis quatre ans ! Pour cette raison, sans doute, les phrases simples donnent un ton à la fois neutre et poétique au récit. Pas de fioritures dans le phrasé mais une poésie latente, dans les évocations, comme les camélias. En même temps cela rejoint parfaitement le côté épuré de l'écriture asiatique.

Deux histoires s'entremêlent, la Grande Histoire sombre liant les USA au Japon, sans jamais rejeter la faute uniquement sur les américains. Aki Shimazaki évoque en effet les tortures faites par les japonais à leurs prisonniers dans les centres de détention, l'emprise psychologique du poids des traditions, de l'honneur ... L'histoire familiale est tout aussi sombre, faite de mensonges, de trahisons. On découvre un père manipulateur, peu soucieux des conséquences de ses actes, ce qui ne justifie par le geste de Yukiko mais l'explique.

Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour se confier à sa famille ? par peur ? par honte ? Mais arrivée au seuil de sa vie, Yukiko est épuisée par le poids de ces secrets.Alors qu'elle n'a jamais souhaité répondre à aucune question, la curiosité de son petit-fils la pousse à se livrer, pour expier, pour répondre aux questions.

La fin de ce petit volume ouvre sur un autre pan de l'histoire familiale, pour cette raison je prévois de lire la suite.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires Mois japonais
commenter cet article

commentaires

L'or rouge 22/05/2017 17:25

Voilà qui est vraiment tentant, ça fait longtemps que je suis tentée par cette série là sans vraiment plonger, mais là c'est dur de résister ;0) je le note et rajoute ton billet dans vos plus tentateurs. Bises

A la page de Suzie 14/05/2017 21:29

Une série que j'ai adoré. Une auteure de talent!

Northanger 30/04/2017 15:17

Je pense le lire aussi, j'aime bien les secrets de famille !!

Nath 30/04/2017 15:38

Là tu vas être servie ;)

manou 28/04/2017 15:38

Une série à suivre peut-être à l'occasion de vacances pour le plaisir de découvrir tous les tomes à la suite. J'aime beaucoup l'écriture asiatique et la poésie qui s'en dégage et tu me donnes envie de découvrir cet auteur.

Nath 30/04/2017 15:38

Je suis moi aussi curieuse de poursuivre cette série. Ce qui m' a poussée à le lire est le fait qu'elle écrive en français

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...
  • Le Maître des livres, Umiharu Shinohara
    Le Maître des livres, tome 1, Umiharu Shinohara, éditions Komikku, 2014, 188 pages Genre : manga Thèmes : lecture, enfance, bibliothèque, amitié, éveil L'auteur en quelques mots ... Dessinateur et scénariste japonais, Umiharu Shinohara ( 篠原ウミハル ) , est...
  • Éloge de l'ombre, Junichirô Tanizaki
    Eloge de l'ombre, Junichirô Tanizaki, édition POF ( Publication orientaliste de France), 1993, 110 pages traduit du japonais par René Sieffert Genre : essai Thèmes : obscurité, occidentalisme, orientalisme, moeurs, plénitude, influence L'auteur en quelques...
  • Outre-Terre, Jean Paul Kauffmann
    Outre-Terre, Jean Paul Kauffmann, éditions Folio, 2017, 359 pages Genre : récit de voyage, essai Thèmes : Russie, Napoléon, Eylau, Histoire, reconstitution L'auteur en quelques mots ... Journaliste et écrivain français, jean Paul Kauffmann est né en 1944....
  • Le Dimanche des mères, Graham Swift
    Le Dimanche des mères, Graham Swift, éditions Gallimard, collection du monde entier, 2017,142 pages Genre : historique Thèmes : aristocraties, société, Angleterre, domesticité, écrivain L'auteur en quelques mots ... Ecrivain britannique né en 1949, Graham...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...