Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 12:51
La Princesse des glaces, Camilla Läckberg

La Princesse des glaces, Camilla Läckberg, éditions Babel Noir, 2012, 509 pages

Genre : policier

Thèmes : Suède, meurtre, amitié, secrets, enfance, amour, solitude, peinture ...

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Camilla Lackberg, de son vrai nom Jean Edith Camilla Lackberg, est une romancière suédoise née le 30 août 1974 à Fjallbacka, ancien port de pêche de la côte ouest, aujourd’hui petite station balnéaire.

Camilla Lackberg est l’auteur d’une série de romans policiers – tous parus ou à paraître chez Actes Sud – mettant en scène le personnage d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrik Hedström, dont L’intrigue se situe toujours à Fjällbacka.
Auteur de romans policiers à succès, elle écrit également pour les enfants et prolonge sa passion pour la gastronomie en éditant des livres de cuisine.

L'histoire :

 

"La maison était abandonnée et vide. Le froid pénétrait le moindre recoin. Une fine pellicule de glace s'était formée dans la baignoire. La peau de la femme avait commencé à prendre une teinte légèrement bleutée.

C'est vrai, elle ressemblait à une princesse, là dans la baignoire. Une princesse des glaces."

En se dirigeant vers la maison de Mlle Alexandra, Eilert Berg se dit que sa chance allait tourner. Marié à une femme despotique, il ne rêvait que de chaleur, d'Espagne, d'une vie loin de Fjällbacka. Ouvrir la maison et lancer la chaudière tous les vendredis matins, voilà qui était dans ses cordes. Ce que la demoiselle venait faire dans cette maison ne le regardait pas.

Pourtant ce matin là, Eilert trouva la porte ouverte, la maison glaciale. Peut-être Alexandra était-elle arrivée plus tôt.Mais ce qu'il découvrit le fit se précipiter sur la route.

Erica Falck arrivait à ce moment là et fut la première à reconnaitre la jeune femme morte, les veines entaillées, dans la baignoire d'eau gelée. Alexandra Wijkner, Calgren de son nom de jeune fille, avec qui elle avait passé son enfance avant que la jeune fille, alors âgé de 12 ans, ne quitte précipitamment la ville avec ses parents. Mariée à un bel homme,Henrik,  gérante d'une galerie d'art, Alexandra menait semble-t-il une vie rêvée sur la presqu'île de Sarö. Pourquoi se serait -elle suicidée ? Car tout laisse penser que la jeune femme a mis fin à ses jours.En apparence seulement ...

Romancière, Erica rédige des biographies et ne s'est jamais vraiment lancée dans l'écriture de fiction.Revenue à Fjällbacka pour régler les affaires de ses parents récemment décédés, elle espère beaucoup de sa soeur Anna pour l'épauler. Pourtant, cet événement va la ramener en enfance et faire remonter une amitié et des souvenirs troublants que de multiples indices vont ternir, comme si elle n'avait alors pas su voir ce qui s'était passé, engluée elle-même dans une vie de famille qui n'avait rien de réjouissant. La famille d'Alexandra attend d'ailleurs d'elle qu'elle rédige une chronique en hommage à leur fille et c'est dans ce contexte qu'Erica va devoir, malgré elle,  affronter la noirceur du monde qui l'entoure.Rapidement, un autre visage de Fjällbacka se dessine.

A la faveur de retrouvailles avec Patrick  Hedstrôm , ami d'enfance devenu policier, Erica va mener l'enquête, entrer dans la vie de ceux qui l'entourent avec un regard neuf et mettre bout à bout les indices pour confirmer le meurtre d'Alexandra.

 

En vrac et au fil des pages ...

Conseillée par Nelfe, cette série a tout pour me plaire. Les romans policiers ne sont pas mon fort, cependant cette ambiance venue du froid, des personnages que l'on découvre dans leur psychologie, leurs travers, me convient. Ici c'est l'âme humaine que sonde Camilla Läckberg, dans sa beauté comme sa noirceur. 

Les hommes sont, je dois le dire, dépeints la plupart du temps sous leur côté obscur, voire ignoble, du mari d'Anna que l'on condamnerait bien pour la façon dont il la traite dans l'intimité de leur maison, jusqu'au fils adoptif de la riche famille de Fjällbacka dont on devine le côté pervers au fil de la lecture. D'autres se révèlent par leur lâcheté. Tous sont plus ou moins égratignés, à part Patrick Hedstrôm qui semble concentrer ce que la nature humaine a fait de mieux ! Le seul qui me semble vraiment caricatural est le chef de police, Mellberg, macho de première !

