Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 16:27
L'Auberge de la Jamaique, Daphné du Maurier

L'Auberge de la Jamaique, Daphné du Maurier, éditions Albin Michel, 1993, 306 pages

Genre : récit aventures

Thèmes : piraterie, famille, mystères, meurtres, naufrages, contrebande

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie de Daphné du Maurier et le challenge qui lui est dédié ICI

L'histoire :

1820, Cornouailles.A la mort de sa mère bien aimée, Mary Yellan se voit contrainte de quitter sa terre natale pour rejoindre sa tante Patience, mariée à un homme détestable, Joss Merlyn. Mais alors que dans son souvenir, Patience était enjouée et pleine de vie, c'est face à un fantôme que Mary se retrouve. Le couple tient l'Auberge de la Jamaique, établissement peu recommandable dont la réputation dépasse les frontières du comté, contraignant les voyageurs à passer en trombe sans s'arrêter. Dès lors, Mary ne peut que soutenir l'être fragile qui n'est plus que l'ombre d'elle-même, tout en se demandant quelles horreurs Patience a pu connaitre pour s'être ainsi ternie.

Joss Merlyn la prévient rapidement de son caractère emporté et l'invite à se tenir aussi tranquille et soumise que sa tante, sous peine de subir sa fureur. Pourtant, surpris par l'assurance de la jeune fille, cet alcoolique impénitent qui semble se livrer à un trafic peu recommandable, laisse transparaitre ses failles et lui livre peu à peu ses propres peurs.

Sur cette terre battue par les vents, sauvage, Mary va apprendre à observer mais ne rien dire. Rapidement, l'auberge habituellement déserte, va se peupler d'une faune avinée et violente. Mue par sa curiosité, Mary va bientôt découvrir de quoi il retourne exactement.

Perdue dans la Lande, elle fera la connaissance d'hommes plus surprenants les uns que les autres, chacun cachant un côté obscur mais à qui elle choisit de se fier  : Jem, le frère de Joss, comme un double plus jeune et attirant ou encore l'étrange vicaire ... Difficile dans ce contexte de savoir qui dit vrai...

"Elle était inexorable cette pluie qui cinglait les vitres du coche et s'infiltrait dans un sol rude et stérile. Il n'y avait pas d'arbres, sauf un ou deux peut-être qui tendaient aux quatre vents leurs branches dénudées, ployés et tordus par des siècles d'intempéries. Et les orages et le temps les avaient si bien noircis que si, par aventure, le printemps s'égarait en un tel endroit, aucun bourgeon n'osait se transformer en feuille, de crainte de mourir de froid. La terre était pauvre, sans prés ni haies; on ne voyait que des pierres, de la bruyère noire et des genêts rabougris."

En vrac et au fil des pages ...

Dans ce récit angoissant, Daphné du Maurier distille tous les éléments qui lui tiennent à coeur et que l'on peut retrouver dans nombre de ses romans : un paysage vivant, mouvant et inquiétant, sauvage, qui fusionne avec l'âme humaine, la mer qui à la fois emporte et rassure, régénère et tue, des personnages doubles, une maison qui semble avoir connu des épisodes marquants et une héroine qui se distingue par son comportement, ici sa force et son courage.

Mary est bien entendu naive, mais laisse bien souvent sa curiosité la guider. Elle tient sa force de sa condition paysanne, qu'elle assume et cite souvent. Mais sur cette terre, rien de ce qu'elle connait ne peut lui servir de repère. Contrainte de se fier à ceux qui l'entourent, ne pouvant trouver se soutien en sa tante qui n'est plus qu'une ombre, Mary tente de percer le mystère de Joss Merlyn.

Le destin de ce dernier est lié aux naufrageurs, ces hommes qui induisent les navires en erreur en les guidant vers les falaises puis n'hésitent pas à tuer pour un butin qui ne change rien à leur vie misérable. Dès lors que le sang a coulé, ces hommes que la bestialité animent, se livrent à la contrebande et ne font qu'un avec une terre sauvage, parfaitement décrite par l'auteur.

