Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 15:06
Les Tranchées de la haine, Anne Perry ( tome 4 de la saga Reavley)

Les Tranchées de la haine, Anne Perry, éditions 10/18 Grands Détectives, 2008, 414 pages

Genre : policier historique

Thèmes : première guerre, tranchées, mutinerie, complot, Angleterre, France

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie d'Anne Perry sur les billets précédents

tome 1 Avant la tourmente

tome 2 Le temps des armes

tome 3 Les anges des ténèbres

L'histoire :

Alors que la guerre fait rage dans les tranchées, l'information parvient aux troupes britanniques positionnées à Ypres, que des Français se seraient mutinés. Il faut dire que les conditions sont inhumaines et les pertes conséquentes. Dans ce contexte, le révérend Joseph Reavley peine à remonter le moral des soldats qui ne croient plus en rien et doit faire face à un nouveau problème : le major Northrup mène la vie dure à sa section, leur confiant des missions périlleuses, dénuées de tout bon sens. Avant même que Joseph ne puisse empêcher quoi que ce soit, le major est retrouvé mort, abandonné sur le champ de bataille. Tout laisse à penser qu'il a été exécuté et rapidement les soupçons pèsent sur un groupe de soldats. Parmi les accusés, un médecin renommé qui vient de recevoir la silver cross. Chargé d'enquêter ,Joseph va devoir se rendre jusqu'à Paris pour comprendre comment la situation a pu dégénérer .

Pendant ce temps, Judith, ambulancière au coeur de la tourmente, vient en aide sans faille aux mutilés de guerre. Accompagnée de Will, elle exerce aux côtés de Cavan, le fameux médecin qui ne laisse tomber aucun courageux soldat mais voit, comme tous, l'absurdité d'un tel conflit, des ordres donnés sans distinction.Elle sait que si elle peut agir pour que ces héros s'en sortent, elle le fera.

Matthew, quant à lui, est plus loin du conflit et doit régler un complot au sein de l'état major. Alors qu'il croyait le Pacificateur décédé, voici que les soupçons convergent vers une autre version. De fait, Le Pacificateur oeuvre toujours et tire les ficelles, soucieux de montrer comment la guerre déchire les nations et favorable à un rapprochement avec la Russie, quitte à ce que prix à payer soit le sacrifice d'innocents.

C'est dans ce contexte fragilisé par la guerre que la fratrie Reavley va s'illustrer par sa bravoure. Pourtant de nombreux obstacles se dressent encore : le père de Northrup n'entend pas laisser salir le nom de son fils, les soldats soupçonnés s'enfuient et un tribunal de guerre est instauré ...

En vrac et au fil des pages ...

C'est probablement le tome que j'ai préféré, plus complexe et surtout réaliste. Nous sommes au coeur des tranchées et le thème principal est la mutinerie. De nombreux soldats ne sont plus à même de réfléchir aux conséquences , mais tous perçoivent l'absurdité d'un tel combat. Il faut dire que la vie dans les tranchées est proprement inhumaine, relatée ici en des termes précis qui m'ont fait penser au roman CRIS de Laurent Gaudé ( la boue qui s'infiltre partout, l'incertitude , les cris au coeur de la nuit, la section comme une famille et en même temps la grande solitude des soldats)

Anne Perry met l'accent sur le décalage entre les officiers nommés pour commander une troupe, leur inexpérience et les pertes qui s'ensuivent. Bien entendu on a beaucoup lu sur cette guerre, le manque de préparation, la surprise de cette boue que personne ne s'attendait à devoir affronter.

Ce tome n'est pas celui où l'on découvre qui est le Pacificateur, mais il le remet en lumière puisque Matthew Reavley croyait s'en être débarrassé.

La dimension politique, les enjeux, ne sont pas absents, et accentuent , par le va et vient des tranchées à l'Etat major, le sentiment d'injustice qui pèse sur les soldats.

Le personnage de Judith est également mis en valeur, son abnégation et ici, son engagement, quitte à le payer cher. Elle porte également le symbole des femmes engagées et suscite une refléxion sur les épouses, restées en retrait qui ont du reprendre le travail de certains hommes dans les usines : la vie sera forcément différente pour tous après cela.

C'est vraiment une série que je vous recommande.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Lupa 02/04/2017 13:35

Je n'ai jamais lu d'Anne Perry, et parmi toutes les sagas qu'elle écrit, je ne sais jamais laquelle commencer en premier ^^ Trop de choix tue le choix :D Merci pour cette nouvelle découverte :)

Lupa 02/04/2017 15:08

"Jamais" ne fait pas partie de mon vocabulaire livresque pour Anne Perry ;-)
Disons plutôt "Quand ?" et "Lequel d'abord ?" :)

nath 02/04/2017 14:49

ah ben zut alors, tu ne la liras jamais ? jamais, jamais ? ;)

Northanger 02/04/2017 11:08

J'avais déjà repéré cette série et du coup j'ai ajouté le premier tome à ma WL ! Dommage qu'il n'y ait pas assez d'heures dans une journée pour lire tout ce qui nous fait envie ! J'en profite pour te glisser le lien vers ma petite chronique sur le Prédicateur. Je lirais bien le tome 3 cet été, j'aime bien les polars venus du froid au mois de juillet !! Bon dimanche, bises ;)
http://northanger.canalblog.com/archives/2017/04/02/35123561.html

nath 02/04/2017 13:13

merci ;) je vais publier le billet cet aprem, je suis en retaaaaard ( dit le lapin blanc !) Moi aussi je compte bien poursuivre cette série et je te la recommande chaudement

A-Little-Bit-Dramatic 26/03/2017 11:30

En lisant ta chronique, je me suis rendu compte que ce tome-là, que je croyais être le premier de la saga ne l'est en fait pas. ;) Je vais donc aller de ce pas lire ton avis sur les deux premiers volumes mais tu m'as déjà d'ores et déjà presque convaincue de lire cette saga. :) Presque, parce qu'il faut encore que je me renseigne un peu, avant de me lancer, mais l'aspect historique m'emballe clairement.

nath 26/03/2017 11:52

oui, là on est presque à la fin, encore un et je saurai enfin qui est ce fameux Pacificateur !

manou 26/03/2017 07:45

J'ai noté la série quand tu en as parlé en promettant de la lire en entier. J'aime les romans qui parlent de la guerre mais en ce moment j'ai envie d'autres sujets plus légers mais je sais que l'envie reviendra. Merci d'en parler aussi bien et de me donner envie. @bientôt

nath 26/03/2017 11:52

oui je comprends, d'autant que ce tome est un peu plus rude puisque nous sommes au coeur des combats

Syl. 25/03/2017 16:39

J'ai lu le premier tome qui est une histoire assez complexe. Et je me dis qu'un jour, je continuerai la série !

nath 25/03/2017 17:18

oui le premier tome met tout en place et par la suite on suit les frères et soeurs en plein coeur de la guerre. C'est une histoire double avec d'un côté la réalité des tranchées, donc le côté historique et de l'autre ce fameux Pacificateur

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...