Chaque personnage recèle néanmoins une faille, une blessure qui le rend plus ou moins réceptif à ce qui l'entoure. Mais lorsqu'éclate le secret que chacun croyait si bien gardé, c'est une boule au ventre que le lecteur poursuit sa lecture. Je suis comme cela, dès que l'intrigue touche à l'enfance. Mais je ne peux en dire plus, de peur de dévoiler l'essentiel.

L'écriture est fluide, les relations entre les personnages claires malgré le nombre de protagonistes.C'est sans doute un des points forts du roman de réussir ce maillage où tous ont un lien avec les autres sans que cela soit forcément apparent au départ.

Le petit plus est que l'on découvre l'art de vivre à la suédoise, décoration d'intérieur comprise avec des couleurs sobres, harmonieuses ( des gris, des bleus clairs, des blancs ...). On sent que l'ambiance intérieure est importante et correspond à un état d'esprit.

Je suis ravie d'avoir découvert une saga qui me permet d'avancer dans l'univers du roman policier.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

c'era una volta 20/01/2017 00:05

Je l'ai lu il y a un certain temps. C'était en été, au bord d'une piscine... Un policier venu du froid qui m'a bien plu. Il casse peut-être pas trois pattes à un canard mais il est efficace. J'ai trouvé le personnage d'Erica plutôt sympathique.
J'ai quelques flashs de cette histoire mais je n'arrive pas à me souvenir complètement de la fin... Zut!!!

c'era una volta 11/02/2017 21:16

Ah mais c'est chouette ça. Bonne future LC alors :)

nath 11/02/2017 10:05

j'ai prévu de lire le tome suivant en Mars pour une LC avec Northanger ;) J'ai hâte de découvrir l'évolution des personnages car c'est ce que j'apprécie le plus dans ces séries

Jelydragon 11/01/2017 21:57

Je suis en train de l'écouter en livre audio, je dois en être au 3/4 à peu prêt et j'aime vraiment bien pour l'instant. Je lirai (ou écouterai) surement la suite de cette saga. Pourtant je ne suis pas très polar à la base, je n'aime pas quand c'est trop glauque, mais là ça va.

jelydragon 12/01/2017 09:08

Les livres audio j'en écoute depuis plusieurs années déjà et je ne pourrais plus m'en passer. Je les écoute dans ma voiture, j'en ai toujours un en cours.

nath 12/01/2017 07:00

je suis comme toi et c'est pour cela que j'ai apprécié ce premier tome qui reste assez soft ! Je n'ai jamais écouté de livre audio ( autre que ceux pour mes cours !)

isabelle 07/01/2017 02:10

Je me rappelle l'avoir lu, et bien apprécié, mais je ne m'en souviens pas! Tout de même ravie que tu aies apprécié! Tu comptes lire la suite de la saga?

Nath 07/01/2017 08:55

Oui car j'ai bien aimé la plume de l'auteure ;) puis ces romans nordiques nous plongent tout de même dans une ambiance particulière. Merci de ta visite !

Philippe D 03/01/2017 21:34

Je n'ai lu qu'un seul roman de cette auteure jusqu'à présent.
Tous mes voeux pour 2017.

Nath 07/01/2017 08:56

Merci, belle année à toi également. Quel roman as tu lu ?

Mypianocanta 02/01/2017 18:04

Je suis une inconditionnelle de cette série que j'ai suivie au fur et à mesure de sa parution en France. Il y a des passages assez noirs en effet mais toujours dans la limite du supportable, rien de gore, ni de trop glauque.
Et les enquêtes sont super bien menées. J'aime particulièrement la construction qui ressemble à un puzzle pour ne s'assembler qu'à la fin.
Tu me donnes envie de relire ce premier tome (alors que j'attends le dernier paru) :)

nath 02/01/2017 18:15

j'ai mis du temps en effet, avant de plonger dans cette saga, mais comme ça je pourrai aller jusqu'au bout ! ;)

Lupa 31/12/2016 19:58

Il y a quelques années, cédant à l'engouement général, j'avais lu la trilogie Millénium de Stieg Larsson, et je n'avais pas eu le coup de cœur annoncé ^^ Depuis, et c'est un tort, je n'ai pas retenté de policier/thriller suédois, et pourtant celui-ci est déjà en ma possession... Situation à revoir pour 2017 ;-) Merci Nath pour ce chouette billet !

nath 31/12/2016 21:00

Ben écoute je suis un peu comme toi. On accroche ou pas avec les auteurs nordiques et moi c'est la saga d'Anne Ragde qui m'a déçue ( que je n'ai d'ailleurs ma menée au bout !). mais là on n'a pas ce côté sombre et dérangeant ( je ne sais comment le dire autrement). Alors j'espère que tu apprécieras également !

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...