Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 09:29
Bluesman Melody, Ophélia Blatner

Bluesman Melody, Ophélia Blatner, Editions Promulgo, 2016, 432 pages

Genre : thriller psychologique

Thèmes : musique, réincarnation, rêve, ségrégation, amitié

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Passionnée d’écriture, à l’âge de 14 ans, Ophélia Blatner fut l’une des lauréates du concours de nouvelles littéraires « Prix Philippe Delerm 2006 », organisé par le conseil généraldu Val d’Oise, avec sa nouvelle « L’Herbe du Presbytère ». L’année suivante, elle fut cette fois lauréate du Premier prix au concours « Jeux d’écriture 2007 » du Val d’Oise avec « De l’Autre Coté de la Toile ».

En 2016, la jeune femme signe son premier roman « Bluesman Melody », publié par les Editions Promulgo. (source opheliablatner.com)

L'histoire :

Toujours le même rêve, ou plutôt le même cauchemar. Une chambre en désordre, un révolver qu'il semble chercher avec rage, une colère qui n'est pas la sienne.

Jude est psychologue mais ne sait comment interpréter ces signaux qui l'épuisent nuit après nuit. Même son colocataire et ami, Ewan ne sait comment l'aider. Dans son travail Jude Watterson est efficace et apprécie ses patients, même s'il a du mal à se résoudre à ne tout pouvoir contrôler. A 24 ans il est déjà établi au Royal London Hospital, une carrière prometteuse.

Pourtant, lorsqu'il reçoit à son cabinet un certain William Jennings, certains éléments de son rêve remontent. Coincidence ? Cet homme lui semble si familier. Bluesman ayant passé son enfance en Louisiane , il n'a pourtant aucun point commun avec Jude. Au fil des rendez-vous le jeune psychologue en découvre un peu plus sur cet homme, la perte de son fils Randall, à peine âgé de 20 ans, dans des circonstances étranges, une affaire judiciaire qui a peut-être été un peu trop vite expédiée parce que concernant un jeune noir. A l'heure où les USA célèbrent l'élection du premier président noir, Barak Obama, les tensions qu'a connues William Jennings sont relatées avec émotion par le vieil homme.

Aucune explication rationnelle ne pouvant expliquer les cauchemars de Jude, Ewan entreprend  de l'aider , au détriment de son couple. C'est un véritable périple que les deux amis s'apprêtent à vivre, de Londres au x Etats Unis puis dans le Grand Nord, sur les traces d'une ombre , d'un amour perdu...

 

 

En vrac et au fil des pages ...

 

L'idée de départ est bonne et le lecteur se laisse happer par cette histoire, se demandant quel lien unit Jude, jeune psychologue, à un bluesman qui pourrait être son grand père.Tous deux n'ont pas les mêmes références, n'ont jamais fréquenté les mêmes lieux, et pourtant Jude croit reconnaitre en lui un être familier.

Le rationnel se heurte aux croyances, parfois au vaudou et l'on s'attend à un drame.

Pour autant la relation d'amitié entre Jude et Ewan est tout à fait crédible et sous-tend un récit qui a tendance à trop se délayer dans des dialogues inutiles ou des passages qui, parfois, alourdissent le propos. Il semble que l'auteur ait voulu être exhaustive, aussi certaines parties plus théoriques sont-elles mal à propos.

Mais ce qui m'a le plus gênée tient à l'écriture : les chapitres sont très courts, ce qui donne un côté hachée à une histoire qui devrait au contraire s'étirer fluidement jusqu'à la fin. Je pense avoir compris d'où vient ce problème : il semble que le livre ait été édité en trois tomes avant que ces derniers ne soient rassemblés au sein d'un même livre. Peut-être l'histoire n'a-t-elle pas été retravaillée lors de cet assemblage. Des erreurs lexicales parcourent également le récit, qui entravent la lecture.

C'est dommage car mêler l'histoire américaine contemporaine à celle de la ségrégation était bonne. Le vieil homme est le lien entre le présent et l'avènement d'un président noir et le passé trouble des USA. L'ombre de Martin Luther King place sur le récit et l'on regrettera sans doute que ce point ne soit pas plus approfondi. Certes l'histoire d'amour , rendue impossible par la ségrégation, est un point d'ancrage que le récit parvient à mettre en valeur par moments. On attend beaucoup de la relation entre Emily et Randall, entre une jeune fille blanche et un étudiant noir.

Il en va de même de la musique. Comme j'aurais aimé qu'elle plane sur les pages ! 

J'ai envie de dire que ce livre aurait mérité une relecture approfondie et un travail de réécriture, pour le rendre percutant. De nombreux thèmes y sont abordés : l'amitié, l'amour filial, les relations parents/enfants, la ségrégation...sans doute un peu trop.

Je resterai cependant attentive aux prochaines sorties des écrits d'Ophelia Blatner.

Je remercie l'auteur , les éditions Promulgo et Livraddict pour ce partenariat.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans petite fève amère
commenter cet article

commentaires

L'or rouge 26/12/2016 20:59

Belles fêtes de fin d'année Nath, bises

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...