Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:12
Wanderer, Sarah Léon

Wanderer, Sarah Léon, éditions Héloise d'Ormesson, 2016, 175 pages

Genre : contemporain

Thèmes : musique classique, romantisme,  Sturm und drang , amitié, solitude, hiver

 

L'auteur en quelques mots ...

 

 

Lauréate ,pour sa nouvelle "Mon Alban", du prix Clara 2012 à l'âge de 19 ou 20 ans, alors qu'elle était élève à l'École normale supérieure de Paris, où elle étudiait les lettres et la musicologie, Sarah Léon a écrit en 2016 Wanderer, un beau premier roman porté par la mélodie de mots et des sentiments. 

( source Babelio)

 

L'histoire

 

" Il va. Par les bois, les guérets, les collines endormies que recouvre le gel, il se fraie un chemin, sans hâte, à la rencontre de l'ami. Silhouette errante, perdue dans la blancheur, il s'enfonce toujours plus profondément dans la tourbe des fondrières, au coeur de la glace et du givre.

Depuis quelques temps, il scande à mi-voix, plus qu'il ne chante, les paroles d'un lied aimé.

"Ich wandle still, bin wenig froh,

und immer fragt der Seufzer, wo ? "

 

Dans les contreforts du Bourbonnais, Hermin Peyre, violoncelliste, a réussi à réhabiliter une bâtisse, isolée, dans laquelle il trouve refuge et espère composer un hommage à Schubert. En cet hiver rigoureux, peu s'aventurent par ici. Aussi, lorsqu'on toque à sa porte un soir, Hermin ressent-il l'élancement d'une douleur passée. Lenny est devant lui, comme un fantôme.

"Dix ans d'absence, dix ans sans musique et sans mots", pourtant le pianiste prodige, à la renommée internationale, est bien de retour, affaibli. Des milliers de questions assaillent Hermin et tous deux peinent à rétablir leur amitié, le lien.

Des années plus tôt, Hermin avait recueilli Lenny et lui avait ouvert les portes du conservatoire alors que le jeune homme était sans le sou. Mais rapidement, son admiration pour Lenny l'avait éloigné de ses amis, de son travail, pour vivre une passion indirecte. La vie tumultueuse de Lenny, sa tante si malade, son caractère taciturne, avaient conduit les deux garçons à nouer un lien fort mais aussi exclusif qui ne laissait plus de place au monde. La musique seule était leur univers, leur voie, leur vie, jusqu'à ce qu'Hermin n'en puisse plus et que Lenny s'éloigne.

Les voici face à face, au coeur de l'hiver empreint d'un romantisme délicat, pour une ode à l'hiver, à la solitude, à l'amour qu'Hermin n'a jamais voulu voir, entre le" Voyage d'hiver" et "Le Roi des Aulnes".

 

"Imagine-toi un homme dont les plus brillants espoirs ont été anéantis; à qui les joies de l'amour et de l'amitié n'apportent rien d'autre que les plus atroces souffrances..."

En vrac et au fil des pages ...

 

Faut-il être musicien pour apprécier ce récit ? Je réponds non, car la musicalité des phrases, l'histoire d'amitié et d'amour que nous propose Sarah Léon, permettent d'entrer dans l'univers de Lenny et Hermin. Bien entendu, les amateurs, professionnels trouveront un autre écho à ce récit qui emprunte aussi à la littérature. J'ai apprécié les nombreuses références, historiques, littéraires, qui se glissent entre les lignes sans alourdir le propos.

L'histoire est émouvante et joue sur la fusion entre les personnages et la nature environnante, l' Aufenthalt schubertien. Lenny est très tôt assimilé au marcheur, vagabond, promeneur schubertien, le Wanderer.

Pendant dix ans, Hermin a suivi de loin la carrière prestigieuse de son protégé qui a pourtant décidé d'abandonner la musique, le piano. Pourquoi ?

