Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 14:01
Arrive un vagabond, Robert Goolrick

Arrive un vagabond, Robert Goolrick, éditions Pocket, 2013, 352 pages

Thèmes : Virginie, ségrégation, influence, amour, terres, enfance

Genre : drame

Traduit par marie de Prémonville

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie de Robert Goolrick sur la chronique de Féroces

L'histoire :

"Tous les regards de cette ville sont posés sur nous, même quand nous dormons". révérend Shadwell

1948.Lorsqu'il arrive à Brownsburg, petite ville de Virginie, Charlie Beale est loin d'imaginer ce qu'il y vivra. Au volant de son pick-up, devenu au fil du temps sa maison, il repère immédiatement un terrain où coule une rivière. Ce sera son campement, son refuge. Seul depuis longtemps il n'aspire à rien d'autre que la tranquillité et une terre à lui.

Rapidement, Charlie se fait accepter par les habitants de la ville, pourtant peu locaces, méfiants, vivant dans la crainte de Dieu représenté à travers les multiples églises méthodistes, baptistes ...etc. Doué pour découper la viande, il est alors embauché par Will dans sa boucherie et adopté par sa famille. Son travail est reconnu par tous, y compris par la communauté noire qui vient plus tôt le matin pour acheter la viande, laissant ensuite la place aux Blancs. Ses talents de joueur de baseball achèvent de créer la légende Beebo.Dès lors, Will et Alma n'auront de cesse de faire en sorte qu'il se sente bien et leur petit Sam ne tardera pas à devenir l'ombre de Charlie "Beebo". Entre eux deux des liens forts se tissent au point qu'il deviennent inséparables.

Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille et du jour où Sylvan Glass fait son apparition, Charlie n'est plus lui-même, sous le charme de la jeune femme pourtant mariée au notable de la ville que tous détestent et redoutent.

Sylvan est issue d'une famille de paysans du fin fond de la Virginie et a été achetée par Harrison Boatwright Glass ,pour qui tout se paie. En compensation d'un terrain à exploiter et d'une somme d'argent, la famille a accepté de laisser partir Sylvan. Cette dernière vit sa vie par procuration à travers le cinéma, les actrices qu'elle vénère Olivia de Havilland, Ava Gardner, Audrey Hepburn, et dont elle reproduit toutes les tenues, grâce à Claudie, couturière noire qui lui voue une admiration sans faille bien qu'elles appartiennent à deux mondes différents.

Pour elle, il perdra la raison, sa fortune et les regards se détourneront sur son passage ...

En vrac et au fil des pages ..

 

Ce récit est présenté comme une romance mais il n'en est pas une pour moi, même si l'amour et la folie qui guettent Charlie sont au coeur du roman. C'est un drame, une tragédie sur fond de ségrégation, relatant combien une société croyante et pratiquante peut laisser tomber ses enfants, par conviction, peur de l'enfer.

Le lecteur se prend réellement d'amitié pour Charlie dont la vie simple interpelle. On ne saur pas d'où il vient ni pourquoi son pick up est devenu sa maison. mais qu'importe. Jusqu'au moment où arrive ce drame, on ne prête pas attention à son passé car seules comptent ses actions au coeur de la ville pour se faire accepter. Par la suite son besoin d'amour prendra l'ascendant sur lui, incarné en Sam, un enfant qui n'est pas le sien mais qu'il considère comme son fils, en Sylvan surtout, ce qui le mènera au pire.

Le décor à lui seul vaut le détour. Nous sommes dans l'Amérique des grands espaces où posséder de la terre est synonyme de richesse. Charlie y voit une transmission possible à sa descendance, puis à Sylvan et choisit minutieusement chaque parcelle, pour son emplacement, sa beauté, les sensations que cet amoureux de la nature y éprouve. Offrir cela c'est offrir son coeur, c'est se mettre à nu. Mais qui peut le comprendre, hormis celui qui narre cette histoire et dont je ne peux rien dire au risque de trop en dévoiler.

L'amitié sous-tend le récit. mais l'on en perçoit la fragilité dès lors que les hommes sont mis au banc de la communauté par les prêcheurs des différentes églises. dans ce contexte, seul un révérend noir va accueillir Charlie, tout en le mettant en garde contre ce qu'il risque s'il persiste à fréquenter ceux que la ville tolère mais n'accepte pas. Ce révérend deviendra une des voix qui s'élèveront contre la ségrégation quelques années plus tard.

Pour l'heure le danger est ailleurs, mais Charlie n'y peut rien, emporté par son amour pour Sylvan en qui il reconnait son âme soeur. Pourtant on comprend assez vite qu'elle n'est pas tout à fait sur la même longueur d'onde, ou plutôt que sa naiveté ne lui permet pas de comprendre l'ampleur de l'amour de Charlie. Issue d'un milieu paysan, elle a été achetée par son mari comme un animal de ferme et s'est dès lors projetée dans une vie rêvée, faite de cinéma, de tenues extravagantes. Une façade qui va rapidement se fissurer...

Je vous recommande chaudement ce livre qui est un véritable coup de coeur. La plume de Robert Goolrick est toujours aussi envoûtante, ici ntamment dans la description des paysages, des sentiments, et toujours acérée. La violence latente est aussi au coeur de l'oeuvre de Goolrick.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

jerome 27/02/2017 12:36

Un coup de cœur pour moi aussi. De loin mon préféré de l'auteur.

Nath 27/02/2017 12:53

Justement j'ai un peu peur de ne pas retrouver cet engouement avec d'autres romans de l'auteur. J'avais apprécié l'ecriture de Feroces mais l'ai trouvé dur.

manou 27/02/2017 08:34

Encore un qui m'attend ! D'autant plus que j'ai aimé pour l'instant tous les titres de cet auteur que j'ai lu. Merci beaucoup pour cette chronique. Bises et une bon début de semaine

Nath 27/02/2017 12:54

Merci Manou ;) J'ai lu Feroces. Je pensais me tourner vers Une femme simple et honnete, qu'en penses tu ?

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...