Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 07:20

Ceux qui me connaissent doivent être étonnés de me voir essayer une nouvelle recette de gratin dauphinois.  Il faut que celui que je fais depuis des années est apprécié et réclamé.  

Syl m'a  convaincue de rejoindre  les gourmandes en ce dimanche, pour tester la recette de Martine. Je dois avouer que j'étais réticente,  jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'en fait ... c'est quasiment la même !  La seule différence est que je m'embête encore moins en ne précisant pas les pommes de terre.

Recette de MARTINE:https://lefricotdujour.wordpress.com/2017/03/12/le-gratin-de-chez-les-dauphinois/

Ingrédients :
– 1kg de pommes de terre
– 1/2 litre de lait
– 1/2 de crème
– Ail, sel, poivre, beurre

Préparation :
– Épluchez et coupez les pommes de terre en rondelles. Pas trop fines les rondelles car c'est ce qui va donner le côté onctueux. Personnellement je préfère les couper au couteau.
– Dans une grande casserole, mettez les pommes de terre avec une gousse d’ail écrasée, le lait et la crème, à hauteur. 
– Quand les rondelles sont pré-cuites, disposez-les dans un plat beurré sans chercher à faire une rosace ou autre deco artistique !

-  Recouvrez avec la crème. Salez, poivrez et mettez au four
– Il faut que le plat prenne une jolie couleur ambrée. 

Le gratin dauphinois de Martine

Verdict : les gourmands de ma tribu ont aimé.  Le goût d'Ail est plus prononcé que dans ma recette, cela vient sans doute de l'infusion précédant le passage au four.

Merci Martine et j'espère que tu ne prendras pas mal le fait que je garde ma petite recette sans précuisson car je trouve que les pommes de terre se gorgent davantage de crème,  l'ensemble est plus onctueux.

Toutes les recettes des gourmandes sont chez Syl

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article

commentaires

Lupa 02/04/2017 15:16

J'ai envie de tenter ta recette sans précuisson ! Du coup, il faut les laisser combien de temps au four lorsqu'elles sont enfournées crues ? Et pour le goût d'ail, comment faire pour qu'il soit le plus présent possible malgré tout ? Comme tu le vois, je n'ai jamais fait de Gratin Dauphinois ;-) Merci Nath !!!

Lupa 02/04/2017 16:09

Génial !!! Merci beaucoup :)

nath 02/04/2017 16:05

Alors écoute, je le laisse 30 minutes, mais tu plantes le couteau et tu as la réponse ! Et pour l'ail tu peux le raper car cela dégage un goût prononcé sans que l'on trouve des morceaux ;)

Hilde 19/03/2017 20:37

Très joli gratin! De mon côté, je me suis un peu écartée du gratin dauphinois et en plus, j'ai fait travailler Mr Hilde!

nath 20/03/2017 08:18

ah c'est bien ça ! il a pelé les patates ? ;)

FondantGrignote 18/03/2017 09:29

Oh la la, rien que de voir ta photo, ça me fait... fondre ! :-)

Nath 18/03/2017 11:40

Miam,miam,!

Angeline 13/03/2017 15:53

très beau blog sur la littérature. un plaisir de me promener ici.

Nath 18/03/2017 11:40

C'est tres'gentil, bienvenue

Nahe 13/03/2017 12:56

Comme c'est appétissant !

Nath 18/03/2017 11:40

C'est un plat simple que l'oj adore à la maison

manou 13/03/2017 11:45

Je suis pour la tradition en ce qui concerne ce gratin...Je n'aime pas non plus faire une pré cuisson pour le gratin dauphinois...je te rejoins sur ce plan là. En plus, pour celui qui fait la cuisine c'est un gain de temps et de vaisselle de tout mettre au four et de ne pas avoir à faire plusieurs manipulations au préalable...Et pendant la cuisson on peut prendre un bon bouquin si la salade est prête :)

nath 13/03/2017 12:17

ah je suis contente Manou que nous procédions pareil ! miam !

Sandrion 12/03/2017 10:38

Jolie photo ! Et ça a l'air délicieux;..

nath 13/03/2017 12:17

merci Sandrion, l'as tu fait aussi ?

Syl. 12/03/2017 09:22

Vous voulez que je vous dise toutes les deux ?... je n'ai pas pré-cuit !!! J'ai tout simplement OUBLIE !!! Martine, je te garantis que les pommes de terre étaient moelleuses. Peut-être parce que les rondelles étaient coupées finement.
Nath, ton plat est très beau.

Nath 12/03/2017 10:02

Ca alors ! Donc tu as fait ma recette sans le savoir ! Ahah, c'est pas mal ça alors.

Martine 12/03/2017 08:54

C'est rigolo, parce que, à propos de la précuisson, nous disons exactement le contraire l'une et l'autre :D
En tout cas, avec ou sans précuisson, nous sommes raccord sur les ingrédients !
Tant qu'il n'y a pas de fromage, je ne peus être que d'accord !
Bon dimanche à toi :D

Nath 12/03/2017 10:01

Bon on est copines quand même alors ! Hihi !cela m'a permis de decouvrir ton blog

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...