Alors que l'un comprend ce qu'aurait dû être sa vie et trouve la force de finir son oeuvre hommage, l'autre perd ses forces et sombre dans la mélancolie, souffrant d'un mal qu'un seul amour pourrait éteindre. C'est que Lenny est venu chercher une réponse, mais je ne peux en dire plus.

Leur relation ne fut pas simplement celle d'un maitre et son élève mais, transformée en amitié, elle a aussi révélé les failles de chacun. De disputes en crises de jalousie, Lenny n'a pas su faire comprendre à Hermin ce qu'il attendait, ce à quoi il aspirait. La musique a pourtant porté sa voix, longtemps. Mais face à l'aveuglement d'Hermin, Lenny n'a pu que se résoudre à se lancer seul dans une carrière qui l'éloignerait à coup sûr de l'âtre qu'il aimait le plus au monde.

La particularité de ce récit est de mêler présent et passé, certains passages étant en italique, rapporté à la première personne par Hermin. Pourtant certain pans de texte se répondent, comme en écho, soulignant que le temps n'a pas éteint le feu qui les animait alors. Comme il est facile pour chacun de retrouver les émotions passées. Mais 'on se rend compte qu'ils ne les vivaient pas de la même façon, d'où la rupture et la fissure difficile à guérir aujourd'hui.

Comment ne pas voir un lien entre Lenny et Schubert ? Le personnage de Lenny apparait alors comme tiré du romantisme allemand, un personnage hors du temps, qui ne peut trouver sa place dans le monde. Une vie passionnée qui ne peut trouver le repos puisque la mélancolie l'étreint tout entier.

Un roman à découvrir, comme un conte d'hiver.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires challenge noël
commenter cet article

commentaires

Lupa 29/12/2016 17:39

Voilà un roman qui m'interpelle ! Ce que tu en dis me laisse penser qu'il pourrait bien me plaire ! Merci pour cette belle découverte hivernale :)

nath 29/12/2016 18:16

Il se lit de façon fluide mais se cache là dessous des références érudites qui font que l'on se sent transporté dans l'univers des deux musiciens, même si l'on n't connait rien. Evidemment, si l'on connait le romantisme allemand, cela prend tout son sens

L'or rouge 18/12/2016 14:50

Je l'ai mis sur ma wish list de Noël dans un billet sur mon blog (avec un lien vers ton billet bien sûr ;0) Tu as réussi à me tenter terriblement :0) Bon dimanche (j'ai pris également les liens vers tes derniers billets cuisine que j'ai mis dans vos billets les plus tentateurs, catégorie recette) Bon dimanche, bisous

nath 18/12/2016 14:56

Merci beaucoup, c'est très gentil ;) Je suis certaine que Wanderer te plaira car il est vraiment bien écrit

jerome 14/12/2016 12:22

J'entends bien qu'il n'y a pas besoin d'être musicien pour l'apprécier mais c'est un sujet qui ne m'attire pas une seconde.

nath 18/12/2016 14:58

c'est bien dommage car ce livre est très bien écrit. Un petit côté sombre, un zeste de Sturm und drang

soukee 14/12/2016 11:27

Bel article bien tentant ! :) Je viens de publier à l'instant mon billet sur Un goût de cannelle et d'espoir.

nath 18/12/2016 14:58

vu et commenté, j'ai aussi adoré ce livre ;)

c'era una volta 12/12/2016 15:15

Merci de me faire découvrir ce roman et ce morceau de Schubert. C'est beau et mélancolique et vibrant de plein d'émotions...

nath 18/12/2016 14:58

contente que tu aimes ;) c'est un beau récit, lent certes, mais plein de sonorités et mélancolie

Chicky Poo 11/12/2016 22:34

Pas sûr que ça me plaise mais j'adore la couverture !! C'est superbe :)

Nath 12/12/2016 07:27

Il est court et donc très vite lu ;) tu peux l'essayer pour jn prochainmaarathon peut être !

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...