Le lecteur sera peut-être surpris des rapports qui unissent ce couple si mal assorti, tante patience et Joss Merlyn. Leur relation , faite de répulsion mais également d'un attachement morbide, a quelque chose de surprenant et ambigu. Mais Daphné du Maurier aime ce thème du double ,de la dualité de l'être et l'étire ici, jusqu'à nous livrer des âmes tourmentées qui, toutes, cachent une peur.

Le côté fantastique est apporté par le personnage du Vicaire albinos auquel Mary se livre instantanément, qui semble fusionner avec la nature environnante et connaitre les lieux mieux que quiconque. 

On m'a dernièrement recommandé la série (dont sont tirées les images placées dans ce billet) tirée de ce roman qui, apparemment ,rend justice au récit de Daphné du Maurier. A voir. Mais en attendant .. à lire ! 

Les billet des copinautes : 

Northanger

missmolko1

Harpervalley

nanajoa

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman
commenter cet article

commentaires

Lupa 02/04/2017 15:28

J'ai bien l'intention d'élargir mon éventail de livres de Daphné du Maurier ! Merci pour ce titre à y ajouter dès que possible :)

nath 02/04/2017 16:01

super !

c'era una volta 18/02/2017 12:09

Et bien voilà, voilà, voilà. Après un tel avis comment résister? Un de plus de Daphné du Maurier à lire sans faute!
Depuis L'amour dans l'âme, j'ai envie d'aller me balader sur les falaises de Cornouailles...

nath 02/04/2017 16:00

aah moi aussi ! Là je me dis que je ferais bien un petit tour en Suède sur les traces de Camilla Lackberg et quand je lis Daphné j'ai également des envie de Cornouailles !

stellade 16/02/2017 21:26

Elle est naïve mais pas que...Elle a du caractère aussi et pas froid aux yeux. Un sacré bout de femme! Un récit sans temps mort, incroyable et une lande mystérieuse et brut. Un roman à lire . Un bel avis.Merci à toi .

nath 02/04/2017 16:00

contente que tu l'aies apprécié aussi, il est un peu différent de ses autres récits

A-Little-Bit-Dramatic 15/02/2017 18:53

C'est vrai que les images que tu as utilisées pour ton article sont assez inquiétantes... :/ Je n'ai jamais lu Daphne Du Maurier mais je crois que je pourrais peut-être commencer par ce roman, si un jour je décide à me lancer, parce que le résumé me plaît bien. ;)

Piplo 13/02/2017 21:28

Je ne connais pas du tout, j'ai lu un billet élogieux chez Pauline et je suis venu voir ton avis! Un auteur à découvrir donc!!!

nath 14/02/2017 07:29

c'est à lire en effet ! par ici nous sommes fans de Daphné ! :)

Tiphanie 13/02/2017 17:39

J'ai beaucoup aimé ce roman, il est dans mon top 3 des titres de Daphné du Maurier avec Rebecca et La chaîne d'amour.

nath 13/02/2017 19:52

Ah oui j,'ai adoré l'Amour dans lAme, c'est le meilleur pour moi avec Rebecca. Celui-ci arrive en effet en troisième position ! :) Mais il reste tant à découvrir

Pauline 12/02/2017 19:48

Et hop : https://entrelespages.wordpress.com/2017/02/12/lauberge-de-la-jamaique/ :-)

nath 13/02/2017 19:52

merci,je file te lire ;)

Pauline 12/02/2017 18:22

Terminé il y a une demi-heure ! Je m’attelle à mon billet :-) J'ai adoré aussi, je ne m'en souvenais pas très bien. L'ambiance m'avait marquée ! Mais je ne suis pas étonnée. C'est ce que j'aime le plus chez Daphné. Il y a les thèmes, oui. Mais l'ambiance !!

nath 12/02/2017 18:27

et oui bien sûr c'est un tout :) Je trouve en effet que les personnages et l'intrigue font que l'on se souvient de ce récit

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...